• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

njama

njama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2016
  • Modérateur depuis le 11/06/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 1076 94
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires




  • vote
    njama njama 18 septembre 2018 15:03

    Traduction (Google) : (notez que l’Italie est leader dans ce programme, et qu’elle vient de passer à 12 vaccins obligatoires)

    PROGRAMME DE SÉCURITÉ SANITAIRE MONDIAL
    Paquet d’action de vaccination
    Prévention du paquet d’action GHSA-4

    Cible quinquennale : Un système national de distribution de vaccins opérationnel - avec une portée nationale, des distributions efficaces, un accès pour les populations marginalisées, une chaîne du froid adéquate et un contrôle continu de la qualité - capable de répondre aux nouvelles menaces de maladies.

    Mesuré par : Une couverture d’au moins 90% de la population âgée de quinze mois du pays avec au moins une dose de vaccin antirougeoleux telle que démontrée par des enquêtes de couverture ou des données administratives.

    Impact national souhaité : Protection efficace grâce à la réalisation et au maintien de la vaccination contre la rougeole et d’autres maladies évitables par la vaccination (VPDs vaccine-preventable diseases) à potentiel épidémique. La vaccination contre la rougeole est ici soulignée car elle est largement reconnue comme un indicateur indirect de l’immunisation globale contre les VPDs. Les pays identifieront et cibleront également les populations à risque d’autres maladies à potentiel épidémique d’importance nationale (p. Ex. Choléra, encéphalite japonaise, méningococcie, fièvre typhoïde et fièvre jaune). Dans le cas de certaines maladies transmissibles du bétail à l’homme, telles que l’anthrax et la rage, la vaccination des animaux devrait également être prise en compte.

    Engagements de pays à agir

    Pays leaders : Italie, Portugal
    Pays contributeurs : Bangladesh, Côte d’Ivoire, Inde, Mongolie, Pakistan, République de Corée, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Yémen

    Organisations internationales contributrices : FAO, OIE, OMS



  • vote
    njama njama 18 septembre 2018 15:01
    Pourquoi la rougeole (measles en anglais) est en tête de gondole dans les médias ? eh bien parce que c’est une maladie assez spectaculaire, avec plus ou moins d’éruptions cutanées un peu partout sur le corps, quand bien même c’est une maladie infantile bénigne
    Et ça fait vendre parce que ça fait un peu flipper... vendre le vaccin ROR, le combiné rougeole oreillons- rubéole.
    C’est d’ailleurs la rougeole qui est mise en avant dans le GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA, le PROGRAMME DE SÉCURITÉ SANITAIRE MONDIAL.
    Alors, non, non je ne fait pas dans le complot, ce PROGRAMME est bien réel :

    GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA
    Immunisation Action Package
    GHSA Action Package Prevent-4

    Five-Year Target : A functioning national vaccine delivery system—with nationwide reach, effective distributions, access for marginalized populations, adequate cold chain, and ongoing quality control—that is able to respond to new disease threats.

    As Measured by : At least 90% coverage of the country’s fifteen-month-old population with at least one dose of measles-containing vaccine as demonstrated by coverage surveys or administrative data.

    Desired National Impact : Effective protection through achievement and maintenance of immunization against measles and other epidemic-prone vaccine-preventable diseases (VPDs). Measles immunization is emphasized here because it is widely recognized as a proxy indicator for overall immunization against VPDs. Countries will also identify and target immunization to populations at risk of other epidemic-prone VPDs of national importance (e.g., cholera, Japanese encephalitis, meningococcal disease, typhoid, and yellow fever). In the case of some diseases that are transferable from cattle to humans, such as anthrax and rabies, animal immunization should also be taken into account.

    Country Commitments to Action Package :
    Leading countries : Italy, Portugal
    Contributing countries : Bangladesh, Cote d’Ivoire, India, Mongolia, Pakistan, Republic of Korea, Saudi Arabia, United Arab Emirates, Yemen
    Contributing international organizations : FAO, OIE, WHO

    https://www.ghsagenda.org/packages/p4-immunization



  • vote
    njama njama 17 septembre 2018 10:52

    @vilayat

    Merci pour cette actualisation des données HPV Vaccine VAERS Reports de ce site intéressant S.A.N.E. Vax, Inc. for SAFE Vaccinations

    https://sanevax.org/



  • 7 votes
    njama njama 16 septembre 2018 11:06
    même article , extraits :

    Les autorités sanitaires danoises se rendent compte que les effets secondaires sont extrêmement graves et veulent approfondir les recherches. Malheureusement, il faudra des mois, si pas des années de recherche pour découvrir ce qui s’est exactement passé chez ces jeunes-filles et on risque de ne pas trouver très vite des protocoles de traitement sans une coopération à l’échelle mondiale. Que vont entretemps devenir les survivantes ?

    Le programme de vaccination contre le HPV ne devrait-il pas être interrompu jusqu’à ce que ces recherches aboutissent ?

    Est-ce que les responsables de la Santé au Danemark vont vouloir risquer 2.500 effets secondaires graves pour 100.000 vaccinés, comme il est précisé dans les notices de Merck pour tenter d’éviter 12,1 cas de cancer du col utérin pour 100.000 ?
    Les femmes danoises sont-elles prêtes à accepter pareils risques ? Est-ce que les danoises pensent qu’il est raisonnable de mettre en balance 2.500 cas de problèmes de santé potentiellement dévastateurs pour sauver 12 personnes sur 100.000 d’un diagnostic de cancer pourtant traitable ?

    [...] Pourquoi les cas de décès dus au cancer du col utérin ont-ils augmenté si rapidement après l’introduction du Gardasil ? N’est-ce pas là, sur le plan de la sécurité, un signal qui devrait pousser à entreprendre une enquête sérieuse ?



  • 6 votes
    njama njama 16 septembre 2018 11:05
    debunkage des debunkers

    Rapports d’effets secondaires des vaccins contre le HPV

    Mise à jour des chiffres au mois de MARS 2015 - VAERS : Organisme officiel américain de vaccinovigilance qui recueille les rapports d’effets secondaires possibles des vaccins aux États-Unis. Il est contrôlé par le CDC et la FDA.

    Infirmes : 1.311
    Décès : 226
    N’ont pas récupéré : 7.703
    Frottis du col anormaux : 597
    Dysplasies du col de l’utérus : 265
    Cancer du col de l’utérus : 102
    Cas où le pronostic vital a été engagé : 685
    Visites aux urgences : 12.429
    Hospitalisations : 4.009
    Séjour hospitaliers prolongés : 267
    Effets secondaires graves : 5.418
    Effets secondaires : 38.829


Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès