• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

REMY Ronald

REMY Ronald


REMY Ronald
remy_ronald@yahoo.fr
Cofondateur historique des Verts (ex-membre du collège Exécutif et du Conseil National des Verts qu'il a quitté en 1995 pour le combat anti-fracture sociale). Fondateur de la pensée économique sociétale (Livre "Vaincre Le Chômage" - 1993), du collectif électoral des chômeurs et précaires (Février 1996) et de l'ALLIANCE Sociétale et Ecologiste (14 Avril 2009).
Partisan d'une candidature écologiste non dogmatique, non sectaire, non extrémiste, en rejetant notamment la réactionnaire "décroissance" et la suicidaire libéralisation des drogues prônées par les Verts. Militant pour une "croissance qualitative soutenable" créatrice de richesses et d'emplois, pour une régulation effective du système bancaire et financier par des lois taxant la spéculation (au profit du soutien à l'éducation, la formation professionelle, la recherche et l'investissement industrielle créatrice d'emplois). Favorable notamment (et sous conditions) aux OGM sous contrôle démocratique, transparent, de l'Etat, aux Centres Educatifs Fermés, au sevrage suivi médicalement et socialement, militant depuis 25 ans pour le développement des centrales nucléaires sans uranium (au Thorium ; voir N° spécial Sciences & Vie).
Les "écolos-sociétaux" souhaitent un débat national frontal, programme contre programme, afin de promouvoir une écologie réaliste ouverte aux progrès scientifiques tout en prolongeant le combat anti-fracture sociale de 1995 et le nécessaire cadrage législatif des banques voyous actuellement impunies.
"ACCES", (Alliance Coopérative Citoyenne, Sociétale et Ecologiste), 10 rue Edouard Lockroy 75011 Paris - Métro Parmentier (Permanence de 11h à 19h, samedi compris sauf vacances scolaires). 01 48 06 75 10 - FaceBook Ronald Rémy - ResoVLC-PLP@yahoo.fr - remy_ronald@yahoo.fr

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 11 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 1 0


Derniers commentaires




  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 19 novembre 13:20

    Ce n’est pas la première bourde de Jean-Yves Le Drian et de cette équipe diplomatique incompétente. Et il n’y a pas que la France qui fait des bourdes.

    En Janvier 2018, les chancellerie française, américaine et russe ont officiellement autorisé l’invasion de la pacifique, laïque et exemplaire province d’Afrine au Nord de la Syrie par les troupes djihado-turques du dictateur Erdogan.

    .

    Plus de deux longs mois de lente avancée d’islamistes sanguinaires sous protection des bombardements de l’aviation et des chars turcs, avec vidéos de torture de prisonniers et prisonnières kurdes (seins coupés, etc.). Aucune protestation de la diplomatie française. Silence total. La France ne parle que des djihadistes encerclés dans la Ghouta orientale bombardée par le gouvernement légal Syrien.

    .

    Malgré le vote à l’unanimité du Parlement Européen (8 Février 2018) et le vote à l’unanimité du Conseil de Sécurité de l’ONU (24 Février), Erdogan refuse le cesser le feu, poursuit l’invasion jusqu’à la chute de la capitale provinciale le 18 Mars 2018, en officialisant... le génocide culturel en cours !

    .

    Le lendemain 19 Mars, malgré les mensonges avérés d’Erdogan et les exactions maintenant largement connus de ses mercenaires djihadistes recyclés, le Ministre des affaires étrangère Jean Yves Le Drian continue à "légitimer" l’invasion turque en demandant simplement qu’elle ne s’éternise pas trop !!!

    Afrine, le masque tombe, Erdogan officialise le génocide culturel

    .

    ====================================

    .

    L’année précédente, avec le même partial strabisme diplomatique, lors d’un déplacement officiel à Alger, les pieds-noirs (ayant tout perdu en Afrique du Nord) avaient été tout aussi partialement apparentés à des criminels de l’humanité !

    .

    Et maintenant, cette diplomatie française complètement discréditée propose de créer une armée européenne.

    Dirigée par des Jean-Yves Le Drian ou des Richard Ferrand ?

    Ou bien par le Parlement Européen impuissant malgré l’unanimité du 8 Février 2018 ? 

    Pour tirer sur qui ? 

    Sur les djihadistes payés et armés par Erdogan ?

    Ou bien pour tirer sur les laïcs kurdes (détestés par les Etats musulmans intolérants à qui ont vend des armes) ?

    Quelle garantie française pour la province de Manbij et pour les régions frontalières kurdes actuellement bombardées en toute impunité (mi-Novembre 2018) par les turco-djihadistes d’Erdogan massés à la frontière (comme pour les deux précédentes invasions impunies de 2016 et 2018 ?)

    Face à tous ces mensonges et honteuses contorsions diplomatiques, qui croire maintenant ? Trump ? Poutine ? Les chinois ? Les Iraniens ? Les Coréens ? L’Arabie saoudite ? Thérésa May ? Nigel Farage ? Victor Orbàn ? Les FREXITeurs Asselineau, Dupont-Aignan, Philipot and co ? Mélenchon and co ? Etc. Etc. Etc. Tous médiatiquement silencieux face au drame kurde ! (Vous avez tous lu et écouté les médias : sur ce sujet précis, pas un pour racheter l’autre).

    .

    =======================================

    .

    Face aux engagements électoraux non tenus, qui croire aussi ?

    La baisse des prélèvements obligatoires avait été promise en 2017... et nous avons maintenant en 2018 le plus grand cumul d’impôts et de taxes du Monde !

    La croissance devait repartir mais la consommation des ménages, fiscalement rackettés, s’étiole. Le chômage devait baisser, mais, comme pour Hollande, il augmente. Et toujours pas de régulation bancaire (ni même la moindre fiscalisation) de la spéculation financière toxique à base de produits dérivés (qui sont la source de la prochaine grande crise financière internationale).

    Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale.

    Quand nos élites cesseront-elles d’emmerder fiscalement les français ?

    Quand cesseront-elles de nommer des incompétents et feront-elles enfin correctement leur job ?

    Nous ne cessons de tirer les signaux d’alarme. En vain. Parmi tant d’actions d’internautes, la cinquantaine d’articles ici sur Agoravox le prouvent.

    Les "Bouledogues de la République" (de tous partis) commencent à s’impatienter. Les "gilets jaunes" ne sont qu’un petit apéritif gentillet de ce qui les attend ces deux prochaines années...



  • 1 vote
    REMY Ronald REMY Ronald 2 octobre 10:17
    Bonjour.
    Je suis favorable à un large et urgent débat public sur les causes concrètes du prochain crash financier que nombre d’économistes (bien silencieux en 2007 !) annoncent comme bien plus grave qu’en 2008 et à échéance d’une à deux années maxi. Certains la nomme déjà "crise des produits dérivés".
    .
    Lorsque l’on prend la peine de lire les données concrètes de cette crise titanesque qui nous attend, on ne peut que s’étonner du silence assourdissant des grands médias et de l’ensemble de la classe politique.
    Comme cela concerne aussi la fragile et vulnérable Europe encore convalescente, cela vaudrait la peine de secouer les manches des dirigeants "Dagobert" de nos partis aveugles, sourds et muets sur ce dossier explosif :

    Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale

    A+ pour engager le débat (ou le combat pour interdire à terme les produits financiers toxiques appelés "dérivés").



  • 2 votes
    REMY Ronald REMY Ronald 14 août 16:45

    Bravo Childéric.

    Félicitation pour ce travail d’enquête sur cette TV AJ+.

    Avec de plus en plus de "Bouledogues de la République" de ton niveau, nous sortirons peut-être notre pays et l’Europe de la torpeur, de l’aveuglement et de la déchéance (rêver positivement fait du bien en attendant l’action concrète).

    En sus d’un prochain krach financier imminent (1 à 2 ans selon un grand nombre d’économistes), en sus de la guerre commerciale allumée par l’imprévisible Trump (dont l’Europe et la France vont être les principales victimes collatérales), le "cancer" du Moyen Orient ne cesse de nous intoxiquer.

    Dommage que les français et les européens soient autant divisés et qu’il y ait si peu de Vercingétorix.

    A+ pour le renouveau du débat citoyen hors œillères idéologiques.

    Cordialement



  • 1 vote
    REMY Ronald REMY Ronald 9 août 23:23
    "Dont les intérêts engraissent comme jamais les banques".
    .
    Faux. Archi-faux. Les taux n’ont jamais été aussi bas et pendant une aussi longue durée.
    Dommage qu’un strabisme idéologique périmé nuise à l’analyse utile, nécessaire, indispensable de l’auteur "@verdi".
    .
    C’est à cause de ces intérêts trop bas que les personnes physique ou morales s’endettent beaucoup trop dangereusement. Ce qu’ils risquent de payer très cher le jour où les intérêts vont remonter.
    .
    C’est à cause de ces intérêts trop bas que les banques orientent leurs activités vers la spéculation financière dérégulée.
    .
    Un système qui risque d’exploser d’ici un an ou deux. Entrainant l’ensemble des économies dans une crise encore plus grave que celle de 2008 (dite des subprimes).
    A+
    Cordialement



  • 1 vote
    REMY Ronald REMY Ronald 9 août 19:36

    @JLombre d’internautes suspectent que les casseurs puissent être finalement protégés. C’est une possibilité dans le cas où un intérêt (politique dans le gouvernement ou idéologique dans certains QG de police) incite à discréditer une manif.
    Mais je subodorais aussi
    => qu’il y ait parfois un "état d’esprit" général occasionnel orientant vers un laisser faire-laisser aller, afin de se "mouiller" le moins possible et d’éviter de se retrouver au milieu d’une bavure médiatisée et pénalement sanctionnée.

    => qu’il y ait aussi parfois de "mauvais chefs" (impunis ?).

    .

    Hélas, cette vidéo démontre que la situation est encore plus grave.

    .

    En sus de tout ce que vous savez déjà et des tristes possibilités que je viens d’écrire, il s’avère qu’il y a également un énorme problème d’organisation du système français de sécurité. Une complexe bureaucratie hiérarchique semble rendre difficile voire impossible le bon fonctionnement du travail policier lors des manifs.

    .

    Ce qui vous est raconté par ce policier de la BAC est suffisamment kafkaïen et effrayant pour qu’une urgente réforme soit lancée. Ce qui expliquerait la présence de Benalla sur place, chargé de rendre compte ensuite directement à sa hiérarchie et à Macron.

    .

    Devait-il intervenir lui-même ? Les juges trancheront probablement par la négative, même si la loi contient des textes contradictoires (voir mon argumentaire plus haut).

    .

    Faut-il modifier l’organisation de la police pour le rendre efficace ? OUI, trois fois OUI. Car ce système aberrant et inefficace ne peut plus durer. L’enquête présidentielle lancée par Benalla sur le terrain doit donc être poursuivie de façon plus transparente et mieux organisée. Et surtout avec une participation plus large : avec des députés et sénateurs, avec l’IGPN et d’autres structures policières ayant autorité pour suggérer elles aussi des réformes.

    .

    Et ce service « d’observateurs » systématisé, « élargi », juridiquement mieux encadré, devra-t-il demeurer systématiquement et honteusement passif si un drame grave est organisée par des casseurs ?  Surement pas. Tout observateur sur place devra faire son devoir de citoyen, sous l’autorité de leurs référents spécialistes et spécifiquement formés à l’encadrement de « non policiers ». Les législateurs vont devoir enfin combler le vide juridique sur les actes possibles des « observateurs » et leur encadrement hiérarchique précis sous l’autorité du Ministère de l’intérieur informé à tous les échelons (sans exception).

    .

    Avec mes remerciement à @ubikand, dont j’ai relayé la vidéo et un lien direct à son article.

Les thèmes de l'auteur






Palmarès