• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

REMY Ronald

REMY Ronald


REMY Ronald
remy_ronald@yahoo.fr
Cofondateur historique des Verts (ex-membre du collège Exécutif et du Conseil National des Verts qu'il a quitté en 1995 pour le combat anti-fracture sociale). Fondateur de la pensée économique sociétale (Livre "Vaincre Le Chômage" - 1993), du collectif électoral des chômeurs et précaires (Février 1996) et de l'ALLIANCE Sociétale et Ecologiste (14 Avril 2009).
Partisan d'une candidature écologiste non dogmatique, non sectaire, non extrémiste, en rejetant notamment la réactionnaire "décroissance" et la suicidaire libéralisation des drogues prônées par les Verts. Militant pour une "croissance qualitative soutenable" créatrice de richesses et d'emplois, pour une régulation effective du système bancaire et financier par des lois taxant la spéculation (au profit du soutien à l'éducation, la formation professionelle, la recherche et l'investissement industrielle créatrice d'emplois). Favorable notamment (et sous conditions) aux OGM sous contrôle démocratique, transparent, de l'Etat, aux Centres Educatifs Fermés, au sevrage suivi médicalement et socialement, militant depuis 25 ans pour le développement des centrales nucléaires sans uranium (au Thorium ; voir N° spécial Sciences & Vie).
Les "écolos-sociétaux" souhaitent un débat national frontal, programme contre programme, afin de promouvoir une écologie réaliste ouverte aux progrès scientifiques tout en prolongeant le combat anti-fracture sociale de 1995 et le nécessaire cadrage législatif des banques voyous actuellement impunies.
"ACCES", (Alliance Coopérative Citoyenne, Sociétale et Ecologiste), 10 rue Edouard Lockroy 75011 Paris - Métro Parmentier (Permanence de 11h à 19h, samedi compris sauf vacances scolaires). 01 48 06 75 10 - FaceBook Ronald Rémy - ResoVLC-PLP@yahoo.fr - remy_ronald@yahoo.fr

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 14 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 14 janvier 21:29

    Bonjour.

    Il n’y a pas d’éloges flatteur sans liberté de blâmer...

    .

    J’ai fait des louanges de l’analyse de Monsieur Asselineau sur le Pacte de Marrakech. Proposer une pétition contre ce pacte m’a donc paru nécessaire et je l’ai fait.

    .

    J’ai également apprécié son excellente critique du blocage pervers des institutions européennes avec la fameuse règle de l’unanimité. En a découlé un article où je propose une bribe de solution via la création d’agences européennes autonomes de Bruxelles forgeant les bases solides d’une Europe à Géométrie variable la rendant capable de se construire, de bâtir et d’agir un peu plus vite et un peu plus efficacement.

    .

    Ce sont les solutions qui m’ont toujours intéressé.

    .

    Mais avec cette vidéo dégoulinant de sédition, de haine et d’insultes, là, il a exagéré. Il a largement dépassé la ligne jaune. Sifflet. Carton jaune. Un non respect des règles du débat civilisé, de notre démocratie, du vivre ensemble. Une attitude totalement inutile, puisque les insultes, le mépris et la méchanceté ne sont pas des arguments valables, recevables en tant tel. On peut démontrer sans s’abaisser avec cette intolérable violence verbale.

    .

    A cause de cela, Monsieur Asselineau va subir la même sanction populaire que Monsieur Mélenchon (également tombé dans l’excès verbal et la sédition) : de futurs sondages en berne.

    Quel gaspillage de talent pour tous les deux !

    .

    J’invite Monsieur Asselineau à faire un jour son méa culpa pour cette vidéo. Les citoyens savent que nul n’est parfait. (Méfiez-vous comme de la peste des personnes qui prétendent être toujours parfaites !). Nul ne peut au top tout le temps. Ils apprécieront l’humble reconnaissance de l’excès verbal, car ce sera une preuve d’intelligence et non de faiblesse.

    .

    J’adresse donc ce propos directement à Monsieur Asselineau, dans l’espoir qu’il en tiendra compte :

    Les crises de nerfs, les excès, vociférations et insultes rendent faibles politiquement, réduisant l’influence à un cercle plus petit de "fans" incapables de vous critiquer. La République s’affaiblit dans les confrontations haineuses sources de chaos, de violences et de déclin.

    Les arguments soigneusement pesés et soupesés vous renforcent auprès de personnes capables de vous apprécier au delà de votre cercle d’influence ordinaire. La République se renforcera aussi, grâce à vous et à l’écoute que vous susciterez.

    .

    Signé : un macronien critique (cela existe !) défendant les institutions et participant au grand débat national au seul profit du peuple en souffrance.

    A+

    Cordialement



  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 10 janvier 14:57

    Bonjour.

    Je suis tout à fait d’accord avec votre phrase :  "on a les dirigeants que l’on mérite".

    Travaillant depuis des années sur de nombreux dossiers "orphelins"

    (de la réforme (ressourcement) du Coran jusqu’à la réforme (éthique) des banques)

    j’ai envie de rajouter :

    on a les imams (fanatiques) que l’on mérite !

    et

    on a les banquiers (ripoux) que l’on mérite !

     

    Les peuples peuvent réagir à certains moments, lorsque les conditions sont réunies (psychologiques, culturelles, économiques, politiques, militaires).

    .

    L’histoire (qui bégaye souvent) nous informe sur les victoires et les défaites

    ainsi que sur les causes de celles-ci.

    Rien n’est et ne sera facile.

    Je suis néanmoins persuadé que TOUT est possible.

    Reste à savoir quand, comment, etc. ?

    Courage.

    A+

    Cordialement.



  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 27 novembre 2018 12:49

    Bonjour.

     

    Débat intéressant mais terriblement brouillon, superficiel et donc frustrant.

    Ils n’ont pas assez parlé de situations précises où il faut moins de bureaucratie européenne tatillonne.

    Il n’ont pas parlé non plus de situations où ilest indispensable, au contraire, d’avoir plus d’Europe

    => face à l’impérialisme du Dollar

    => face à la puissance de la haute spéculation financière

    => face à la puissance des trafiquants internationaux

    => face à l’immigration sauvage

    => face aux dumping sociaux

    => Etc.

    où il faut plus d’Europe

    => pour la recherche

    => pour l’énergie

    => pour les solidarités

    => pour la sécurité, Etc.


    3 remarques sur l’indispensable consultation plus fréquente des citoyens :


    Comme cela se passe sans problème au Canada, en Nouvelle-Calédonie-Kanakie et ailleurs, un 2eme référendum en Grande Bretagne serait utile. Il confirmerait le très net changement d’opinion des Britanniques par rapport au Brexit (la totalité des sondages montrent que les Britanniques veulent réintégrer l’Union Européenne).

     

    Un référendum sur l’Euro serait également utile, non pas pour seulement valider avec du recul tout ce qui a été fait, mais éventuellement pour voter un complément de texte permettant à l’Euro de concurrencer le Dollar dans les échanges internationaux et d’organiser sereinement des politiques de soutien à l’investissement en Europe.

     

    Un référendum sera également nécessaire tôt ou tard sur les futures nécessaires améliorations des institutions européennes, permettant plus de transparence, de démocratie et...

    ...d’efficacité autant que de dynamisme !

     

    Conclusion :


    L’erreur des européïstes est de penser à un Etat fédéral classique de type unitaire (USA, URSS, Brésil, etc.). Système totalement inadapté à l’extrême complexité du continent européen. Ce qui explique leur difficulté depuis 20 ans à argumenter en faveur de l’Europe. Ils deviennent de plus en plus inaudibles pour l’opinion publique habituée à la paix et aux énormes acquis de la construction européennes.

     

    Nous proposons une union européenne à la fois plus souple, plus forte et plus efficace, permettant ainsi à l’Europe de se désembourber et d’aller de l’avant. Pour cela, la construction de l’Europe peut et doit sortir du carcan de l’unanimité qui la plombe. Et cette libération sa fera positivement pour la construction et le dynamisme de l’Europe, via de multiples agences européennes spécialisées. Les Etats européens pourront les rejoindre, les quitter, puis revenir, par référendum. Une union européenne d’un nouveau type où la prérogative des Nations sera totalement sauvegardée sans tomber dans des situations corne-cul du type BREXIT. Car, à l’avenir, pour un pays, quitter une agence ne voudra pas dire être expulsé de toutes les autres agences.

    .

    Dommage que l’autisme conservateur régnant dans les partis parlementaires empêche tout véritable débat en leur sein, et conduise cette élection européenne à une abstention catastrophique au profit des extrémistes.

    .

    A+ 

    pour – enfin – un VRAI débat citoyen, serein et complet.

    (sans mépris et invectives)

    Cordialement.



  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 19 novembre 2018 13:20

    Ce n’est pas la première bourde de Jean-Yves Le Drian et de cette équipe diplomatique incompétente. Et il n’y a pas que la France qui fait des bourdes.

    En Janvier 2018, les chancellerie française, américaine et russe ont officiellement autorisé l’invasion de la pacifique, laïque et exemplaire province d’Afrine au Nord de la Syrie par les troupes djihado-turques du dictateur Erdogan.

    .

    Plus de deux longs mois de lente avancée d’islamistes sanguinaires sous protection des bombardements de l’aviation et des chars turcs, avec vidéos de torture de prisonniers et prisonnières kurdes (seins coupés, etc.). Aucune protestation de la diplomatie française. Silence total. La France ne parle que des djihadistes encerclés dans la Ghouta orientale bombardée par le gouvernement légal Syrien.

    .

    Malgré le vote à l’unanimité du Parlement Européen (8 Février 2018) et le vote à l’unanimité du Conseil de Sécurité de l’ONU (24 Février), Erdogan refuse le cesser le feu, poursuit l’invasion jusqu’à la chute de la capitale provinciale le 18 Mars 2018, en officialisant... le génocide culturel en cours !

    .

    Le lendemain 19 Mars, malgré les mensonges avérés d’Erdogan et les exactions maintenant largement connus de ses mercenaires djihadistes recyclés, le Ministre des affaires étrangère Jean Yves Le Drian continue à "légitimer" l’invasion turque en demandant simplement qu’elle ne s’éternise pas trop !!!

    Afrine, le masque tombe, Erdogan officialise le génocide culturel

    .

    ====================================

    .

    L’année précédente, avec le même partial strabisme diplomatique, lors d’un déplacement officiel à Alger, les pieds-noirs (ayant tout perdu en Afrique du Nord) avaient été tout aussi partialement apparentés à des criminels de l’humanité !

    .

    Et maintenant, cette diplomatie française complètement discréditée propose de créer une armée européenne.

    Dirigée par des Jean-Yves Le Drian ou des Richard Ferrand ?

    Ou bien par le Parlement Européen impuissant malgré l’unanimité du 8 Février 2018 ? 

    Pour tirer sur qui ? 

    Sur les djihadistes payés et armés par Erdogan ?

    Ou bien pour tirer sur les laïcs kurdes (détestés par les Etats musulmans intolérants à qui ont vend des armes) ?

    Quelle garantie française pour la province de Manbij et pour les régions frontalières kurdes actuellement bombardées en toute impunité (mi-Novembre 2018) par les turco-djihadistes d’Erdogan massés à la frontière (comme pour les deux précédentes invasions impunies de 2016 et 2018 ?)

    Face à tous ces mensonges et honteuses contorsions diplomatiques, qui croire maintenant ? Trump ? Poutine ? Les chinois ? Les Iraniens ? Les Coréens ? L’Arabie saoudite ? Thérésa May ? Nigel Farage ? Victor Orbàn ? Les FREXITeurs Asselineau, Dupont-Aignan, Philipot and co ? Mélenchon and co ? Etc. Etc. Etc. Tous médiatiquement silencieux face au drame kurde ! (Vous avez tous lu et écouté les médias : sur ce sujet précis, pas un pour racheter l’autre).

    .

    =======================================

    .

    Face aux engagements électoraux non tenus, qui croire aussi ?

    La baisse des prélèvements obligatoires avait été promise en 2017... et nous avons maintenant en 2018 le plus grand cumul d’impôts et de taxes du Monde !

    La croissance devait repartir mais la consommation des ménages, fiscalement rackettés, s’étiole. Le chômage devait baisser, mais, comme pour Hollande, il augmente. Et toujours pas de régulation bancaire (ni même la moindre fiscalisation) de la spéculation financière toxique à base de produits dérivés (qui sont la source de la prochaine grande crise financière internationale).

    Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale.

    Quand nos élites cesseront-elles d’emmerder fiscalement les français ?

    Quand cesseront-elles de nommer des incompétents et feront-elles enfin correctement leur job ?

    Nous ne cessons de tirer les signaux d’alarme. En vain. Parmi tant d’actions d’internautes, la cinquantaine d’articles ici sur Agoravox le prouvent.

    Les "Bouledogues de la République" (de tous partis) commencent à s’impatienter. Les "gilets jaunes" ne sont qu’un petit apéritif gentillet de ce qui les attend ces deux prochaines années...



  • 1 vote
    REMY Ronald REMY Ronald 2 octobre 2018 10:17
    Bonjour.
    Je suis favorable à un large et urgent débat public sur les causes concrètes du prochain crash financier que nombre d’économistes (bien silencieux en 2007 !) annoncent comme bien plus grave qu’en 2008 et à échéance d’une à deux années maxi. Certains la nomme déjà "crise des produits dérivés".
    .
    Lorsque l’on prend la peine de lire les données concrètes de cette crise titanesque qui nous attend, on ne peut que s’étonner du silence assourdissant des grands médias et de l’ensemble de la classe politique.
    Comme cela concerne aussi la fragile et vulnérable Europe encore convalescente, cela vaudrait la peine de secouer les manches des dirigeants "Dagobert" de nos partis aveugles, sourds et muets sur ce dossier explosif :

    Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale

    A+ pour engager le débat (ou le combat pour interdire à terme les produits financiers toxiques appelés "dérivés").

Les thèmes de l'auteur






Palmarès