• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

REMY Ronald

REMY Ronald


REMY Ronald
remy_ronald@yahoo.fr
Cofondateur historique des Verts (ex-membre du collège Exécutif et du Conseil National des Verts qu'il a quitté en 1995 pour le combat anti-fracture sociale). Fondateur de la pensée économique sociétale (Livre "Vaincre Le Chômage" - 1993), du collectif électoral des chômeurs et précaires (Février 1996) et de l'ALLIANCE Sociétale et Ecologiste (14 Avril 2009).
Partisan d'une candidature écologiste non dogmatique, non sectaire, non extrémiste, en rejetant notamment la réactionnaire "décroissance" et la suicidaire libéralisation des drogues prônées par les Verts. Militant pour une "croissance qualitative soutenable" créatrice de richesses et d'emplois, pour une régulation effective du système bancaire et financier par des lois taxant la spéculation (au profit du soutien à l'éducation, la formation professionelle, la recherche et l'investissement industrielle créatrice d'emplois). Favorable notamment (et sous conditions) aux OGM sous contrôle démocratique, transparent, de l'Etat, aux Centres Educatifs Fermés, au sevrage suivi médicalement et socialement, militant depuis 25 ans pour le développement des centrales nucléaires sans uranium (au Thorium ; voir N° spécial Sciences & Vie).
Les "écolos-sociétaux" souhaitent un débat national frontal, programme contre programme, afin de promouvoir une écologie réaliste ouverte aux progrès scientifiques tout en prolongeant le combat anti-fracture sociale de 1995 et le nécessaire cadrage législatif des banques voyous actuellement impunies.
"ACCES", (Alliance Coopérative Citoyenne, Sociétale et Ecologiste), 10 rue Edouard Lockroy 75011 Paris - Métro Parmentier (Permanence de 11h à 19h, samedi compris sauf vacances scolaires). 01 48 06 75 10 - FaceBook Ronald Rémy - ResoVLC-PLP@yahoo.fr - remy_ronald@yahoo.fr

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 107 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    REMY Ronald REMY Ronald 29 mai 11:04

    Depuis cinq mois, le peuple français et les peuples du Monde entier sont scotchés sur les médias écrits et audiovisuels pour constater avec effarement les multiples contradictions au sein des élites médicales ayant entrainé les contradictions dans les décisions politiques.

    Le grand écart d’analyse médiatisé des "blouses blanches" allait de la simple grippette saisonnière jusqu’à la panique hystérique de la pandémie semestrielle passant cycliquement de l’hémisphère sud à l’hémisphère nord, sans fin, avec menaçantes mutations successives.

    .

    L’inquiétude populaire ne pouvait que croitre au vu des opinions médicales contradictoires devant ce nouveau coronavirus dont ont connaissait peu de chose, sans vaccin ni médicament disponible autre que le dérisoire Doliprane.

    .

    En France, cette massive inquiétude s’est accompagnée d’une légitime colère lorsque a été découverte l’incroyable incurie administrative médicale, depuis la gestion des masques, tests, oxygénateurs, jusqu’aux ARS et aux EPHAD. Tant de scandales superposés et de sous équipements au sein d’un puissant budget de santé équivalent par tête d’habitant à l’Allemagne (mais au final, X fois mieux équipés que nous !).

    .

    Certes, l’erreur est humaine.

    Des gouvernements successifs ont partagé ces erreurs démentielles cumulées.

    Agnès Buzyn a démissionné de son ministère de la santé car sachant parfaitement qu’elle a elle-même failli (Prévenir ses supérieurs ne suffisait pas. Il lui fallait agir énergiquement elle-même sans accepter la peureuse consigne gouvernementale de ne surtout pas paniquer le public).

    Le mea culpa est nécessaire dans tous les clans parlementaires (en sus des procès déjà lancés, la redoutable et redoutée commission d’enquête Sénatoriale tentera de soigneusement détailler les lourdes responsabilités politiques et administratives respectives)

    .

    Mais la patience des militants "En Marge" éclate néanmoins sans attendre les résultats de cette commission d’enquête parlementaire.

    .

    Après cinq mois de cafouillage contradictoires sur les masques et les tests, les scientifiques médicaux hostiles à la bithérapie marseillaise de l’hydroxychloroquine + azithromycine ne proposent toujours rien d’autre que le pathétique Doliprane (aux effets secondaires aussi menaçants). Ils reprochent au "gaulois réfractaire" Didier Raoult de ne pas avoir effectué une étude randomisée à l’aveugle dont 150 malades recevrait un placébo.

    .

    Mais après

    => 100.000 cas graves généralement hospitalisés,

    => 71.000 guéris et

    => 29.000 morts,

    pourquoi ces blouse blanches pro Doliprane n’ont-ils pas pris le temps d’effectuer eux-mêmes une étude randomisée à Paris, claire, nette, transparente, comparant loyalement la précise médication marseillaise / SANOFI (connue depuis des décennies et peu coûteuse), les médications concurrentes (Doliprane ou onéreuses) et la pastille Valda (placébo) ?

    Pourquoi aucun parti ne propose à Paris cette étude randomisée, loyale et transparente ?

    .

    Je sais que c’est une difficile affaire de scientifiques, de laboratoires pharmaceutiques (et... de gros sous).

    Mais au final, après cinq mois d’impuissance thérapeutique hyper médiatisée, en constatant les titanesques dégâts économiques en France et dans le Monde (que l’on va chèrement payer pendant de longues années), et surtout, en comparant le nombre de morts en France et en Allemagne (8.500 décès), le questionnement sans réponse politique crédible alimente une légitime colère populaire.




  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 15 février 15:17


    Le massif déversoir médiatique de soutien à ce clivant et imbécile ex porte parole Griveaux a énervé nombre de "Bouledogues de République" membres ou non du think tank "En Marge".
    .
    En sus, les aveugles apparatchiks de LaREM n’ont pas (n’auraient pas) inclus par principe le brave, courageux et attachant Cédric Villani sur la liste des candidats potentiels.
    .
    La nuit dernière, on a donc décidé de reprendre (en piqure de rappel vers ces apparatchiks autistes) la distribution sur pare-brise de notre dernier dépliant particulièrement corrosif... (Griveaux n’y étant pas la seule cible). Si on nous affuble du qualificatif "bouledogues", ce n’est pas pour rien...
    .
    Si la "basse-cour Élyséenne" prend la responsabilité de s’entêter à refuser
    => le respect et l’unité,
    => le retour aux promesses non tenues de 2017 et
    => l’ouverture d’ateliers officiels de réflexion sur nombre de dossiers "orphelins" explosifs, tant pis pour eux.
    .
    Dans ce dernier cas, ce sera un splendide et jouissif défouloir généralisé contre cette classe d’hypocrites et d’incompétents qui affaiblissent notre pays.
    .
    Tant pis pour les "dégâts collatéraux" sur leur proche entourage préférant l’aberrante censure de graves problèmes (dont les banques spéculatives, le vol maintenant légalisé des dépôts, l’impunité des financiers voyous) et l’aveugle division électorale suicidaire.
    .
    Même si on condamne la méthode des boules puantes, même si on n’est pas censés tirer sur une ambulance, puisqu’ils ne veulent pas entendre (puisqu’ils veulent maintenir la censure des nombreux dossiers, la division électorale et leur programme plus que bancal), on reprend donc les tractages sur pare-brises pour qu’ils obtiennent une raclée électorale mémorable avec moins de 10%.
    A+
    Cordialement.



  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 15 février 01:32

    Extrait soumis à débat :

    .

    .

    En sus de la condamnation du procédé, la majorité des « Bouledogues de la République » sont attristés, déçus voire parfois en colère. Pourquoi ? Parce qu’ils souhaitaient une candidature du très clivant Griveaux.

    1°) Pour une bonne bagarre électorale permettant d’optimiser la mobilisation de militants et de sympathisants.

    2°) Pour mettre une raclée électorale à l’ex porte-parole gouvernemental (l’humilier en le faisant passer sous la barre de 10%).

    3°) Pour envoyer ainsi un message fort et clair au Gouvernement (notamment concernant les engagements 2017 non tenus).

     

    Donc une énorme déception, notamment parce qu’un nouveau lot de 10 cartons de dépliants 4 pages A4 - 170gr anti Griveaux venaient d’arriver au local !

    D’où cette réaction rageuse d’un militant :

    Pourquoi ce c****** a démissionné aussi vite puisqu’il n’est pas identifiable sur la sexe tape ?

    La réponse est évidente : cette vidéo devait sans doute être un premier servant d’ultimatum.

     

    Une forte minorité (dont moi-même avec « En Marge  ») souhaitions le retrait de la candidature de Griveaux ET la fusion des deux listes LaREM.

     

    Dans la mesure où LaREM ne reprochait rien d’autres à Cédric Villani que de refuser d’être derrière Benjamin Griveaux, sans aucune attitude hostile envers le parti En Marche et envers Emmanuel Macron, nous proposons aux marcheurs un acte de bon sens et de courage qui aurait un énorme impact électoral :

    1°) de revenir sur son exclusion dont la motivation est devenue caduque.

    2°) de nommer Cédric Villani candidat officiel de LaREM

    3°) de fusionner les deux listes électorales en une seule.

    .

    .

    .

    NB3 / Les dîners débats intello musicaux sont maintenus.



  • 1 vote
    REMY Ronald REMY Ronald 5 février 17:37

    @Conférençovore
    Vous avez en grande partie raison.
    Ayant vécu 18 ans au Maroc et y conservant encore de la famille, je reconnais tout à fait l’énorme poids du conservatisme familial, culturel, religieux et donc politique que vous avez soigneusement décrit avec raison.
    Votre désespérance face à cette immense inertie est légitime.
    .
    C’est justement la raison pour laquelle cette réforme "transparente", "démocratique", internationale" du Coran commencera d’abord en France et en Europe (notamment balkanique) où, pour l’instant, heureusement, la grande majorité des musulmanes ne sont pas voilées, ne sont pas excisées et mangent du porc.
    C’est par ce groupe humain clairement défini au départ qu’un début de commencement de vague réformiste se développera.
    Se rajouteront ensuite des réformistes musulmans d’Asie (que je ne connaissais pas).
    Ainsi que des musulmans réformistes d’Afrique (notamment du Maroc et du Sénégal que je connais mieux). Nombre d’entre eux sont très avancés au niveau de cette réforme pour l’instant trop confidentielle par crainte d’incultes psychopathes ou de fanatiques se prétendant "gardiens de la vérité et de la foi". A noter qu’une poignée de ces musulmans réformistes sont aussi...
    ... Francs Maçons.
    A+
    Cordialement.



  • 1 vote
    REMY Ronald REMY Ronald 5 février 16:51

    @Saladin
    "Copier collé ridicule"
    Il n’y a pas de copié collé de mon côté sur l’article en référence DAECH : quelle solution contre la barbarie et l’islamophobie ?
    .
    "Ridicule" : Personne n’a jusqu’ici présenté d’alternative à la énième réforme que nous proposons (approche "transparente", "démocratique" et "internationale" ).
    .
    Le site dont vous parlez :
    J’y suis allé.
    J’ai trouvé diverses moqueries, mais n’ayant rien à voir avec l’approche sérieuse que nous proposons.
    Il faudra être plus précis pour espérer dialoguer de façon convaincante.
    Cordialement.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris


Les thèmes de l'auteur






Palmarès