• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La crise financière de 2008 : 10 ans après, pas de solution pérenne - (...)

La crise financière de 2008 : 10 ans après, pas de solution pérenne - Strauss-Kahn : la crise s’est aggravée car on a pas épongé la dette

Nous sommes loin d'etre sortis de la crise financière de 2008 : 10 ans après, toujours pas de solution pérenne en vue - Strauss-Kahn : la crise s'est aggravée car on a pas épongé la dette & les BANQUES CENTRALES sont moins fortes qu'en 2008 !

Les Tartarins de la dicipline -classée en science molle- la plus complexe qui soit, ont décrété qu'ils avaient la solution, les solutions :

10 ans après, c'est beaucoup : si une solution existait, on la connaitrait et on l'aurait mise en application quelque part dans le monde ! Or au lieu d'une sortie de crise, ce qui nous pend au nez : c'est le krach majeur que j'annonce depuis le krach de 1987 ; krach qui serait pour tous les experts qui se respectent inéluctable, proche et tsunamique pour l'économie mondiale bien plus grave que la crise financière de 2008 ! Dominique Strauss-Kahn met l'accent dans la vidéo qui suit cette présentation, sur le problème crucial de la dette qui s'est aggravée depuis 2008 par la politique des BANQUES CENTRALES -leurs fameux QE à répétition- qui se sont elles-memes endettées au-delà du supportable afin de soutenir les bourses*du monde entier en péril ! Dominique Strauss-Kahn sous-entend, pour le moins, qu'elles sont moins fortes qu'en 2008 pour arreter le tsunami possible sinon probable comme je le prévois ci-dessus & dans mes nombreux articles et commentaires !

*Voir mes nombreux articles et commentaires sur Ago.tv qui traitent du sujet

les derniers :

article :

https://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/delamarche-salvini-est-un-magicien-78727

commentaires :

https://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/interdit-d-interdire-1ere-emission-78758#forum13200726

-----------------------------------------------------

Dominique Strauss-Kahn s'exprime sur la crise de 2008 - 09/09/2018

CNEWS
Rare dans les médias depuis le scandale du Sofitel en 2013, Dominique Strauss-Kahn est revenu dans un entretien sur la crise financière de 2008. Alors patron du Fonds monétaire international (FMI), il a décrypté cette dépression financière en la rattachant à l'actuelle montée des populismes partout en Europe. Tout en mettant en garde sur le futur car, selon lui, les leçons de ce crash financier n'ont pas été retenues.

-----------------------------------------------------

Lehman brothers : la crise 10 ans après

FRANCE 24
Il y a dix ans, le 15 septembre 2008, la banque Lehman Brothers se déclarait en faillite. Une chute vertigineuse déclenchée par la crise des subprimes et dont les conséquences ont été mondiales. Où en sommes- nous dix ans après ? Le monde risque-t-il à nouveau, comme certains le prédisent, une nouvelle période noire. Nous tenterons de répondre à ces questions dans ce numéro spécial.
Dans la nuit du 14 au 15 septembre 2008, la prestigieuse banque américaine Lehman Brothers se place sour le chapitre 11 et annonce, faute de repreneur, déposer le bilan. Une nouvelle retentissante. Le monde ne se doute pas à l'époque que cette chute va déclencher une spirale infernale et provoquer la plus grave dépression depuis les années 1930.
Après la crise financière de 2008, des millions de personnes ont perdu leur maison.
La crise dit des "subprimes" a conduit en quelques mois à un déferlement d'expropriations. A l'époque, de nombreuses procédures de saisie immobilières sont enclenchées.

Tags : Economie Politique Finances Dominique Strauss-Kahn Banques Crise financière Polémique Finance Capitalisme




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Norman Bates Norman Bates 2 octobre 09:52

    "Strauss-Kahn : la crise s’est aggravée car on a pas épongé la dette"


    Il est moins compliqué de se faire éponger le bec verseur dans une chambre d’hôtel...
    Pas le temps de mater la vidéo, mais je doute d’y trouver de la part de l’ex directeur du FMI la moindre trace de méat coule pas...

    L’essentiel est que le "surdoué" d’Avox fasse des expertises de DSK parole d’évangile...bientôt François de Rugy sera sauveur de la planète...

    • 1 vote
      REMY Ronald REMY Ronald 2 octobre 10:17
      Bonjour.
      Je suis favorable à un large et urgent débat public sur les causes concrètes du prochain crash financier que nombre d’économistes (bien silencieux en 2007 !) annoncent comme bien plus grave qu’en 2008 et à échéance d’une à deux années maxi. Certains la nomme déjà "crise des produits dérivés".
      .
      Lorsque l’on prend la peine de lire les données concrètes de cette crise titanesque qui nous attend, on ne peut que s’étonner du silence assourdissant des grands médias et de l’ensemble de la classe politique.
      Comme cela concerne aussi la fragile et vulnérable Europe encore convalescente, cela vaudrait la peine de secouer les manches des dirigeants "Dagobert" de nos partis aveugles, sourds et muets sur ce dossier explosif :

      Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale

      A+ pour engager le débat (ou le combat pour interdire à terme les produits financiers toxiques appelés "dérivés").


      • vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 octobre 11:22

        REMY Ronald 2 octobre 10:17

        Bonjour.
        1/
        Je suis favorable à un large et urgent débat public sur les causes concrètes du prochain crash financier que nombre d’économistes (bien silencieux en 2007 !) annoncent comme bien plus grave qu’en 2008 et à échéance d’une à deux années maxi. Certains la nomme déjà "crise des produits dérivés".
        .2/
        Lorsque l’on prend la peine de lire les données concrètes de cette crise titanesque qui nous attend, on ne peut que s’étonner du silence assourdissant des grands médias et de l’ensemble de la classe politique.
        Comme cela concerne aussi la fragile et vulnérable Europe encore convalescente, cela vaudrait la peine de secouer les manches des dirigeants "Dagobert" de nos partis aveugles, sourds et muets sur ce dossier explosif :
        3/

        Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale

        A+ pour engager le débat (ou le combat pour interdire à terme les produits financiers toxiques appelés "dérivés").

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

        @REMY Ronald

        Bonjour Ronald,

        1/

        Je commente & publies depuis plus de 4 ans sur Ago.tv sur le sujet !

        Merci de me lire un peu sur le sujet, un tout petit peu, pour me poser les questions et/ou me critiquer ; si, comme je le pense, a priori, vous êtes de bonne foi pas de pb, allez-y franco...

        2/

        "on ne peut que s’étonner du silence assourdissant des grands médias et de l’ensemble de la classe politique."

        Là je vous trouve à la fois très naïf et ignorant de la réalité sociologique de la France d’aujourd’hui ; en particulier de nos médias et partant de notre intelligentsia : tout ça ça ne vole pas haut, intellectuellement c’est au ras des pâquerettes d’une manière générale ; alors si vous comptez sur eux... dans ce cas précis, vous allez attendre longtemps

        De grâce, contestez-moi si vous avez les arguments ; mais encore une fois : merci de me lire un peu sur le sujet, un tout petit peu, sur le sujet

        Rappel :

        article :

        https://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/delamarche-salvini-est-un-magicien-78727

        commentaires :

        https://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/interdit-d-interdire-1ere-emission-78758#forum13200726

        3/

        Merci de me répondre d’abord aux remarques qui précèdent

        Merci aussi pour votre contribution sur ce sujet capital qui porte sur notre avenir immédiat, tellement en péril que nous sommes tous entrés en période de survie, ni plus, ni moins !


      • vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 octobre 15:21

        @Mao-Tsé-Toung
        je commente & publie depuis plus de 4 ans sur Ago.tv sur le sujet


      • vote
        pegase pegase 2 octobre 16:00

        @REMY Ronald

        Tant qu’il n’y aura pas de contrôle des mouvements de capitaux aux frontières (faute à l’article 63 du traité de Lisbonne), nous serons à la merci de la haute finance spéculative ...

        Il n’y a pas d’autre échappatoire que la sortie de l’UE par l’article 50 !


      • vote
        CoolDude 2 octobre 13:51
        JP Morgan prédit une super-crise, les « initiés » sortent du marché action :


        • vote
          jjwaDal 3 octobre 20:43

          C’est un monde devenu extrêmement instable et même dangereux, de par son mode de fonctionnement. Ce n’est pas nous qui décideront de la fin de partie, ni même les principaux auteurs de cette nouvelle crise (ils en sont les principaux bénéficiaires et ne craignent pas plus le déluge qu’en 2008) et elle peut ne pas être directement due aux problèmes du libre-échangisme financier, du manque de régulation et de transparence, de l’intérêt des dirigeants contraire à ceux de "leur" peuple.
          Car elle s’inscrit dans l’évolution de multiples mutations depuis des décennies, l’arrivée sur des limites naturelles (ressources en eau, pétrole, terres agricoles par ex), l’émergence d’un challenger de l’empire US (la Chine après un "Plan Marchall" occidental fort bien mené, même si digne des shaddocks sur bien des points), la réduction tendancielle des taux de croissance réels et la dérive de la dette, etc...
          Avec un peu de recul historique, les historiens du futur seront stupéfaits qu’on soit sortis de cette période sans recourir au bain de sang habituel dans ces circonstances, si nous y parvenons (ce qui n’est pas gagné, à voir l’insistance US à en découdre avec la Russie).
          Plusieurs pistes de sortie, la plus probable étant le rachat des dettes publiques et privées par les Banques Centrales, qui sont les seuls acteurs économiques à ne pas pouvoir être en situation de banqueroute .On leur doit 1 $ (ou 1000 milliards) on ne peut pas leur rendre, ils créent 1$ (ou 1000 milliards) et épongent leurs pertes. La BoJ possède déjà 40% de la dette publique japonaise, la FED 25% de celle des USA (22 000 milliards à la louche), etc...
          Le Japon se finance via sa Banque centrale avec de l’argent qui ne sera jamais remboursé, mais les autres ne considèrent pas le yen comme "monnaie de singe". Ils le peuvent d’autant moins que la monnaie chinoise ou le dollar sont adossés aussi à une montagne de dettes probablement également non remboursables et d’actifs pourris (promesses de richesses futures qui ne sont que du pécul).
          La seule certitude pour tout le monde, tout le monde, est que nous sommes beaucoup moins riches que nous ne le croyons et que nous allons tendanciellement vers une mise en servitude du collectif par les intérêts privés. Un moyen-âge post-moderne pourrait être notre avenir. On pourrait aussi n’en avoir aucun.

          Carpe Diem.


          • vote
            Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 4 octobre 01:26

            jjwaDal 3 octobre 20:43

            1/

            C’est un monde devenu extrêmement instable et même dangereux, de par son mode de fonctionnement. Ce n’est pas nous qui décideront de la fin de partie, ni même les principaux auteurs de cette nouvelle crise (ils en sont les principaux bénéficiaires et ne craignent pas plus le déluge qu’en 2008) et elle peut ne pas être directement due aux problèmes du libre-échangisme financier, du manque de régulation et de transparence, de l’intérêt des dirigeants contraire à ceux de "leur" peuple.

            2/

            Car elle s’inscrit dans l’évolution de multiples mutations depuis des décennies, l’arrivée sur des limites naturelles (ressources en eau, pétrole, terres agricoles par ex), l’émergence d’un challenger de l’empire US (la Chine après un "Plan Marchall" occidental fort bien mené, même si digne des shaddocks sur bien des points), la réduction tendancielle des taux de croissance réels et la dérive de la dette, etc...
            Avec un peu de recul historique, les historiens du futur seront stupéfaits qu’on soit sortis de cette période sans recourir au bain de sang habituel dans ces circonstances, si nous y parvenons (ce qui n’est pas gagné, à voir l’insistance US à en découdre avec la Russie).

            3/

            Plusieurs pistes de sortie, la plus probable étant le rachat des dettes publiques et privées par les Banques Centrales, qui sont les seuls acteurs économiques à ne pas pouvoir être en situation de banqueroute .On leur doit 1 $ (ou 1000 milliards) on ne peut pas leur rendre, ils créent 1$ (ou 1000 milliards) et épongent leurs pertes. La BoJ possède déjà 40% de la dette publique japonaise, la FED 25% de celle des USA (22 000 milliards à la louche), etc...
            Le Japon se finance via sa Banque centrale avec de l’argent qui ne sera jamais remboursé, mais les autres ne considèrent pas le yen comme "monnaie de singe". Ils le peuvent d’autant moins que la monnaie chinoise ou le dollar sont adossés aussi à une montagne de dettes probablement également non remboursables et d’actifs pourris (promesses de richesses futures qui ne sont que du pécul).
            La seule certitude pour tout le monde, tout le monde, est que nous sommes beaucoup moins riches que nous ne le croyons et que nous allons tendanciellement vers une mise en servitude du collectif par les intérêts privés. Un moyen-âge post-moderne pourrait être notre avenir. On pourrait aussi n’en avoir aucun.

            Carpe Diem.

            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

            @jjwaDal

            Vous concluez Carpe Diem ; l’ai parlé de survie : en état de survie, c’est obligatoirement Carpe Diem.

            1/
            Mon article récent avec Delamarche essaie de répondre à vos interrogations

            https://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/delamarche-salvini-est-un-magicien-78727

            Olivier Delamarche, Ce que nous ne voulons pas savoir

            2/

            Mon article relativement récent qui répond à ce questionnement :

            https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/pourquoi-tout-va-s-effondrer-l-77760

            Pourquoi tout va s’effondrer
            - L’effondrement est inévitable - La fin du Kali-Yuga est proche causée SURTOUT par la folie humaine qui s’exprime tous azimuts !

            3/

            Mes articles de 2014 (sur Ago.tv) qui annoncent déjà la cata inélucable que j’ai prévu depuis le krach de 1987 :

            -------------------------------------

            a)

            https://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/japon-l-heure-de-verite-est-proche-46661

            7058 visites 13 sep. 2014 | 45 réactions | Mao-Tsé-Toung

            Japon ! L’heure de Vérité est proche : faillite annoncée par l’effondrement du yen ! Le Japon est la 3ème puissance économique mondiale ; conséquences catastrophiques imprévisibles sur le reste du monde !

            Rappels : En 1989, le Japon est la première capitalisation mondiale ! L’indice significatif est le Nikkei 220 : 1 ) 1989 : le Nikkei 220 cotait environ 39000 ! (...)

            b)

            Philippe Dessertine : nous sommes en bulle sur les marchés : il faut s’attendre à un nouveau krach, le krach majeur !
            4592 visites 7 nov. 2014 | 22 réactions | Mao-Tsé-Toung

            https://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/philippe-dessertine-nous-sommes-en-47513

            -------------------------------------

            Depuis 1987 donc, j’attends le krach majeur ; celui dont on ne se relèvera pas ; le plus probable : la fin du monde, cad la fin de l’homme sur la terre ! (Seule la Providence pourrait changer ce destin qui se profile à l’horizon)








Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès