• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La menace de guerre en Syrie, un coup de bluff ?

La menace de guerre en Syrie, un coup de bluff ?

Cet article est une nouvelle mouture d'un autre article n'étant pas passé à la modération pour diverses raisons, la principale étant que je n'avais encore pas assez d'éléments videos pour étayer mes propos. Au vu de l'évolution de la situation, je peux désormais présenter un article s'appuyant sur les évènements récents pour les mettre en perspective et en proposer une lecture nouvelle, à ma connaissance inédite dans la presse "mainstream".

 

Après n’avoir rien fait pendant près de 2 ans de guerre civile en Syrie, une coalition de pays a trouvé dans la visite des inspecteurs de l’ONU une occasion de montrer les dents face au régime de Bachar El Assad.

 

 

Motivés par une attaque à l’arme chimique dont l’origine reste encore indéterminée, les Etats Unis, la France et la Turquie entre autres ont déclaré haut et fort leur intention d’intervenir pour ne pas laisser ce crime "impuni", déchainant ainsi les passions des opinions publiques du monde entier sur ce conflit qui aurait sans nul doute disparu progressivement des préoccupations.

 

Je vous propose de laisser de côté le débat sur la véracité de l’attaque chimique, ainsi que d’écarter la question morale qui vaut toujours à l’échelle géopolitique comme prétexte à des stratégies la dépassant largement. Ce sont des objets de propagande et contre propagande qui entraînent des discussions sans fin et qui détournent notre attention des véritables enjeux stratégiques en nous poussant à prendre parti pour l’un ou l’autre camp.

 

 

Je vous propose donc plutôt d’essayer de deviner quels enjeux réels, forcément cachés, peuvent motiver, non pas l’intervention militaire, mais déjà la menace d’intervention militaire. Car depuis que l’ONU a fait son petit séjour en sol syrien, les USA et la France ne cessent de faire planer une menace ciblée contre le régime Assad. Depuis plusieurs semaines, cette menace n’a pas été appliquée et je pense qu’elle ne le sera pas. Et plus que cela, je pense qu’elle n’avait pas vocation à l’être.

 

 

J’ai la conviction que jamais ni les USA ni la France n’ont eu l’intention réelle d’intervenir militairement en Syrie car ils n’y ont aucun intérêt, ou plutôt car le "jeu" ne vaut pas la chandelle. La Syrie est incomparable à l’Irak ou l’Afghanistan car ses soutiens directs et l’ampleur de son pouvoir militaire sont bien supérieurs. Jamais un bombardement de quelques jours, comme il a été évoqué partout, aussi massif qu’il soit, ne fera tomber le régime Assad ni ne changera le rapport de force en présence. L’intervention de troupes au sol reste encore plus improbable tant les pertes seraient potentiellement élevées. Ces risques s’avèrent totalement inconsidérés pour les politiciens en place alors que les opinions publiques occidentales sont très défavorables à cette éventualité.

 

Aussi, c’est bien cette menace plus que l’intervention improbable qui pose question. Pourquoi menace-t-on devant le monde entier un pays ? Que peut-on ainsi escompter ? Face à une situation bloquée qui menaçait de dégénérer, l’ONU, et plus particulièrement sa composante atlantiste, a décidé d’agir... ou plutôt de montrer sa volonté d’agir. Les diplomaties du monde entier ont été d’un seul coup saisies par l’éventualité de cette guerre qui pourrait se mondialiser. La Russie et l’Iran ont vu alors l’opportunité de s’affirmer comme les principaux résistants de l’axe atlantistes, la France de se placer devant l’Angleterre dans cet axe, et de nombreux autres pays de se positionner comme puissances intermédiaires (ici l’Allemagne)

 

 

En même temps que réaffirmer une dichotomie très forte entre deux axes (issus de la guerre froide), la menace a aussi créé toute une série de positions nuancées, de points de vue intermédiaires. Si la menace avait été mise directement à execution, le conflit aurait eu toutes les chances d’éclater, non pas dans la région, mais la région elle-même. Et cela, personne vraiment n’y a aucun avantage.

 

Tout me porte donc à croire que ce plan a été fomenté de longue date par les USA et leurs alliés, et même possiblement par la Russie qui y avait tout avantage. Porter les plus graves accusations et la pire menace à Assad pour frapper un grand coup, non militairement car nous n’en avons pas les moyens, mais politiquement, diplomatiquement. Ainsi, les choses bloquées depuis des mois bougent enfin, les opinions se sentent d’un coup d’un seul embrasées par la question syrienne, et le monde entier souhaite désormais intervenir d’une manière ou d’une autre pour aider la Syrie. N’est-ce pas fantastique, tout cet engouement, même s’il est traversé de contradictions insolubles ?

 

J’affirme donc que cette menace n’a servi qu’à une chose : faire bouger les lignes diplomatiques bloquées depuis des mois, et surtout sur le point de disparaître des préoccupations internationales. Le guerre civile en Syrie ne peut plus être ignorée par personne, et les deux camps ne jouirons plus de l’impunité qui leur était ouverte par l’indifférence généralisée.

 

A cette heure, le conflit est encore l’objet de négociations en apparence acharnées au G20, mais dont l’issue est, n’en doutons pas, déjà prévue de longue date. Depuis les annonces menaçantes, l’on n’a cessé de trouver des circonstances atténuantes ou des éléments de doute face à l’intervention, et enfin, une solution diplomatique est en passe d’être trouvée grâce à nos super héros chefs d’Etat.

 

 

Le plus drôle dans cette histoire, c’est de voir à quelle vitesse ceux qui étaient prêts à intervenir à tout prix ont retourné leur veste. J’ai deux hypothèses concernant ces énergumènes : soit ils étaient au courant et étaient chargés de faire monter la pression, soit ils sont réellement naïfs et n’ont aucune compétence géopolitique. Je vous laisse vous faire votre propre avis...

 

 

Tags : International Syrie




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • 12 votes
    Loki Loki 11 septembre 2013 12:11

    Qui sont les va t’en guerre ? Fabius qui a déjà estimé que Bachar ne méritait pas d’être sur la terre promise qui a été prendre ses ordres en août en Israël avant de faire ses récentes déclarations et réitérer ses accusations formelles, Kouchner qui ressort du placard comme par enchantement tel un fantôme du passé, et surtout BHL qui, interrogé juste à la fin de son "aventure lybienne" voulait déjà tourner la suite de son film le "Dément de Tobrouk" à Damas puisqu’en pleine interview sur ses magouilles en Lybie il pointait déjà la Syrie et l’ogre sanguinaire Assad qu’il fallait abattre.
    .
    Il est probable aussi que la stratégie de la terreur si efficace pour garder le bon peuple en haleine et bien sagement dans ses pénates afin qu’il réclame avec soumission plus d’état policier et accepte sans rechigner toutes les contraintes sociales et économiques imposées au nom de l’autre croque mitaine qui est la crise mondiale pour que ses gentils dirigeants puissent continuer à se goberger sur son dos et à ses frais pour de nombreuses années encore.
    .
    Pensez, l’ombre d’une troisième guerre mondiale, peut être nucléaire qui plane sur les dociles citoyens comme c’est efficace pour refroidir les ardeurs et les envies de révoltes pour des questions bassement financières ou d’acquis sociaux. On fait montrer les crocs du chien aux moutons, ça les fait rentrer dans le rang.
    .
    Sauf que cette fois les moutons sont plus informés qu’autrefois, qu’ils se laissent moins berner facilement, qu’à force d’être tondus, ils ont compris peu à peu la méthode, qu’ils se rendent aussi compte de leur nombre supérieur à ceux des chiens de garde et des bergers, que les sympathiques ruminants se sentent pousser des couilles et des dents, que les dirigeants commencent aussi à se rendre compte des limites de leurs pouvoirs, et sentent le vent tourner. Il va falloir pour remettre les moutons d’accord, des astuces moins grossières qu’une fiole d’anthrax exhibée devant l’ONU par un nègre de service, même si Obama devait remplir ce rôle, il va falloir user d’un peu plus de finesse face à des nouvelles règles imposées par des acteurs qui ont plus de poids qu’autrefois et qui en ont un peu soupé de la domination occidentale.
    .
    Rambo fait pâle figure devant un Jackie Chan devenant plus fort, plus gourmand et plus endurant. Surtout quand il exhibe son ours russe à ses côtés. L’inde et le Brésil ont sans doute leur mot à dire alors qu’avant on ne considérait même pas leurs voix. Les états d’Amérique du sud aussi doivent commencer à peser dans la balance. Sans conter qu’Israël devient de plus en plus un boulet encombrant qu’un allié éternel pour les USA dont les voix s’élèvent toujours plus nombreuses pestant contre le coût exorbitant que coûte ce petit état sioniste, belliqueux, arrogant, exigeant pratiquant l’apartheid impunément qui énerve par son influence et ses manipulations perverses dans les combats de coqs qui deviennent de plus en plus visibles pour les propriétaires des volatiles combattants.
    .
    Hors sujet mais je viens de voir l’insipide film de propagande La chute de la maison blanche, les terroristes ne sont plus d’affreux musulmans le couteau entre les dents, mais des coréens du nord.
    .
    Le péril jaune redeviendrait il l’ennemi public numéro 1 à la place du barbu milliardaire des grottes afghanes ?
    .
    Leurs intérêts à tous ces dirigeants de par le monde ne sont pas les nôtres, et nous manquons cruellement encore d’informations fiables, nous les peuples, pour deviner quel est leur projet, leurs buts, leurs agendas réels qui doivent être contrariés en permanence vu que les paramètres prévisibles en vue de planifier des opérations complexes de toute nature changent à une vitesse encore jamais atteinte au cours de l’histoire humaine connue. Même pour les maîtres du monde, on ne peut que spéculer sur le fait que même pour eux, il n’est plus si aisé de jouer à une simple partie d’échec, les règles et l’échiquier lui même s’étant considérablement complexifiées ces 20 dernières années.


    • 1 vote
      Caracole Caracole 11 septembre 2013 12:28

      texte bien écrit dans le Loki style, et intéressant, mais qui me donne l’impression que tu n’as pas bien lu mon article... Mon hypothèse est que la menace de guerre était un coup de bluff pour faire bouger les lignes dans ce conflit qui s’enlisait.
      .
      Si j’ai bien compris, tu t’y opposes par deux hypothèses :
      1. Ce serait le peuple qui a fait changer d’avis les chefs d’Etat. Penses-tu réellement qu’Obama et Hollande (je parle évidemment de leurs conseillers) n’étaient pas au courant que leurs opinions publiques seraient largement défavorables avant de lancer leurs menaces ?
      2. Ce seraient les autres pays émergents, notamment la Chine, qui ont incliné la balance en la faveur d’une solution politique. Cela est envisageable, mais j’ai du mal à croire que cet équilibre des forces n’ait pas été calculé à l’avance, et ceux depuis des années ! Il est de notoriété publique que les USA surveillent la Syrie depuis des années, et ils ne se sont pas lancés dans des menaces aussi pressantes sans en connaître l’issue. Je suis plutôt d’avis que la menace a permis d’accélérer la venue d’une solution politique, ou plutôt en l’occurence d’une solution médiatique (contrôle des gaz).


    • vote
      Loki Loki 11 septembre 2013 12:54

      Non je pense surtout à la difficulté de tenir un agenda en regard des variations de paramètres imprévues et de plus en plus complexes et rapides, puisqu’il me semble difficile de prévoir l’avenir à coup sûr et comme dans toute élaboration de plan, ou de stratégie, il faut s’adapter pratiquement au jour le jour puisque personne n’a le pouvoir de contrôle absolu, heureusement d’ailleurs et les alliances changent également en fonction des intérêts ou des urgences du moment au sein même des états nations comme à l’international. Je pense à un grand champ de bataille, bataille évidemment pour les ressources afin de continuer à maintenir les niveaux de vie des populations dans les divers pays, mais aussi batailles internes de toute nature et la difficulté de maintenir un semblant d’ordre au sein des populations alors que les tensions diverses tendent vers une sorte de chaos social généralisé.
      .
      Donc il est difficile dans ces conditions de maintenir une stabilité qui repose sur la fuite en avant de la surconsommation afin de préserver des modes de vies plus ou moins confortables qu’il serait difficile de faire reculer vers un mode de vie plus austère alors que des milliards d’être humains tendent à aller vers le rêve occidental puisqu’ils n’ont eu que le loisir de nous voir vivre dans la prospérité et l’opulence, grâce à leur pauvreté. La Chine, l’Inde ou l’Afrique tend, et c’est normal, à atteindre ce mode de vie qui chacun sait est invivable à court terme si quelques milliards d’êtres humains en plus commencent à vivre à l’Américaine ou à l’Européenne.
      .
      Du coup je m’éloigne du sujet, mais la Syrie à mon avis doit son sursit de ne pas avoir été irakisée ou lybisée à toutes ces difficultés et nouveaux paramètres supplémentaires. Sans compter qu’en Afghanistan ce fut un bourbier meurtrier d’où les occidentaux ont subi plus de pertes qu’engrangés de profits. Les USA n’ont pas remporté de guerre depuis longtemps. Apprennent ils de leurs échecs enfin ? Car je ne crois pas à la toute puissance de l’armée américaine. En plus la France par exemple a considérablement diminué son budget militaire, il y a encore la guerre au Mali, s’enfoncer dans le bourbier syrien serait une erreur tactique monumentale. Je pense que c’est dû à toutes ces raisons pratiques et qui n’ont plus rien à voir avec ce qu’il y a encore une 20 aine d’années, les configurations ont complètement changé et ce n’est plus possible de tenir un agenda de conquête datant de 30 ans.
      .
      Et il est possible aussi que l’émotionnel l’aie emporté sur la raison, cela peut se concevoir même pour les dirigeants, surtout quand ceux ci se nomment François Hollande, pour sortir des déclarations hâtives, à l’emporte pièce, comme une sorte d’indice de l’incompétence des hommes politiques actuels, je pense à Cameron également, et le signe qu’il y a des intérêts et des ordres contradictoires qui proviennent des différents "partenaires" comme affectionne à dire Fabius. Que ces partenaires jouent au même jeu mais avec des règles différentes et des intérêts et des priorités différentes.
      .
      A mon avis il doit régner une sorte de panique un peu partout avec ordres et contre ordres dans tous les coins. Signe avant coureur d’un naufrage ou d’un changement d’embarcation ?
      .
      Quoiqu’il en soit, la consommation de café doit atteindre des pics en ce moment dans les différents états majors et les gouvernements et les téléphones rouges doivent devenir aphones à force de sonner.
        


    • 3 votes
      Loki Loki 11 septembre 2013 13:21

      Je ne m’oppose pas du tout à ton article Caracole, j’émets des hypothèses. Il y a aussi peut être un signal dans tout ça, c’est que certains croient à une communauté internationale, comme Hollande ou Cameron, ce qui explique leur déclarations un peu trop enthousiastes pensant qu’ils obtiendraient l’appui des allemands et que les USA persisteraient dans les premières déclarations d’Obama, qui s’est quand même contredit deux fois en un weekend, preuve de confusion gouvernementale et de solidité de cette communauté internationale qui existe plus facilement sur papier que dans les actes.
      .
      Tout en espérant faire fléchir la Russie et la Chine, mais là, ils rêvent tout éveillés, si tel était le cas. La Russie ne lâchera pas la Syrie, et évidemment le poids de l’Iran qui serait l’objectif caché et ultime de cette guerre de conquête agendée de longue date, mais encore faut il que comme dans l’agence tous risques, un plan ne se déroule sans accroc et c’est là que ça coince à mon avis.


    • 1 vote
      Caracole Caracole 12 septembre 2013 00:50

      "certains croient à une communauté internationale, comme Hollande ou Cameron, ce qui explique leur déclarations un peu trop enthousiastes"
      Tu crois vraiment que la géopolitique est une histoire de croyance de chefs d’Etat en telle ou telle idéal ? A mon avis Hollande et Cameron ne croient rien du tout, ils ont chacun une tripotée de conseillers qui leur indique le bon positionnement en fonction des intérêts stratégiques, et non en fonction de valeurs abstraites comme "la communauté internationale", "les droits de l’homme" ou je ne sais quelle marotte fabriquée pour les opinions publiques.


    • vote
       Qanelle canelle 14 septembre 2013 22:27

      Menace de guerre en Syrie un coup de bluf ? on n’est pas au poker trou duc.

      Pour la guerre ,préférer le terme choix stratégique, ou orientation politique ou autre .
      bluf dans ce cas ci est innoportum , les choses sont suffisamment grave pour ne pas y ajouter le caractere ludique que le terme bluf peut sous entendre. salut

    • vote
      Caracole Caracole 14 septembre 2013 23:02

      @canelle : pardon d’avoir choqué ta morale en m’exprimant ainsi, la géopolitique est pourtant un jeu de cartes géant (je te conseille d’ailleurs l’émission Le Dessous des Cartes, une bonne émission quoique limitée par son format). Par ailleurs, bluffer n’est pas restreint aux jeux de cartes... je te donne les définitions du Larousse :

      • Aux cartes, donner le change sur son jeu.
      • Essayer d’en imposer par ses actions, ses paroles : Chacun des deux adversaires bluffe pour faire reculer l’autre.
      • Se vanter : Quand il raconte ses exploits, il bluffe.
      Chacun comprendra que j’utilisais coup de bluff dans le sens de la deuxième définition.

    • vote
      Caracole Caracole 11 septembre 2013 12:32

      C’est possible, mais là je parlais pas juste de la guerre (le titre est trompeur), je parlais surtout de l’intervention militaire occidentale directe qui, si elle avait vraiment été envisagée, aurait été une pure folie menant potentiellement à la 3ème guerre mondiale. La guerre civile répond de toute évidence à des enjeux régionaux, mais pour l’instant, et c’est mon hypothèse depuis un moment, elle ne devrait pas se mondialiser, du moins militairement.


    • 4 votes
      Al West Al West 11 septembre 2013 12:43

      Qu’est-ce que ça peut leur faire à ceux qui officiellement, hommes politiques, généraux, décident de déclencher une guerre mondiale, du moment qu’elle n’est pas nucléaire. Il fait presque bon vivre dans les bunkers.


    • 5 votes
      juluch juluch 11 septembre 2013 12:36

      Un coup de bluff, c’est assez possible et vu la tournure prise......je me suis aussi posé la question....


      Mais je pense que c’est encore trop tôt pour le dire.

      Je ne voit pas encore quels sont les intérêts de tous ce mic mac........le gaz ??

      Merci pour ce partage Caracole.

      • 1 vote
        Caracole Caracole 11 septembre 2013 14:10

        Il y a des intérêts économiques, certes, mais je pense pour le coup qu’il s’agit plutôt d’un équilibre des forces stratégiques dans la région. Je ne crois pas que ce "mic mac" ait été monté de toute pièce pour dégager Assad et construire un nouveau gazoduc, ca me semble très exagéré, mais c’est une des raisons qui pousse en effet les occidentaux à ne pas lacher ce dossier.
        .
        Je pense qu’il y a eu une véritable révolte populaire suite aux révoltes tunisiennes et égyptiennes, mais qu’autant l’autoritarisme du régime Assad que l’ingérence des puissances régionales ont fait basculer cette révolte en guerre civile.


      • 2 votes
        pegase pegase 12 septembre 2013 03:22

        par Pierre l’acrobate 23 (xxx.xxx.xxx.10) 11 septembre 12:59

         Mais il semblerait que les "patriotes" ou autres "dissidents", intoxiqués qu’ils sont par la propagande poutinienne soient plutôt "la voix de la Russie" que la voix de la France.

        =======================================


        Ah parce que tu trouves que les autres c’est "la voix de la France"  ??? 


        C’est la meilleur de la journée celle là  smiley  smiley


      • vote
        agent orange agent orange 12 septembre 2013 16:14

        "Spot on", pegase...


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 11 septembre 2013 13:15

        " J’affirme donc que cette menace n’a servi qu’à une chose : faire bouger les lignes diplomatiques bloquées depuis des mois, et surtout sur le point de disparaître des préoccupations internationales. "


        C’est ma première intuition aussi. Nous verrons bientôt si nous avons vu juste !

        • 2 votes
          Caracole Caracole 11 septembre 2013 14:28

          Héhé voilà comment Le Monde nous présente le revirement de situation : les russes auraient exploité une "bourde" de John Kerry, comme par hasard juste avant le vote au Congrès américain qui allait de toute évidence se prononcer contre la guerre. Je me disais bien que John Kerry candidat raté devait bien être là pour se prendre des claques à la place d’Obama, et bien c’est fait, c’est sur lui que repose la responsabilité des massacres en Syrie désormais^^
          Puis de souligner que les français et américains sont très "embarrassés"... mais embarrassé de quoi ? De ne pas devoir se prendre une branlée militaire devant toute la planète avec un nouvel Afghanistan géant provoquant une troisième guerre mondiale ?
          .
          L’extrait du Monde en question :

          "La diplomatie russe vient peut-être de bouleverser l’agenda du dossier chimique syrien. Elle s’est engouffrée, lundi 9 septembre, dans ce que certains qualifient déjà, à Paris et à Washington, de "bourde" de John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, qui, répondant à la question d’un journaliste britannique, a affirmé que la Syrie pourrait éviter des frappes en plaçant son arsenal chimique sous contrôle international."(...)
          "Paris et Washington, qui ne cachent pas en coulisse leur conviction sur la nature essentiellement dilatoire de la proposition russe, n’ont eu d’autre choix que d’accueillir avec un embarras à peine dissimulé une proposition "intéressante""

          http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/10/demanteler-l-arsenal-chimique-syrien_3474195_3232.html


          • 3 votes
            Soralien Nv1PFr 11 septembre 2013 15:56

            Ha tiens comme c’est étrange, qui c’est qui se foutait de ma gueule quand je disais que Poutine allait foutre une claque à la clique hollande-obama et autres vat’en guerre de mes deux ? Ben voila j’ai eu raison et ça fait pas de moi un fanatique ruskov, mais je suis pas complètement badadja non plus, pas parce que j’écris mal qui faut me prendre pour un couillon, hein t’es d’accord ou quoi Caracole ?


          • 2 votes
            Caracole Caracole 11 septembre 2013 16:36

            tu n’as pas que des problèmes d’écriture, mais aussi de lecture. J’explique longuement en quoi la "proposition russe" n’est aucunement une surprise, mais était calculée depuis le début par les soit disant vatenguerre atlantistes, qui n’ont jamais voulu intervenir militairement mais comptaient mettre un coup de pression pour faire bouger les choses.


          • 2 votes
            Soralien Nv1PFr 11 septembre 2013 16:08

            Un article intéressant sur l’autre site agoravox Echec et Obamat en Syrie


            • 11 votes
              cassia cassia 11 septembre 2013 16:48

              Y’a pas d’échec et mat malheureusement ! C’est juste reculer pour mieux sauter !
              Les américains et la France veulent la guerre, ils y sont contraints de par leurs alliance éternelle à Israël et parce que les USA vont bientôt être en défaut de paiement (Voir dernière vidéo avec Cpt Anderson et Jovanovic)
              Sous nos yeux désormais, se déroule à l’identique le scénario à l’Irakienne avec les armes de destruction massive, une nouvelle attaque chimique encore plus monstrueuse est en préparation pour justifier une intervention militaire afin de détruire la Syrie...


            • 2 votes
              Soralien Nv1PFr 11 septembre 2013 19:26

              Oui mais faut pas s’arrêter qu’au titre, l’article me semble pertinant


            • 3 votes
              Boom_QaBoom manu_Boom 12 septembre 2013 00:25

              D’accord avec Cassia, la prochaine fois on verra la bave blanche autour de la bouche attestant la présence de gaz sarin, présence bien entendue suffisante pour finir d’achever le peuple syrien avec des bombardements entrainant la chute de Bachar.
              Et si on peut en plus mettre la Russie dans le viseur...
              Le tout est de respecter l’agenda, ça prendra le temps qu’il faudra.
              Hollande est soumis à des psychopathes, à l’image de Guigou qui menace l’Iran d’un bombardement israëlien ou de Fabius qui décrète qu’Assad n’a pas le droit de vivre.
              Trilatérale a dit. Sioniste a dit. Congrès dira.


            • 1 vote
              Caracole Caracole 12 septembre 2013 00:55

              "Hollande est soumis à des psychopathes"
              Quand ce n’est pas le registre des valeurs morales, c’est celui de la psychiatrie. Vous croyez vraiment que 3 chtarbés décident d’appuyer sur le bouton rouge parce qu’ils ont un toc ?


            • 3 votes
              Boom_QaBoom manu_Boom 12 septembre 2013 01:25

              @micnet
              Pas un toc, un agenda mortifère.
              Combien de chtarbés ont suffi pour faire la guerre en Libye ?
              Vouloir faire la guerre à un pays lointain qui subit déjà une "guerre civile", ne me parait pas relever de la raison, mais bien de la folie.
              Et tu ne m’as toujours pas répondu sur Mélenchon...


            • vote
              Boom_QaBoom manu_Boom 12 septembre 2013 01:26

              désolé caracole le message ci dessus s’adresse à toi :)


            • 1 vote
              Caracole Caracole 12 septembre 2013 11:59

              Faire la guerre relève de la folie des hommes, certes, mais cette folie n’est pas la névrose de quelques chtarbés, mais celle de sociétés, d’empires même, que dis-je des civilisations. Tu peux penser que nos gouvernants sont tous gogols, perso je pense qu’ils sont bien plus au fait que nous des enjeux qui les poussent à agir de la sorte. Mon postulat de départ, contrairement à toi qui les prend pour des imbéciles renfermés sur une idéologie, est de penser qu’ils sont très intelligents (c’est l’élite quand même) et qu’ils prennent en compte des facteurs stratégiques qu’ils n’ont pas intérêt à dévoiler aux peuples.
              .
              C’était quoi ta question sur Mélenchon ? S’il est sioniste ?


            • 1 vote
              pegase pegase 12 septembre 2013 12:27

              En l’occurrence Il s’agit bien de la folie de quelques individus ! 


              Le prince bandar vieux obèse de passé 60 piges, qui n’a probablement pas assez de fric dans ses coffres et qui n’hésite pas de déclarer "il y a vos jeux olympiques d’hiver à Sotchi, la Tchétchénie est pas loin" ... Si ça ce n’est pas être psychopathe ! 

              Un lien au pif ... on en trouve plein.. et silence de nos médias criminelles !

              http://www.reflexiondz.net/APRES-LA-PROVOCATION-DU-PRINCE-SAOUDIEN-BANDAR-AL-SAOUD-Poutine-menace-d-attaquer-l-Arabie-Saoudite_a25316.html

              Le prince aurait même menacé de lâcher des terroristes Tchétchènes pendant les Jeux Olympiques d’hiver en Russie.

            • 1 vote
              Caracole Caracole 12 septembre 2013 12:40

              "lâcher de terroristes tchetchenes pendant les jeux olympiques"
              Je préférais le coup du lacher de salope dans les églises^^
              Sérieux, et le "on ira les chercher jusque dans les chiottes" c’était intelligent ? Evidemment que plus un système est autocratique, plus la psychologie d’un individu peut être en cause, mais encore une fois, les politiciens maitrisent parfaitement l’art de manipulation, ils n’exposent pas leur psychologie au grand jour bêtement, tout ça est calculé en raisons d’intérêts qui vous dépasse. Désolé, je ne vous méprise pas, je crois qu’il faut avoir l’humilité d’être conscient de sa place dans le monde. Vous pouvez être rageux et vous dire qu’ils sont tarés, que vous feriez mille fois mieux... ce n’est pas mon approche.


            • vote
              agent orange agent orange 12 septembre 2013 16:24

              Y’a pas d’échec et mat malheureusement ! C’est juste reculer pour mieux sauter

              C’est ce que j’ai immédiatement pensé Cassia...
              Le "plan" d’élimination des armes chimiques du régime de Bashar el-Assad me rappelle celui pour la Libye. Kaddhafi à pu être attaqué après qu’il eu détruit ses armes de destruction massives...
              Ceci dit je pense que Bashar a du recevoir de sérieuses garanties de protection de la part de Poutine. Sinon pourquoi désarmer ?


            • 1 vote
              Boom_QaBoom manu_Boom 12 septembre 2013 17:49

              @caracole
              L’élite ("quand même"), dans un système capitaliste, se résume à être la classe la plus riche, et non la plus intelligente, et puis le fait qu’ils aient "des facteurs stratégiques qu’ils n’ont pas intérêt à dévoiler aux peuples" ne m’apparait pas non plus comme une preuve d’intelligence mais comme une preuve de duplicité. Et puis dire qu’ils sont fous n’implique pas qu’ils ne soient pas intelligents. A ce sujet, je parlais de "psychopathes" pour leur incapacité à avoir de l’empathie.
              Voilà ce que je pense des intérêts supérieurs inavouables de nos gouvernants.
              Ainsi ma question était : pourquoi Mélenchon relaie la propagande sioniste si il ne l’est pas lui-même ?


            • vote
              Caracole Caracole 13 septembre 2013 14:26

              @manu : on en reparlera sur d’autres videos si tu permets.


            • 1 vote
              Boom_QaBoom manu_Boom 13 septembre 2013 15:18

              @caracole
              Ça fait tout de même 2 fois que tu viens me parler sans prendre le soin de me répondre...
              Je vais finir par croire que tu n’as pas la réponse à cette simple question.


            • vote
              Caracole Caracole 13 septembre 2013 15:36

              c’est vrai, je n’ai pas la réponse à cette question, je ne suis ni fan, ni même soutien de Mélenchon, et pour moi la question "sioniste" qui occupe toute la place ici est une question secondaire. Nos liens importants au Moyen Orient sont surtout avec l’Irak, le Liban... et la Syrie. Les nazis-raëliens voient les français comme des gôchistes islamistes (BHL et Finkelkraut compris, pour eux ils sont trop modérés !), alors il faudrait en faire pour avoir leurs faveurs et un quelconque intérêt avec eux. J’attends ton article sur ce sujet (Mélenchon-sionisme) et je me ferai un plaisir de le commenter.


            • 3 votes
              Boom_QaBoom manu_Boom 13 septembre 2013 16:57

              @caracole
              C’est noté. A mon sens, cette donnée est essentielle et non secondaire.
              Et je crois que nous pouvons distinguer les intérêts économiques traditionnels, des intérêts idéologiques, ces derniers semblant primés sur les intérêts économiques, sinon on aurait pas une politique si dure face à la Syrie.
              Pas selon toi, puisque tu crois au coup de bluff. Sauf que je doute que la France n’ait pas déjà suffisamment empiété sur la souveraineté syrienne , ni qu’elle soit totalement innocente dans le chaos en cours.
              Après avoir agi elle finirait par bluffer, je ne trouve pas ça logique.
              Le fait d’attendre les USA pour bouger ne constitue pas un coup de bluff. Plutôt une attitude de serviteur mal renseigné...
              Et pour conclure la boucle, je dirai qu’il ne faut pas trop les surestimer, car ils m’apparaissent bien plus cupides et fourbes qu’intelligents.


            • vote
              Caracole Caracole 13 septembre 2013 18:18

              "je doute que la France n’ait pas déjà suffisamment empiété sur la souveraineté syrienne , ni qu’elle soit totalement innocente dans le chaos en cours."
              ah ça je ne dis pas le contraire, mais cela s’explique autrement que par l’allégeance ou non à Israël. La France a un meilleur rayonnement dans de nombreux pays arabes qu’en Israel. Elle est toujours très présente au Liban et le soutien du Hezbollah à la Syrie divise la société libanaise, si ce n’était pas déjà le cas, autour de la question de la domination syrienne : c’est donc l’occasion d’en profiter et de rallier à la France tous les réticents au soutien à Assad. Sans compter les exilés syriens très nombreux au Liban...
              .
              "Après avoir agi elle finirait par bluffer, je ne trouve pas ça logique."

              On n’arrête pas d’agir, mais là c’était une manière d’officialiser notre positionnement aux avant-postes, alors que les rebelles sont très mécontents du manque de soutien des occidentaux, la France devient le premier porte drapeau des rebelles, sans pour autant s’engager militairement de manière officielle.


            • 2 votes
              Boom_QaBoom manu_Boom 13 septembre 2013 19:12

              @caracole
              "La France a un meilleur rayonnement dans de nombreux pays arabes qu’en Israel."
              Depuis que Chirac est parti, je crois que le vent a sacrément tourné.


            • 1 vote
              Ozi Marenlapine 11 septembre 2013 16:35

              Caracole, je suis d’accord avec toi quand tu dis que c’était plus un coup de bleuf, d’ailleur aucune intervention militaire sur le terrain n’a jamais été prévue, simplement un coup de semonce et une partie d’échecs dans la guerre des pipelines où Poutine est le grand gagnant en défendant parfaitement les intérêts Russe (à savoir garder le monopol du gaz vers l’Europe).
              .
              L’Europe est perdante car une diversification de son approvisionnement en gaz l’aurait rendu moins dépendante des Russes, mieux vaut avoir plusieurs robinets qu’un seul... géopolitiquement parlant...
              .
              Les grands perdants sont tout les peuples qui vivent avec des matières premières vitales sous les pieds, du moins tant que le système actuel "croissance/consumérisme/compétition" perdurera...


              • 8 votes
                Frida FRIDA 11 septembre 2013 19:12

                @Kurtis

                "Et franchement, ce n’est pas beaucoup mieux, la plupart des vidéos ne correspondent pas au texte ou ne font que décorer..."

                et j’ajoute que question coup de bluff, il faut vraiment que la France et tout particulièrement la diplomatie française n’aient pas grand-chose à faire, de n’avoir cure de se faire humilier au vu et au su de tout le monde... question coup de bluff il y a mieux comme scénario.
                C’est un échec cuisant pour la France. Elle se trouve marginalisé d’une façon ahurissante.
                D’un autre côté, vous dites que c’est pour faire bouger les lignes...
                il suffit de ne plus fournir les armes et des mercenaires pour que la guerre s’arrête, c’est un flux continue en terroristes et en armes.
                Votre hypothèse colle à votre vision du monde : le méchant Al Assad qui massacre son peuple... et pour faire bouger les lignes on joue la comédie où la France campe le rôle du caniche que les Anglo-américain ignorent superbement.
                Même cette question du contrôle des armes chimiques a été négociée entre la Russie et les USA alors que la France ne fut pas informée. Elle continue de proposer des résolutions qui sont rejetées par la Russie.


              • 2 votes
                Soralien Nv1PFr 11 septembre 2013 19:18

                Que Caracole entrave pas grand chose à ce qui se passe c’est un fait, on est d’accord la dessus Kurtis mais toi tu me parais bien informé, vas y crache le morceau, c’est quoi les coulisses du monde ? T’y as accès VIP ? Qui a fait quoi exactemant le 11 septembre 2001 ? Tu le sais ? C’est qui les charlatans qui passent ? Je fais partie du lot ? Tu peux t’expliquer plus clairemant stp ? ça m’intrigue assez tu en as dit trop ou pas assez


              • vote
                Caracole Caracole 12 septembre 2013 00:27

                "juste pour faire bonne impression ?"
                Non mais as-tu réellement lu mon article Kurtis, ou essaie-tu de te venger de toutes les fois où j’ai critiqué les tiens (enfin ceux copiés collés du Parisien ou de blogs d’obscurs gourous du net) ? Parce que là franchement, j’ai jamais dit que le coup de bluff servait "juste à faire bonne impression", j’ai évoqué les intérêts stratégiques de la région que l’occident ne pouvait pas laisser filer. Si on n’avait rien fait, ça aurait été soutenir Bachar et donc 50% des syriens à dos, notamment les 2 millions et quelques de syriens exilés au Liban, "ex"colonie française. Désormais, l’occident a rebattu les cartes en affichant des positions diverses, avec entre autres la France comme soutien des rebelles, la Russie comme soutien de Bachar, l’Allemagne comme intermédiaire.


              • 1 vote
                Caracole Caracole 12 septembre 2013 00:42

                quant à votre connaissance intime des coulisses, Kurtis, j’émets le même doute que NvpF, surtout au vu des sources de tes articles (Le Parisien, gourous 2.0...)
                .
                @FRIDA
                "C’est un échec cuisant pour la France."
                Ca aurait été un échec si elle avait du intervenir et s’embourber dans ce conflit pendant des décennies. Là elle se met tous les rebelles avec elle ainsi que les exilés du Liban. Quand le pouvoir viendra à changer, elle sera au premier rang pour la redistribution des cartes.
                .
                "il suffit de ne plus fournir les armes et des mercenaires pour que la guerre s’arrête"

                Ben voyons, et vous croyez vraiment que tous les pays vont se mettre à arrêter de fournir des armes en même temps ?
                .
                "Votre hypothèse colle à votre vision du monde : le méchant Al Assad qui massacre son peuple..."
                Ai-je dit ça ? Oui Assad a répondu par la force, et je ne le juge à aucun moment. Je parle uniquement d’intérêt stratégique, aucunement de morale dans cet article. Vous avez du lire de travers en imaginant ce que j’écrivais à partir de ce que vous pensez de moi.
                .
                "Même cette question du contrôle des armes chimiques a été négociée entre la Russie et les USA alors que la France ne fut pas informée. Elle continue de proposer des résolutions qui sont rejetées par la Russie."

                Genre la France n’est pas informée, elle a proféré des menaces en l’air puis s’est dit, oh merde on attaque pas les gars ? Mais vous êtes vraiment naïve, vous ne comprenez rien à la géopolitique ou quoi ? Les mecs ne sont pas là à improviser des stratégies chacun dans leur coin pour le lendemain... Les pays européens ont évidemment travaillé en étroite collaboration avec les USA, ils se sont bien réparti les rôles dès le départ, et la "proposition russe", ou plutôt selon le Monde la "bourde" de Kerry qu’aurait utilisé Poutine, a été décidée de concert bien avant de lancer les menaces publiques.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès