• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Michèle Sibony répond à Michel Boujenah

Michèle Sibony répond à Michel Boujenah

« Qu'est-ce qu'on a fait, ....mais qu'est-ce qu'on a fait ....pour être haïs de cette manière là » s’interroge Michel Boujenah qui remplit pourtant les salles de spectacles et qui est adoré et adulé par ses fans. Michèle Sibony explique à Michel Boujenah ce qu'ils ont fait !

Tags : Israël Judaïsme Polémique




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    



    • 1 vote
      Zatara Zatara 18 décembre 2017 14:50

      titre débile.... Boujenah n’a rien à faire dans cette vidéo.

      Excellent retour de Michelle Sibony sur ce fameux documentaire qui montre la fabrication industriel et artificiel de névrosés....


      • vote
        Zatara Zatara 18 décembre 2017 16:08

        même process avec d’autres gosses (avec implantation délirante et assumé) de ce côté :

        https://www.youtube.com/watch?v=hO2L875lfGo


      • vote
        Zatara Zatara 18 décembre 2017 18:38

        et alors quand on voit les camps d’entrainement pour des gosses de 4,5,6 ans chez daech......


      • 3 votes
        Orwell Orwell 18 décembre 2017 18:47

        @Zatara
        Boujenah pose naïvement une question qui est posée par de nombreux juifs du fait de leur endoctrinement, raison pour laquelle il est dans la vidéo. Le propos de Michelle Sibony contient une réponse à cette interrogation. Il est naturel que Boujenah soit dans le titre, non en tant que philosophe pétri d’intelligence mais en tant que juif s’interrogeant sur son destin. On ne doit pas avoir la même définition de la débilité. 


      • 1 vote
        Zatara Zatara 18 décembre 2017 19:34

        @Orwell
        c’est le titre qui est débile (pas toi), et ton explication de fond peut aisément se passer de ce pseudo troubadour qui n’existe que parce qu’affilié à la fine équipe.... Ce type là ne mérite pas droit de citer au regard de la question...


      • vote
        Zatara Zatara 18 décembre 2017 19:35

        @Orwell
        Rappel moi, le Crif représente quels juifs en France ?


      • 4 votes
        Orwell Orwell 18 décembre 2017 19:49

        @Zatara
        Ce troubadour se demande dans un talk show populaire, devant des millions de téléspectateurs, ce que les juifs ont fait pour mériter tant de haine. Est-ce que vous percevez l’impact ? Sa présence dans ce titre est logique au regard de son exposition médiatique et à la popularisation de la thèse que Sibony démonte dans la vidéo. On ne peut pas faire comme si ces troubadours n’existaient pas alors que leur puissance de feu médiatique est considérable. 


      • vote
        Zatara Zatara 18 décembre 2017 19:56

        @Orwell
        On ne peut pas faire comme si ces troubadours n’existaient pas alors que leur puissance de feu médiatique est considérable.

        ok, si vous prenez en compte le pouvoir médiatique, je comprend la démarche alors...


      • 1 vote
        Zatara Zatara 18 décembre 2017 20:28

        @Orwell
        ... c’est juste que je ne vois pas l’interêt d’explorer encore et toujours le pouvoir des figures médiatiques... laisser la télé et ses figures crever doucement et attachons nous au message de fond.... vous ne pouvez rien contre la bêtise...


      • 1 vote
        louis 18 décembre 2017 20:45

        @Orwell
        il fait là , la démonstration qu’il est juif et non Français de confession juive


      • 2 votes
        Gollum Gollum 19 décembre 2017 11:05

        @Zatara

        même process avec d’autres gosses (avec implantation délirante et assumé) de ce côté :


        Super cette vidéo ! La grosse obèse qui hurle dans son micro : il y a trop de chrétiens gros et paresseux !… J’étais MDR quand j’ai entendu ça. Après elle parle du jeûne de 3 jours puis de jeûne de 40 jours. J’ai essayé de l’imaginer ne serait-ce que jeûner 24 heures, vu son obésité elle n’aurait pas tenu longtemps… smiley

        God bless America ! smiley

        Une belle bande d’allumés. Ces gosses qui pleurent d’hystérie auxquels on inculque une bonne dose de culpabilité… smiley 

        Les plus intelligents se rendront compte tôt ou tard qu’il y a un bug. Les autres...

      • 5 votes
        Gollum Gollum 18 décembre 2017 15:20

        Propos de bon sens. Je suis frappé de la paranoïa (la partie sur la Pologne est hallucinante) de ces gens. Que je trouve assez cousine de la paranoïa chrétienne (je parle ici du christianisme historique qui n’est plus vraiment d’actualité).


        Pour les juifs : on est les élus, les autres ne le sont pas et nous haïssent parce que nous le sommes.
        Pour les chrétiens : on est la lumière au milieu de l’obscurité. Et celle-ci cherche à nous détruire car sous la domination de Satan.

        Assez amusant de voir E&R récuser la paranoïa juive pour se jeter dans la paranoïa chrétienne style Hillard.. alors qu’au fond, quelque part, c’est bonnet blanc et blanc bonnet non ?

        • vote
          Zatara Zatara 18 décembre 2017 16:01

          @Gollum
          avez vous le doc en question ? parce cette partie, c’est podscrotum par rapport à tous le reste.....


        • 3 votes
          jimontheair jimontheair 18 décembre 2017 19:39

          @Zatara

          Doc : https://www.youtube.com/watch?v=loNPmYUUzFs

          Très intéressant docu. Notamment la scène en visite au camps de concentration, avec le garde chiourme endoctrineur, est stupéfiante, 


        • 1 vote
          Zatara Zatara 18 décembre 2017 19:54

          @jimontheair
          absolument... en fait, tout, tout est proprement ahurissant dans ce doc... même niveau que les jeunesses Hitlériennes, ou Japonaises (à qui on apprenait dés le plus jeune âge à se sacrifier pour l’empereur, aka dieu sur terre).... sauf qu’on y apprend pas tant la haine en frontale, que la peur... Ces gosses sont éduqués dans un climat de flip absolue à l’égard du reste de la planète.....c’est complètement délirant...


        • 1 vote
          jimontheair jimontheair 18 décembre 2017 20:14

          @Zatara
          La haine, la peur, si proches. 
          La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine ... mène à la souffrance.  smiley 

          Mais il est difficile de résister à la colère quand on a compris les intentions si basses de certains qui abiment entre autre cette jeunesse et imposent sournoisement des dictats de manière inacceptable ; ces intentions peuvent se résumer en un mot : pouvoir. 


        • vote
          Zatara Zatara 18 décembre 2017 20:25

          @jimontheair
          La haine, la peur, si proches.

          la peur inculqué (sur la base historique) ne mène qu’à un cercle vicieux ou la haine est reine.... Comment faire une école de la haine l’air de rien ? Tu passes par la flip....


        • 1 vote
          jimontheair jimontheair 18 décembre 2017 20:39

          @Zatara

          Oui, cette école existe.

          A mon avis l’endoctrineur du docu n’est qu’un simple imbécile endoctriné lui même, qui remplit sa tâche avec ferveur en pensant faire le bien ; l’ "ordinaire" serviteur comme disait Arendt des fonctionnaire nazis (oups !). 

          Par contre, il y a des stratèges, des qui pensent, des qui calculent, des qui savent. Ceux là devraient être... jugés disons... 


        • 1 vote
          Zatara Zatara 18 décembre 2017 21:18

          @jimontheair
          A mon avis l’endoctrineur du docu n’est qu’un simple imbécile endoctriné lui même

          Je ne pense pas... Le lien vers un autre doc plus haut montre justement le profil d’une endoctrineuse... Ils ne sont pas autant premier degré que ce qu’ils apprennent aux gosses... Tous ces "endoctrinneurs" en général sont persuader de faire le bien, d’assurer la survie de leur communauté en formatant des gosses dans quelques choses d’encore plus extrême qu’ils ne le sont eux même. Et ils le font pas pure idéologie.


        • 3 votes
          jimontheair jimontheair 18 décembre 2017 21:34

          @Zatara

          Je tiens à faire une distinction entre les petits serviteurs endoctrinés (quelle que soit leur doctrine, donc de manière générale) et les stratèges pleinement conscients des enjeux de toussa (quel que soit le toussa). 

          Après, qui est l’un, qui est l’autre, faut creuser. 


        • vote
          Zatara Zatara 18 décembre 2017 21:44

          @jimontheair
          oui, oui... je parlais juste des endoctrinneurs de terrain.... les sous-off....


        • 1 vote
          jimontheair jimontheair 19 décembre 2017 09:35

          @Zatara

          Ca devrait vous intéresser. D’autant plus que cette analyse de Michéa peut et doit je crois s’étendre bien au delà du cas concerné ici avec par exemple la visite au camps, je veux dire s’étendre à ce que nous voyons se déployer dans le pays de manière bien trop générale.

          Une figure parentale simplement répressive dira à son enfant : "tu dois aller à l’anniversaire de ta grand-mère et bien t’y tenir même si tu t’ennuies à mourir - je ne veux pas savoir si tu veux y aller ou non, tu dois y aller !" Par contraste, la figure surmoïque dira au même enfant : "Bien que tu saches très bien à quel point ta grand-mère a envie de te voir, tu ne dois le faire que si tu en as vraiment envie - sinon tu ferais mieux de rester à la maison !"

          La ruse du Surmoi consiste à faire croire en cette fausse apparence du libre choix, qui est en réalité un ordre encore plus puissant : non seulement "tu dois rendre visite à ta grand-mère quel que soit ton désir", mais "tu dois être ravi de le faire !" On devine la réponse des parents [si l’enfant refuse] : "Mais comment peux-tu refuser ? Comment peux-tu être si méchant ? Qu’est-ce que ta pauvre grand-mère a fait pour que tu ne l’aimes pas ?" 

          Là où le détournement patriarcal de l’autorité paternelle ordonne essentiellement l’obéissance à la loi, le désir de puissance matriarcal se présente sous des formes bien plus étouffantes. Il fonctionne d’abord à la culpabilisation et au chantage affectif sur les modes de la plainte, du reproche et de l’accusation. 

          La première forme d’emprise institue un ordre principalement disciplinaire, commandant la soumission totale du sujet dans son comportement extérieur. La seconde institue un contrôle infiniment plus radical ; elle exige que le sujet cède sur son désir et adhère de tout son être à la soumission demandée, sous peine de se voir détruit dans l’estime qu’il a de lui-même. Alors que l’ordre disciplinaire est par définition toujours frontal (ce qui rend possible à la fois la conscience de l’oppression subie et la révolte contre cet ordre), le contrôle matriarcal exercé sur un sujet "pour son bien" et au nom de "l’amour" qu’on lui voue, tend à fonctionner sous des formes beaucoup plus enveloppantes et insidieuses, de sorte que le sujet est presque inévitablement conduit à s’en prendre à lui-même de son ingratitude et de sa noirceur morale. 

          Il est psychologiquement impossible à une mère possessive de vivre sa folle volonté de puissance autrement que comme une forme exemplaire de l’amour et du dévouement sacrificiel. Il est ainsi inévitable que la main invisible de la domination patriarcale finisse par concentrer sur la main invisible de la domination matriarcale toutes les mises en question du pouvoir coercitif. C’est pourquoi le lent démontage historique des sociétés disciplinaires, oeuvre principale de la modernité avancée, ne se traduit jamais par l’accès du grand nombre à la belle autonomie promise. Faute d’une critique intégrale des mécanismes de la domination, que le matérialisme libéral interdit par principe, ce démontage méthodique conduit au contraire à la mise en place progressive de sociétés de contrôle, soumises à l’autorité croissante des "experts" et baignant dans un étrange climat d’autocensure, de repentance et de culpabilité généralisée. 


        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 13:07

          @jimontheair
          excellent....

           le désir de puissance matriarcal se présente sous des formes bien plus étouffantes. Il fonctionne d’abord à la culpabilisation et au chantage affectif sur les modes de la plainte, du reproche et de l’accusation.

          ( ... )

          elle exige que le sujet cède sur son désir et adhère de tout son être à la soumission demandée, sous peine de se voir détruit dans l’estime qu’il a de lui-même.

          faut que Michéa passe à la dénomination de Big mother....

          Alors que l’ordre disciplinaire est par définition toujours frontal (ce qui rend possible à la fois la conscience de l’oppression subie et la révolte contre cet ordre), le contrôle matriarcal exercé sur un sujet "pour son bien" et au nom de "l’amour" qu’on lui voue, tend à fonctionner sous des formes beaucoup plus enveloppantes et insidieuses, de sorte que le sujet est presque inévitablement conduit à s’en prendre à lui-même de son ingratitude et de sa noirceur morale.

          yep, l’armée des bisounours et bobo xénophile primaire .... la haine de soi, qui concerne en tout premier lieu l’homme blanc hétéro, (qui est désormait renvoyé éternellement à n’être, qu’un exemplaire, qu’un clone, d’un archétype historiquement et génétiquement, et donc fondamentalement malsain) pour tenter d’exorciser cette incapacité à se conformer à cette dictature morale pseudo humaniste.... Le bouc émissaire dans la tension régnante actuelle, c’est l’homme blanc hétéro....

          Michéa est très intéressant mais il se garde bien, aussi, de démonter certains ressorts de ce qu’il dénonce...


        • vote
          jimontheair jimontheair 19 décembre 2017 13:26

          @Zatara : Michéa est très intéressant mais il se garde bien, aussi, de démonter certains ressorts de ce qu’il dénonce...

          A quels ressorts pensez vous ? 


        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 13:42

          @jimontheair

          le racialisme galopant sous ses multiples formes, cad religieux, communautaire, anti raciste politique ou pseudo scientifique (cf recherche en "science sociale" avec les déconstructivistes US notamment) visant justement à détruire les nations, ou tout du moins à créer précisément ce que dénonce Michéa. Tout est fait pour créer des tensions sur trois fronts : "raciale", sexuel, religieux... On peut aussi y voir des techniques d’ingénierie sociale visant à fluidifier les sociétés (divide et impera), de manière à empêcher tout regroupement politique de classe, le plus à même de gripper la machine....


        • vote
          jimontheair jimontheair 19 décembre 2017 14:14

          @Zatara

          Je vous trouve injuste avec cette critique ci de Michéa dans la mesure où il me semble évident qu’il a traité ce problème sous diverses formes et avec différents angles d’attaque. Je vous conseille par exemple de lire son La double pensée et vous trouverez un exposé assez subtil sur deux des trois fronts qui vous intéressent (racial et sexuel, religieux je ne me souviens pas l’avoir vu aborder ce point, mais je n’ai pas lu tout Michéa non plus), en les replaçant dans son cadre d’analyse habituel qui est capitalisme et libéralisme politique et culturel. La question de la nation est aussi abordée par lui de manière récurrente avec son analyse sur l’idéologie "mondialiste" qui imprègne les élites capitalistes et libérales aux manettes actuellement de manière devenue sans partage ni même "démocratisme" d’ailleurs. Ce qui me fait remarquer au passage vite fait que j’aimerai bien lire du Michéa sur la question démocratique qui me semble centrale, mais il n’y a pas grand chose de substantiel à se mettre sous la dent à ma connaissance. 

          Par contre, vu que vous vous intéressez beaucoup aux questions du numérique, je vous avoue que pour ma part Michéa sur ces questions me laisse sur ma faim. Il ne voit ce phénomène que sous l’angle d’une sorte d’extension exacerbée du capitalisme, ce qui me semble bien étroit comme regard. 


        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 14:27

          @jimontheair
          Je vous trouve injuste avec cette critique

          C’est normal, c’est parce que ma critique ne concerne que cette vidéo. Et je ne connais pas la totalité du travail de Michéa, loin de là...

          Par contre, vu que vous vous intéressez beaucoup aux questions du numérique

          je m’intéresse à tout, parce que tout est découpé au lieu d’être lié.... le numérique en soit ne m’intéresse pas plus que cela, c’est son rôle dans la globalité actuelle, et son rôle potentiel dans un autre contexte qui m’intéresse (ce pour quoi on pourrait l’utiliser...)

          Il ne voit ce phénomène que sous l’angle d’une sorte d’extension exacerbée du capitalisme, ce qui me semble bien étroit comme regard.

          Si c’est le cas, c’est effectivement le réduire à une toute petite chose au regard du reste, et du potentiel....


        • vote
          jimontheair jimontheair 19 décembre 2017 15:01

          @Zatara 

          "Potentiel" vous dites. Je ne vois pas grand chose que ce phénomène puisse faire et ne fasse actuellement déjà même si c’est sous forme d’esquisse

          Vous voyez quoi d’autre qui n’existe pas déjà même si ce n’est que sous forme d’esquisse, et que vous semblez appeler de vos voeux ? 


        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 15:12

          @jimontheair

          "Potentiel" vous dites. Je ne vois pas grand chose que ce phénomène puisse faire et ne fasse actuellement déjà même si c’est sous forme d’esquisse.

          nous parlons de la même chose mais je vois aussi le "pendant"....

          Vous voyez quoi d’autre qui n’existe pas déjà même si ce n’est que sous forme d’esquisse, et que vous semblez appeler de vos voeux ?

          je ne saurais le définir avec précision.... quelques pistes mais de manière très ouverte... je pense que l’esquisse en question n’est pas seulement un programme visant à s’octroyer un pouvoir presque absolue, elle vise aussi à empêcher ou à retarder au maximum ce qui adviendra de toute façon, d’une manière ou d’une autre... ne m’en demandez pas plus.


        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 15:31

          @jimontheair
          c’est lié à la monnaie...et non, je ne parle pas de la blague Bitcoin qui va se faire éclater par certains états d’ici quelques années à peine....


        • vote
          jimontheair jimontheair 19 décembre 2017 15:35

          @Zatara
          Ok, je ne vous en demande pas plus. 


        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 15:40

          @jimontheair
          est ce que ça vous parle ? ou est ce que vous estimez que cela ne s’appuie sur rien ?


        • vote
          jimontheair jimontheair 19 décembre 2017 15:58

          @Zatara :  "je pense que l’esquisse en question n’est pas seulement un programme visant à s’octroyer un pouvoir presque absolue, elle vise aussi à empêcher ou à retarder au maximum ce qui adviendra de toute façon, d’une manière ou d’une autre... ne m’en demandez pas plus." 

          Trop flou pour me parler. J’y discerne néammoins une grande méfiance vis à vis des esquisses, alors que j’y vois plutôt de l’espoir. 




        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 18:58

          @jimontheair
          méfiance oui, parce que rien ne dis que certains ne préféreront pas une guerre mondiale, ou un virus, pour faire une raz.... mais mis à part cela (si c’est possible), je suis foutrement optimiste


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 19 décembre 2017 19:35

          @Zatara
          rien ne dis que certains ne préféreront pas une guerre mondiale, ou un virus, pour faire une raz.

          .

          Trop aléatoire, trop d’inconnues, trop de risques et conséquences inattendus, imprévisibles, incalculables, "ils" n’oseront pas, j’en suis quasiment certain, ne serait ce que parce que leur propre survie deviendrait incertaine.

          .

          Mais je peux évidemment me tromper


        • vote
          Zatara Zatara 19 décembre 2017 20:27

          @Gaston Lagaffe
          au pire, on est pas à un ou deux false flag près....


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 19 décembre 2017 22:50

          @Zatara
          Pour faire une remise à 0 efficace, du point de vue des zélites qui se mettront au préalable à l’abri, où, je ne sais pas, au hasard Israël, dans une forme de bastion préservé et surprotégé par des technologies de pointes, disons, l’Arche de Noé des riches, des 1%, en dehors de toutes autres considérations qu’économiques, ils s’allient contre les 99% pour faire un reset, ne serait ce qu’écologiquement parlant et qualitativement viable car il faut bien l’avouer, l’équilibre démographique humain est semblable à certains parasites résistants à la sélection naturelle comme les essaims de sauterelles et les hordes de cafards quand ils n’ont plus de prédateurs toujours aussi naturels pour faire le boulot d’équilibre que l’instinct de survie, donc de procréation à outrance, jouir sans entrave, pour donner naissance à autant de parasites qu’il est possible d’engendrer dans une vie de mâle parasite à des femelles tout autant parasitaires que leurs progénitures pourraient être et ainsi de suite, ne permet plus...

          .

          DONC, oui, l’homme est un loup pour l’homme, c’est d’ailleurs le seul prédateur qui lui reste donc supprimez ses moyens artificiels de subsistance et vous commettrez la plus grande $hoah de l’histoire en détruisant toute valeur, toute considération, toute importance, toute garantie de pouvoir (et) de domination, à l’outil qui nous unis tous et qui est donc le seul dénominateur commun du fragile lien qui nous unisse, malsain paradoxe, car le brillant des diamants ignore de quelle ethnie, de quelle culture, de quelle civilisation, de quelle religion, sont les yeux qui la contemplent avec tant de convoitise, puisque l’or est synonyme d’ador(à Sion)....

          .

          Le pognon crève, enfin, ce qu’il représente artificiellement en regard de l’eau, de l’air, de la terre, du feu, l’équilibre actuel sera renversé, pour un nouveau cycle, donc si j’étais l’élite autoproclamée de l’humanité, celle qui fait les 1% qui dominent les 99% (nous, globalement, mais autant divisés qu’irresponsables et ignorants, donc inoffensifs pour les 1% illégitimes, parvenus, usurpateurs, imposteurs, par droits légaux et héréditaires artificiels eux mêmes basés sur du vent, donc par vents et par veaux, notre monnaie, notre pognon, notre pèse, notre fric, notre blé, qui est devenu aussi indispensable que l’air que nous respirons qui nous oxyde autant qu’il nous valide, que l’eau que nous buvons et dont on est composés à 60-70% sans qui toute vie carbonique, organique, mammiférienne, ne serait possible, que la terre qui nous a vu naître et qui nous offre tous ce dont nous avons besoin pour renier aussi le feu qui parcoure le moindre de nos neurones, la moindre de nos terminaisons nerveuses en tant que messager des acte qu’il faut faire, simplement pour vivre, l’impulsion électrique qui part de nos cerveaux lents pour commander le bras qui tendra l’index pour indiquer le cap à suivre humain, ce feu sans flamme qui électrise radicalement, tout imprudent issue d’une coudée orientée à gauche ou à droite, qui s’aventure à heurter son petit juif, écrasé soudainement, de manière impromptue,involontaire, inopinée conception, contre le coin d’une table par inadvertance et très immédiatement punie, par une douleur violente, sans précédent apparent, sans utilité quelconque, juste le fait de vous rappeler qu’inconsciemment, vous êtes antisémite de nature car le petit juif, c’est sacré bordel, même dans tes deux coudes de goyims espèce d’untermenach, d’animal vil et conspué du naturel qu’il a tenté de chasser par tous ses goulots, le feu, donc, sous forme électrique, constitue, pour que l’humain soit lui même, viable, cohérent, organisme potable, semblant d’être vivant, ce quatrième élément scientifiquement reconnu, laisserons nous alors, par volonté délirante d’appartenir au divin et toujours vouloir jouir sans entrave peu importent les conséquences, et allez ôtes toi d’là que j’m’y mette,l’argent, outil artificiel indispensable à la vénération du veau d’or, à cause duquel Moïse, un autre Attali préhistorique et barbu, qui a brisé les tables de la lois de Bruxelles devant un buisson ardent de colère envers la vénération obscène, assumée et affichée de son peuple pour les Cyril Hanouna, Rockfeller, Rothschild et autres Macron de l’époque ?

          .

          Voilà comment on créera le réset, en supprimant tout pouvoir et toute valeur au pognon.... D’un coup, d’un seul, on misera alors sur la face animale de l’humain quand il s’agit de bouffer, de protéger ses rejetons, d’assurer sa survie, sans pognon, en devant aller chercher, voire produire soi même sa nourriture, s’abreuver, ainsi que les siens, du droit du sang, et ensuite se prémunir de toutes les tares que les facilités d’aujourd’hui nous épargnent de se soucier, ne serait ce que de trouver une feuille de papier cul propre après que les magasins et hyper marchés aient été pillés et laissé lisses comme la coquille vide d’une huître qu’on aime gober, par piles de 6, au réveillon capitaliste, habillé de surcroît, sur son 31, du très incomplet, calendrier romain...


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 19 décembre 2017 22:57

          HEIN ???? Je pose la question cruciale qui déterminera si nous sommes marchands ou marchandises la question fondamentale suivante : Laisserons nous le pognon, le fric, le pèse, le blé, peu importe sa dénomination, NOTRE 5ème élément et l’instrument de notre définitive domination ????


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 19 décembre 2017 23:00

          ETRE NOTRE %ème élément qui donnera pouvoir de vie et de mort sur chacun de nous, depuis le stade embryonnaire jusqu’aux postes les plus révolutionnaires ?

          .

          Scusez du texte décousu car je m’en excuse, mes chers frères, je suis un tantinet bourré... Comme une huître, justement, la boucle est donc bouclée... Comprenne qui pourra et que vive la di$$idence (j’vous avais dit que j’étais bourré, hein, je finirais là dessus en dernière instance bien comprise de A à Z smiley )



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès