Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Tribune Libre > La vérité qui rend libre IV

La vérité qui rend libre IV

Au programme de cette "Vérité qui rend libre IV" : le Parlement juif européen, Babylone, Vatican II, l'affaire Pussy Riot, la position de la France en Syrie, la complémentarité coeur/conscience et la présentation de "Une main cachée dirige" de Jacques Bordiot ainsi que "Mystère d'iniquité" de Pierre Virion.

Source

 

Tags : Religions Christianisme François Hollande Mondialisation BHL Nouvel Ordre Mondial Vladimir Poutine

Réagissez à l'article

112 réactions à cet article


  • 11 votes
    Vla l'Jean Jean Valjean (---.---.---.230) 10 septembre 2012 12:51

    Et une pub gratos de plus pour le petit bizness de cet illuminé paranoïaque atteint au dernier degrés,
    rien de nouveau, toujours pareil : Le grand complot Judéo-maçonnique qui contrôle la terre entière.
    -
    Un coup d’œil sur la "librairie" de ce monsieur : ça pue, ça chlingue très fort le petit Chrétien nazzi !
    -
    La liste de Juifs dénoncée à la 30mm minute pourrait apporter pas mal d’emmerdes à Agoravox !
    Les "modérateurs" de Fachoravox visionnent ils les vidéos avant de les publier ???


    • 18 votes
      Balthazar P. Balthazar P. (---.---.---.186) 10 septembre 2012 13:11

      Votre dernière remarque est pertinente, je m’étais posé la même question quand les médias mainstream avaient dénoncé une liste de 19 musulmans pour les attaques du 11 septembre.


    • 24 votes
      Famine(la grande) Famine (---.---.---.14) 10 septembre 2012 13:27

      C’est intéressant ce concept du chrétien-nazi. smiley Vous pouvez développer Valjean ? J’ai toujours crû que les nazis étaient païens et très opposés à la religion du Christ. smiley Je m’as trompé ? 


    • 5 votes
      Vla l'Jean Jean Valjean (---.---.---.230) 10 septembre 2012 13:49

      Ce n’est pas incompatible, d’ailleurs rien n’est incompatible quand il s’agit de pouvoir.
      Les religions pour leur propre survie soutiennent toujours le pouvoir qui se sert d’elles pour mieux asservir le peuple c’est une constante et cela n’a rien à voir avec le message originel d’une religion qui est forcément instrumentalisé et détourné à la mort du prophète.
      Mais je connais déjà votre réponse...


    • 8 votes
      Famine(la grande) Famine (---.---.---.14) 10 septembre 2012 16:55

      Direct en touche. Je suis dans tes 22, à moi le lancer. Alors ce concept du chrétien-nazi ? Le nazi-chrétien ? Non plus ? J’ai plus qu’à aller dans l’en-but, essai ! smiley 


    • 5 votes
      epicure (---.---.---.161) 10 septembre 2012 17:09

      @par Famine (xxx.xxx.xxx.14) 10 septembre 13:27

      il suffit de regarder les 25 propositions du parti nazi, pour voir que ce n’est pas incompatible :

      "24. Nous exigeons la liberté au sein de l’État de toutes les confessions religieuses, dans la mesure où elles ne mettent pas en danger son existence ou n’offensent pas le sentiment moral de la race germanique. Le Parti en tant que tel défend le point de vue d’un christianisme positif, sans toutefois se lier à une confession précise. Il combat l’esprit judéo-matérialiste à l’intérieur et à l’extérieur, et est convaincu qu’un rétablissement durable de notre peuple ne peut réussir que de l’intérieur, sur la base du principe : l’intérêt général passe avant l’intérêt particulier."

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points

      Le nazisme étant un mouvement identitaire, et que le christianisme fait partie de la culture allemande, les nazis ont composés avec un christianisme antisémite.


    • 4 votes
      ffi (---.---.---.3) 10 septembre 2012 21:08

       Ma foi, il y a plusieurs définitions de Dieu...
      Le Dieu Thor Wiking n’est pas le Dieu chrétien.
      Tout le monde peut se réclamer d’un Dieu, ce n’est qu’un mot, une étiquette.
      Par contre, il faut regarder ce qu’il met derrière...
       
      Hitler n’a jamais aimé le christianisme, car il le voyait comme "un coup des juifs". Bon, par pragmatisme, il le tolérait, car sa population en Bavière était catholique. Il voyait d’un oeil un peu meilleur Luther, qu’il estimait comme quelqu’un qui avait tenté de "germaniser" le christianisme.
       
      Mais Hitler était lui-même plutôt adepte du panthéisme, c’est-à-dire, qu’il assimilait le monde avec Dieu. En ce sens, pour lui, la sélection naturelle de Darwin était une loi divine. Par conséquent, les juifs étant, selon lui, une race inférieure, il devaient périr, par simple application de la sélection naturelle vue comme loi divine.
       
      Mais les relations compliquées entre le christianisme et le judaïsme ne sont pas cet ordre-là. Il s’agit d’un désaccord sur les principes de vie en commun, pour ce qui concerne la vie de la cité, et sur la reconnaissance de Jésus en tant que messie, sur le plan théologique.
       
      Ensuite, il est manifeste qu’il y a une haine farouche de la part du judaïsme vis-à-vis de l’Eglise. En effet, dès le départ, certains ne voulaient pas que la Bilbe soit transmises au païens. Ensuite, le Talmud montre un certain mépris. Enfin, il y a tout un nombre d’évènement depuis la fin du XVIIIème siècle qui montrent qu’il y a, parmi les juifs (qu’ils soient véritables ou synthétiques comme les Francs-maçons), certains qui mettent une grande énergie à détruire l’église.
       
      Quand tu constates la haine que l’autre te porte, tu est bien obligé de la prendre en compte... Mais c’est pas pour cela que tu vas vouloir l’exterminer...


    • 7 votes
      Famine(la grande) Famine (---.---.---.14) 10 septembre 2012 22:12

       Drôle de falsification que ce christianisme positif, théorisé par les occultistes de la Société Thulé tel Alfred Rosenberg comme une lutte contre le catholicisme, dans le but de créer une religion de transition vers le paganisme, qui parviendrait à réaliser le culte aryen. Les mêmes sociétaires qui comme vous le savez si vous avez lu intégralement vos liens, étaient lecteurs assidus du Talmud. smiley Tout ça n’est pas très sérieux. Quelques citations : 

      • « Le Führer est profondément religieux, bien que totalement anti-chrétien ; il voit le christianisme comme un symptôme de décadence. Et pour cause, c’est une branche de la race Juive. » — Joseph Goebbels, dans son journal, 28 décembre 1939.
      • « Le christianisme est le prototype du Bolchévisme : la mobilisation des masses d’esclaves par les Juifs avec pour objectif d’ébranler la société. » —Adolf Hitler, 1941
      • « Le peuple allemand, en particulier la jeunesse, a appris une fois encore à évaluer racialement les gens. Il s’est une fois encore détourné des théories chrétiennes, de l’enseignement chrétien qui a régi l’Allemagne depuis plus de mille ans et qui a causé le déclin racial de l’identité allemande, et presque sa mort raciale. » — Heinrich Himmler, le 22 mai 1936 lors d’un discours à Brocken, Allemagne.

    • 3 votes
      Susanoo ! Susanoo ! (---.---.---.213) 11 septembre 2012 05:02

      Eh ben on a tout de suite l’impression d’être moins con après avoir visionné cette vidéo.


    • 2 votes
      morice (---.---.---.119) 11 septembre 2012 19:30

      Eh ben on a tout de suite l’impression d’être moins con après avoir visionné cette vidéo.



      franchement je plains les cons là : si en plus ils pensent du Livernette ça rend intelligent, vont jamais s"en sortir. Et rester con, donc.

      Livernette, après avoir beaucoup bu devant l’éternel nous fait sa crise de foi.

      et il a donc la langue chargée, le catho des rings.

    • 2 votes
      morice (---.---.---.119) 11 septembre 2012 19:32

      marrant : il nous indique ses lectures favorites le schpountz d’extrême droite là.


      Trop drôle.

      Se faire ainsi piéger n’est pas preuve de grande intelligence....

    • 1 vote
      morice (---.---.---.119) 11 septembre 2012 19:37

      Et une pub gratos de plus pour le petit bizness de cet illuminé paranoïaque atteint au dernier degrés,


      l’expression me paraît faible pour ce Christ du bourre-pif.

      Livernette ça ressemble plus comme nom à de la gnôle : il devrait songer à la reconversion. La deuxième, vu qu’il nous fait en ce moment sa cutie catho....

      Un coup d’œil sur la "librairie" de ce monsieur : ça pue, ça chlingue très fort le petit Chrétien nazi !

      euh a sent plus fort que ça les accointances avec les illuminés du Bloc Indentitaire....

      Les "modérateurs" de Fachoravox visionnent ils les vidéos avant de les publier ???


      y’a pas l’air en effet : la liste est plus que CONDAMNABLE. Facho il l’est, c’est une évidence depuis le début ici et je l’ai toujours dénoncée ici.

    • 1 vote
      Galen Posta (---.---.---.106) 11 septembre 2012 23:55

      Mais comment, cela voudrait dire que Jean Valjean était... juif ?! [Humour]
       
      Au lieu d’appeler à la modération (ça pour le coup ça rappelle un peu Vichy) vous feriez mieux de changer de pseudo, je trouve que vous le portez assez mal. Pourquoi pas Zorro tant qu’on y est ?
       
      Sinon "nazi" ne prend qu’un seul "z" (à la fois)... comme zizi.


    • vote
      Sword (---.---.---.73) 12 septembre 2012 00:14

      - "Vous feriez mieux de changer de pseudo, je trouve que vous le portez assez mal." 


      C’est fait pour ; la tradition...

    • vote
      Vla l'Jean Jean Valjean (---.---.---.230) 13 septembre 2012 18:46

      Bande de sous merdes fascistes, je ne suis pas Juif ! (Baptisé catho, mais je m’en fous)
      -
      Allez donc pisser ailleurs, ça pue !


    • vote
      Sword (---.---.---.73) 13 septembre 2012 19:09

      Le prenez pas comme ça, j’ai beaucoup aimé votre intervention sur laure Adler, et je savais pas smiley, l’un n’empêche pas l’autre.

      Quand même...

    • 4 votes
      Unghmar Unghmar (---.---.---.205) 10 septembre 2012 14:25

      "... le biblisme individuel, alors là, documents à l’appui hein c’est prouvé documents à l’appui, c’est la stratégie des sociétés secrètes et de la franc maçonnerie hein qui a visé à détruire les trônes et les autels, le trône et l’autel. Donc, ce biblisme individuel là, c’est , pour reprendre, protestant. Et c’est ce que préconisait, ce qu’a toujours souhaité, c’est le projet de la synagogue de Satan. Donc si après ça vous, alors et après un autre exemple concret ok donc t’es seul, pas de baptême heu pas de prêtre évidement. Je suis seul et j’interprète à ma manière. Donc, par exemple "l’église est illégitime" hein, heuuu..."

      Bon, j’ai tenu 12 minutes sur cette improvisation autour du thème de la vérité. Peut-être qu’avec un plan et un montage ça ressemblerait à quelque chose de compréhensible, mais là c’est trop fait à l’arrache.


      • 2 votes
        epicure (---.---.---.161) 10 septembre 2012 17:48

        12 minutes, tu as tenu ? woaw chapeau
        pas besoin de tenir autant pour se rendre compte qu’on a affaire à un catho d’extrême droite, avec son complot judéo-maçonique bolchévique, et son obédience sans condition à l’église catholique.
        Un courant qui a horreur de la liberté, puisque l’on doit se soumettre à l’autoritarisme de l’église catholique, et avaler son bréviaire à sec.

        Bref c’est de la propagande qui asservie cette vidéo.


      • 2 votes
        ffi (---.---.---.3) 10 septembre 2012 22:32

        Celui qui a l’autorité sur une chose, c’est l’auteur de cette chose.
         
        L’autoritarisme, c’est le fait de celui qui a volé la chose, la détourne de son but, et veux la diriger.
         
        Or qui a créée la société en France, son organisation, après que l’empire Romain se fut effondré ? C’est l’église. Par conséquent, l’église seule a l’autorité pour corriger l’organisation défectueuse de notre société. Tout autre candidat à cette tâche ne pourront sombrer que dans l’autoritarisme.
         
        C’est vrai, je crois qu’il y a une sorte droit d’auteur, qui donne une autorité naturelle sur la chose créée.


      • vote
        epicure (---.---.---.161) 12 septembre 2012 03:24

        @par ffi (xxx.xxx.xxx.3) 10 septembre 22:32


        donc hollande a créé le peuple français puisqu’il a autorité sur le peuple français.

        bref ton arguments sont totalement à côté de la plaque.

        La seule autorité légitime c’est celle qui est reconnue librement, et non une autorité qui s’est auto-décrétée autorité légitime, imposée par la force.

        Donc déjà rien qu’avec ta fausse définition de l’autoritarisme, qui n’a rien à voir avec la définition de l’autoritarisme, l’église catholique relève de l’autoritarisme.

        Quand à la vrai définition, désigne le pouvoir que veut exercer l’église catholique, c’est à dire un pouvoir arbitraire, basé sur la seule volonté de l’église, qui refuse la liberté aux autres (hors de l’église point de salut), qui demande une obéissance aveugle (pratique de faire appel à la foi), rejette l’individualisme, les droits et libertés.

        Pendant 1500 ans, ceci est bien la description de l’église catholique, l’autoritarisme. Elle a immédiatement sombré dans l’autoritarisme.

        L’église n’avait que cure de la france, la seule chose qui compte pour elle c’est que le pouvoir politique puisse lui assurer le contrôle spirituel du peuple. Ce sont des seigneurs de guerre morts depuis des siècles qui ont construit la france, dont le premier charles martel qui le premier a tenté d’unifier les territoire compris entre les Pyrénées, les alpes, le Rhin.

        En fait ce qui a créé notre société actuelle, c’est les révolutions depuis 1789, pas l’église catholique. Donc selon tes propres critères l’église n’est pas l’auteur de la société actuelle, mais bien le peuple de france.

        La seule autorité légitime sur le peuple français, c’est le peuple français, point barre, toute autre affirmation est arbitraire et non recevable.

        Le seul pouvoir légitime c’est la démocratie, et donc le rejet du pouvoir autoritaire de l’église.


      • vote
        ffi (---.---.---.3) 12 septembre 2012 17:45

        Ma foi, Hollande ne pourra que sombrer dans l’autoritarisme.
         
        Les normes morales sont chrétiennes. L’organisation du travail en corps de métiers fonctionnant selon la démocratie directe, ça vient aussi de l’église (hélas, ils furent abolis à la révolution et ont dégénérés en corporations multinationales, propriétés de leurs actionnaires).
         
        En effet, il y a aussi le travail des rois, et ceux-ci, en tant que rois "très chrétiens" ont toujours été chercher conseil auprès de l’église.
         
        D’autre part, tu fais une césure entre le peuple et l’église. Cependant, les ecclésiastiques ne pouvant fonder famille, puisque célibataires, ce sont donc bien à chaque génération des enfants du peuple qui y ont participé... Cette partie du peuple, faisant carrière dans l’église, était destinée à des fonctions sociales intellectuelles et de charité, comme l’enseignement, les soins, le soutien aux veuves et aux orphelins. Par le travail des moines, les abbayes ont défriché le pays, assaini les marais insalubres, mis en culture des friches, construit des moulins pour moudre le grain, diffusé gratuitement les techniques de fabrication, de fermentation,...etc, ce qui fait que beaucoup de gens se sont installés près de ces Abbayes, car ces lieux étaient devenu propices à l’existence, d’où tous ces petits villages Français.
         
        Pour les missions d’enseignement, elle a inventé les universités (la Sorbonne), les collèges, les écoles, où elle enseignait gratuitement.
         
        D’autre part, l’église a fait construire un grand nombre de logements pour donner un toit aux démunis.
        ...etc...
         
        Bref, en analysant bien, on voit bien que les principales structures de la société ont été fondée par le truchement de l’église.
        D’autre part, on ne peut pas faire une telle distinction entre le peuple français et l’église, car l’église en France, c’était la partie du peuple destinée à certaines fonctions sociales. C’est comme si aujourd’hui tu mettais à part du peuple, des enseignants, des fonctionnaires, des médecins, des assistants sociaux. L’église n’a été "séparé" de l’état qu’au début du siècle...
         
        Quant à ton individualisme : tu ne te soignes pas toi-même, tu ne t’enseignes pas à toi-même, tu ne t’assistes pas socialement toi-même, tu ne produit pas toi-même ta propre nourriture, tu ne construis pas toi-même la maison ou tu vis... Une société n’est pas une simple juxtaposition d’individus, mais est justement dans ce qui relie les personnes les unes aux autres, d’où que la société ne peut être fondé que par une religion. Cette notion de personne, c’est l’église qui l’invente, tel un individu, sauf qu’il est relié aux autres, de manière à garantir l’unité sociale. Va donc voir dans la majeure partie des pays du monde non chrétien, les traditions ne prennent pas du tout en compte les personnes, la soumission au groupe y est absolue.
         
        Tu me fait marrer avec ton individualisme. Son invention révolutionnaire, ça été l’impossibilité d’être instruit, l’impossibilité d’être soigné, l’impossibilité d’être logé en fonction de ses moyens financiers,..., et l’enrôlement de force sur les champs de bataille...
         
        Bref, l’individualisme, ce fut bon pour les bourgeois. Mais pour les pauvres, ce fut leur asservissement, jusqu’au rétablissement du travail des enfants ! Aujourd’hui, je suppose d’ailleurs que, si tu es individualiste, tu ne vas pas jusqu’à refuser les allocations de la sécu, de pôle emploi, ou de la CAF...
         
        Si la papauté a autorité sur le récit que l’on tire de la Bible, pour tout le reste, les gens d’église, qui étaient des enfants du peuple, ont oeuvré pour le peuple Français et c’est grâce à cela que la France a pu exister.


      • 3 votes
        maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 14:29

        Je me dois de réagir à son exposé sur le biblisme individuel.

        Voici son raisonnement en simplifiant : 

        1. Il définit le biblisme individuel comme l’homme seul ayant sa propre interprétation de la bible, ne s’étant pas baptisé, n’ayant pas de prêtres, bref on est son propre théologien. Ces gens là ne se définissent que comme chrétiens selon lui ! 

        2. Quand on est chrétien ou on est catholique ou on est protestant (ce que je réfute).

        3. Le biblisme individuel est anti-catholique et fait donc parti du protestantisme.

        4. Les interprétations protestantes de la bible sont très proche des interprétions juives (ce avec quoi je suis d’ accord).

        5. Les juifs étant au sommet de la FM, le biblisme individuel fait donc partie de la stratégie maçonnique (et il s’appuie ensuite sur le livre qu’il présente ).

        Je vais essayer modestement de réfuter ces arguments un par un en espérant que Johan me lira : 

         

        A. Je vais parler de moi : je suis chrétien, pas catholique, pas protestant mais chrétiens. J’aimerai savoir, le christ était catholique ? Les apôtres étaient protestants ? Non ils étaient chrétiens et tant que tel je le suis aussi, comment l’Eglise du christ pourrait elle être divisée, elle est l’Eglise du christ pas plus pas moins  ! 

         

        B . Ce n’est pas parce qu’on se dit ni catholique, ni protestant qu’on est seul à interpréter sois même les écritures. Donc le terme biblisme individuel ne correspond pas à mon cas, j’appartient à une Eglise, l’Eglise du christ ! Alors je ne nie pas que ce biblisme individuel puisse exister, si c’est le cas , c’ est une mauvaise doctrine !

         

          



        • 2 votes
          maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 14:29

          C . Qu’est ce qu’un chrétien ? C’est une personne qui reconnait le christ comme son seigneur et sauveur et qui se fait baptiser par immersion (ce qui est très important) , c’ est tout ! Cette personne est né de nouveau et l’Eglise doit ensuite le guider par les enseignements bibliques (fondamental) et par le baptême du saint esprit !

          La bible est la parole de Dieu pour un chrétien. On ne peut rien rajouter ni rien retrancher à l’évangile (  Galate 1:8 : Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ).

          De quoi avons-nous besoins pour l’interpréter  ? Du saint esprit : 

          - Jean 14:26  : “Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

          - Jean 16:13 :” Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de véritéil vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.”

          Il n’y a pas deux saint esprits on sera d’ accord ! En réalité le saint esprit est une véritable aide du seigneur pour comprendre sa volonté mais aussi savoir si ce que disent les enseignants est vrais ou faux car comme tous les hommes ils sont faillibles. Il est du devoir du chrétien de lire la parole de Dieu !

          Et qu’on ne me dise pas que le saint esprit serait réservé à une certaine élite : 

           Actes 38-39 :” Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.


        • 3 votes
          maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 14:31

          D. Sur le catholicisme, j’ ai une question pourquoi le dogme catholique est aussi différent de la parole de Dieu ( la bible ) ? Pourquoi cette transformation, je dirai même ce détournement des écritures ? Pourtant la bible dit elle même : 

          - Jude 1:3  : Bien aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints UNE FOIS POUR TOUTES. 

          Jacques 2 : 10 (Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. )

           - Deutéronome 4:2 (Vous n’ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n’en retrancherez rien ; mais vous observerez les commandements de l’Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris.) 

          Donc ce qui a été retransmit l’ a été une fois pour toutes , alors pourquoi vous modifier les enseignements ? Exemples  : 

           

           1. Le baptême des bébés  :

          -marc 16:16 ( celui qui croiras sera baptisé et sera sauvé, celui qui ne croira pas sera condamné). Il faut donc croire avant d’être baptisé.

          - Actes 8 :36-37 (Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l’eau. Et l’eunuque dit : Voici de l’eau ; qu’est-ce qui empêche que je ne sois baptisé ?
          Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : Je crois que Jésus Christ est le Fils de Dieu...et Philippe baptisa l’eunuque) .
          - Actes 
          2:38 (Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit).

          La bible est donc limpide : il faut croire avant d’être baptisé, et un bébé ne peut ni croire, ni se repentir

          2. Le pape qui se fait appeler le très saint père :

          - Matthieu 23:9 (Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux).

          - apocalypse 15:4 ( Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint).
           

           

          3. Le pape chef de l’état du Vatican : 

          - jean 18 : 36 (Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas).
           

           

          4. Le célibat obligatoire des prêtres :

          - 1 Timothée 3 : 2 et 4 ( Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seul femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement.... Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté )

          - 1 Timothée 4 : 1-3 ( Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,
           PRESCRIVANT DE NE PAS SE MARIER, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité ). 

           

           


        • 1 vote
          maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 14:32

          5. Prétendre que le pape et le clergé sont au dessus ds gens ordinaire du peuple :

          - Matthieu 23 :8 ( Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères).
          Nul n’est donc au dessus à un autre
           

          6. Les saints comme médiateur : 

          - 1 jean 2:1 (Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. )

          -1 Timothée 2:5 (Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,)
           

           

          Dois-je continuer ? Il y’ a encore bien d’autres exemples de détournement de la parole de Dieu ; Vous connaissez la volonté de Dieu mieux que la parole de Dieu elle même ? Qui est orgueilleux ?

           

          Il parait évident pour tout chrétien que ces détournements sont symptomatique de quelque chose : faisant face à la puissance de l’Eglise Satan a eu la stratégie de la retourner. Depuis longtemps il trône à la tête de l’Eglise catholique , le protestantisme a été une réaction à ça , un retour vers les principes originels mais a été retourné encore plus profondément !


        • 2 votes
          maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 14:32

          On sait que La vie des premières communautés chrétiennes est basé sur la simplicité et la fraternité, il les chrétiens sont pieux, prient Dieu, vendent leurs biens pour en mettre le produit en commun, désintéressés. 

           

          Les fidèles se réunissent dans la maison de l’un d’eux. On y accueille les nouveaux convertis en les baptisant, On y dit des prières. La communauté s’occupe tout particulièrement des pauvres. 

           En enseignant la valeur de la pauvreté et l’égalité absolue de tous les êtres humains devant Dieu le message chrétien a donc un aspect profondément révolutionnaire, même si les communautés affirment leur soumission aux autorités car le christianisme remet en cause des divisions qui charpentent le monde antique ( Paul aux Galates : « il n’y a plus ni Juif, ni Grec ; il n’y a plus ni esclave, ni homme libre ; il n’y a plus l’homme et la femme ; car tous, vous n’êtes qu’un en Jésus-Christ  » ). 

           Les chrétiens sont donc logiquement persécutés, et les persécutions contraignent les chrétiens à célébrer leur culte dans la clandestinité, dans les catacombes et dans les cimetières. La persécution ne fait que fortifier beaucoup de chrétiens dans leur foi et entraîne de nouvelles conversions. Persécutions, entre-aide, réseaux de solidarité, conversions, c’est à ce moment que le christianisme était le plus vivant.

           

           Et puis, le drame. Ce qui est décrit par les chrétiens d’aujourd’hui et par les historiens comme la victoire du christianisme est en fait une grande défaite : l ’Empire Romain s’ écroulant sous le poids des invasions barbares et des ses contradictions internes avait besoin de s’ appuyer sur une structure forte pour survivre ,et elle s’ est donc appuyer sur l’ Eglise qui avait des réseaux de solidarité très structuré , et cela a donné lieu à l’ édit de Milan ( met fin aux persécution des chrétiens ) et ensuite le christianisme devient religion officielle de l’ Empire. 

           

          Beaucoup de patriciens étaient déjà chrétien, mais avec ces événements, les grandes familles patricienne prennent en réalité le contrôle de l’Eglise en s’alliant avec certains de ses chefs, l’Église bénéficie alors de la faveur des empereurs. Elle reçoit de nombreux avantages : dons en argent, exemption d’impôts. Les monnaies sont frappées aux symboles chrétiens qui quittent les catacombes misérables pour les basiliques somptueuses, ils accèdent aux plus hautes fonctions impériales. 

           L’Eglise des esclaves, des pauvres et des persécutés est devenue une Eglise impériale et persécutrice : Le chef de l’Eglise reprend la titulature de l’empereur, pontifex maximus , et interdit les autres cultes et brûle les autres temples . Des chrétiens même qui souhaitent retrouver la pureté du christianisme originel et qui s’organisent en communautés sont tués par l’Eglise impériale. C’est de là qu’à mon sens que date le retournement de l’ Eglise catholique.

          Il est écrit qu’on reconnait l’arbre à se fruits, quels sont les fruits de l’Eglise catholique ? Les inquisitions ? Les Borgias ? Les prélats issus des grandes familles romaines qui vendaient la tiare papale selon leurs intérêts ? Ou encore cette Eglise qui au début du 20 siècle s’est tournée vers la bourgeoisie ? On voit bien qu’aujourd’hui elle est l’ une des principale pourvoyeuse de l’ anti christianisme , quand on se décrit comme chrétiens, on nous regarde avec un air suspicieux ! Et il en st de même pour le protestantisme mais là on sera d’ accord.

           


        • 1 vote
          maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 14:33

          Pfou , un vrai marathon !


        • vote
          Gollum Gollum (---.---.---.180) 10 septembre 2012 17:53

          De quoi avons-nous besoins pour l’interpréter ? Du saint esprit : 

          Jean 14:26  : “Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

          Jean 16:13 :” Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de véritéil vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.”



          Complètement d’accord avec ça. Nulle part dans ce texte il est écrit qu’il faudra s’en référer à Rome. Quant à la notion d’Église, hormis une phrase unique au sein des 4 évangiles sur l’Église de Pierre, elle est plutôt mise-à-mal dans l’Apocalypse, les différentes Églises visiblement symboliques (correspondant à différents âges de l’Église selon Barthélémy Holzhauser) subissent toutes des critiques sévères de la part du Christ hormis l’Église de Philadelphie qui correspond à une période de l’Église non encore advenue...


        • 4 votes
          ffi (---.---.---.3) 10 septembre 2012 19:33

          Machiavel, tu t’emmêles les pinceaux.
           
          Pour argumenter, tu vas picorer de-ci, de-là dans la bible, parmi des écrits étalés sur plus d’un millénaire. A ce compte-là, tu peux prouver strictement n’importe quoi, car tu évacues systématiquement le contexte propre à l’époque de l’écrit.
           
          Par conséquent, et quand tu dis "on ne peut rien ajouter ni retrancher à l’écriture", tu te dénonces toi-même, car lorsque tu extraies des versets de leur contexte, c’est que tu les retranches à l’écriture, puis quand tu les commentes, c’est que tu y ajoutes...
           
          Bref, ça te fait faire de la parole divine une grosse bouillie, passée au mixer, et le désordre ainsi créé en a évacué toute signification... Genre, je prends ce qui m’arrange là où ça m’arrange, pour les besoins de ma cause...
           
          Ainsi, lorsque tu cites Jean 14:26  : “Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
          Il n’est pas convenable d’oublier que cette parole de Jésus s’adresse aux apôtres.

          C’est-à-dire que le vous, ici, ne te désigne pas toi, mais les apôtres...

          Et effet, dans les actes des apôtres, on y voit bien l’arrivée de l’Esprit Saint, et ses miracles y sont racontés. Par conséquent, ce n’est pas à toi, personnellement, que l’Esprit-Saint a rappelé tout ce que Jésus a dit, mais aux apôtres puis et aux pères de l’Eglise.
           
          De plus, l’enseignement de Jésus, n’est pas intégralement retranscriptible par écrit. Comment pourrais-tu croire que des écrits, aussi courts, puisse raconter complètement les 3 années de sa prédication ? En vérité, il y a un grand nombre de choses qui passent entre le maître et ses disciples, qui consistent en des attitudes, des manières d’être, des intonations, qui ne sont tout simplement pas retranscriptibles par écrit, car la lettre est morte, alors que l’esprit, lui est vivant.
           
          D’où, il fallait, et c’est là indice important de la validité, que l’Esprit-Saint continue d’assister les apôtres. D’ailleurs les apôtres ne se basaient pas eux-même sur la narration de ce qu’ils avaient vécus, puisque cette narration est un résumé qu’ils ont eux-mêmes écrits, mais sur un contact quotidien, oral et non textuel, avec Jésus.
           
          Bref, l’écrit évacue toujours l’oralité.
          Cette oralité ne peut se transmettre que d’homme à homme.
          L’écrit laisse une plus grande place à l’imaginaire et à la spéculation.
          Songez à la différence qu’il y a entre lire une pièce de théâtre et la voir jouée en acte.
           
          Bref, Machiavel, votre méthode de lecture libre, vous pousse aux errements du protestantisme, à savoir que n’importe qu’elle bouillie intellectuelle tirée à partir de la Bible, pourrait être vraie. Mais ça ne marche pas comme ça. Si chacun se fait sa loi à sa sauce, alors il n’y a plus de loi. La loi est forcément commune. C’est aussi la raison pour laquelle, le protestantisme n’a pas tardé a exploser en de multiples sectes qui se chamaillent entre elles...
           
          Quant à l’histoire de la désignation de l’église de Rome en tant que "catholique", ce n’est pas du fait de l’église elle-même, dont le nom complet est "Eglise apostolique, catholique et Romaine". Apostolique car elle tient son autorité des apôtres. Catholique car "pour tous", c’est-à-dire universelle (catholique est synonyme de universel : un remède catholique est un remède qui soigne toute maladie voir ici, partie II). Cela date du temps de la réforme protestante et d’un débat entre Calvin et Jean Charron. Calvin assurait que l’église pour tous était dans le ciel. Jean Charron (dans mes trois véritez) répondit par écrit : "L’église catholique (c’est-à-dire "pour tous"), c’est l’église de Rome". Le nom ne s’est imposé que tardivement, car il fallait bien une étiquette pour distinguer les diverses églises entre elles.
           
          Sur ce point, je me dois de pointer une autre erreur de ta part. Tu cites le passage dans lequel Jésus affirme que son royaume n’est pas de ce monde, pour dire que l’église ne devrait pas avoir de rôle politique. C’est similaire à la réflexion de Calvin.
          Cependant, l’Eglise n’est pas le royaume du Christ du Terre, elle est son épouse, consacrée à lui. Elle est le pont entre la terre et le ciel, une préparation au monde futur.


        • 1 vote
          Supafaya (---.---.---.109) 10 septembre 2012 23:04

          N’empêche que Jésus l’a dit, serait il un menteur ?


        • 1 vote
          Supafaya (---.---.---.109) 10 septembre 2012 23:06

           "Le pape qui se fait appeler le très saint père :

          - Matthieu 23:9 (Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux).

          - apocalypse 15:4 ( Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint).
          "


        • vote
          Supafaya (---.---.---.109) 10 septembre 2012 23:08

          Polémique à la con, j’vais m’ coucher...Amen.


        • 1 vote
          Sword (---.---.---.73) 12 septembre 2012 01:06

          Je me définis comme chrétien, car s’il est vrai que "l’homme ne se nourrit pas que de pain", j’ai besoin d’un guide autant que d’une nourriture spirituelle car je suis un animal mystique. Et le Christ est d’abord et surtout un bon guide et sa flamme brille toujours dans mon coeur, c’est suffisant pour poursuivre la route.Toutefois je suis partisan de plus de mysticisme et de moins de religion en spiritualité, c’est aussi le sacrifice que je crois devoir faire ici-bas pour aborder un troisième millénaire plus serein, pour tous. La vérité est une en nature et multiple en manifestation et je ne crois pas qu’à notre échelle de temps et d’espace une vérité révélée puisse se targuer d’être absolue ; il n’y en aurait qu’une. Je me méfie donc de tout. Je ne suis même pas sûr que le christianisme en tant que tel survivra à ce nouveau millénaire ; même tarif pour les autres bien sûr, personne ne sera "oublié"...


          C’est pourquoi je participe à ma manière à sa survie car je sais qu’il va devoir se transformer ou péricliter. Il y a d’autres choses que je sais, pour en avoir eu des "insights", des intuitions, des (petites) révélations car Dieu parle à toutes les créatures qui veulent bien l’entendre. 
          Mon message aux chrétiens sera donc de tenir bon car les racines sont bonnes, c’est la bonne nouvelle, et de lâcher un peu de lest là où il le faut. Il y aura des surprises et "la Croix" ne sera pas la dernière...

          On verra pour les autres.

        • 5 votes
          yoananda yoananda (---.---.---.32) 10 septembre 2012 16:21

          Ce personnage est esclave de sa vérité !


          • 5 votes
            Gollum Gollum (---.---.---.180) 10 septembre 2012 17:22

            Bon.. Pfff... Heureusement que c’était la dernière parce que je fatigue là...


            Bon Livernette essaye de critiquer mon post du 16 août sur sa vidéo n° 3. Pas envie de reprendre tout ça, je maintiens ce que j’ai écrit. La pensée de ce type est clairement sectaire. 


            Son speech n’intéressera que ceux attirés par une "vérité" simple (pour ne pas dire simpliste), monolithique. Il y en a. Donc il doit avoir des adeptes et il en grattera encore quelques uns. Mais qu’il ne se fasse pas d’illusion. Les gens maintenant aiment penser par eux-même. J’ai assez aimé son qualificatif d’orgueilleux adressé à ceux qui lisent la Bible sans référence à une autorité. Alors que quelques minutes plus tard il qualifie Benoît XVI d’hérétique. Tiens ? Là il pense par lui-même ? Et de quel enseignement du magistère officiel se sert-il pour qualifier ainsi Benoît XVI d’hérétique ? Et si on se permet de critiquer le trône de Saint-Pierre pourquoi alors ne pas critiquer l’Église de Rome dans son entier. Après tout, c’est juste l’étape suivante.. Et pourquoi pas critiquer alors l’exégèse.. Allez Livernette encore un petit effort.. smiley


            Notre Livernette oublie un peu vite que le Christ a dit ceci : "L’Esprit souffle où il veut", sous-entendu il n’est pas enfermé dans une structure aussi prestigieuse soit-elle..


            Quant à la notion de Vérité il n’y en a en effet qu’une avec un grand V, mais elle est métaphysique et ne peut guère s’exprimer avec des mots.. Mettre cette notion de Vérité avec un grand V sur des choses contingentes, c’est ipso facto se diriger vers le sectarisme et le "je suis dans la "vraie" religion" qui mène droit au désastre.

            Un mot sur la pluralité des religions authentiques. J’ai déjà signalé ailleurs que d’autres chrétiens, Thomas Merton, Henri Le Saux, l’abbé Jules Monchanin, ce moine anonyme (anonymat dû au statut du moine et non pas à une volonté délibérée de se cacher.. je précise cela pour les paranos) auteur d’un ouvrage érudit sur la doctrine de la non-dualité, furent tous convaincus de l’origine surnaturelle de l’Hindouisme, sans y voir aucune contradiction avec leur foi chrétienne. Mais tous étaient des théologiens autrement plus fins que notre auteur qui malgré son manque de formation philosophique évidente se permet de faire des conférences (orgueil ?)


            Donc si vous voulez une Vérité style "Témoin de Jéovah" allez y à fond soutenez Livernette..


            • 2 votes
              ffi (---.---.---.3) 10 septembre 2012 18:23

              Cela reste relativement simple à comprendre :
              - quand le trône de Saint-Pierre condamne une hérésie (le phénoménologisme agnostique -> l’idée que l’intelligence ne puisse jamais vraiment comprendre son objet) puis qu’il se met tout-à-coup à la répandre, logiquement le pape n’est plus le trône de Saint-Pierre puisque celui-ci ne saurait se contredire à travers les siècles. C’est l’idée sédévacantiste. C’est donc possible à faire : il suffit de comparer les écrits infaillibles entre eux à travers les époques.
               
              Sur les religions authentiques : déjà, il ne faut pas confondre le surnaturel et le divin. Tout ce qui est surnaturel n’est pas nécessairement divin, cela peut être aussi démoniaque. Le surnaturel concerne ce qui est sur le plan de l’esprit, et donc pour l’âme humaine, ses idées. A la limite, dès que quelqu’un a une idée, c’est surnaturel, une pierre n’en ayant pas. Mais cette idée ne vient pas nécessairement Dieu : il y a des esprits malsains et donc des idées malsaines : le saint-esprit souffle où il veut. Mais il ne germe que là où terre est bonne... De plus, la bonté de ses fruits dépendra de la bonté de cette terre.
               
              Mais bref : de ce point de vue, en effet, toute religion a une origine surnaturelle.
               
              Cependant, il n’en reste pas moins que si Dieu vient lui-même, incarné en un homme, et fonde lui-même sa religion, alors c’est celle-ci, fondée par Dieu, qui est la vraie religion.


            • 1 vote
              Gollum Gollum (---.---.---.180) 11 septembre 2012 09:38

              quand le trône de Saint-Pierre condamne une hérésie (le phénoménologisme agnostique -> l’idée que l’intelligence ne puisse jamais vraiment comprendre son objet) puis qu’il se met tout-à-coup à la répandre, logiquement le pape n’est plus le trône de Saint-Pierre puisque celui-ci ne saurait se contredire à travers les siècles. C’est l’idée sédévacantiste. C’est donc possible à faire : il suffit de comparer les écrits infaillibles entre eux à travers les époques. 


              Oui et pourquoi ce ne serait pas ce qui a été déclaré avant qui était hérétique et que le Pape actuel rectifie le tir ? Vous n’avez aucune garantie que la vérité se trouve d’un côté ou d’un autre hormis votre propre réflexion à laquelle vous êtes toujours en définitive obligé de revenir. Même quand vous prétendez vous soumettre à une autorité vous faites du subjectivisme quand même, car vous accordez à cette autorité un statut qui n’existe pas forcément. En dernier lleu c’est vous  qui faites le dernier choix.

            • 1 vote
              Gollum Gollum (---.---.---.180) 11 septembre 2012 10:04

              Sur les religions authentiques : déjà, il ne faut pas confondre le surnaturel et le divin. Tout ce qui est surnaturel n’est pas nécessairement divin, cela peut être aussi démoniaque. Le surnaturel concerne ce qui est sur le plan de l’esprit, et donc pour l’âme humaine, ses idées. A la limite, dès que quelqu’un a une idée, c’est surnaturel, une pierre n’en ayant pas. Mais cette idée ne vient pas nécessairement Dieu : il y a des esprits malsains et donc des idées malsaines : 


              Attitude typique du chrétien d’autrefois qui considérait automatiquement que tout ce qui se trouve en dehors de l’Église ne peut-être qu’inspiré par Satan.. On se demande pourquoi ce ne serait pas l’inverse d’ailleurs... L’Hindouisme à ce titre a longtemps été décrit par ces milieux comme une religion où l’homme essaye de se déifier par lui-même, directement inspiré par le serpent de la Genèse : "vous serez comme des dieux".. Sauf que les textes authentiques indiens, et on le sait maintenant car l’information circule, ne cessent d’insister sur la Grâce et que cette divinisation n’est pas possible sans la Grâce.


              le saint-esprit souffle où il veut. Mais il ne germe que là où terre est bonne... 


              Tout à fait. Sauf que l’Église de Rome a longtemps eu l’attitude inverse qui a été de dire que l’Esprit ne soufflait que sur l’Église de Rome... (en fait elle ne l’a jamais dit mais s’est comportée comme telle) elle est carrément tombée là dans l’esprit de puissance qui a été de s’accaparer une phrase et de se l’approprier..


              De plus, la bonté de ses fruits dépendra de la bonté de cette terre.
               
              Exact. Et la bonté ne dépend pas de l’appartenance à une confession. C’est l’attitude de Jésus vilipendant les Pharisiens s’estimant au dessus des autres, du fait même de ce qu’ils croyaient être..


              Mais bref : de ce point de vue, en effet, toute religion a une origine surnaturelle.
               
              Cependant, il n’en reste pas moins que si Dieu vient lui-même, incarné en un homme, et fonde lui-même sa religion, alors c’est celle-ci, fondée par Dieu, qui est la vraie religion.


              Il n’est pas forcément venu fonder une religion. Ce qu’il est venu faire c’est nous appeler à aimer Dieu d’abord et nos frères ensuite.. Le reste est purement accessoire.. Le terme vraie religion ne veut rien dire d’ailleurs.. On peut être dans la "vraie" religion et être une âme noire malgré confessions à la chaîne, pénitences, cilice... et être dans une hypocrisie totale par ailleurs. Et l’inverse est vrai aussi. Il y a des âmes pures ailleurs.. Autrement dit les choses ne sont pas si simples.. Et en définitive seul Dieu connaît le secret des cœurs.



            • 8 votes
              DIVA DIVA (---.---.---.248) 10 septembre 2012 19:09

              Très cohérent, comme d’habitude, dans le rappel de la désignation de l’ennemi de l’humanité !


              • 3 votes
                morice (---.---.---.119) 11 septembre 2012 19:27

                Très cohérent, comme d’habitude, dans le rappel de la désignation de l’ennemi de l’humanité !`


                plus c’est flou et plus IL aime, DIVA, qui ici vient nous chanter l’extrême droite tous les jours.... à e en devenir pénible !

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès