• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Mila : Marlène Schiappa dénonce les propos « criminels » du délégué (...)

Affaire Mila : Marlène Schiappa dénonce les propos « criminels » du délégué général du CFCM Abdallah Zekri

Dans une interview à France inter, la secrétaire d’Etat à l’Égalité femmes-hommes, a condamné les propos d’Abdallah Zekri qui estimait que « qui sème le vent récolte la tempête », à propos de Mila.

A son tour questionnée sur l’affaire, la secrétaire d’Etat à l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a aussitôt dénoncé les propos « criminels » de Zekri. « Je trouve que ce sont des propos criminels, ce sont des propos coupables, et je me bats contre cette idée selon laquelle une femme, une jeune fille en l’occurrence mais qui que ce soit qui serait victime de violence, de cyber-harcèlement, ce serait parce que cette personne l’aurait cherché », a-t-elle réagi sur France Inter.

Tags : Islam Réseaux sociaux Marlène Schiappa




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • 10 votes
    Joe Chip Joe Chip 29 janvier 14:21

    Après l’ouverture d’une enquête du Parquet pour "incitation à la haine raciale" (en raison d’une "insulte" relevant du blasphème c’est à dire du droit à la critique de la religion), la ministre Nicole Beloubet a cru bon d’ajouter ce matin au micro d’Europe 1 que les propos de la jeune femme constituait une "atteinte à la liberté de conscience", de mieux en mieux :

    « Dans une démocratie une menace de mort est inacceptable, c’est absolument impossible, c’est quelque chose qui vient rompre avec le respect que l’on doit à l’autre. L’insulte à la religion c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience, c’est grave, mais ça n’a pas à voir avec la menace. »

    On a là un cas d’école du "et en même temps" et de l’hypocrisie du gouvernement. On feint de réprouver les menaces de mort visant cette jeune femme tout en les rationalisant via un sous-entendu appuyé ("évidemment, c’est grave") et ce alors même que la justice n’a pas établi les faits.

    Rappelons que les islamistes développaient la même dialectique faussement ambigüe au moment des attentats de CH, superficiellement condamnés en ajoutant aussitôt derrière qu’il n’y avait pas de fumée sans feu.

    C’est scandaleux d’entendre une ministre de la justice s’exprimer ainsi. La liberté de blasphémer est dans les faits suspendus, car qui osera encore critiquer le prophète ou l’Islam en tenant compte d’une part des risques encourus (tant physiques que psychologiques) et de l’attitude ambigüe des autorités ? 

    S’il fallait encore à certains des démonstrations de 1) l’américanisation croissante des élites du pays sous la pression d’une idéologie importée des campus américains faisant passer l’identité, notamment religieuse, avant l’appartenance à la communauté politique nationale et 2) de la compromission électoraliste de la macronie prête à tous les renoncements pour avoir le "vote musulman". Je mets entre guillemets car je ne crois pas à l’existence sociologique d’un tel vote, contrairement aux identitaires de gauche qui voient tout à travers le prisme de l’identité raciale et religieuse. Toujours est-il que LREM envoie des gages aux musulmans ou à la frange conservatrice des musulmans, en croyant sans doute ainsi pouvoir éviter la formation de listes communautaristes en banlieue qui ferait basculer beaucoup d’électeurs du côté du RN, adversaire probable et anticipé de Macron dans le cadre du second tour à la présidentielle de 2022. 

    Quant à la défense de la liberté des femmes, on voit bien que dès lors que celle-ci ne coïncide plus avec les impératifs prioritaires d’un combat antiraciste dévoyé et instrumentalisé, elle tombe tout en bas de la hiérarchie intersectionnelle et il devient possible d’accabler publiquement une jeune femme, de la soumettre à l’opprobre et à la violence sexiste avec la caution légale des autorités et de la justice du pays.


    • 17 votes
      yoananda2 29 janvier 14:37

      @Joe Chip

      "incitation à la haine raciale"

      ben oui l’islam est une race, tu ne savais pas ?

      Ceci dit, en France, l’islam est très très peu blanche et asiatique. C’est surtout maghrebin et un peu noir, donc on peut dire que viser l’islam c’est viser 2 races, d’une certaine manière. Cependant, pour un républicain ça ne devrait pas être possible de faire ce genre d’amalgame, encore moins pour un ministre ou un juge.

      "atteinte à la liberté de conscience"

      Et oui la conscience des fragile du haut en islam s’est trouvée "atteinte" par les propos de Mila, tu comprends ?! Leur foi ou leur religion est tellement fragile qu’une gamine de 16 ans peut les déstabiliser.

      Rappelons que les islamistes

      Je t’arrête tout de suite, on s’en fou des islamistes, il ne sont pas plus aux portes du pouvoir que les crêpiers bretons apparemment, j’ai appris ça ces derniers jours, alors bon ...

      C’est scandaleux d’entendre une ministre de la justice s’exprimer ainsi.

      C’est pas pour dire mais je ne compte plus le nombre de fois ou je suis outré par les propos de nos dirigeants, et encore plus que personne dans leur entourage ne le leur fasse remarquer.

      sous la pression d’une idéologie importée des campus américains

      La French theory, Derida&co qui ont fait un détour chez les amerloques et qui nous revient en boomerang, en effet.

      je mets entre guillemets car je ne crois pas à l’existence sociologique d’un tel vote

      Et pourtant ... Les musulmans votent peu, c’est vrai. Mais ils ont voté à 90% pour Hollande, et ça a fait le petit plus qui lui permis de gagner face à Sarkozy. Alors bon, on ne peut pas dire que ce vote n’existe pas et qu’il n’a pas d’influence, puisqu’on leur doit quand même les 5 années calamiteuses qui ont suivies et un président parachuté (on aurait du avoir DSK) qui n’était pas à la hauteur et qui a fait beaucoup de mal (même s’il a fait du bien en dynamitant le PS).

      Toujours est-il que LREM envoie des gages aux musulmans

      Oui parce qu’ils savent ce que je viens d’expliquer.

      Quant à la défense de la liberté des femmes

      Tu peux préciser ? quelles libertés au juste sont défendues de nos jours ? le féminisme première et 2ème vague ont effectivement défendu le statut des femmes. Mais aujourd’hui ? le post-féminisme du patriarcat du steak, ils défendent quoi au juste ? les lubbies de l’égalité des salaires (lol) ? d’abord ce n’est pas une liberté, ensuite c’est faux. Et pour le reste, je ne vois pas de quelles libertés ont parle. Le post-féminisme est une guerre contre les hommes (blancs, hétéro, éduqués), ouverte.

      Mila s’est faite traité de sale pute et de sale blanche, mais pas par un gaulois (qui, en dehors des cathos se moquent de qui couche avec qui généralement), par des arabozulmans.


    • 6 votes
      Joe Chip Joe Chip 29 janvier 15:47

      @yoananda2

      Je n’aime pas trop cette façon de saucissonner et triturer les propos pour les reformuler à ta propre sauce, les annoter, en distribuant bons et mauvais points, je crois que mes intentions sont claires et qu’on ne peut pas m’accuser de la moindre complaisance à l’égard des autres identitaires (primaires et "de droite") que je dénonce au même titre que les identitaires "de gauche" qui disent en réalité les même choses mais au nom d’une conception détournée et relativiste de l’égalité. 
      Ainsi, pour un identitaire de gauche, la liberté de blasphémer n’est pas reconnu comme un droit universel mais comme un droit relatif qu’il faut définir en fonction des individus. Ainsi on peut sans aucun problème dénoncer Jésus et la religion chrétienne dans la mesure où celle-ci est associée, dans cette logique, à la culture historique des dominants blancs. En revanche on ne devrait pas pouvoir s’attaquer frontalement à l’Islam dans la mesure où elle serait la religion de peuples "dominés", racisés ou colonisés.
      Il faudrait donc constamment réévaluer nos principes et les géométriser en fonction de critères raciaux, religieux, sexuels. 

      sous la pression d’une idéologie importée des campus américains

      La French theory, Derida&co qui ont fait un détour chez les amerloques et qui nous revient en boomerang, en effet.

      Il faut arrêter avec ça, la "french theory" n’est pas française, c’est juste un terme qui a été acollé de manière assez arbitraire par les Américains à un corpus de textes appartenant plus ou moins au champ du post-structuralisme. Cela fait longtemps que les cultural studies puis les partisans des identity politics ont dépassé le déconstructivisme des "Derrida&co" qui ne sont d’ailleurs plus du tout révérés par ces derniers. Foucault a été abondamment critiqué ces dernières années par les progressistes américains pour son conservatisme, son élitisme, son abstraction ou son opacité, en bref pour son côté irréductiblement français. 
      T’as déjà lu "Derrida&co" et les cultural studies ? Bon, soyons sérieux, ça fait partie des trucs que tout le monde fait semblant de connaître sans en avoir lu 10 pages.

      je mets entre guillemets car je ne crois pas à l’existence sociologique d’un tel vote

      Et pourtant ... Les musulmans votent peu, c’est vrai. Mais ils ont voté à 90% pour Hollande, et ça a fait le petit plus qui lui permis de gagner face à Sarkozy. Alors bon, on ne peut pas dire que ce vote n’existe pas et qu’il n’a pas d’influence,

      Ben écoute tu as le droit de penser ce que tu veux mais je répète qu’il n’y a pas de vote sociologique ni de "destin électoral" induit par le fait d’être musulman. Il y a sans aucun doute une partie des musulmans relativement importante qui considère que le facteur religieux est déterminant au moment du vote, mais ça ne constitue pas une classe homogène et quantifiable du point de vue de la sociologie. Par conséquent il n’existe pas de vote sociologique musulman. 

      Toujours est-il que LREM envoie des gages aux musulmans

      Oui parce qu’ils savent ce que je viens d’expliquer.

      Non, parce qu’ils posent des calculs électoraux en vue de 2022 comme je viens de l’expliquer. 

      Quant à la défense de la liberté des femmes

      Tu peux préciser ? quelles libertés au juste sont défendues de nos jours ? le féminisme première et 2ème vague ont effectivement défendu le statut des femmes. Mais aujourd’hui ? le post-féminisme du patriarcat du steak, ils défendent quoi au juste ? les lubbies de l’égalité des salaires (lol) ? d’abord ce n’est pas une liberté, ensuite c’est faux. Et pour le reste, je ne vois pas de quelles libertés ont parle. Le post-féminisme est une guerre contre les hommes (blancs, hétéro, éduqués), ouverte.

      Tu devrais directement arriver à ta conclusion, qui est en fait ton postulat ("guerre contre les blancs"), avant de passer par un pseudo-argumentaire censé répondre à mes propos sur la liberté des femmes. 

      Mila s’est faite traité de sale pute et de sale blanche, mais pas par un gaulois (qui, en dehors des cathos se moquent de qui couche avec qui généralement), par des arabozulmans.

      Bon voilà, on y arrive, en fait t’es pas content parce que je ne fais pas une lecture racialiste de cette histoire, mais une lecture politique, et que je ne tombe pas dans un réquisitoire contre les arabo-musulmans, en prenant par exemple soin de préciser que les islamistes s’engouffrent dans la porte ouverte par des gens qui croient mener un combat progressiste contre un "homme blanc" tout aussi essentialisé.
      Pour le moment, je m’intéresse surtout au traitement politique et médiatique de cette histoire. Se faire traiter de sale pute par des abrutis sur internet, c’est moche, je suis d’accord, ça peut même être traumatisant, mais c’est beaucoup plus grave d’être lâché, juridiquement parlant, par une ministre de la justice en exercice qui affirme que l’insulte à la religion (cad le blasphème) constitue un délit dans le droit français ("l’atteinte à la liberté de conscience" qui ne peut concerner que des individus).


    • 1 vote
      yoananda2 29 janvier 17:44

      @Joe Chip

      Tu devrais directement arriver à ta conclusion, qui est en fait ton postulat ("guerre contre les blancs"), avant de passer par un pseudo-argumentaire censé répondre à mes propos sur la liberté des femmes. 

      Non, c’était peut être maladroit mais c’était une vraie question. Qu’elles sont les liberté pour les femmes défendues de nos jours ? je ne faisais qu’expliquer pourquoi je n’en connaissais pas, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas, juste que moi je ne les connais pas, donc ... je te poses la question.

      De quelles libertés pour les femmes tu parlais ? (si tu veux bien m’expliquer parce que apparemment tu n’aimes pas ma manière de répondre)


    • vote
      yoananda2 29 janvier 17:53

      @Joe Chip

      mais c’est beaucoup plus grave d’être lâché, juridiquement parlant, par une ministre de la justice en exercice

      peux tu expliciter pourquoi stp ?


    • 4 votes
      Joe Chip Joe Chip 29 janvier 21:49

      @yoananda2

      La liberté par exemple de pouvoir critiquer une religion sans être traitée de pute et lynchée en place publique (sur les réseaux sociaux). 

      Ma remarque se voulait ironique à un moment où les politiques, en particulier au gouvernement, donnent dans la surenchère féministe (#metoo) et prétendent défendre les droits des femmes, la liberté des femmes...

      Or voilà une gamine de 16 ans jetée à la vindicte des barbus pour avoir "blasphémé", menacée de mort, déjà déscolarisée tandis que la justice ouvre une enquête pour "incitation à la haine raciale" et que la ministre de la justice l’accuse "d’atteinte à la liberté de conscience".

      C’est évidemment la lâcher dans la mesure où l’atteinte à la liberté de conscience ne peut être retenue que pour des individus et non pour une religion.


    • vote
      mat-hac mat-hac 30 janvier 14:19

      Elle a un film plastique sur la tête ?
      C’est dommage, le bio n’est intéressant que pour les cosmétiques, le sucre, la graine de sésame voire de lin, les cahuètes.
      Pour le reste : Crème entière + chocolat réel = Nutella ++, Caramel FR mieux que MARS, lait micro filtré ou marque LAITIK super cool pour les mamans, etc.


    • 2 votes
      Joe Chip Joe Chip 30 janvier 14:43

      @mat-hac

      Tu as encore oublié de prendre ton médoc l’ami.



    • vote
      mat-hac mat-hac 30 janvier 20:28

      Bruxelles aurait décidé compter le nombre de tués par IA.



    • vote
      Laconicus Laconicus 31 janvier 10:12

      @mat-hac
      "Elle a un film plastique sur la tête ?"

      Non, dans la tête. Et à l’intérieur du film plastique, un poisson mort depuis longtemps. 


    • 9 votes
      Norman Bates Norman Bates 29 janvier 19:54

      Bravo Marlène, enfin une greluche avec des poils aux ovaires qui ose piailler tout haut ce que tout le monde n’ose chuchoter en intra-crânien...

      Entre les paroles, les actes, les Zekri, il est manifeste que notre pauvre France est sous gouvernance musulmane...ce Choukri, ou Zekri, peu importe, n’est qu’un symptôme parmi un océan d’autres...sans loi Avia j’aurais osé écrire muSSulmane avant de filer à Kourou pour fuir dans une capsule vers une autre galaxie avec mes oiseaux et ma mère...

      Quoi, je divague.. ? voyez le programme hier soir sur la première chaîne publique de musulmanie...un reportage intitulé "islamophobies" avant un débat et d’autres documentaires du même tonneau...5h, allez, 6h consacrées à la haiiiiiiine du musulman, à la pleurniche sur les 4 millions, non, 5 millions, bon allez, emballez c’est pesé, 6 millions de victimes musulmanes (supposées, hein, mais interdit de douter avec la loi El-Makhloufi, hummmm...) depuis 2001 odyssée sanglante de "l’axe du bien"...merci au contribuable, certainement heureux de payer sa redevance merguez pour cette propagande d’une communauté introduite dans les rouages de nos institutions comme le mauvais cholestérol chemine sournoisement dans les artères embouteillées d’un obèse morbide qui gobe un sachet format familial de chips sauce mayo-ketchup au petit déj’ avec son litron de soda... 

      Et c’est une gouvernance mondiale.. ! open your eyes, shit.. ! voyez ces arrogants palestiniens qui réduisent l’Etat opprimé d’Israheil à un confetti grâce à la complicité du Donald (dont le gendre se nomme Jawad Benkushner hum hum.. !) gendarme du monde..."plan de paix"...Ha.. ! Ha.. ! plan de conquête, ouais.. !

      Tous complices pour l’objectif Doha (d’honneur) capitale mondiale avec l’arabe comme langue officielle, prières rondelle en l’air, bref, le chariot pour tous...

      C’est la peur au ventre que Zekri ces mots : Mouloud go home.. ! 

      Tant pis si dans quelques heures ma tête ne sera reliée aux épaules que par un filandreux tissu après le passage d’une meute de la LDM, ma conscience de lanceur d’alerte, elle, sera clean...je vous laisse, c’est la fin de l’écran publicitaire sur BFM...


      • 2 votes
        V_Parlier V_Parlier 29 janvier 20:40

        Même Schiappa qui se réveille... impressionant ! Je n’ai pas encore compris le plan mais il y en a un. Impossible autrement. Mais j’ai peur de le deviner : Gagner encore du temps en jouant les durs, mais surtout ne rien faire de concret.


        • 7 votes
          ezechiel ezechiel 29 janvier 21:42

          Le CFCM n’est qu’un repaire d’islamistes, dont Abdallah Zekri, un de ses membres les plus éminents, nous donne sa vision de ce qu’est être français :
          "L’assimilation, c’est la négation de soi, de sa culture, de sa civilisation, c’est-à-dire, je deviens rien du tout, je deviens dans le moule, je deviens français...Je ne suis pas assimilable, je suis un poison musulman."

          Pour Abdallah Zekri, être rien du tout...c’est être français.

          "L’Islam est un phénomène socio-politique, c’est une idéologie de lutte, c’est une idéologie d’agression."
          Dalil Boubakeur, ex-président du CFCM dévoile la vérité sur l’Islam sur BFMTV le 03/01/2011

          Ce Zekri, en expliquant que Mila n’a que ce qu’elle mérite, fait de l’incitation au meurtre. Le but, dénigrer l’identité française pour imposer l’Islam en interdisant toute critique de la religion de "paix et tolérance".
          Ces gens là n’ont rien à faire en France. C’est une honte de voir cette association aidée par le gouvernement. Expulsion immédiate et sans condition du territoire de toute cette clique de profiteurs !


          • 2 votes
            Vraidrapo 30 janvier 09:37

            @ezechiel
            Peut-être que l’inquiétude de certains islamistes est de ne pas avoir l’équivalent du Vatican pour les rassurer quant à la pérennité de leur religion...
            On ne peut pas comparer la Mecque et la Place St-Pierre de Rome.
            En gros : Le Vatican représente une vaste organisation mondiale en principe totalement consacrée à la foi religieuse... Les Princes d’Arabie vivent pleinement un pouvoir temporel, victime de menaces (Rébélion de bédouins gazés par le GIGN) agrémenté de décapitations etc...


          • 2 votes
            Conférençovore Conférençovore 30 janvier 10:01

            @ezechiel "Ce Zekri, en expliquant que Mila n’a que ce qu’elle mérite, fait de l’incitation au meurtre."

            Au meurtre non, à la haine à la rigueur (avec cette notion juridique très floue on peut taxer ainsi tout propos critique). Il a condamné les menaces de mort. Certes il l’a fait à la sauce islamique avec le fameux "mais", et en plus avec cette inversion inédite : " bien fait pour ta gueule" MAIS "je condamne" MAIS "en même temps tu m’as bien cherché".

            Zekri est en réalité l’archétype du musulman navigant en terres non-islamisées avec ses ambiguïtés permanentes qu’il sert aux koufars : par exemple, "pour [lui] lorsqu’on commet un crime, on n’est plus musulman, on n’a plus rien à voir avec l’islam. Ceux qui commettent ces actes sont des terroristes, et il faut les condamner en tant que tels".

            C’est ce discours du "rien à voir avec l’islam" qu’il tient systématiquement après chaque attentat consistant à transformer tout individu qui a pourtant fait sa chaada, qui suit les règles islamiques, fréquente la mosquée, etc, en... non-musulman dès qu’il passe à l’acte. Miracle scientifique du coran ... le musulman qui tue au nom de sa foi islamique ceux qu’il estime être des ennemis de l’islam (koufars, chrétiens, juifs et tout ce qui a un rapport avec l’Occident) n’est d’un coup d’un seul plus musulman. Une seconde avant le passage à l’acte, c’était un frère, une seconde plus tard ça ne l’est plus. Extraordinaire... Et dire que certains prétendent qu’il est quasi impossible de sortir de ce culte... Ah les menteurs !

            Zekri estime qu’il existe bien des mosquées qui tiennent un discours intégriste et se prétend favorable à leur fermeture MAIS... c’est plus compliqué que cela : "Je suis favorable à la fermeture de toutes les mosquées qui tiennent un discours antirépublicain, mais tant que ces mosquées respectent les lois de la République, elles ne doivent pas être fermées".

            On remarque sans peine sa terminologie volontairement floue avec cette expression "discours anti-républicain". Que met-il derrière au juste ? Est-ce qu’un imam qui explique à ses fidèles que la loi islamique est supérieure à celle de la République tient pour lui un " discours anti-républicain par exemple ? Ce genre d’hypocrite ne répondra jamais à ce genre de question et hélas, les gens qui l’interrogent dans les médias sont très peu formés (voire totalement ignorants) à la question islamique, ce qui explique que cette anguille de Zekri peut leur glisser entre les doigts.

            Zekri, en outre, tient le discours victimaire typique en forme d’inversion accusatoire quand par exemple il estime que l’extrême-droite "est le véritable recruteur de Daesh", ce qui est évidemment diffamatoire et grotesque.

            On l’a compris, son soucis n’est absolument pas les victimes que certains membres de sa religion laissent sur le carreau (membres qui ne sont pas musulmans... bien entendu) mais le fait que des islamo-critiques puissent s’exprimer. En ciblant l’extrême-droite en particulier, il créé la diversion habituelle pour le coup très "républicaine" consistant à dénoncer celui qui appelle les pompiers pour signaler l’incendie au lieu de dénoncer l’incendiaire.

            En résumé, Zekri est un menteur, un hypocrite et est profondément indigne. Il n’y a aucune remise en question à espérer de ce genre d’individu geignard et vicieux. J’ignore s’il est Français (probablement un bi-nat...) mais même si tel est le cas, c’est l’archétype du Français de papier qui ne sera jamais des nôtres et n’a effectivement rien à faire chez nous.

            Quant au CFCM, cette association devrait être privée de toute aide, même les déguisées comme les loyers non réclamés par les collectivités. Nous n’avons pas à financer collectivement cette religion (tout particulièrement tant elle n’apporte strictement rien au pays si ce n’est un recul civilisationnel évident) et les autres en général.

            Pour info (source : ministère de l’intérieur), voici ce que préconisait les pouvoirs publics en 2005 :

            "Ensuite, une exigence d’efficacité, pour accélérer la construction de nouveaux lieux de culte musulmans. Il faut mieux exploiter toutes les possibilités offertes par la loi de 1905 et le droit français. Les collectivités publiques peuvent ainsi mettre à disposition des locaux ou des terrains en échange d’un loyer symbolique, par le biais de baux emphytéotiques de très longue durée ; elles peuvent aussi consentir des garanties d’emprunt pour la construction d’édifices cultuels ; elles peuvent enfin exonérer de certains impôts les lieux de culte et les associations qui les gèrent."

            3 mai 2005 Allocution de Dominique de Villepin, Ministre de l’Interieur, de la Sécurité Intérieure et des Libertés Locales


          • 2 votes
            yoananda2 30 janvier 10:23

            @Conférençovore

            Quant au CFCM, cette association devrait être privée de toute aide

            je ne suis pas allé voir mais je parie que ce n’est pas possible parce qu’elle respecte les critères d’assos d’intérêt public, un truc du genre "promouvoir la culture musulmane et ouvert à tous". Tu peux rien faire si le gus met en libellé dans l’assos et fait autre chose avec (dans la mesure ou il fait aussi ce qu’il annonce).

            D’une manière plus générale, je n’ai pas rencontré encore de musulman qui ne tiennent ce genre de double discours. Le maître était Tarik Ramadan, mais on a quelques spécimens ici aussi du discours sur le musulman à géométrie variable.

            En fait, je théorise que cet art du baratin s’est développé spécifiquement à cause de la nature même du Coran : sans signe diacritique, langue polysémique, arabe "classique" qui ne se comprends pas de lui même mais qui demande l’intervention de ’savants’, donc au final une culture de la compétition baratinologique s’est développée. L’important ce n’est pas de dire mais d’avoir l’air (de gagner la discussion). Tous les arguments sont bon même si pour un occidental moyen et attentif ce n’est qu’un enchaînement de sophisme, contradictions, absurdités, mensonges éhontés. En surface, ça passe.


          • 1 vote
            Conférençovore Conférençovore 30 janvier 12:10

            @yoananda2 En réalité ce qui s’est passé en 2005 (cf. cette allocution de Villepin) c’est que pendant le mandat Sarkozy a été mis en place un aménagement de la loi de 1905 : le CFCM (sous l’égide du Ministère de l’intérieur) comme d’autres peuvent donc bénéficier de loyers quasi nuls (par exemple , dans Paris, ils louent un local de 100 m2 pour un loyer de 100 € /an...) de la part de collectivités, ce qui, évidemment, permet de racler l’électorat muz. C’est aussi lié à la problématique du financement de cet "islam de France" : il s’agissait de contenir à peu près les puissances étrangères (Maroc, Algérie, Turquie, Egypte, AS, Qatar et EAU) mais aussi de palier l’incapacité des muz à financer leur propre culte. L’autre objectif était d’éviter les mosquée-caves où l’État ne contrôle rien. Cela étant ce même État est largement dépassé. Ils savent aussi que s’ils ferment les dizaines de mosquées où il est notoirement tenu un discours anti-français, il y aura des émeutes (comme à Sartrouville...). L’Etat, élus en tête, préfère donc renoncer.

            L’autre aspect est qu’effectivement, il y a confusion avec, systématiquement en parallèle de l’association cultuelle, une ou plusieurs autres pseudo-culturelle (l’enseignement de l’arabe étant l’activité centrale et qui permet au passage de glisser des "enseignements" islamiques) avec des locaux soit contigus soit carrément confondus et qui sont, elles, subventionnables.

            Avec des élus complices et une opacité sur les subventions accordées, que ce soit par les collectivités, des subventions déguisées...

            Quant à la baratinologie (le mot est joli), le problème s’est posé dès les premières années/décennies de l’islam avec ses conquêtes fulgurantes. Comment faire accepter ce culte à vocation universaliste qui prône et décrète pourtant ouvertement la séparation entre "purs" et "impurs" en terre non-islamisées... Face aux indépassables paradoxes et l’immoralité consubstantielle à la foi islamique (la gamine a raison : c’est objectivement une religion de haine, d’inégalité et qui justifie le talion, l’usage de la violence , etc), il a bien fallu trouver des solutions. Celle adoptée chez nous (pour eux, c’est le plus dur : faire accepter leur merde à des peuples sans conscience politique, sans conscience de droits, etc, c’est pas compliqué) est invariablement la même : c’est un cocktail de renversement de l’échiquier ("de toutes façons vous ne pouvez pas comprendre, il faut lire l’arabe et encore...", "vous êtes des ignorants", etc), de pseudo-raisonnements à n’en plus finir et de dénégations et inversions accusatoires quand ils sont acculés comme ce Zekri l’a été : là ça donne le musulman qui est pourtant bien musulman qui, en fait, ne l’est plus dès que cela pourrait contredire le postulat RATP.

            Au passage, depuis cette sortie sur Sud Radio, le Zekri passe désormais son temps sur les médias maghrébins à se justifier... Pour lui, le problème est que l’islam est attaqué en permanence, une vraie gonzesse hystérique... J’ai l’impression d’entendre Isabelle Alonzo ou Bouteldja... c’est pathétique.


          • vote
            yoananda2 30 janvier 12:35

            @Conférençovore
            oui c’est vrai, j’avais un peu oublié ces histoires de "bail amphithéotique" ? un truc comme ça. Il y a un site qui dénonce les subventions déguisées à l’islam par les maires, Johachim Veliocas, qui est très bon sur ce sujet. Merci pour la piqure de rappel.

            le problème s’est posé dès les premières années/décennies de l’islam avec ses conquêtes fulgurantes. Comment faire accepter ce culte à vocation universaliste qui prône et décrète pourtant ouvertement la séparation entre "purs" et "impurs" en terre non-islamisées...

            Tout à fait. Avec ses consonances talmudiques (et même son plagiat par moment) le Coran reprends la double morale tribale, mais, en ouvrant l’islam au tout venant comme le christianisme. 2 min, 2 témoins et réciter la shaada suffit à faire de toi un musulman à vie, avec menace de mort en cas d’apostasie à la clé (mais ça souvent, ils oublient de le dire, sûrement l’euphorie du moment à la conversion).

            J’ajoute qu’en plus de cette problématique il y avait la rude compétition entre les califes et une très probable compétition religieuse :

            moi je suis le descendant du chef de guerre

            dans ce cas moi je suis le descendant du prophète

            dans ce cas moi j’ai le bouquin du prophète

            alors si c’est ça moi j’ai le bouquin écrit par DIeu dicté au prophète

            ébé puisque c’est ça, moi j’ai en plus les paroles et la vie du prophète sous le coude, le beau modèle

            ah ! alors moi j’ai aussi la Mecque et la pierre noire descendue du ciel et les mosquées qui pointe vers elle

            Et bim, de fil en aiguille, ou plutôt de chameau en oasis, on en arrive à la version "officielle" du Coran incréé, dont l’intégrité n’est pas garantie par la blockchain infalsifiable mais par Dieu lui même, les miracles du pédo-prophète. Et le père noël n’a qu’a aller se rhabiller avec ses rennes.

            Ce qui marrant c’est que les islamologues occidentaux déconstruisent petit à petit tout ce récit. Non il n’y a pas qu’une seule et unique version du Coran garantie par Dieu, non, les premières moquées ne pointaient pas vers la Mecque, non le Coran n’est pas "unique" dans le sens ou il pompé des textes dont certains ultérieurs à Mahomet. Etc...

            Mais faut dire qu’entre le Coran les haddiths et la Sira, ça en fait du volume de texte. Très difficile à étudier avant que les outils informatique ne permettent d’y fourrer son nez dedans sans que les "savants" de l’islam avec quelques arrières pensées ne s’en arrogent le monopole parce qu’ils n’avaient que ça a foutre et que ça rapportait gros en terme de statut social.


          • vote
            Et Hop ! 30 janvier 20:40

            @ezechiel : "L’assimilation, c’est la négation de soi, de sa culture, de sa civilisation, c’est-à-dire, je deviens rien du tout, je deviens dans le moule, je deviens français...Je ne suis pas assimilable, je suis un poison musulman."

            Pour Abdallah Zekri, être rien du tout...c’est être français. "

            Il a raison, vous penseriez la même chose si on vous obligeait à devenir congolais animiste, à vous habiller en boubou et à vous nourrir de manioc, sous prétexte que vous vivez au Congo.

            Tout le problème vient des lois votées depuis 1975 qui pour rendre automatiquement et très rapidement français des étrangers qui viennent séjourner en France, au lieu de les laisser garder leur nationalité.

            On peut très bien vivre dans un pays en étant étranger. Les Anglais qui séjournent en France vivent très bien sans prendre la nationalité française, 

            C’est une énorme violence d’imposer à des étrangers une nationalité qu’ils n’ont pas demandée. Et c’est une aberration totale d’avoir autorisé la double nationalité qui avait toujours été interdite par le Code civil : on ne peut pas être régi par deux droits civils différents.

            Avant ces lois, pour obtenir la nationalité française il fallait le demander après un séjour de plusieurs dizaines d’années, prouver qu’on avait parfaitement assimilé la langue et les usage du pays, ne pas avoir eu de condamanations pénales et prouver qu’on avait les moyens de vivre et de faire vivre sa famille sans bénéficier d’assistances publiques.


          • vote
            yoananda2 30 janvier 21:38

            @Et Hop !

            C’est une énorme violence d’imposer à des étrangers une nationalité qu’ils n’ont pas demandée.

            oui mais c’est le principe même de la république, imposer la "françité" à coup de langue, de prénoms, d’école obligatoire et de baillonette s’il le faut. C’est ce que la république à appliqués aux habitants de la France.

            C’est encore plus violent si on vient d’ailleurs, j’en conviens, mais que je sache, personne ne les force non ? ils viennent par choix et peuvent rentrer au bled si ça leur chante, ce sont eux qui font les demandes de naturalisation, ou qui font des gosses sur place en connaissance de cause, non ?


          • 1 vote
            ezechiel ezechiel 30 janvier 22:51

            @Et Hop ! "Il a raison, vous penseriez la même chose si on vous obligeait à devenir congolais animiste, à vous habiller en boubou et à vous nourrir de manioc, sous prétexte que vous vivez au Congo."

            Comment ça ? Si vous décidez d’adopter la nationalité congolaise et de vivre au Congo, il est normal que vous vous comportiez comme un congolais.
            C’est ça l’assimilation.
            Si vous décidez d’aller vivre en Algérie, au Maroc ou en Arabie Saoudite, vous vous assimilez au pays d’accueil. Vous ne mangez pas pendant le ramadan par exemple, pour respecter les traditions du pays. C’est pourtant clair, non ?


          • 2 votes
            Laconicus Laconicus 31 janvier 10:15

            @Conférençovore
            "Certes il l’a fait à la sauce islamique avec le fameux "mais", et en plus avec cette inversion inédite : " bien fait pour ta gueule" MAIS "je condamne" MAIS "en même temps tu m’as bien cherché". "

            Vous n’avez jamais rien compris aux subtiles arabesques de la dialectique moyen-orientale. 

              smiley

          • vote
            Vraidrapo 1er février 03:41

            @yoananda2
            . 2 min, 2 témoins et réciter la shaada suffit à faire de toi un musulman à vie, avec menace de mort en cas d’apostasie à la clé

            Faut espérer que des pinailleurs n’aillent pas vérifier que la troupe de Baril qui a récité cette chaäda ; à sa descente d’avion, avant de libérer la Mecque envahie par les Bédouiins, n’est pas revenue dans le giron du christianisme...
             smiley  smiley


          • 3 votes
            Vraidrapo 30 janvier 09:25

            1) La bienpensance hexagonale est à l’image de Badinter ( le cul entre deux chaises) à vouloir ménager la chèvre et le choux...

            Celui-ci s’excite avec des tremolos (effet de manche bien professionnel) pour condamner la "tronche de µicron sur une pique" et, se tait quand Trump-la-mort suggère à Tel-Aviv d’intégrer les colonies dans les frontières de L’État racial

            2) Quant à certains musulmans qui ont adopté le pays du "pinard et du saucisson", je trouve la formule de Yoananda2 assez pertinente :

            Leur foi ou leur religion est tellement fragile qu’une gamine de 16 ans peut les déstabiliser.



            • 3 votes
              Joe Chip Joe Chip 30 janvier 11:25

              @Vraidrapo

              Oui les études montrent que la sécularisation progresse rapidement dans l’ensemble des pays musulmans sous l’effet de la modernisation et des progrès de l’accès à l’éducation :

              https://external-preview.redd.it/hIXUf3HT04zRqJO9YCqW_XcbGxLOjxu1Xl4W3BTWV28.png?auto=webp&s=b0cd2af24094ddbbd65a1606c20390bb2cafbf66
              https://www.atlantico.fr/decryptage/3586535/alors-que-les-populations-de-culture-musulmane-retour-marque-religion-en-europe-les-pays-arabo-musulmans-connaissent-secularisation-rapide-guylain-chevrier-malik-bezouh-
              https://www.bbc.com/news/world-middle-east-48703377

              C’est un "cercle vertueux" auquel les pays musulmans ne peuvent pas échapper. Recherchant la prospérité et le développement économique, ils doivent éduquer et former leurs jeunes, qui se connectent de plus en plus aux flux d’information mondiaux. Et ces jeunes ensuite ne peuvent plus accepter les récits qui leur sont servis par les conservateurs et, pour une part, deviennent non-religieux à la manière des chrétiens culturels. 

              De ce point de vue, le terrorisme est en réalité une radicalisation de la frange conservatrice de l’Islam, expression d’une panique face à la modernité qui est en train de la happer ; et qui prospère presque exclusivement dans les régions pauvres, semi-désertiques et sous-développées, comme le Sahel. A part des paysans ou des nomades qui ont subit des processus de dépossession ou de perte de contrôle de leurs territoires (comme c’est le cas des touaregs, etc.), peu de gens sont réceptifs en réalité aux discours des islamistes.

              Et c’est là qu’arrive une nouvelle "exception française".

              Car à rebours de la tendance mondiale, voilà la France qui est paradoxalement devenue un refuge et un rare espace de conquête pour les islamo-conservateurs qui affluent chez nous pour se disputer le contrôle de cette masse inespérée de jeunes français biberonnés à la propagande des chaînes arabes et élevés par la gauche dans la haine d’un pays fantasmé et assimilé à la collaboration, la shoah et la colonisation.

              Cela démontre aussi, malheureusement, que l’intégrisme musulman est synthétisé en partie par la société française, et là il faut quand même s’interroger sur la dimension spécifique d’une culture politique qui produit des radicalités en série depuis les années 60. Je rejetais cette thèse des "sociologues" il y a quelques années mais elle explique en fait assez bien le phénomène qui a été modelé et récupéré par les conservateurs islamiques . 

              Quand les deux tiers de la population croient qu’un "système" les prive de toute possibilité de bien être et d’émancipation, il ne faut pas s’étonner de voir les plus frustrés et les plus désavantagés se tourner vers des idéologies radicales. Sur ce plan il faut bien constater que le néomarxisme des années 70 et le dévoiement de la culture révolutionnaire orchestré par les gauchistes ont offert un boulevard aux islamistes et à ceux que l’on appelle aujourd’hui les "islamo-gauchistes". 

              Il ne faut pas être trop alarmiste ou caricatural non plus, car une bonne partie de la population musulmane française s’inscrit aussi dans cette vague de sécularisation ou adhère à la République. Le gros problème c’est la jeunesse qui se tourne de plus en plus vers l’Islam radical.


            • vote
              yoananda2 30 janvier 11:55

              @Joe Chip
              je n’ai pas d’étude spécifique à l’appui mais je pense qu’il y a 2 phénomènes concomitants.
              D’abord, celui que tu décris, de sécularisation avec l’accès au confort et à la technologie occidentale. Il y a la réaction des radicaux qui voient la situation leur échapper.

              Mais je pense qu’il y a autre chose qui se passe. Une sorte de courbe en cloche. Je vais essayer de le décrire à ma manière, imagée, caricaturale, mais j’espère que tu comprendras la fond de ma pensée (comprendre ne veut pas dire adhérer).
              Quand tu obtiens l’eau courant chaude, l’électricité stable, les antibio, les routes, les hopitaux, les universités, et même une forme de paix sociale, alors, oui, l’attrait des idéologies religieuses s’estompe.
              Mais après, plus tard (on parle à l’échelle de l’histoire) tu te rends compte qu’il y a une couille dans le potage du progrès. D’abord une aliénation par la technologie qui demande toujours plus d’attention pour fonctionner, ça ne fonctionne pas tout seul cette infrastructure. Puis il y a un coût en terme de pollution. Et finalement, le social et politique lui aussi va sortir de son voyage de noce avec la technologie. Internet par exemple exacerbe les biais de confirmation, provoque du tribalisme, et noyé dans le flux d’info débilitant on voit un retour en force de l’ignorance, chez nous, avec le terre-platisme par exemple, mais ce n’est qu’un symptôme d’un phénomène plus vaste.
              Et je prétends que c’est sur cette pente descendante que fleurit l’islamisme français (et peut-être ailleurs, faudrait vérifier chez les anglais par exemple). Il devient très facile de sombrer dans un islam d’internet qui te vrille la tête avec des empilement argumentatifs (cf le bouquin de Gérald Bronner la démocratie des crédules), avec une défiance généralisée de la parole officielle décrédibilisée par tout un tas de scandales, et même avec la science qui a bien du mal à rester "crédible" (sur le climat et autres sujets). On a des sites de négation de la théorie de l’évolution qui sont très bien fait, et qui demande pas mal de niveau en biologie pour ne pas tomber dans le panneau.
              Donc je pense que ce mouvement paradoxal de radicalisation de l’islam en France n’est pas étrange qu’il n’en a l’air, et surtout qu’il n’est pas un baroud d’honneur. Même si "de l’autre coté" on a des islamologues qui sont en train de démonter point par point les présupposés islamiques, il y a une barrière quasi-étanche entre ces 2 mondes, l’universitaire et le populaire.
              On a quelques exemples ici de musulmans éduqués qui sont dans islam du net bricolé, sans être des terroristes, mais qui suivent une voie similaire.
              C’est ma théorie.
              La république (du moins certains) semble faire le pari de la sécularisation à terme et donc du caractère passager du terrorisme. Je ne suis pas de cet avis. Je pense que sociologiquement il va y avoir des grosses bascules avec la prochaine phase de la crise économique et que non, même s’il y a une tendance actuelle à la sécularisation, ça ne tiendra pas la distance en raison du retour des "archaïsmes politiques" (comme disait le GEAB).


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 30 janvier 12:55

              @yoananda2

              D’abord, celui que tu décris, de sécularisation avec l’accès au confort et à la technologie occidentale. Il y a la réaction des radicaux qui voient la situation leur échapper.

              C’est pas moi qui décris ce phénomène, je me contente de commenter les études qui sont disponibles et à priori fiables.
              Et tu interprètes encore une fois mes propos à ta manière, je n’ai pas écrit qu’il s’agissait d’une forme d’occidentalisation ou "d’accès au confort", j’ai parlé de progrès de l’éducation et de développement économique. Ce genre de rhétorique est justement celle des islamistes, qui présentent le progrès scientifique, la modernité et le développement comme une "occidentalisation" que les arabes devraient rejeter. Mais tout cela n’appartient pas en propre à la civilisation occidentale.

              De ce point de vue, tu as raison de dire qu’on assiste plutôt chez nous au phénomène inverse, correspondant à une régression dont l’islamisme est d’ailleurs une des manifestations. Les gens aspirent au retour à une nature fantasmée, à la vie simple, voire au retrait dans le confort domestique, qui sont des aspirations typiques des civilisations en déclin (cf. fin de l’empire romain et du XVIIIème siècle). C’est Marie-Antoinette créant une campagne totalement artificielle à Versailles, les nobles vivant retirés dans leur domaine pour faire de l’élevage de moutons à laine, etc... 

              Internet entretient effectivement les bulles cognitives via les réseaux sociaux et les algorithmes de recherche qui favorisent l’auto-endoctrinement, c’est un phénomène bien connu qu’on peut assimiler là encore à un réflexe de retrait vers une vie intra-utérine où le nourrisson se voit protégé de la réalité par une bulle nourricière et protectrice. 

              Donc je pense que ce mouvement paradoxal de radicalisation de l’islam en France n’est pas étrange qu’il n’en a l’air, et surtout qu’il n’est pas un baroud d’honneur. Même si "de l’autre coté" on a des islamologues qui sont en train de démonter point par point les présupposés islamiques, il y a une barrière quasi-étanche entre ces 2 mondes, l’universitaire et le populaire.


              J’ai pas dit que c’était étrange mais on ne le retrouve pas ailleurs, pas dans cette proportion. Je ne suis pas d’accord sur l’étanchéité du monde universitaire, en particulier dans les sciences humaines. L’Allemagne des années 30 était un pays de docteurs et de scientifiques de premier plan, ça ne les a pas empêché d’adhérer à une vision délirante du monde fondée sur une téléologie raciale. L’intelligence ne protège de rien, les gens très intelligents se mettent spontanément au service des dominants et de la culture qu’ils produisent, la justifiant, la rationalisant... on le voit en France où l’on est persuadé que les bêtes de concours produits par la bourgeoisie intellectuelle sont les plus aptes à diriger le pays, au final, ça donne des Macron, des Griveaux, des Belloubet. 

              La république (du moins certains) semble faire le pari de la sécularisation à terme et donc du caractère passager du terrorisme. 


              Non, pas du tout, c’est l’évolution inverse, on l’a encore vu récemment avec l’affaire Mila. Belloubet a accablé publiquement, au nom de la République, une adolescente qui a blasphémé sur les réseaux sociaux. Le droit au blasphème n’existe plus en France. Plus personne ne va courir le risque de critiquer publiquement l’Islam après le massacre de Charlie Hebdo et le lynchage de cette ado aujourd’hui déscolarisée, menacée de mort et objet d’une enquête pour incitation à la haine raciale.

              Les intelligents font ce qu’ils font toujours : ils s’adaptent. 


            • vote
              yoananda2 30 janvier 13:09

              @Joe Chip

              Et tu interprètes

              Je n’interprète pas, j’exprime ma propre vision des choses.

              J’ai pas dit que c’était étrange

              je n’ai pas dit que tu l’avais dit. J’exprime, encore une fois, mon avis sur le sujet indépendamment du tien.

              J’essayerais à l’avenir d’être plus clair dans mes propos pour que tu ne te sentes pas visé ou déformé ou que sais-je encore.

              une vision délirante du monde fondée sur une téléologie raciale.

              je pense que cette affirmation est un biais rétrospectif. A l’époque avec les données que la science avait (craniométrie, etc..), c’était assez raisonnable comme proposition bien que marqué par une connotation religieuse (l’homme "sommet de l’évolution et les blancs sommets de ce sommet) mais à l’époque même ce biais était compréhensible.


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 30 janvier 13:55

              @Joe Chip "Car à rebours de la tendance mondiale, voilà la France qui est paradoxalement devenue un refuge et un rare espace de conquête pour les islamo-conservateurs qui affluent chez nous pour se disputer le contrôle de cette masse inespérée de jeunes français biberonnés à la propagande des chaînes arabes et élevés par la gauche dans la haine d’un pays fantasmé et assimilé à la collaboration, la shoah et la colonisation."

              Pas seulement la France. C’est un phénomène qui touche également d’autres pays d’Europe avec des variantes liées aux populations présentes et les traditions qu’elles perpétuent. L’islam chaféito-hanifite en Angleterre est un peu différent du malékite (fortement imprégné d’hanbalisme depuis les Tablighs des années 80-90, puis les FM et mouvements wahabites) chez nous. En France, le dégradé dans les pratiques semble fortement générationnel, une fracture que l’on ne retrouve pas ailleurs : le communautarisme anglo-saxon semble "protéger" davantage les traditions et ajouté à cela le fait que les mahadabs des musulmans du sous-continent indien sont plus hermétiques aux influences externes que l’islam traditionnel du Maghreb, il semble qu’il y ait une meilleure homogénéité chez les Anglais. Cela vient aussi du fait que leurs communautés sont moins éparpillées que les nôtres (avec des Turcs, des Maghrébins des 3 pays, des sub-sahariens, des Comoriens, etc.) et quand même moins nombreuses : 4,4 millions d"asiatiques" (sous-continent indien) dont une partie est hindou, sikh ou bouddhiste.

              De même en Allemagne on a un turco-islamisme qui est là aussi encore un peu différent (je connais moins...).

              Pour ce qui est du blasphëme, cela étant, en pratique le résultat est assez similaire : critiquer l’islam, à Amsterdam, Paris ou Birmingham, c’est non seulement la certitude d’être menacé de mort (et éventuellement d’y passer) mais en plus d’être lâché par nos propres pseudos-représentants. Parce que question lâcheté des élus vis-à-vis de l’islam, les Anglais, Hollandais ou Allemands ne font guère mieux...

              Peut-être et même sans aucun doute (localement) que le nombre joue beacoup pour expliquer (en plys des facteurs que tu as avancé) la (pour moi) relative exception fr : avec 8 millions de musulmans en France (sans doute plus, j’ai pris le chiffre de Zekri), ils sont la plus importante communauté du pays et dans certaines zones peuvent imposer l’interdiction du blasphème, physiquement j’entends, parmi d’autres éléments de leur loi islamique.


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 30 janvier 14:03

              @yoananda2

              Non, je n’interprète pas. Je n’ai pas parlé d’occidentalisation, etc. Je ne me sens pas tout visé mais je suis très attentif à la "culturalisation" de certains propos. On passe d’une étude qui pointe simplement un phénomène objectif de sécularisation lié à des progrès matériels et éducatifs, largement endogènes, et tu culturalises les résultats en parlant d’accès au confort et à la technologie occidentale.

              En fait, ce phénomène est assez proche de celui de transition démographique.

              je pense que cette affirmation est un biais rétrospectif.


              Faut arrêter sérieusement avec ces histoires de biais, vous êtes tous devenus des suppôts de Clément Viktorovitch ou quoi ? Je n’ai pas dit que la vision nazie du monde était incohérente dans le contexte de l’époque, mais délirante, ce n’est pas du tout la même chose. Les chrétiens au Moyen-Age pensaient que les juifs empoisonnaient l’eau des puits, etc. C’était délirant mais cohérent par rapport à la théologie et la culture de l’époque. 

              Quant à la qualifier de "raisonnable", là encore tu dois confondre "rationnelle" (la vision du monde des nazis est argumentative, logique et possède une cohérence interne) et raisonnable (conforme à la raison, au sens commun). Si les pratiques des nazis, dans le contexte de l’époque, étaient aussi "raisonnables" que tu l’affirmes, elles n’auraient pas été conduites à l’abri des regards et dissimulés à l’opinion publique, notamment allemande. Les nazis comprenaient très bien la portée monstrueuse et moralement condamnable de ce qu’ils accomplissaient ; ils l’assumaient en rejetant toute "morale" (des faibles) et en allant jusqu’à justifier des meurtres d’enfants par des arguments logiques, c’est cet élément qui caractérise la barbarie de leurs crimes. 

              Il ne s’agit en rien d’un "biais rétrospectif" mais d’une lecture historique établie notamment par l’historien Johann Chapoutot qui est un des plus grands spécialistes du nazisme en France et qui explique tout ça très bien dans ses conférences (disponibles sur youtube).

              Je ne tiens pas à polémiquer davantage sur cette question, d’ailleurs ce n’était pas mon sujet. C’est pour ça que je n’aime pas les troncages de post, on finit systématiquement par parler de tout autre chose.


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 30 janvier 14:30

              @Conférençovore

              C’est un phénomène plus sensible en France et qui n’est pas de même nature en Angleterre où, comme tu le rappelles, la provenance et la structuration de l’immigration sont différentes.

              En Angleterre, les musulmans sont plus rigoristes, sur le plan culturel, mais en réalité mieux intégrés sociologiquement, en moyenne plus diplômés, plus qualifiés professionnellement, et moins touchés par le chômage. Les "Pakis" sont industrieux, il n’y a pas cette culture d’oisiveté collective et de "glandouille virile" propre aux maghrébins (oui je généralise mais ça existe) où l’on tient la rue en interpellant les femmes légèrement vêtues, où le regard peut être perçu comme une agression, etc. 
              Les islamistes anglais sont très radicaux, beaucoup plus qu’en France, mais ce radicalisme débouche moins sur des passages à l’acte. En France, c’est le contraire, on a des islamistes qui "parlent le langage de la République" et qui prétendent même défendre la République.

              En clair, les islamistes anglais baignent dans leur jus. Le communautarisme anglais et le séparatisme ethnique  héritage historique des colonies britanniques  dressent paradoxalement des barrières protectrices que les islamistes n’ont pas vraiment envie de franchir, ils sont mieux entre eux.

              Ce qui expose le modèle français, et explique sa porosité, c’est l’universalisme, qui rencontre dans l’Islam un autre universalisme. Il y a donc une notion de concurrence juridique et philosophique que l’on retrouve dans le discours des imams et des conservateurs. 

              En Allemagne, l’immigration est beaucoup plus récente et l’islamisme turc est en fait un nationalisme. C’est Erdogan et la Turquie qui sont exaltées, pas le prophète et la religion. 


            • vote
              yoananda2 30 janvier 15:00

              @Joe Chip

              Je n’ai pas parlé d’occidentalisation

              Tout à fait, c’est moi qui le fait. Je ne vois pas pourquoi tu suggères que j’aurais fait dire que tu en parlais. Je le redis : ce sont mes propos perso et pas une interprétation des tiens.


            • vote
              Vraidrapo 30 janvier 17:27

              @Joe Chip
              Ce genre de rhétorique est justement celle des islamistes, qui présentent le progrès scientifique, la modernité et le développement comme une "occidentalisation" que les arabes devraient rejeter.

              Plusieurs remarques si tu permets ... ?

              1. une démagogie manifeste des imams car, s’ils provoquent en la justifiant la révolte des banlieues, je ne pense pas que leurs ouailles soient prêtes à revenir à l’ère écologique de leurs ancêtres, éleveurs nomades...
              2. si le progrès ne profite pas à chacun, il faudrait peut-être examiner enfin-enfin, si l’éducation dans les familles est conforme à un Système libéral voir ultra-libéral qui se fiche bien des traditions, " tu vaux ce que tu es capable de produire et tu consommeras en conséquence...". "LIBERTE ÉGALITÉ FRATERNITÉ" : colossale équivoque d’une Démocratie moribonde depuis un certain referendum, idée qui tend à devenir à la mode au cours des débats actuels ...
              3. je rappelle cette information d’une universitaire algérienne " vu d’Alger, les franco-algériens sont des mutants, ni français, ni arabes..." avec une guerre civile qui a fait plus de 100,000 morts, les Algériens ont eu le temps de relativiser l’Histoire de la décolonisation. Mais, " Chuuut, il ne faut pas contrarier/déstabiliser les bisounours addicts à l’autoflagellation depuis 50 ans..."

              Plus globalement, tout est lié : la politique intérieure, l’européenne, l’internationale (ingérence et destructions). Les événements du quartier peuvent être le contrecoup des déconvenues locales et des injustices à distance.

              C’est le nœud gordien version XXI siècle... et le Yankee mouille la corde !


            • vote
              Ouam 31 janvier 03:59

              @Joe Chip et d’autres

              "Non, pas du tout, c’est l’évolution inverse, on l’a encore vu récemment avec l’affaire Mila. Belloubet a accablé publiquement, au nom de la République, une adolescente qui a blasphémé sur les réseaux sociaux. Le droit au blasphème n’existe plus en France. Plus personne ne va courir le risque de critiquer publiquement l’Islam après le massacre de Charlie Hebdo et le lynchage de cette ado aujourd’hui déscolarisée, menacée de mort et objet d’une enquête pour incitation à la haine raciale.

              Les intelligents font ce qu’ils font toujours : ils s’adaptent.

              Je suis completement d’accord avec ton constat, venant de Belloubé et son parcours, cela ne peut etre une faute d’ignorance.
              Elle a su manifestement ce qu’elle à fait et, ce genres de déclarations qui est tout sauf hazardeuse.

              Par contre pour l’intelligence de l’adaptation, j’en suis moins sur.
              Si elle place son jeu sur 2 coups dans un billard à 4 coups,
              les 2 autres rebonds non prévus peuvent etrent catastrophiques car imprévus.

               

              Je suis aussi d’accord sur le caractere politique (islam politique) que racialiste que tu évoque
              On peut etre Arabe athé et caucasien radicalisé islamisé sauce frere sallafs

               

              "De ce point de vue, le terrorisme est en réalité une radicalisation de la frange conservatrice de l’Islam, expression d’une panique face à la modernité qui est en train de la happer ; et qui prospère presque exclusivement dans les régions pauvres, semi-désertiques et sous-développées, comme le Sahel. A part des paysans ou des nomades qui ont subit des processus de dépossession ou de perte de contrôle de leurs territoires (comme c’est le cas des touaregs, etc.), peu de gens sont réceptifs en réalité aux discours des islamistes."

               

              Par contre ici on ne va pas du tout etre d’accord sur le peu de gens, sauf si 25% d’ultra radicalisés d’un groupe de 100% est peu pour toi

               

              Ce qui me permet de rebondir sur la suite de tes propos

              "Et c’est là qu’arrive une nouvelle "exception française".

              "Car à rebours de la tendance mondiale, voilà la France qui est paradoxalement devenue un refuge et un rare espace de conquête pour les islamo-conservateurs qui affluent chez nous pour se disputer le contrôle de cette masse inespérée de jeunes français biberonnés à la propagande des chaînes arabes et élevés par la gauche dans la haine d’un pays fantasmé et assimilé à la collaboration, la shoah et la colonisation."

              Je note que tu l’admet et en percoit parfaitement le constat

               
              Demontré tres largement par le discours du PCF ce matin sur RMC dans l’émission de Bourdin.

               
              Ou la pseudo gôche Francaise porte une tres lourde faute sur cet etat de faits

               

              "Il ne faut pas être trop alarmiste ou caricatural non plus, car une bonne partie de la population musulmane française s’inscrit aussi dans cette vague de sécularisation ou adhère à la République. Le gros problème c’est la jeunesse qui se tourne de plus en plus vers l’Islam radical."

              Il reste neamoins une question et pas une petite

              Ces 25% (c’est les chiffres en gros) se tournent vers un islam radicalisé,

              nous en faisons quoi ?
               
              On change les lois pour ne plus qu’ils ne se sententent frustrés et blessés,

              apres avoir délaissé notre droit de critiquer une religion nous avancerons encore d’un nouveau coup de cliquet lent mais immuable qui nous conduira dans l’accommodement jusqu’a au bout du chemin qu’est la charia ?

               

              Dire stop ne sera plus possible, d’ou les propos de Belloubé qui tremble devant ces gens, tout le reste s’est aplati comme une crepe.

               

              Sauf Aurore Berger aussi à réagi comme M S ce matin rendons lui l’hommage de ce courage.

               

              Pourquoi les fémlinistes si prompt en temps normal a réagir se murent t’elles dans un tel silence coupable, la réponse est facile, après Charlie, la Bataclan, le...etc...longue liste

              Jusqu’a a aller frapper au coeur de la préfecture de Paris qui un des endroits les plus sécurisés de la France...

               

              La raison est simple pourquoi ne réagissent t’elles/t’ils pas ?

              Et bien ils/elles ont peur, ils/elles pissent l’huile de partout.

              Cette milla pourra peut etre etre ta fille demain , ta petite fille, la mienne, ou ta soeur, un de tes amis qui "fautera" et finira comme ceuxs de Charlie avec un

              "c’est bien fait on insulte pas impunémlent le prophète"

              Bandes d’extremistes loin d’etre minoritaires, sauf a penser ou croire, imaginer ou s’autopersuader que 25% d’extrémistes est quantité négligeable...

               

              On fait quoi désormais ?

              On fait comment apres tant de lachetés et d’accomodements raisonnables ?

              On ne pourra plus dire "stop" sans les courroucer cela est aquis

              Vu leur facheries rien que apres des simples caricatures ou apres une pauvre gamine de 16 ans qui ose critiquer la religion

              Cela sera autrement plus grave comme "sanction" si nous "réagissons"

              surtout avec ce que tu viens d’expliquer ci dessus que j’ai souligné si un autre concordat avec les memes sanctions que l’époque appliquées aux religieux pour qu’ils pliuent et separer a nouveau le religieux de l’etat...

               

              si nous ne réagission pas (ujn concordat ou son equivalence)
              Nous irons continuer la valse sans fin des des bougies et fleurs de la nieme personne parce que l’éffrontée n’aura pas baissé les yeuxs ou aura pendant un moment de rage dit que le prophète est un gros con ou que simplement il n’existe pas ou que l’on s’en fout de le savoir si il existe ou pas tout simplement.

               

              Ipso facto, nous en sommes arrivés la, ou si peu loin, j’anticipe à peine le futur qui deviens si proche, si présent

               

              Démontré brillamment par le serieux que prends M Schiappa dans les mesures de protections qu’elle décris dans la video envers cette gamine.

              Ne penses pas que cela soit une sombre plaisanterie de sa part.

               

              Commme au passage les protections h24 365/365 de tous les autres qui osent ou ont osé critiquer les extrémistes et qui sonts aussi sans vie privée possible du u protocole de sécurité

              Rien que cela est déja une énorme saction, la privation de liberté ou il faut en permanence trainer son ses fdos quoi que l’on fasse surtout lorsque l’on est la victime et non l’agresseur, c’est la double ou triple peine.
               
              Il est ici (enfin pour moi, pour toi ?) le coeur du sujet,

               
              Dans quelle société souhaitons nous vivre ?

              Celle dictée par les "codes" religieuxs du Pakistan, Quatar, République islamique d’iran ? ou etc...longue liste...

               
              Ma foi, si l’ensemble ou une grande partie du peuple Francais désire désormais vivre comme cela, pourquoi pas apres tout, si vous etes prets a vivre avec, je n’y verrai poour ma part absolument aucun inconvénients, il en faut pour tous les gout, dont acte !

               

              Personnellement je n’adheres pas, ais-je encore ce DROIT ?

              Ais-je le droit moi aussi de débarquer dans un autre pays qui ne cautionne pas cet etat de fait 

              Par exemple chez Trump pour m’y réfugier et de maniere irréguliere sans y etre viré et emprisonné puis reconduit, ou au Canada, ou en Russie ou (etc...) vu que je devrais partir d’ou je suis né, du a la responsabilité ou l’irresponsabilité plutot de certains, vous pensez que je pourrai m’installer en 1er et demander l’asile politique ensuite, comme cela se passe ici ?

              Ou peut etre que...

              Nous attendons patiemment et tranquillement qu’il se passe ce qu’il s’est passé du temps du FIS en Algérie (Front Islamique du Salut) avec si je calcule une projection au quota ca vous fera grosso modo 1/2 million de morts et disparus dans la fouchette basse a vue de nez

               

              Churchill avait une celebre phrase a propos de la lachetée et la guerre et le deshonneur, vous aurez les 3

               


            • vote
              yoananda2 31 janvier 09:49

              @Ouam

              Cela sera autrement plus grave comme "sanction" si nous "réagissons"

              Oui, et j’en profite pour rebondir sur ce point et aborder un point connexe qui semble ultra important.

              Et c’est la qu’est le cœur du problème. De ce je constate ici de mes lectures les participants réfléchissent en "linéaire" et pas en "dynamique". Pour comprendre ces histoires de statistiques, qui inquiètent les uns et rassurent les autres (25% ce n’est pas une majorité) il faut quitter la vision fixiste du monde.

              En faisant court simple et caricatural, les 25% ils vont devenir 50% le jour ou tu "réagira". Et c’est la le cœur du problème. Du jour au lendemain "oups" tout change d’un coup. Ici, il n’y a aucune étude qui vaille, aucun statistique de demain qui t’aidera, il n’y a que l’intuition. L’intuition c’est un art, ça se travaille, ce n’est pas avec des analyses bien propres et bien sourcées sans un poil de cul qui dépasse et qui permettent de fermer le clapet de ses contradicteurs qu’on y arrive. C’est d’ailleurs je pense pour ça que nos énarques se plantent si souvent malgré qu’ils soient très rationnel et bien informés, ils oublient le caractère organique, chaotique, imprévisible (relativement) du monde.

              Donc disais-je l’intuition, faut se salir le cerveau pour la développer, faut sortir du cadre de la rigueur. Faut passer de pré-rationnel au rationnel et enfin au trans-rationnel. Je connais très peu qui en soient capable.

              Voila mon avis. Oui ce sera "autrement plus grave si nous réagissons" et c’est le coeur du problème.


            • vote
              Ouam 31 janvier 16:31

              @yoananda2
              En 1er merci pour ta réponse.
              Enfin un au moins qui à tenté de comprendre les faits que j’évoque.
              Mais un seul qui réponds à l’ensmble des questions pourtant qui me semblent (?) crutiales, c’est maigre, mais je ne suis pas tristement plus surpris que cela, nous vivons à l’heure de l’immédiateté désormais et de la tweeterisation (sigh), ce qui n’aide pas pour la reflexion projetée, je reponds avec ceci pour ta remarque.
               
              "Donc disais-je l’intuition, faut se salir le cerveau pour la développer, faut sortir du cadre de la rigueur. Faut passer de pré-rationnel au rationnel et enfin au trans-rationnel. Je connais très peu qui en soient capable."
               
              Pourtant cela n’est pas si difficile ou innateignable, il suffit simplement de ne pas etre dogmatique, de se remettre en question, de verifier un peu les faits et surtout de les croiser et de manière la plus large possible, et bien sur d’onserver les signaux faibles.
               
              Ensuite ceci fait, tu fait un "rewind" sur le magnétoscope de l’histoire contemporaine, et, si possible avec le spectre le plus large possible
              (cad ce qui se passe ou s’est passé chez les autres peuples avant nous pour s’en servir de modèle, mais la cela nécéssite de s’interresser un peu aux autre peuples et dieu que le nombrilisme du Francais lambda est d’ un haut niveau, comme ses certitudes et son coté hautain, bref aucune humilité)
               
              Ce qui me permet de rebondir sur ce qu’il s’est passé en Algérie, c’est a croire ici (du a un racisme profond enfoui ? ou le coté hautain que j’évoque précédemment que les gens en général ne tiennent absolument pas compte de ce qu’il s’est passé dans les 90’s.
               
              Cela à commencé exactement comme ici, tout pareil, avec la meme analyse à courte vue des Algériens cette fois, le "c’est pas possible cela ne peut se produire"
               
              Il suffit de reprendre les journaux en Fr de l’Algérie de l’époque pour celui ayant envie de verifier mes dires,
              Pris l’Algérie en référence comme j’aurai pu prendre l’Iran ou les jeunes filles la bas avant le fou furieux se promenaient en jupe courte, nous voyons ou ils en sonts à ce jour (sigh), ou Gaza et le statut des femmes il y a 20 ans et ou elles en sonts à ce jour et le poids pesant de la religion politique qui en découle
               
              Bref pour dire je suis atttérré comme toi par tant de médiocrité et d’inculture,
              A la limite nous n’aurions pas connu des trucs comme le nazisme, la periode de 36’s, l’holocauste, les terreurs des partis politiques unique (Stalinisme, Polpot, L’Espagne de Franco, le Portugal de ..., etc...etc...)
              ou le FIS que je citais ci dessus pour y revenir
              Je pourrai comprendre cettte ignorance ou peut etre un alarmisme non démontré de ma part sur un sujet si grave,
              mais avec un tel passif qui dans la "bande historique" contemporaine...
              Non cela me dépasse et relève de la "faute lourde"
               
              "Voila mon avis. Oui ce sera "autrement plus grave si nous réagissons" et c’est le coeur du problème."
              Cela est aussi mon avis, enfin tu t’en doutes bien, il suffit une nouvelle fois de regarder l’Algérie et le FIS, cela à commencé de maniere insidieuse comme ici, meutre de journalistes, musiciens, de ceuxs qui critiquaient l’Islam...
              Milla c’est l’exemple typique de la bas voila aussi pourquoi je réagis.
              Ou des femmes Iraniennes (il suffit la de se renseigner), je n’evoque meme pas le Pakistan ou les Talibans ni d’autres zones d’Afrique à ce jour infestées.
               
              Bref... pour reprendre
              Ensuite au moment des élections le pouvoir ne voulant pas reconnaitre sa défaite et surtout ne voulant pas sombre dans une théocratie, car à l’époque le modèle du passé de l’Iran etais présent, il à descidé de serrer les boulons...
              La suite tu la connais, sur le nombre de la population la bas cela à fait 200.000 morts et disparus (en gros, source des Algériens eux memes) morts retrouvés 100.000 + disparus 100.000 d’autres disent 250.000 mais dans l’echelle de l’horreur il est inutile de pinailler sur des chiffres tellement trop grands.
               
              Et plus nous attendons pour réagir, plus le nombre de morts sera élevé, parce que forcément et au vu du nombre d’extrémistes cela ne se passera pas bien.
              C’est comme pour sous Ben-Ali, quel sera le "vecteur" déclenchant (la bas c’etais pour la révolution qui à demarré la mort d’un vendeur ambulant)
               
              D’ou ma citation qui n’est pas un hazard de Churchill hier qui réponds aussi a cette question de ta patie en gras + italique.
               

               
              Ici est la question aussi à se poser, si certains pensent que je suis alarmiste, peut etre ?
              Neamoins je les invite VRAIMENT à s’informer un peu sur l’historique de nos voisins de l’autre coté de la méditerranée et ensuite je veut bien en rediscuter.
               
              Bien a toi et merci pour ta réponse


            • vote
              yoananda2 31 janvier 20:43

              @Ouam
              j’ajoute que si on prends modèle sur la Syrie, et, dans une certaine mesure c’est applicable, si le merdier commence ici, alors ce ne sont pas les jihadistes de France qu’il faut compter, mais ceux d’Europe et du pourtour méditerranée qui potentiellement peuvent venir se joindre à la "fête". Alors que dans l’autre sens, qui viendra défendre ces méchants racistes de français ?
              Donc oui, la situation peut dégénérer très très vite, très très fort. Ça ne veut pas dire qu’elle va le faire, mais le simple fait qu’elle le puisse n’est pas super rassurant.


            • 2 votes
              revolQé1 revolQé1 30 janvier 11:45

              Il y en a certains qui passent leur temps ) la XVII ème chambre,se prennent amendes, perquisitions, sursit à tout va, voir, pour ne pas se faire engeôler,sont contraints de quitter le pays pour ’’incitation à la haiiiiiine’’,

              alors que d’autres peuvent menacer de mort une gosse en toutes impunité.

              Pour ses propos, il prend direct 15 000 balles d’amende et fait des excuses publiques sous peine d’expulsion définitive du territoire.

              Là, ça calmerait les ardeurs de plus d’un de ces décérébrés moyenâgeux.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zorba

Zorba
Voir ses articles


Publicité





Palmarès