• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

QAmonBra

QAmonBra

Un ouvrier du B.T.P. enfin à la retraite, que 44 ans de travaux pénibles et de tâches abrutissantes, n'ont pas réussi a mettre en veille son cerveau.
Avec une actualité brûlante et s'agitant crescendo, où le microcosme politico-merdiatique feint de voir de l'antisémitisme et des saluts nazi "inversés" de partout, je réalise que le choix de mon pseudo, utilisé depuis plus d'une décennie, s'avère prémonitoire, tout comme l'affection pour les primates en qualité d'avatar, ne sont ils pas les mammifères ayant souvent des membres antérieurs surdimensionnés ?
Mon macaque du Japon prenant un bain thermal cède donc la place, à un Bonobo perché exprimant mon point de vue mieux que je ne puisse le faire.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/09/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 298 19
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires




  • vote
    QAmonBra QAmonBra 16 décembre 2019 09:30

    @Vraidrapo

    Avec l’accélération exponentielle que nous subissons, la vérité historique n’attendra pas aussi longtemps pour être révélée, l’image de l’explosion type réaction en chaine nucléaire me parait la plus proche des temps que nous allons vivre. . .



  • vote
    QAmonBra QAmonBra 16 décembre 2019 09:25

    @pegase

    Entièrement d’accord pour l’analyse, merci pour le lien, très intéressant, je savais que Mirabeau, comme Danton, était corrompu et là j’ai le détail. . .



  • vote
    QAmonBra QAmonBra 16 décembre 2019 08:55

    Merci @ l’auteur pour le partage

    Les prétendus "printemps arabes" en Egypte et Tunisie n’étaient que phases préparatoires à l’atteinte de l’objectif principal : La prise de contrôle des richesses de la Libye (gaz, pétrole, fond souverain et réserves d’or devant appuyer le projet du dinar-or pour l’Afrique sahelienne) l’élimination planifiée de son leader historique et y installer un nid de frelons wahhabites comme en Irak et Syrie, afin de détruire ce pays ou, au minimum, le déstabiliser durablement.

    Moubarak et Ben Ali ont été écartés car jugés trop proches de Khadafi, l’occident $ioniste ne pouvant courir le risque qu’un des deux, voire les deux éventent une mèche préparée de longue date, ainsi que pour faciliter l’encerclement de la Jamahiriya libyenne. . .



  • vote
    QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2019 21:49

    @ maQiavel

    Je n’y manquerai pas merci.



  • 1 vote
    QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2019 16:16

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Juste un rappel aussi historique que factuel :

    « La source de tous nos maux, c’est l’indépendance absolue où les représentants se sont mis eux-mêmes à l’égard de la nation sans l’avoir consulté.

    Ils ont reconnu la souveraineté de la nation, et ils l’ont anéantie.

    Ils n’étaient de leur aveu même que les mandataires du peuple, et ils se sont faits souverains, c’est-à-dire despotes, car le despotisme n’est autre chose que l’usurpation du pouvoir souverain.

    Quels que soient les noms des fonctionnaires publics et les formes extérieures du gouvernement, dans tout État où le souverain ne conserve aucun moyen de réprimer l’abus que ses délégués font de sa puissance et d’arrêter leurs attentats contre la constitution de l’État, la nation est esclave, puisqu’elle est abandonnée absolument à la merci de ceux qui exercent l’autorité.

    Et comme il est dans la nature des choses que les hommes préfèrent leur intérêt personnel à l’intérêt public lorsqu’ils peuvent le faire impunément, il s’ensuit que le peuple est opprimé toutes les fois que ses mandataires sont absolument indépendants de lui.

    Si la nation n’a point encore recueilli les fruits de la révolution, si des intrigants ont remplacé d’autres intrigants, si une tyrannie légale semble avoir succédé à l’ancien despotisme, n’en cherchez point ailleurs la cause que dans le privilège que se sont arrogés les mandataires du peuple de se jouer impunément des droits de ceux qu’ils ont caressés bassement pendant les élections. »

    Maximilien Marie Isidore de Robespierre, le 29 juillet 1792.

    Un acteur emblématique de la Révolution française auteur d’un tel discours, voici plus de deux siècles, et décrivant de façon aussi visionnaire notre défunte 5ème ripoublique, n’est pas, n’a jamais été et ne sera jamais un révolutionnaire ordinaire. . .

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Israël



Articles les plus lus de cet auteur

  1. Opération "Tous aux abris" en apartheid



Palmarès