• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

berphi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 773 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    berphi 28 octobre 2018 15:37

    "Le jour où une millionnaire prêtera son ventre par altruisme, on pourra considérer la GPA comme éthique"

    En toute décontraction, ce garçon explique que ses filles, encore en bas âges, n’ont aucun problème particulier à intégrer le concept d’avoir deux pères dans leur entourages scolaires  ce dont je ne doute pas. Il serait prudent de sa part, qu’il se garde d’anticiper la construction psychique de ces enfants et des réactions auxquelles elle se heurteront à l’adolescence comme le témoignait la fille d’une maman homosexuelle racontant ne pas avoir rencontré de problème particulier en primaire mais que le regard adolescent et les questions ou les réflexions qui les accompagnent ne bénéficiaient plus de la tolérance enfantine, ce fut douloureux...
    MOF pense que l’homosexualité est une orientation tolérée et acceptée, il suffit de le renvoyer aux chiffres alarmants de tentatives de suicide chez les jeunes adolescents homos pour s’en convaincre.



  • vote
    berphi 23 octobre 2018 13:39

    La communauté chrétienne de Rome en 140 et ce jusqu’au concile de Nicée était de tradition juive par ses fêtes et son calendrier lunaire comme l’illustre plus siplement le shabat qui se pratiquait le Samedi par exemple. Il vous était impossible de différencier un Juif dit "accompli" d’un autre Juif par ses moeurs et coutumes. 

    Beaucoup d’assertions non sourcées pour accorder à cette vidéo le sérieux qu’impose le sujet.


  • vote
    berphi 23 octobre 2018 12:50

    @Qirotatif
    Le cas du contenu de la bouteille à transmettre est analogue à ce qu’ont rencontré les enseignants il y a 70 ans en France. Au début du siècle seul 10 % de la population détenait un bac. Le problème ici est disciplinaire. Comment inculquer un savoir quand l’enseignant souffre d’un tel discrédit comme le stigmatise cette vidéo ?
    On ne peut pas ne pas tenir compte des éléments sociaux et environnementaux que tu fournis et qui conditionnent le bon ’apprentissage d’un élève, c’est certain. Et il est évident, et quelque soit l’origine ethnique d’un élève, qu’on ne puisse pas faire d’un âne un cheval de course. Ta remarque s’applique aussi sur la population de souche. Mais de pouvoir amener 99% des élèves en sixième sachant lire et écrire ne dépend pas des facteurs que tu énonces. L’éducation nationale se fixe l’objectif de 90 % d’obtention du bac par an dont on sait que 80% des nouveaux bachelier se vautreront grandiose en première année de fac parce que leur niveau les empêchent de pouvoir rédiger une dissertation. Le passage en seconde était autrefois réservé aux élèves qui présentaient des aptitudes qui sont aujourd’hui totalement ignorées, ne s’adressaient qu’à 60% de l’effectif d’une classe.
    Aurait-on vu il y a 30 ans un élève de seconde avoir cette inconscience de braquer son prof en cours avec le soutient de trois autres élèves, tous bordés d’une immaturité sévère ? Il faut replacer prioritairement le curseur sur l’autorité et la sacralité de l’enseignement, pouvoir fournir aux élèves les structures qui leur permettent d’étudier et les obliger à s’y conformer, ce que Blanquer a du reste proposé, les extirper d’un environnement nocif pour au moins 70% de leur temps sur une semaine complète. Les résultats seront positifs. Mais surtout responsabiliser les parents sur les comportements de leur gosses, quitte à taper là où ça fait mal : le portefeuille. Suppression de bourse par exemple. 



  • vote
    berphi 23 octobre 2018 10:36

    @Qirotatif

    Mercie de votre réponse, toutefois ; La communauté asiatique présente des enfants qui correspondent en tout point à ce que vous décrivez ; moins de 500 mots français au vocabulaire âgé de 3 ans à leur rentrée en maternelle. Un environnement linguistique et culturel étranger hermétique au français mais qui contredit totalement ce qu’avançait Najat. Les exemples d’enfants bilingues conjuguant langue maternelle étrangère et réussite scolaire sont légions. Je ne pense pas me tromper quand j’avance que beaucoup de prof rêvent d’intégrer un lycée du 13ème arrondissement Paris.
    Mais faire le focus sur un problème qui n’en est pas un comme celui que vous exposez en toute sincérité, a sans doute permis à Najat de ne pas assumer l’échec de l’enseignement en primaire en France selon les études PISA dont l’entière responsabilité appartient à cette clique de pédagos, (P. Merieu en tête de file) qui s’ingénie à pourrir l’enseignement dans ses bases, sa forme et sa fonction à ce qu’il transmettait initialement. Le caractère répressif que représente une discipline était à proscrire en classe jusqu’à l’arrivée de Blanquer, c’est une réalité que votre entourage pourrait vous témoigner.



  • vote
    berphi 22 octobre 2018 23:48

    Je n’aborde pas le problème des parents intrusifs ou des grands frères à la sortie du bahut, des menaces qui pèsent contre les profs à la moindre contrariété de leur progéniture victime d’une supposée injustice.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité