• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Charly83

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 42 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    Charly83 24 avril 12:23

    @tobor

    Désolé pour ma réponse tardive.

    Le fait qu’il y ait des collectifs de soutien à l’agriculture paysanne qui s’opposent aux politiques de l’UE tout en acceptant leurs subsides n’invalide pas mon affirmation. Car je parlais des antifas et uniquement des antifas, qui ne sont d’ailleurs pas, pour la plupart, issus de mileux modestes. Sauf à considérer qu’il y a des antifas parmi les agriculteurs, ce dont je doute fortement, je dis et je maintiens (jusqu’à preuve du contraire, bien sûr, car je ne suis pas dogmatique smiley qu’il n’y a pas d’antifas qui s’opposent à l’Union Européenne en tant que telle et en tant que cause principale de notre aliénation, c’est-à-dire en tant qu’exécutant non-démocratique des multinationales.

    La réalité est complexe, je ne dis pas le contraire. En revanche, concernant les antifas, on constate qu’il y a, malgré leur (possible) diversité, une étrange convergence d’opinion sur des sujets sociétaux qui servent à occulter, comme par hasard, les problèmes de fond. Dire, par exemple, qu’on est contre le capitalisme ne veut absolument rien dire si on ne voit pas ce qui lui confère une « légitimité » politique, et si on ne voit pas sa nature de pieuvre mondialiste faisant fi des peuples et des lois. Donc je me permets d’insister, et pour reprendre tes mots : toute structure qui n’affiche pas son hostilité envers l’UE, la finance mondiale et la presse officielle en est, de facto, complice. Soit elle l’est de façon consciente et délibérée (collabo), ce que je ne crois pas, soit elle l’est de façon inconsciente et involontaire (idiots utiles), ce que je crois plus volontiers. En tout cas, elle fait le jeu du « diviser pour mieux régner », et prospère tant que les dominés qui se divisent sur des questions secondaires n’en sont pas conscients. Bref, les antifas font le jeu du pouvoir, c’est ce que je m’efforce de démontrer depuis le début. C’est flagrant, notamment aux Etats-Unis, où les antifas locaux soutenaient la sorcière Clinton. Et je ne parle même pas de géopolitique, où les antifas sont complètement largués et où ils font le jeu du pouvoir, au moins par leur passivité. Le symbole qui me semble décrire le mieux les antifas c’est le mouvement contre le port d’arme aux Etats-Unis alors qu’ils devraient manifester contre les guerres et contre le lobby militaro-industriel.



  • vote
    Charly83 13 avril 20:38

    @tobor

    Mille excuses pour mon comportement agressif. Avec le recul, je m’aperçois que vous avez raison. Si je ne l’ai pas tout de suite perçu comme tel, c’est parce qu’il n’y avait rien de personnel là-dedans, mais juste l’expression d’une colère. Et étant moi-même très peu susceptible, je ne mesure pas toujours très bien l’effet que peuvent produire mes paroles.

    En revanche, en ce qui concerne mon soi-disant dogmatisme, je ne suis pas d’accord. Ce que j’affirme est le fruit d’une constatation empirique. La preuve que ce n’est pas un dogme c’est que je reste ouvert à la possibillité que cette affirmation soit réfutée et infirmée par des faits. Et je ne désespère pas qu’il y ait de véritables antifascistes, qui soient réellement antifascistes et non pas des idiots utiles d’un système doucement fascisant qui est en marche. Et la violence est contraire aux principes fondamentaux de l’anarchisme. C’est une perversion de l’anarchisme : si on compare ça avec l’enseignement de Jésus, c’est comme adopter la position d’un Judas qui pensait que Jésus devait renverser le pouvoir romain.

    Si j’analyse la raison qui m’a fait bondir quand je vous ai lu, je m’aperçois que c’est la référence à Orwell pour décrire le comportement non conformiste technologiquement parlant des antifas simplement parce qu’ils sont dans l’action directe (et que, entre parenthèses, ils ne crachent pas sur internet mais au contraire ils y sévissent également) alors qu’ils sont la quintessence de l’orwellisation de notre société. Je ne me rappelle plus qui avait prédit que les futurs fascistes se diront antifascistes. C’était prophétique…

    En ce qui concerne le fait de se revendiquer comme anarchiste, comme tu le dis toi-même c’est la face visible de l’ « anarchisme » entièrement récupérée par les antifas. Les antifas sont à l’anarchisme ce que les inquisiteurs sont à l’enseignement de Jésus. Je n’imagine pas un Noam Chomsky, fervent défenseur de la liberté d’expression, soutenir les antifas. Qu’il ait existé un anarchisme violent et terroriste n’y change rien. Le fait de classer, par exemple, Etienne Chouard, un type adorable et profondément humaniste, comme facho, selon moi ça révèle l’arnaque intellectuelle de l’antifascisme. Pour résumer ma pensée, j’ai envie d’employer un oxymore : l’antifascisme est profondément superficiel en ce sens qu’il combat les symptômes (la souffrance qui s’exprime de manière erronée sous forme de racisme et sous forme de rejet de ce qui est différent) sans jamais s’attaquer aux causes, qui sont économiques, politiques et sociales, et non sociétales. En cela l’antifascisme se donne l’illusion d’être subversif et révolutionnaire alors qu’il sert, en réalité, les desseins globaux du pouvoir, desseins qu’il ne soupçonne pas… Mais peut-être qu’ils en sont conscients mais sont favorables à une dictature de la « vertu »…au nom de la lutte contre le fascisme. Bref, un fascisme combattant un autre fascisme est quand même un fascisme.



  • 1 vote
    Charly83 13 avril 18:31

    Bravo pour le texte de la vidéo, je ne retirerais ni n’ajouterais pas un seul mot, c’est parfait. Et j’ai beaucoup ri, moi aussi, en lisant le nom de Michel Drac. En revanche je trouve douteux, ou pour le moins ambigü, d’entendre des propos si justes et si vrais dans la bouche d’Hitler...



  • vote
    Charly83 6 avril 13:31

    @tobor

    Je m’excuse d’avoir mal compris votre position. Mais avouez que, bien que tentant d’expliquer un fait, vous avez une attitude ambigüe : on croirait presque que vous les défendez. Ce qui me conforte dans cette impression c’est que vous vous cantonnez dans une position minimaliste, sans vous mouiller. On ne sait pas quelle est votre position. Vous auriez pu, par exemple, réagir aux arguments que j’ai fournis.

    Ceci étant dit, je ne pense pas que la majorité des gens lambda les voient comme des anarchistes. Si certains peuvent être induits en erreur, c’est parce que les antifas utilisent largement les symboles anarchistes et qu’ils se présentent volontiers comme tels, en tout cas certains d’entre eux, d’où la confusion. Je ne crois pas que la plupart des gens soient assez stupides pour penser que le fait d’empêcher ceux qui ne pensent pas comme eux de s’exprimer soit un idéal anarchiste. Et le côté non-conformiste par rapport à la doxa technologique, comme vous l’appelez, à mon avis ça ne suffit pas non plus pour être perçu par les autres comme anarchiste.

    Enfin, dernier point, je ne sais pas où vous avez vu de l’agressivité dans mes propos. Sans doute parce que, quelque part, vous vous êtes senti visé ? J’étais virulent envers les antifas, pas envers vous. Dogmatique ? Peut-être. A vous de me le démontrer. Je vous serais reconnaissant de nous éclairer sur les différentes mouvances antifa. Ensuite nous pourrons examiner, sans s’énerver, s’il y en a une parmi elles qui échappe aux critiques que je leur ai adressées.



  • vote
    Charly83 5 avril 11:06

    @Charly83
    J’ajoute qu’ils sont - je persiste et je signe - profondément fascistes en ce sens qu’ils font, en bons partisans du politiquement correct, la chasse aux sorcières (les dissidents, les anti-UE, les mal-pensants) qu’ils englobent sans discrimination dans la catégorie "fascistes" alors que ce sont eux les véritables fascistes.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès