• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Elisa

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 503 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 4 votes
    Elisa 4 octobre 2017 11:25

    Ce ne sont pas mes "4 vérités" mais mes cent brosses à reluire.
    Ce clown fait remonter le niveau au cirage de pompes.
    Le titre est une véritable tromperie sur la marchandise



  • vote
    Elisa 29 juin 2017 14:16

    Quelle avalanche de poncifs sur une héroïne qui, depuis la Révolution a alimenté la haine des mouvements socialistes, communistes, la haine de la Commune de Paris en particulier.
    Avec le Sacré Coeur, Jeanne d’Arc (indépendamment de sa réalité historique) est le symbole fantasmé d’un attachement à toutes les contre-révolutions et terreurs blanches.



  • 4 votes
    Elisa 15 mai 2017 15:08

    Ce philosophe a troqué sa réflexion par de la réaction venimeuse et du ressentiment.
    Et la vieillesse est bien un naufrage surtout si elle arrive prématurément.



  • 7 votes
    Elisa 11 novembre 2016 18:00

    Cette chronique "humoristique" est emblématique de la chaîne.

    Que peut-on penser d’une radio de service public qui éructe à longueur d’antenne, d’éditos péremptoires, d’experts sans contradicteurs et de "débats" sans pluralité d’avis un dogme géopolitique qui s’avère de plus en plus fantasmagorique ?
    Une seule chose : l’avènement d’un totalitarisme d’opinion et d’un terrorisme intellectuel qui fait de tout éventuel opposant un conspirationniste imbécile et rétrograde.

    Ces nouveaux oracles nous martèlent un nouveau manichéisme : le bien ce sont les puissants et leurs alliés parés de toutes les vertus intellectuelles, morales et esthétiques.
    Le mal, ce sont systématiquement les moins éduqués, les plus pauvres, bref ce sont les victimes de leur domination.

    Les bons "Américains" sont les électeurs de Clinton pour qui les fractures ne sont pas sociales et économiques mais communautaires : les femmes, les LGBT, les minorités raciales. Ces fractures sont imputables plus à des exactions délinquantes ou criminelles des laissés pour compte qu’à l’exploitation et au mépris des puissants. Les bons "Américains" habitent les régions privilégiées, les côtes est et ouest qui cumulent les avantages économiques et culturels.

    Les "Américains" dangereux sont les populations spoliées ou déshéritées, ceux qui ne peuvent souvent pas se soigner, qui deviennent obèses et qui ne reçoivent qu’une éducation au rabais. Ils habitent les zones centrales désindustrialisées.

    Autrement dit la bonne "Amérique" c’est le 1% qui peut s’enrichir, s’éduquer et se cultiver. Qui a le loisir de se pencher sur le sort de minorités qui habitent loin de chez eux ou qui sont à son service.

    La mauvaise "Amérique", ce sont les ploucs qui ont eu l’outrecuidance de ne pas voter pour la "bonne" candidate si compassionnelle envers les minorités mais si prompte à vouloir défendre la liberté par la guerre et la barbarie.



  • vote
    Elisa 17 mai 2016 12:17

    @Qaspard Delanuit

    Certes vous ne me choquez pas mais vous n’apportez aucune objection qui serait susceptible d’invalider mon argumentation.


Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité