• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Jean Ducoin

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 94 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    Jean Ducoin 6 août 2021 16:02

    @abolab
    Vous voulez comprendre ce qui vous sied, et vous faites de votre point de vue particulier, la généralité. Un peu l’inverse de ce que vous avancez.

    Sur cette planète, ce que raconte cette dame, ne fait aucun sens pour la plupart des gens, encore aujourd’hui. Et je ne vous parle pas du malheur des plats cuisinés industriels, qui sont une dérive aberrante de notre civilisation occidentale trop envahissante, et c’est bien triste.

    Dans la plupart des endroits, la machine, c’est souvent encore le corps humain pour de nombreuses taches, donc, pour les pièces de rechange, c’est du luxe de pouvoir taper dans de la protéine animale.

    Les esquimaux sont bien un cas extrême, pas un exemple à suivre, et peut-être que si certains avaient pu choisir de naitre ailleurs, ils l’auraient fait. Mais, l’hivers, pas de végétaux à l’horizon, un besoin double en calories pour compenser les pertes thermiques, ils ne gagnent pas ça sur de la fibre végétale. Pas forcement besoin de trop de protéines, on peut complètement se passer de glucide, par contre, la graisse sera la bienvenue, y compris crue ou à la chaleur de la bête.
    Si on dit ça à une parisienne qui veut pas finir son gras de jambon pour pas grossir, il est possible qu’elle se révolte en parlant de crime contre l’humanité, et elle aurait presque raison, si elle n’avait jamais volontiers mangé de bonbons à la gélatine quand elle été gamine. 

    On a souvent des fausses idées, de ce qui se passe ailleurs sur cette terre, ou de ce qui serait mieux pour les autres.
    Et je n’ai pas dit qu’une régime très végétarien ne pouvait pas convenir à quelques personnes. Végétarien ne veut pas dire équilibré, pas forcement. En général, équilibré, ça rime avec le plus varié possible, donc, ça se passera plutôt dans des pays d’opulence.



  • vote
    Jean Ducoin 6 août 2021 10:43

    @abolab

    Esquimaux c’est esquimaux. On voit que vous n’avez jamais rencontré le froid arctique. Ou simplement traversé les plaines allemandes en hivers, pour chercher les laitues.

    Y-a chez vous, comme quelques certitudes.

    A notre côté, il y a aussi l’aboutissement d’un monde décadent (simple constat) piégé par une survie dans les trop grandes agglomérations.

    Nombriliste par auto-protection, donc déséquilibré, boboïsé ou pire, pauvre, on en arrive à devoir faire des rêves et des projets diététiques.


    Imaginez si les compagnies aériennes n’avaient jamais envisagé la possibilité d’avoir un jour ce passager arrivant de Eqalugaarsuit, pour le service des plateaux repas. Devant ses yeux accoutumés à scruter le grand blanc, tu lui sers des salsifis bouillis avec une pincée de persil dessus … le mec i’ peut pas comprendre. Avec les dents il attaque direct l’assiette en plastique en pensant que c’est de l’os de baleine. Et après, après … il se jette sur le premier fauteuil en cuir de la first class parce qu’il est en frustration de dessert.

    Non sérieux, les diététiciens, parfois les conseils ils ont le goût de l’eau tiède.


    Mais ils ont la chance de pouvoir les donner, ces conseils, puisque beaucoup de gens sont en demande.


    Sinon, intuitivement, je devrais pouvoir me passer de vous en assistance devant mes fourneaux brulants. Les légumes frais ou fermentés, pourquoi dirais-je que c’est mal, si on a la chance d’en disposer ? Je ne sais pas si vous êtes malade ? Mais personne ne l’est dans ma maison. Vous avez aussi le droit d’élargir votre champ de vision, pas que pour repérer les myrtilles à 1500 mètres d’altitude, et j’aime bien les myrtilles aussi.

    Mais j’ai pas encore assez bien dressé mon chien pour aller me les peigner sans trop les faire saigner.

    Lui, il n’a aucun scrupule, le jus rouge le laisse froid, d’autant qu’il préfère croquer les poissons blancs. C’est comme ça, y-a pas de règles figées partout, dès qu’on est sorti de la glace. 



  • vote
    Jean Ducoin 6 août 2021 04:45

    Et puis les esquimaux, quoi !

    Y-a en a d’autres à qui un régime strictement végétal n’est pas forcement adapté. Mais on est peut-être passé de la civilisation du blé et autres céréales, à celle des pousses fraiches, et des grains de haricot fermentés, pour dégager un peu de protéine. 

    La qualité des gras, en particulier si ils sont fermentés aussi, ça se discute. Ça dépend de la matière première, de la personne, de l’activité quotidienne de cette personne. La bouffe c’est sérieux. Equilibrée et adaptée, elle vous donne votre propre équilibre, pas besoin de médicament, votre corps va puiser dans vos entrailles.

    Sinon, y-a le Prana aussi. Mais c’est pas adapté aux déménageurs.



  • vote
    Jean Ducoin 2 août 2021 02:24

    @yoananda

    Le propre d’écrire, est de poser une pensée structurée, pouvant aller en profondeur, avec concision et précision pour le lecteur. Celui qui écrit doit y passer un peu plus de temps, et c’est normal pour les livres. Ce dont nous discutons est plus adapté à une parlotte, d’abord parce que ça irait plus vite, et d’autre part parce que nous n’avons rien à démontrer ou prouver. Enfin, c’est pas grave.

    Les cycles en économie, j’en ai entendu parlé, y compris les cycles de Kondratiev (je crois), mais c’est plus intuitif, empirique, que basé sur de la rigueur mathématique.

    Néanmoins, ce type d’approche (empirisme plutôt que rigueur d’équations) serait plus adaptée pour ’’deviner’’ la probabilité de rencontrer un évènement, bien que l’annonce de dates à l’avance, reste très aléatoire. On est d’ailleurs peut-être plus sur des progressions ondulatoires que sur des cycles, dans ce cas de figure, mais la dynamique est envisageable, y compris pour le devenir d’une civilisation.

    A propos d’Eschatologie, nous avons recueilli les mêmes informations, tout en supposant que j’ai moins recherché les détails que vous, dans les textes. Et nous avions établi dès le début de la conversation, que si une transcription islamique ne venait sans doute pas d’un des compagnons de voyage du prophète, c’est toutefois aussi ces grandes lignes qui sont rapportées, lors des conférences d’Imran Hosein. C’est peut-être par l’influence Chrétienne déjà en place sur le pourtour méditerranéen.

    Ne vivant qu’un éternel moment présent (vous la connaissez celle-là, elle n’est pas de moi), il n’y a pas un futur, mais des futurs possibles, et comme pour ces histoires de chasseurs, y-a les bons prophètes (par coup de bol ?), et les … moins chanceux, on dira.

    J’ai des arguments pour parler de déterminisme et de libre arbitre, mais l’échange est déjà long, on est sur un forum, etc …

    Toujours est-il, que sans chercher à ignorer ces prophéties, je ne suis pas dans ces croyances, surtout au sens littéral. L’antéchrist symbolique, on y est déjà, avec l’inversion des valeurs, les pertes de morale, et la logique des comportements, dans ce qui est nécéssaire pour obtenir les accumulations de capital. Ils doivent être maximum, pour réaliser de la concentration dans les pouvoirs de décision, ce qui est l’essence du capitalisme, avec l’apologie des winners, devenus prêts à tout, etc ...

    Quant à un retour personnifié d’un Christ, il est déjà là, avec ceux qui ont reçu et intégré le message. En résumé : ’’ne pense pas faire aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse à toi-même’’.

    Ça vaut son pesant de pages des règles du Coran ou des multiples volumes du Talmud, pour voyager beaucoup plus léger.

    Sinon, pour revenir sur la décohérence quantique, il n’y a là que 2 mots, mais le concept est celui de la forme de l’univers. Dans les années 1930, les théoriciens en reviennent à formuler des évidences de longues dates déjà énoncées chez des ésotériques. Ou sont-ce des confirmations scientifiques plus acceptables pour les esprits incarnés ? C’est aussi plus long que ces simples 2 mots, à détailler, et ça ne fait pas avancer le schmitblick sur un forum.

    Néanmoins, avec la fission nucléaire, on est déjà dans les applications de la compréhension d’une structure de l’atome suffisamment théorisée pour être exploitée. Ce n’est pas à cause de la compréhension d’un phénomène de décohérence, c’est parce que la matière est ce qu’elle est dans ce que nous appelons notre réalité. En hindouisme, on doit parler de Maya, mais les interprétations derrière sont sans doute ’’menu à la carte’’, pour les clients.

    Avec le concept intégré, on comprend en un claquement de doigt le pourquoi. Sinon, il faut des pages et des pages de déroulé théorique qui resteraient parfaitement hermétiques à à peu près tout le monde. Typiquement, l’aspect corpusculaire de la lumière, c’est pas un casse-tête, c’est une évidence.

    Par contre, developper la technologie, c’est plus laborieux. En référence, Iter, dont jpPetit a déjà dénoncé les failles, à causes de disruptions aléatoires et inévitables dans les plasmas. Sur le net, on espère (on a dû lire parfois les mêmes trucs) en la Zmachine, la fusion froide dont on ne sait pas bien si c’est de l’alchimie ou de la physique fondamentale, mais si on ne s’est pas spécialisés dans ces domaines, c’est pas nous qui allons y serrer les écrous.



  • vote
    Jean Ducoin 1er août 2021 05:04

    @yoananda

    Je crois discerner 2 lignes différentes dans vos explications. Celle des ressources énergétiques, qui sous-tendent un développement de société, en appui sur du confort matériel (ce n’est pas votre explication, c’est la mienne dans le prolongement de la votre), puis celle de cycles, suivant peut-être des structures dans l’invisible.

    Pour les cycles, je n’ai pas d’avis ou de confirmation empirique. J’ai vaguement entendu parlé de quelques hindouistes, de livres anciens, mais sont-ce juste des croyances, ou plutôt du savoir ésotérique ? On est dans la religion.

    Pour préciser ma pensée, une religion est une capture de la spiritualité, pour faire de la politique. Autrement dit, placer un intermédiaire entre la conscience incarnée et le Ciel. Un prêtre quoi, pour expliquer au croyant où il faut aller, ce qu’il doit faire ou ne pas faire.

    Cela dit, l’apocalypse, la fin des temps, ce ne serait pas la disparition du monde. Je crois que c’est plutôt prophétisé, pour notre période concernée, comme par l’émoussement inéluctable du pouvoir patriarcale, qui avait pourtant bien aidé à cadrer les groupes humains depuis le néolithique, et pas pour revenir à une société matriarcale (malgré le nombre de cas-sociaux un peu trans qui errent dans nos rues), mais pour encore autre chose. Tant que je ne l’ai pas vu, je ne peux pas vous dire quoi. Et s’il n’y a pas un saut qualitatif dans … on va dire l’âme humaine, la lumière qui nous tombe dans le chakra coronal (appelez ça comme vous voulez), ça n’arrivera pas. Ou pas avant.

    Vous croyez constater une baisse de QI, ce que je crois voir, c’est que les jeunes générations balancent les valeurs du modèle des ancêtres, de plus en plus, et d’abord dans les pays de culture occidentale. C’est subjectif, et je ne peux pas vous donner confirmation que la tendance soit repérée en Afghanistan, pour prendre un exemple croustillant.

    Maintenant, sur votre remarque à propos de pic pétrolier, mais peut-être qu’on peut élargir ça aux ressources énergétiques amenant des révolutions industrielles, amenant elles-même, des révolutions de société, toujours accompagnées dans l’histoire, d’un saut démographique ?

    La plupart des blaireaux n’y pipent que dalle quand on leur parle de besoin énergétique. Y-a pour eux un rapport avec remplir son réservoir de voiture, mais rarement quecchoseeee d’autre.

    En principe, les physiciens percutent, et parfois, aussi des gens avec un bon esprit de synthèse. Je pense par exemple à un type comme Michel Drac, qui doit être un comptable dans sa vie professionnelle, mais qui lit beaucoup. Donc, l’idée n’est pas réservée qu’aux descendants de Niels Bohr.

    Drac disait avec justesse dans un de ses résumés Youtube, qu’avec une innovation (je rajoute : comme serait la création d’énergie grâce à une application de physique quantique), on prolonge l’ordre du monde actuel. Identifiez cet ordre comme vous voulez.

    Coincés serions-nous, sur les ressources hydrocarbures, alors que cela a conduit à nous placer sur des exponentielles de développement (par ex : populations), de consommation (par ex : extraction autres ressources naturelles) depuis un siècle, on arriverait à un pallier, et probablement un redescente pour ajustement. Mais ceci est théorique, c’est pas forcement ce qui va se produire, et le public ignore tout de technologies possiblement déjà expérimentées, mais classées sous secret-défense.

    J’ai précisé physique quantique, puisque tout le potentiel est là. Par le principe identifié de la décohérence on a le pont entre la vibration qui n’est qu’énergie, et la matérialisation de celle-ci sous une forme ou une autre, dans le monde "matériel", ou "matérialisé" (par "l’existence" de la particule en place de l’onde), que les zététiciens vont appeler réalité, parce que leur truc, c’est peut-être d’éviter de penser plus loin.

    Encore une fois, c’est pas que j’extrapole, mais on parle à peu près de la même chose là, ou ce que je viens d’écrire est-il trop confus, trop mal défini, pas assez détaillé sur les concepts ésotériques en arrière plans … ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité