• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

le journal de personne

le journal de personne

Une info scénario

Tableau de bord

  • Premier article le 12/09/2011
  • Modérateur depuis le 22/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 186 221 2234
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 6 votes
    le journal de personne le journal de personne 11 juillet 2012 10:59

    Mes amis,

    Je vous remercie d’exister et d’être de vigilants lecteurs des billets que j’ai posté moi-même sur Agora Vox sans me soucier, il est vrai, de vos goûts et de vos dégoûts.

    Je profite de cette occasion pour prier Agora Vox de ne pas publier le dernier billet que j’ai posté, il s’intitule "Connection" et concerne les cons et je ne voudrai surtout pas que quelques uns se sentent concernés.

    Pauvre Hijack, qui a fait ce qu’il a pu sans parvenir à contenir ce torrent de boue. Il est partagé rassurez-vous mais sa probité morale et intellectuelle l’a rendu un peu plus nuancé que vous. ( Charité bien ordonnée ).

    Non, Personne ne dispose pas d’une petite boite à billets d’où elle sort le plus approprié... elle écrit... interprète et réalise au pied levé... Quand on vit et réfléchit instantanément on ne cadre pas toujours mais on prend le risque de déplaire à tous les "encadrés" ou encadreurs.

    Les maîtres à penser que vous êtes censés être ne supportent pas les coups d’essais... Je ne remettrais plus un seul billet sur ce site que vous habitez... mais je sais que votre aversion est un doux désir qui ne dit pas son nom... le désir d’avoir raison...

    Ne vous fatiguez pas plus longtemps... Personne est d’accord avec vous... elle n’aime pas... ce que vous n’aimez pas...

    Sade (immodératrice sur le Journal de personne)



  • 4 votes
    le journal de personne le journal de personne 30 mai 2012 08:50

    De quoi je me mêle ?
    C’est quoi ce vacarme ?
    Ce sont les étudiants canadiens qui hésitent à prendre les armes
     Et pourquoi est-ce qu’ils hésitent ? Parce que les uns prétendent que les carottes sont crues et les autres qu’elles sont cuites.
    Parmi eux, il y en a qui craignent le bâton, ignorent que c’est le bâton qui les craint...

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/05/de-quoi-je-me-mele/



  • 3 votes
    le journal de personne le journal de personne 27 mai 2012 04:00

    Zemmour à la crème
    Avec toi, j’ai toujours du mal à distinguer le premier, du deuxième sexe.
    Sans doute, parce qu’il y a en toi un peu des deux. Je vais dresser le tableau pour qu’on s’y retrouve un peu, tous les deux…
    Pour nous autres, femmes, il y a trois options pour faire carrière : garce, pute ou prostituée.
    La garce, c’est celle qui te fait payer un service qu’elle ne t’a pas rendu… et qui finit toujours par te plaquer, parce qu’avec elle, tu es toujours à côté de la plaque.
    La prostituée te loue ou sous loue son corps en échange de quelques rubis… elle fait office de service public, et tout le monde y trouve son compte y compris le ministère des finances qui lui demande de rendre des comptes.
    Et enfin la pute qui vend son âme pour subvenir à ses besoins et perd toutes les parties en voulant à tout prix, gagner sa vie… parce qu’elle n’aime pas ce qu’elle fait et ne fait pas ce qu’elle aime…
    Et sous prétexte qu’elle n’a pas le choix, elle ne l’aura jamais…
    Pour vous autres hommes, l’arrogance au masculin, j’ai entrevu trois autres déclinaisons :
    Vous êtes ou pauvres ou faibles ou mesquins.
    Les pauvres ne peuvent pas faire autrement que ramasser les miettes et n’auront pas d’autre issue tant qu’ils croiront que la voie est sans issue.
    Pour eux, la vie est une question de survie, leur corps fait partie du décor.
    Les faibles, en revanche sont infiniment plus nombreux… Leur problème et le seul c’est qu’ils ont hypothéqué leurs âmes pour s’acheter une maison, gravir un échelon ou sauvegarder leur guenon.
    Les derniers, docteur Zemmour, ce sont les mesquins. Ce sont les pires, les vampires qui ont besoin de notre sang pour se nourrir. Ils nous en veulent d’avoir un sentiment… parce qu’ils sont hommes du ressentiment… qui pour x raisons en veulent toujours à leur maman de les avoir mis au monde avec un cœur artificiel et un faux cul…
    Ce tableau n’est pas plus noir que tes idées sur les barbares… Et pour ne pas te ressembler… je vais te dire que j’aime tout ce que tu fais… surtout quand tu fais semblant d’être un homme.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/zemmour-a-la-creme/



  • vote
    le journal de personne le journal de personne 24 mai 2012 14:32

    Garde à vous !
    Ce n’est pas parce que vous vous indignez
    Que vous avez une idée claire et distincte de ce que c’est que la dignité
    Non, je ne vous le dirais pas, tant que vous ne saurez pas ce que c’est
    Tant que je vous jugerai indignes d’être initiés
    Non, ce n’est pas facile, c’est plutôt habile
    De secouer votre petit orgueil mal placé
    Qui a parlé de Révolution ?
    Ne m’en parlez surtout pas !
    Voilà le type même de culture qui vous fait défaut
    La culture de la Révolution
    Non, pas la peine de puiser dans l’histoire
    On n’est plus en 1789 mais en 2012...
    La question de savoir comment faire bouger les choses, je le reconnais, ne date pas d’hier... mais il s’agit de tout à fait autre chose aujourd’hui... d’un monde qui bouge déjà... mais sans savoir où il va... destination inconnue... destin obscur...
    Non, ce n’est pas une vue de l’esprit ni un tour de magie...
    La Révolution n’est pas une solution conçue ou voulue par les extrêmes...
    C’est la seule façon de poser ou reposer le vrai problème :
    Pourquoi plus ça va et moins ça va ?... c’est tout de même surprenant : plus ça va et moins ça va et ça ne surprend quasiment personne.
    Et pourtant... ça décline... ça dégouline.... et nos politiques de gauche comme de droite, entérinent...
    changent de manteau, au lieu de changer les fondamentaux... d’objets au lieu de changer d’objectifs.
    Révisez vos fondamentaux...
    Non, je ne vous demande pas de me les restituer... mais de les destituer.
    Au feu ! Il faut que ça crame, messieurs dames.
    Non... ce n’est pas la réalité que vous avez sous les yeux mais une réalisation.
    Devenez auteur et acteur de votre propre représentation...
    C’est cela la culture de la Révolution
    La révolution culturelle à laquelle tous les hommes vont être bientôt conviés.
    Non, je ne suis pas humaniste, ni utopiste... mais je suis sensible à la fraternité...
    Une valeur qui vaut et à laquelle rien n’équivaut.
    Pour vous en rendre compte, sachez que nous ne naissons ni frères, ni sœurs mais que nous le devenons au fur et à mesure... Révolution permanente...
    Je lève les yeux et je vous regarde...
    et votre regard m’indique :
    Qu’il y a plusieurs voies pour survivre ; mais pour vivre il n’y a qu’une voie à suivre : celle qui consiste à faire le chemin ensemble.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/05/morose/



  • 1 vote
    le journal de personne le journal de personne 24 mai 2012 14:29

    Garde à vous !
    Ce n’est pas parce que vous vous indignez
    Que vous avez une idée claire et distincte de ce que c’est que la dignité
    Non, je ne vous le dirais pas, tant que vous ne saurez pas ce que c’est
    Tant que je vous jugerai indignes d’être initiés
    Non, ce n’est pas facile, c’est plutôt habile
    De secouer votre petit orgueil mal placé
    Qui a parlé de Révolution ?
    Ne m’en parlez surtout pas !
    Voilà le type même de culture qui vous fait défaut
    La culture de la Révolution
    Non, pas la peine de puiser dans l’histoire
    On n’est plus en 1789 mais en 2012...
    La question de savoir comment faire bouger les choses, je le reconnais, ne date pas d’hier... mais il s’agit de tout à fait autre chose aujourd’hui... d’un monde qui bouge déjà... mais sans savoir où il va... destination inconnue... destin obscur...
    Non, ce n’est pas une vue de l’esprit ni un tour de magie...
    La Révolution n’est pas une solution conçue ou voulue par les extrêmes...
    C’est la seule façon de poser ou reposer le vrai problème :
    Pourquoi plus ça va et moins ça va ?... c’est tout de même surprenant : plus ça va et moins ça va et ça ne surprend quasiment personne.
    Et pourtant... ça décline... ça dégouline.... et nos politiques de gauche comme de droite, entérinent...
    changent de manteau, au lieu de changer les fondamentaux... d’objets au lieu de changer d’objectifs.
    Révisez vos fondamentaux...
    Non, je ne vous demande pas de me les restituer... mais de les destituer.
    Au feu ! Il faut que ça crame, messieurs dames.
    Non... ce n’est pas la réalité que vous avez sous les yeux mais une réalisation.
    Devenez auteur et acteur de votre propre représentation...
    C’est cela la culture de la Révolution
    La révolution culturelle à laquelle tous les hommes vont être bientôt conviés.
    Non, je ne suis pas humaniste, ni utopiste... mais je suis sensible à la fraternité...
    Une valeur qui vaut et à laquelle rien n’équivaut.
    Pour vous en rendre compte, sachez que nous ne naissons ni frères, ni sœurs mais que nous le devenons au fur et à mesure... Révolution permanente...
    Je lève les yeux et je vous regarde...
    et votre regard m’indique :
    Qu’il y a plusieurs voies pour survivre ; mais pour vivre il n’y a qu’une voie à suivre : celle qui consiste à faire le chemin ensemble.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/05/morose/

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès