• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Miroreur

Miroreur

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 425 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 5 votes
    Miroreur Miroreur 22 décembre 2014 11:31

    C’est un extrait déjà passé mais il est vrai très emblématique des méthodes employées par les élites autoproclamées envers les préoccupations du peuple. Car le mépris de Zemmour est juste le mépris du peuple. Zemmour n’incarne en rien le peuple mais il le comprend et traduit les questionnements qui le traverse comme personne d’autre à l’heure actuelle. Son succès n’est pas à prendre à la légère : il est rarissime qu’un essai politique se vende à plus de 400 000 exemplaires. 


    Mazarine n’est pas une huitre. C’est un bigorneau (sans l’opercule) ... il faut une fourchette spéciale pour aller chercher le machin flasque qui se planque dans la coquille. Et il faut du beurre salé pour lui donner un peu de goût ... 
    Pour avoir lu un de ses machins j’affirme qu’elle n’a aucun talent littéraire, aucune légitimité et qu’elle n’a pas le bagage conceptuel pour venir apporter la contradiction ... 
    Son seul but est de se payer Zemmour ... encore faut-il en avoir les moyens ... et la miss n’est pas équipée. Ma pauvre Mazarine, si maman s’était pas tapé tonton tu n’existerais même pas. Ecris et tais-toi. 

    Bon l’occasion de souhaiter de bonnes fêtes à tous et à toutes. C’est le temps de la trêve - on retrouvera tous ces pantins en 2015 (on peut compter sur eux pour continuer de truster les plateaux) - le temps de la réconciliation, le temps des compromis, de la famille et d’un peu d’amitié, le temps où les gosses (si chers à Conne-Bandit) s’amusent et sont heureux. C’est une période heureuse où les gens se parlent un peu plus quand ils se croisent dans la cage d’escalier, où l’on doit regarder ceux qui nous entourent et leur dire qu’on est content de manger et boire avec eux, au moins l’espace de quelques heures.
    Joyeux Noël à tous !


  • 5 votes
    Miroreur Miroreur 20 décembre 2014 22:23

    Émission très intéressante ... je n’ai rien de plus à en dire ne connaissant pas la Polynésie mais ce qui est décrit est assez consternant : la monnaie, la réalité politique locale, l’imbroglio administratif et la situation même totalement ubuesque de ce ... territoire, cette zone géographique (on ne sait pas trop comment la définir) qui aiguise de nombreux appétits vu ce qu’il y a au fond des eaux ... on croirait une histoire belge ... mais non, elle est bien française.


    JE RECOMMANDE CHAUDEMENT en tout cas ... bien joué Meta TV et merci pour cette émission passionnante 




  • 15 votes
    Miroreur Miroreur 19 décembre 2014 12:49

    "ce qui créé l’insécurité et la délinquance c’est le chômage"


    Mon pauvre ami, je travaille au milieu d’une cité ... pas à moi le coup du chômage svp ! Si vous espérez vraiment arriver à expliquer à la veuve du type qui a photographié des lampadaires dans le cadre de son boulot et qui a été assassiné par une dizaine de ces parasites que c’est à cause du chômage qu’ils ont fait ça c’est que vous ne comprenez rien à rien. 
    Votre explication est exactement celle que j’ai évoqué plus haut : le matérialisme. "J’agresse parce que je suis pauvre .... et c’est normal.". Je dis que c’est débile, que c’est du déni, voire même de la malhonnêteté crasse. 
    On affronte pas les problèmes en les niant comme vous le faites, vous, les erQar, erquez et cie ... on a eu cette discussion pleins de fois et c’est toujours la même chose : déni, déni, et déni (les 60% vous les contestez ? c’est juste pour essayer de comprendre jusqu’où va votre aveuglement...)
    Quant au nord, bravo ! Vous confirmez ce que je dis : ce n’est pas la misère éco qui crée de la violence, mais la misère intellectuelle. 
    Il y a des familles dans la misère dont les parents s’attachent à enrichir leurs enfants non pas avec de l’argent (car c’est ce que vous pensez : il suffit de mettre du pognon sur la table pour régler tous les pbs ... alors que l’on dépense 30 fois plus par habitant dans le 93 que dans la Creuse ... je le redis : c’est ne rien comprendre à la réalité que de penser que du fric va résoudre les pbs) mais avec de la connaissance, des valeurs, des principes ... et puis d’autres qui laissent faire, achètent à leurs gosses les derniers portables et les laissent devant des écrans toute la journée et viennent chialer parce que l’éducation nationale ne remplirait pas un rôle qui leur incombe pourtant à eux-seuls. Je pisse sur les deuxièmes pour une raison simple : leur inconséquence a des conséquences que JE, que tous les autres subissent. Mes gosses, en revanche, ne vous ont jamais insulté ou agressé ... 

    Vous êtes parfait ... ces gens vous aiment l’Argentin : vous leur dites "c’est pas de ta faute frangin, le pb c’est le gros porcinet blanc qui ne t’aime pas parce que c’est dans ses gènes, le pb c’est parce qu’il n’y a pas assez de moyens, le pb c’est la police qui est raciste, le pb c’est le "racisme d’Etat" .... t’inquiètes pas mon pote ... de toute façon le pb ne vient pas de toi mais forcément de l’autre". Et ces gens vous écoutent l’Argentin parce que c’est exactement ce qu’ils ont envie d’entendre. Exactement comme quand l’employé fouteur de merde va voir le délégué du personnel qui lui explique que la cause de ses retards quotidiens et de son comportement inadmissible n’est en réalité rien en comparaison du patron (forcément un salaud d’exploiteur etc), que c’est une malheureuse victime ... je connais très bien ça aussi de part mon parcours pro et c’est exactement le même process. On n’en sortira pas avec ce genre de bétises ... mais vous avez le droit de penser que ce n’est qu’une question de pognon. Les français, eux, n’y croient pas, et ils le disent...



  • 20 votes
    Miroreur Miroreur 19 décembre 2014 10:54
    "Je ne reconnais plus la France"

    Moi non plus Madame. Dans la France de mon enfance on pouvait marcher dans la rue n’importe où sans craindre qu’une meute de parasites (rarement des hordes de jeunes danois ou italiens, rarement de jeunes catholiques ou bouddhistes ... c’est une question à se poser, à vous poser à vous-mêmes enfin sincèrement) primaires incultes violents et arrogants vous lynchent à 10 contre un. La France de mon enfance ne ressemblait pas aux rues d’Alger ou de Dakar. Dans la France de mon enfance, jamais un gosse de 15ans ne se serait permis de m’interpeller avec un "hey, gros !".
    Les gens comme moi (c’est sûr qu’un gamin de 20 ans qui n’a connu que la situation actuelle a plus de mal à comprendre) ne reconnaissent pas leur pays et c’est leur droit que dire : "stop, c’est plus gérable. Fin de l’immigration de peuplement. Expulsion immédiate des délinquants et criminels étrangers. Fin du droit au sol. Fin des allocs, RSA, minimum vieillesse donné à des gens qui n’ont jamais travaillé une minute dans notre pays. Sévérité exemplaire pour tous les fraudeurs à la sécu. etc.". Nous ne voulons pas que la France ressemble au 93 (je suis dans un autre département, le 94 qui ressemble de plus en plus au 93 : demandez à ce médecin agressé à 4 reprises en moins de 2 ans en rendant visite de nuit à ses patients dans une cité de Vitry ce qu’il pense de cette France là... demandez aux chinois de Belleville qui se font régulièrement agresser par ces "chances pour la France" ... 
    Les français aujourd’hui lisent massivement Zemmour et votent massivement pour le FN pour ces raisons simples et évidentes (et pas parce qu’ils sont racistes comme on le dit depuis 30 ans pour les culpabiliser de crimes qu’eux ne commettent pas ...tout en les abreuvant de fumeuses explications matérialistes pour systématiquement excuser les criminels très largement - au risque de choquer, mais tant pis - majoritairement issus de l’immigration). Ils n’ont plus que cela comme solution politique, même s’ils savent que ça n’en est pas une.

    Cette histoire de "déportation" est grotesque tout comme ces histoires d’islamophobie avec lesquelles on nous bassine. 
    La réalité judiciaire et sociale aujourd’hui c’est l’impunité totale dont jouissent des populations qui crachent sur la population autochtone en imposant leur culture et des enfants qu’ils produisent en masse sans les éduquer et qui remplissent les prisons (avec 60% de musulmans alors qu’ils ne sont que 6% de la pop totale, continuer ne nier qu’il y a un soucis avec certaines population relève de la maladie mentale). A cela, les français, le peuple le moins raciste au monde, finissent par dire "merde, si notre pays où l’on vous donne le minimum vieillesse alors que vous n’avez pas travaillé une seule minute ici, où l’on vous donne un logement à loyer modéré, des allocations et des aides dans tous les sens, ne vous plait pas, alors partez. Si vous voulez rester, comportez-vous dignement. Eduquez vos gosses. Et gardez votre religion à la maison ... Et là, et seulement là, oui, nous pourrons vivre ensemble dans un respect mutuel." 
    J’entend ce discours tous les jours (à voix basse) y compris chez des personnes âgées issues de l’immigration (d’honnêtes travailleurs) qui elles ne sont pas dans le déni de la réalité comme les gens d’Oumma.
    Alors continuez de pleurnicher et d’accuser les autres de problèmes que vous créez si cela vous chante mais c’est une stratégie tout aussi malhonnête qe dangereuse pour l’avenir.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris


Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité