• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Miroreur

Miroreur

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 425 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 3 votes
    Miroreur Miroreur 7 janvier 2015 10:54

    Bon bah voilà "il n’est pas là pour parler de ce livre" ... donc en principe il ne devrait même pas être interrogé. C’est ce que je décrivais par ailleurs : on invite des gens pour parler de livres qu’ils n’ont pas lu en général (et ici c’est le cas) ou alors pour exprimer leur point de vue sur les travers des autres : le crime de Houellbecq serait donc son islamophobie. Plennel se fout de la christianophobie qui fait rage chez nos élites depuis fort longtemps ... là il n’y voit rien de scandaleux. Mais l’islamophobie, ça non ! trop c’est trop !

    Houellbecq est juste un romancier "bankable" dont les médias assurent la promo comme ils ont assuré la promo de Yannick Noah et son anti-FNisme. Et là personne n’a rien trouvé à redire qu’un "artiste" démolisse un parti politique qui n’est pourtant pas à la tête du pays et ne l’a jamais été.

    "Vous le voyez le grand remplacement ?" Sors de ton quartier bobo Edwy et regarde un peu la France de la périphérie, celle où tu ne vas certainement jamais.

    En plus ce qu’il dit à propos de la réception du livre de Zemmour est bidon : partout EZ a été accueilli par des "journalistes", chroniqueurs et animateurs (le cas chez Ruquier était flagrant avec en plus les crétins de bobos invités tous contre lui également) et a subi une forte opposition, pour ne pas dire hostilité. Certes il a été invité partout (l’effet du succès ... on invite bien des acteurs qui n’ont rien à dire au 20h ... c’est comme ça que ça fonctionne) mais partout il s’est fait rentrer dedans. Non, le pb de Plennel, c’est que des types comme Zemmour savent répondre à des types comme lui et ses con-frères et que le discours de Zemmour est fondé sur une réalité implacable qui ne le touche pas (même chose que son contradicteur sur i-télé, Domenach, l’incarnation de la bien-pensance et des élites déconnectées). 

    Là, il se lâche plus sur Houellbecq parce que ce dernier n’est qu’un écrivain ... pas un esssayiste, un idéologue, un penseur, un analyste politique : c’est juste un type avec une sale gueule (notez que beaucoup de commentaires d’un autre article ici portent sur son physique, son enfance, ses névroses ... bref de la psycho / morpho-psycho de bas étage) qui écrit des livres (de qualité - c’est un avis - et qui plus est très en phase avec nos sociétés en plein déclin), et qui aime provoquer. Comme tout artiste, il revendique la liberté d’écrire ce que bon lui semble sur n’importe quel sujet ... et ça, des kapos comme Plennel, (sorte de Thomas Magnum qui dans sa jolie ferrari qui traverse le pays en expliquant qu’elles sont les pensées obligatoires et lesquelles relèvent du crime), ne le supportent pas. 


  • 3 votes
    Miroreur Miroreur 6 janvier 2015 18:56

    Une fois j’ai entendu le commissaire des GG sur RMC expliquer qu’il avait été cambriolé plus de 10 fois et souvent par des gens qu’il avait déjà arrêté. Un jour il en a surpris un chez lui en pleine action et a raconté lui avoir fait sa fête sur place (puis l’avoir livré ensuite à ses collègues) par exaspération et parce que de toute façon la justice allait relâché le type et qu’il viendrait tôt ou tard le recambrioler. Tandis qu’avec une solide raclée il y avait des chances qu’il ne le revoit plus. 

    Ce même commissaire raconta qu’il était fréquent qu’il arrête 2 ou 3 fois dans la même journée une peronne... 
    Le pb ce n’est pas la police (certes elle manque de moyens) mais notre justice laxiste qui passe plus de temps à penser à la réinsertion d’un parasite que de considérer le préjudice des victimes. 
    Je comprend donc votre réaction et celle de ce bijoutier à Nice ... elle est logique (même si dangereuse y compris pour vous) et les gens se feront justice eux-même de plus en plus à l’avenir ... c’est malheureusement une certitude


  • 2 votes
    Miroreur Miroreur 6 janvier 2015 18:48

    Désolé pour votre fille ...

    Maintenant de là à voir un rapprochement entre l’exposition des techniques des policiers et les cambrioleurs ... j’ai de sérieux doutes. Je veux dire par là, que l’on peut adresser les mêmes repproches à NCIS et toutes les séries policières. 

    Le vrai pb est l’impunité dont bénéficient ces gens : ils peuvent en commettre des dizaines mais au pire c’est quelques années au trou (et encore ...) : si vous leur collez 20 ans de placard dés le premier cambriolage (si au moins ça ne dissuade pas tout le monde ça nous débarrassera de quelques parasites) et cela change tout. De même qu’un violeur mérite 50 ans de taule pour le traumatisme qu’il occasionne et dont certaines femmes ne se remettent jamais. (là encore ça n’empêchera pas tous les viols mais ça nous débarrassera de ces individus multi-récidividistes ... uniquement parce que l’on les laisse faire)


  • 8 votes
    Miroreur Miroreur 6 janvier 2015 17:02

    Toujours la psychologie à deux francs ... très ... féminin ça. Quel intérêt ??

    Le pb avec Houellbecq (comme d’autres) c’est qu’il y a toute une armée de gens pour faire de la psycho à deux balles, l’interroger sur tout un tas de sujets sans aucun intérêt et oublier que c’est un écrivain. Ce n’est pas un essayiste, mais un romancier. Ces livres sont des fictions faits de fantasmes, de délires, le fruit de son imagination avec une sérieuse dose de cynisme ... ce sont juste des ... histoires. 

    Le seul intérêt- d’un écrivain ce sont ses livres, de même que la musique pour un musicien. Mais notre époque fonctionne autrement : on consacre davantage la personne que son oeuvre. Savoir si l’artiste se came, aime ou pas la sodomie ou les tomates cœurs de bœuf n’a aucun intérêt (et si c’était si important que cela cela transparaitrait dans l’oeuvre) mais désormais (avec 8 lecteurs sur 10 qui sont des femmes ... il n’y a pas de hasard) il y a un marché pour le futile, les impressions, le états d’âme. La réaction émotive du type dont la lecture de ce livre l’aurait fait "gerber" est typique de cela.
    Arrêtez d’accorder de l’importance à ce qui n’en a pas (et d’hurler à l’islamophobie comme des boeux). Houellbecq n’est pas un homme politique comme pouvait l’être Zola. C’est juste un romancier. Tout ce qu’il peut dire n’a pas plus d’importance que les positionnements politiques d’un autre (au hasard Yannick Noah, mais j’aurai pu prendre n’importe quel artiste).


  • vote
    Miroreur Miroreur 5 janvier 2015 23:11

    Et n’oublions jamais que, tant qu’il y a d’la braise c’est pas fini smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris


Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité