• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Soi même

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1945 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Soi même 21 octobre 2013 13:53

    Un très bon documentaire sur l’aspect technique sur la réfutation de thèse officielle.
    J’attends les même travaux sur l’aspect financier du propriétaire des trois immeubles, en autre les mouvements de fonds qui a eux lieux sur les compagnies aériennes quelques jours avant le drame, ce qu’est devenue l’or entreposer dans une des Tours du World Trade Center ?

    Et un autre, sur l’aspect politique par l’apparition rapide de lois controverser qui contre dit tous les règles du Droit international .

    Un exemple : (L’affaire , SWIFT est une polémique, désignée dans la presse comme l’ « Affaire

    SWIFT », qui repose sur l’utilisation secrète des données de la société par l’administration américaine. Comment une simple société de messagerie bancaire standardisée a-t-elle pu se trouver au cœur d’un véritable scandale impliquant
    l’administration américaine à son plus haut niveau ? Pour répondre à cette question, il convient de remonter aux événements intervenus le 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Suite à ces événements inédits l’administration américaine décida de réagir vigoureusement en lançant une véritable « guerre contre le terrorisme ». Le démantèlement des réseau
    x de financement terroristes est une des armes privilégiées de la lutte, exprimée par le slogan « Following the money ». L’ USA PATRIOT Act, voté par le Congrès et signé par le Président le 26 octobre 2001, sert de cadre juridique à la riposte au terrorisme. Modifié par la suite et complété par de nombreux autres textes d’exception adaptant le droit américain à la lutte contre le terrorisme, il est fortement critiqué du fait des atteintes portées aux libertés individuelles. Il n’en demeure pas moins que ces mesures ont la vertu d’apparaître au grand jour, dans une relative transparence. Elles ne donnent pas toute la mesure de l’action gouvernemen
    tale et notre sujet porte ainsi sur une mesure restée inconnue du public pendant cinq ans, jusqu’en juin 2006.
    Le 23 juin 2006, le New York Times (NEW YORK TIMES) publie en effet un article informant ses lecteurs de l’existence d’un programme secret de pistage des données bancaires
    destiné à lutter contre le terrorisme, qui attirera quelques jours plus tard les foudres du Président Bush contre le quotidien. Il convient de s’interroger sur les raisons pour lesquelles
    cet article, intitulé « Les Etats-Unis filtrent les données bancaires en secret pour arrêter le terrorisme », sert de point de départ à ce que l’on désignera désormais « l’Affaire SWIFT ».

    http://www.droit-tic.com/pdf/Aspects-juridiques-Swift.pdf



  • 1 vote
    Soi même 20 octobre 2013 15:41

    @ wesson, comme la version officielle est un pure mensonge sur cette affaire,il ne parait logique que cela devienne un défouloir de théorie des plus loufoques et des plus pernicieuses.

    Il y a comme même un fait qui a été rapporté à propos de personnes Israéliens qui se sont réjouies publiquement le 11/ 09 /01 et qui ont été arrêtes.

    http://pascasher.blogspot.fr/2011/08/les-documents-du-fbi-sur-els-fameux.html

    Maintenant démontré moi ce qui est dit ici que c’est un faux .



  • 3 votes
    Soi même 20 octobre 2013 15:23

    Depuis que France cul a changer de ligne directrice, il y a plus d’une 20 années, elle est devenue la voix de la pensé politiquement correct, plus de véritable pluralité d’émission contradictoire, juste une caisse de résonance de ce que l’on doit pensé.
    Le sujet est autorisé, et bien on en parle, le sujet est tabou, et bien on va trouvé des espères inconnues improbables qui vous démontrons le pourquoi du tabou avec des arguments qui sens bon l’intention de faire un véritable lavage de cerveau à ceux qui pourraient être tenté de se dire se sujet mérite réflexion.

    Monsieur Hervé Juvin cite Margaret Mead comme étant une référence éthologique, il suffit de faire une recherche pour ce rendre compte que cette personne à affabuler. et à fait partie d’une école de pensé qui va pas dans le sens d’une véritable objectivation du monde.

    http://www.philap.fr/HTML/inconscient-sexuel/Annexes/margaret_mead_and_samoa.htm

    Dans se lien vidéo, il est évoqué de quel école de pensé elle vient et à quoi on va aboutir.
    http://www.dailymotion.com/video/xy94rr
    à la 7 ,47 il est évoqué l’arrière plan de la pensée de Margaret Mead.

    J’ai écouté ses propos, c’est un habile manipulateur de la pensé unique, en défendent sa thèse défend en réalité se qui semble combattre. 



  • 1 vote
    Soi même 20 octobre 2013 13:56

    @ Stof, il y a peut être à faire un distinguo subtile, tous les juif ne sont pas religieux, tous les religieux ne sont pas pro-sioniste et tous sioniste ne sont pas religieux par contre ils ont tous un point commun en dehors des exceptions qui ne peut que contredire ce qui pourrait être pris pour une généralité, c’est qu’il développe et entretienne un égoïsme élitiste de clan.

    http://www.dailymotion.com/video/xy94rr



  • 13 votes
    Soi même 20 octobre 2013 12:55

    La pub sur l’Euro n’avait pas prévue cela :

    https://www.ecb.europa.eu/pub/pdf/other/eurobrfr.pdf

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité