• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > L’islam se meurt
#80 des Tendances

L’islam se meurt

Paradoxalement, alors que l'islam(isme) n'a jamais été aussi nuisible en France, il se meurt dans ses terres d'origines.

David Wood nous livre ici le témoignages de nombreux ex musulmans, eux même rapportant des apostasies en masses dans leurs pays musulmans. Apostasies gardés secrètes pour l'instant par peur d'une condamnation à mort.

Mais avec Internet, avec le travail des islamologues d'une part et des apologètes (chrétiens pour la plupart) parvient à toucher de plus en plus de musulmans de manière virale.

Cela peut nous sembler étranger à nous Français dont le pays est devenu un réservoir ou une base arrière de djihadistes et pourtant ...

Nombre de ces apostats ne renoncent pas forcément à la foi et se convertissent au christianisme dont l'islam leur apparaît comme une contrefaçon. En effet la plupart des musulmans n'ont jamais lu la bible, et n'ont jamais étudié les (ultra) nombreuses contradictions du Coran, des Haddiths, et de la Sira. Ils se contentent de l'islam des imams, qui eux même en tirent un grand profit.

Il est possible voire probable que ça débouche aussi en réaction sur une crispation chez certains musulmans qui pourraient se radicaliser (chez nous notamment).

Mais pour l'instant, réjouissons nous que tous ces gens quittent cette religion de malheur suite à travail de vérité de David Wood, de "Apostate prophet" et d'autres (souvent en langue anglaise).

Tags : Islam




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • 1 vote
    ETTORE 29 décembre 2020 19:43

    Faut croire que comme certaines espèces de plantes ou de poissons, ils migrent plus au nord ? Une forme de principe anthropique planétaire ?

    Une certaine loi de la nature, qui guide une forme d’accommodement prosélytique, sur des territoires vierges, ou du moins, là où la faune indigène, à suivi son propre développement, sans jamais avoir rencontré de prédateurs ?


    • 5 votes
      Super Cochon Super Cochon 30 décembre 2020 22:07

      @ETTORE
      .
      .
      Ils pourrissent tellement leurs pays ....... qu’ils migrent chercher la liberté qu’ils ne trouvent pas chez eux , pour ensuite nous imposer leurs tares qui les a fait fuir !
      .
      .
      incapable de se remettre en question , incapable de comprendre que le problème vient d’eux , ils préfèrent montrer du doigt les autres ! .......... du genre ...... " Si mon quartier musulman est devenu pourri , c’est à cause des koufars qui ne réparent pas assez vite les infrastructures que nous avons volontairement détruite "
      .
      .
      .


    • 5 votes
      Super Cochon Super Cochon 30 décembre 2020 22:10

      .
      .
      CITATION d’un Agent des Services de Renseignements ...... “ de nombreux musulmans modérés ont glissé chez les fondamentalistes , désormais , on affronte des masses qui veulent nous détruire ” .
      .
      .
      .

      VIDEO — 2 minutes
      .
      .
      https://www.fdesouche.com/2020/10/30/renseignement-de-nombreux-musulmans-moderes-ont-glisse-chez-les-fondamentalistes-desormais-on-affronte-des-masses-qui-veulent-nous-detruire/

      .
      .
      .


    • 4 votes
      Super Cochon Super Cochon 30 décembre 2020 22:11

      .
      .

      SONDAGE explosif ! ........ 74% des jeunes musulmans de moins de 25 ans choisissent un islam radical et rejettent les lois de la république !
      .
      .
      .

      Le sondage Ifop qui vient de paraître est effrayant, il montre que 74% des jeunes Français musulmans de moins de 25 ans choisissent un islam radical et rigoriste qui prône la priorité des lois religieuses sur les lois de la république . Il montre aussi que cette radicalisation est générationnelle et que les plus de 25 ans sont minoritaires dans cette démarche séparatiste.
      .
      .
      https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/un-sondage-explosif-74-des-jeunes-226823
      .
      .
      .


    • 5 votes
      Super Cochon Super Cochon 30 décembre 2020 22:12

      .
      .
      Que les musulmans soient les victimes de leurs propre religion , c’est pas notre problème , mais le leurs ! ......... par contre , ce qui est inquiétant , c’est que leurs religion leurs ordonnent de TUER ceux qui refusent de s’y soumettre !
      .
      .
      .
      Le Coran ordonne de combattre et de tuer les infidèles sans qu’ils aient commis la moindre agression contre les musulmans.
      .

      Le CORAN — Sourate 5 , Verset 5 ........ « Après que les mois sacrés expirent, tuez ceux qui associent d’autres divinités au seul Allah, où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. »
      .
      .


    • 2 votes
      Vraidrapo 30 décembre 2020 06:37

      On ne peut pas nier que certaines mouvances politiques favorisent cet "islam" dans le cadre d’une mondialisation "tant souhaitée"... avec en arrière plan le commerce des hydrocarbures ( tout sauf le russe).

      J’entends évoquer de ci de là des conversions vers le christianisme mais, l’information est tenue très confidentielle pour protéger les intéressé(e)s... (si ce n’est pas malheureux... une minorité d’arriérés dépendants qui fait Sa loi en toute impunité ! ).

      La Justice de ce pays n’est absolument pas dissuasive : les délinquants sont mieux considérés que les victimes surtout celles à qui on a ôté la vie... Prime à la délinquance !


      • 3 votes
        yoananda2 30 décembre 2020 09:28

        @Vraidrapo
        oui parce que d’un coté il y a la "vérité" scientifique et de l’autre il y a la force de la démographie.
        Mais l’islam est une malédiction pour les peuples qui l’embrassent, c’est pour cela qu’in fine, c’est de l’intérieur que le changement s’opère, discrètement (pour l’instant).


      • vote
        alanhorus alanhorus 30 décembre 2020 08:29

        https://www.youtube.com/watch?v=beF07UHR4Kg

        LA VÉRITÉ SUR LE JEUNE AGRESSÉ A NOEL

        false flag quand tu nous tiens

        https://www.youtube.com/c/JannahTelevision/videos

        https://www.youtube.com/watch?v=wIgscwy_wN8

        Gérard Fauré : "Alain Delon fournissait des enfants à tous les grands de ce monde !" - Conférence

        Salim Laïbi - سليم لعيبي Le Libre Penseur


        • 3 votes
          Rimka 30 décembre 2020 08:34

          Dieu Tout Puissant se suffit a Lui-même et celui qui apostasie ne fera du mal qu’a lui-même. L’Islam, religion universelle, ne peut être confiné à une aire géographique et Dieu a des serviteurs sincères de part le monde qui seront assurés de sa Direction.

          « O les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime. »Coran


          • vote
            Guepe maçonne Guepe maçonne 30 décembre 2020 15:14

            @Rimka

            Ça dépend , souvent , c’est plutôt d’autres musulmans qui leur font du mal. Voir leur propre famille.


          • 1 vote
            Gollum Gollum 30 décembre 2020 09:40

            Pas eu envie de regarder la vidéo mais ça me semble une évidence que l’islam se meurt...

            Cela rendra les derniers encore plus virulents comme dans une surenchère qui ressemblera plus à du nihilisme qu’autre chose.. Bon on y est déjà d’ailleurs.

            C’est bien parce que l’islam ne s’est pas répandu partout sur la planète et que cela engendre déception et ressentiment qu’on a les islamistes d’aujourd’hui.

            Là dessus je suis en total désaccord avec Onfray qui voit de la vitalité dans l’islam d’aujourd’hui. C’est bien l’inverse. Ce sont les derniers soubresauts du cadavre... qui pue déjà..

            Bien évidemment le christianisme et l’abrahamisme sont dans le collimateur aussi.

            L’agressivité des évangélistes des terres occidentales sont aussi le chant du cygne d’un monde qui meurt... et mute.


            • 1 vote
              yoananda2 30 décembre 2020 10:18

              @Gollum
              oui.
              Onfray n’a pas totalement tort dans le sens ou l’islam est démographiquement vigoureux, encore actuellement (selon PEW par exemple), mais c’est une vigueur de façade, puisque idéologiquement, l’islam se meurt.
              Le christianisme est aussi concerné en effet. L’abrahamisme, je ne sais pas, parce qu’il n’est pas dit que ça soit aussi absurde que ses dérivés (mais peut être que oui, je n’ai juste pas étudié le sujet).

              Ceci dit, l’occident est en crise, les dérivés sécularisés de l’abrahamisme que sont le libéralisme, le républicanisme, le socialisme et l’américanisme ont des gros problèmes et l’humain à BESOIN d’une idéologie.
              Qu’est-ce qui va émerger de ce malestrom ? difficile à dire.
              Mais ça explique les crispations identitaires et le fait que certains se raccrochent aux branches religieuses malgré tout, même si elles ont été sciées il y a longtemps.


            • vote
              Vraidrapo 30 décembre 2020 11:10

              @Gollum

              Onfray que j’aime bien, se plante aussi parfois... Les journalistes le bombardent de questions et, à mon avis, il devrait parfois se donner le temps de réfléchir avant de répondre. Il me donne l’impression d’être trop sûr de lui.

              L’agressivité des évangélistes...

              Oh, j’en ai quelques exemplaires dans mon quartiers qui compte un temple... les ouailles ne sont pas des "flèches"... Business et communautarisme avant toutes choses. Ceci étant, ils sont un modèle de citoyenneté à l’opposé des quartiers "sensibles" ( sensibles ou complexés )


            • vote
              yoananda2 30 décembre 2020 11:16

              @Vraidrapo

              Ceci étant, ils sont un modèle de citoyenneté à l’opposé des quartiers "sensibles" ( sensibles ou complexés )

              pas si tant je crois même si en effet les modèles de sociétés pronés sont aux antipodes (c’est clair). Loyauté au groupe, respect des règles, compétition interne, famille, restrictions sexuelles, "pureté" (selon les normes du groupe), méfiance voire hostilité envers les autres groupes. On retrouve les même ingrédients, non ?

              Après bien sûr chaque groupe à ses propres règles et la on peut avoir de grosses différences, mais les mécanismes de base sont les mêmes.

              Tu n’es pas d’accord ?


            • vote
              Vraidrapo 30 décembre 2020 11:37

              @yoananda2

              Une de mes parentes habite le quartier nord de Marseille. Elle a des relations réduites mais courtoises avec ses voisines musulmanes : "il y a des bons et des mauvais partout" ; dit-elle.
              Ce qui est certain, lors des descentes de police, les Choufs mettent une sacrée ambiance avec leurs cris d’alerte. Ça la fait plutôt marrer... (il y a 2 tours d’habitations de 20 étages après sa petite résidence assez tranquille).
              Il me semble que dans la cité phocéenne, rien ne se passe comme ailleurs en France... Seule la délinquance peut apparaître.
              Pour une analyse sociologique... ? Ce n’est pas de mon ressort.
              Concernant les restrictions sexuelles, il ne faut pas que les rigoristes se fassent trop d’illusion. J’ai travaillé dans les 3 pays du Maghreb... je peux te garantir que les jeunes bourgeoises (mariées ou pas) pouvaient faire ce qu’elles voulaient, où elles le voulaient. Dans une certaine mesure, c’est à nous de repousser les avances pour prévenir les drames, il est parfois prudent d’éviter de s’emballer.


            • 1 vote
              yoananda2 30 décembre 2020 11:43

              @Vraidrapo

              "il y a des bons et des mauvais partout" 

              bien sûr, mais en soi ce n’est pas une information pertinente. Ce qu’il faut savoir c’est 1/ les proportions de "bons" et de "mauvais", 2/ les rapports de forces entre eux, 3/ les dynamiques collectives qui s’instaurent entre les différents sous-groupes.

              Pour le dire plus explicitement : dans un groupe, les "mauvais" peuvent servir les intérêts des "bons" (et vice versa).

              Pour les restrictions sexuelles, c’est pareil, on ne peut pas juger au fait que certaines s’en émancipent. D’autant plus qu’il faut bien séparer l’islam du maghreb de l’islam en France. Mais je peux me tromper bien sûr.


            • 2 votes
              maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 13:42

              « alors que l’islam(isme) n’a jamais été aussi nuisible en France »

              Si c’est une référence aux attentats, ils sont évidemment nuisibles. Mais je préciserai simplement que contrairement aux idées reçues, ce n’est pas parce qu’ils sont plus nombreux depuis quelques années que l’islamisme se porte bien en France. Et c’est quelque chose d’incompréhensibles pour les défenseurs de la thèse du continuum entre l’islam visible et pratiqué, l’islamisme et le terrorisme, thèse qui n’a d’ailleurs aucun fondement sociologique et qui n’a aucune pertinence dès qu’on observe les pratiques sociales des musulmans ( ce que sont incapables de faire les essentialistes qui ne savent pas sortir leur nez des sourates et autres textes de la tradition islamique pour y rechercher la vérité de l’islam et ne voir ensuite le monde musulman que par le prisme de leurs interprétations).

              Il y’a beaucoup de fantasmes sur l’islamisme en France qui sont diffusés par la propagande souvent délirante des catastrophistes mais c’est un autre sujet.


              • 4 votes
                Conférençovore Conférençovore 30 décembre 2020 17:01

                @mecque’allah
                "Nuisible"... lol. Des centaines de morts, des milliers de blessés, des dizaines de milliers de victimes (pour info, rien que pour l’attentat de Nice, le fonds dédié avait initialement identifié plus de 2200 victimes : eh oui, entre les parents, les frères et soeurs, grand-parents, enfants qui ont perdu leurs proches et puis les personnes qui ont été mutilées, ça fait du monde) mais tout cela ne serait que simple "nuisance".
                 
                Et encore une fois, le gonze nous sort son énième et sempiternelle inversion accusatoire : d’un coup d’un seul, le problème, n’est plus "l’islamiste" (qui n’existe pas ou presque, hein) mais ces horribles gens qui essentialiseraient, réifieraient gnagnagna. Et puis tout ceci ne serait qu’un malheureux problème "de prisme d’interprétation" des affreux pré-nommés qui n’auraient rien compris à la "sociologie" bien comprise du merveilleux monde islamique que lui maîtrise sur le bout des doigts (un peu comme les fameux potes Afghans de Moix avec Victor Hugo en farci).
                 
                Pour simple rappel : Quand un prof se fait décapiter, à la base, il y a bien une pisseuse musulmane qui ment (en prétendant avoir assisté à la scène alors qu’il n’en est rien), un père barbu énervé (pléonasme) qui calomnie en vidéo ce prof en le traitant de "voyou" et surtout en excitant ses congénères et puis, in fine, un clando musulman Tchétchène à qui la France a pourtant accordé pourtant le droit de résider chez nous malgré sa présence illégale et qui nous exprime toute sa gratitude en tuant un citoyen (qui n’a rien fait si ce n’est montrer un dessin que tout le monde peut voir en un clic). Mais tout cela n’est qu’une erreur et finalement le problème c’est ce monstrueux "fantasme" et cette atroce "propagande souvent délirante des catastrophistes"... "mais c’est un autre sujet". 

                A quel niveau de saloperie faut-il descendre pour pondre des posts pareils ? 


              • 4 votes
                maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 17:52

                Ahhh la stratégie de l’émotion. smiley

                Concon alias conführer a une tactique de trolling bien connue qui consiste à réinterpréter les posts de ses cibles à sa sauce et à leur reprocher des choses moralement inacceptables qu’il a inventé dans sa propre tête. C’est juste qu’avec moi il tombe très mal, ça fait des années que je suis sur ce site et que ce n’est le premier à me faire le coup, loin de là. Là le but est de mettre la cible sur la défensive, la pire manière de répondre à ces tentatives de trolling c’est de se justifier. La meilleure, c’est de déconstruire le procédé en montrant ce qu’il essaie de faire.

                En effet, notre conführer, grand défenseur de la liberté d’expression devant l’éternel dès qu’il s’agit d’insulter l’islam, devient tout d’un coup moins libéral sur ce principe dès qu’il est question de formuler la critique de la critique de l’islam, là on devient à ses yeux un vilain petit canard crypto islamiste et il est prêt à inventer tout et n’importe quoi et à tous les HS possibles et imaginables pour vous le faire payer. Me voici réduit au rang de salop parce que j’ai utilisé le terme « nuisible » (qui a été utilisé par l’auteur de l’article mais passons ce n’est pas lui la cible, c’est moi ). Lorsque je lis dans le dico, « Nuisible » signifie « Qui nuit ou qui est de nature à nuire (à quelqu’un ou à quelque chose) » et nuire signifie « Causer du tort, du dommage, du mal à ; porter préjudice ». Il me semble au regard de cette définition que, par exemple, lâcher une bombe atomique sur une agglomération comme l’ont fait les américains à Hiroshima est nuisible pour ceux qui y habitent et de fait cela a causé des centaines de milliers de morts, blessés, irradiation et mutilation. Il me semble également que par exemple, les actions des nazis ont de toute évidence été nuisibles aux juifs européens, beaucoup d’entre eux ayant été exterminés. Mais dire que des attentats sont nuisibles, ça non, c’est trop, c’est une insupportable minimisation, on glisse subrepticement le mot « simple » devant celui de « nuisance » et emballé c’est pesé smiley. C’est trop faible comme trolling, moi je dis qu’il pourrait faire mieux. Par exemple me traiter de complice des décapiteurs et d’être un apologète du terrorisme. Il devrait y mettre un peu plus de vigueur que diantre  smiley . Tant qu’à faire, quitte à instrumentaliser des assassinats pour régler des comptes virtuels, autant aller jusqu’au bout, ce ne sont quand même pas les scrupules qui l’étouffent, si ? 

                Derrière cette prétendue émotivité (ohhh le méchant salaud po bo), il y’a le désir ardent de faire taire toute critique des anti-islams : lorsqu’ils parlent il faut les écouter religieusement et se taire et gare aux contradicteurs. Avec moi, ça va être un petit peu compliqué, la stratégie de l’émotion ne m’impressionnant guère.  smiley 


              • 2 votes
                Conférençovore Conférençovore 30 décembre 2020 18:53

                Apparemment, l’islamopute s’est lâchée (pas tout lu pour être honnête). Pour bien faire, il faudrait que je recase le post initial où j’ai littéralement atomisé ce pitre. De mémoire, un certain Julien avait émis des doutes plus que sensés à propos de cette serpillière (à moins qu’il n’en soit déjà...) et j’avais alors adressé une mémorable fessée déculottée à ce pauvre Mecque’allah, à tel point que ce dernier avait miraculeusement découvert une grotesque duplicité en ma personne. Un grand moment...

                Bref, à partir de là, ce pauvre collabo, poissé dans ses évidentes contradictions (que je suis loin d’être le seul à avoir identifié) n’a plus eu qu’une dérisoire défense. Tel un canard sans tête, ou un baveux de Ramadan sans inspiration face à un enregistrement vocal compromettant, l’islamotpute Mecque’Allah a cru trouver une défense imparable : traiter l’autre de "troll", en long, en large, en travers et aussi saturé en glucose qu’une corne de gazelle et surtout avec la faiblesse structurelle hélas inhérente à sa minable insulte. Quel génie ! Sauf qu’un troll, fondamentalement, par définition, ça ne produit rien. Il se trouve que Qiro (et tous les pseudos que j’assume d’ailleurs et je suis le seul), ce sont plusieurs centaines d’articles pondus ici. Qq exemples : 
                https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/9-11-le-tout-premier-dialogue-78667
                https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/immigrants-le-cas-italien-77368

                Et si, Mècque’allah, avec toi, c’est très simple smiley


              • 2 votes
                maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 19:53

                Pas du tout lu ce qu’a écrit notre conführer nazional alias la coryphée des trolls mais j’imagine que ça ressemble à des doux câlins. Quelqu’un pourrait il lui dire que moi aussi je l’aime bien et qu’il n’a pas besoin de renouveler ainsi en public ses vœux d’amitiés, c’est un peu gênant, je suis quelqu’un de timide moi.  smiley


              • 2 votes
                Conférençovore Conférençovore 30 décembre 2020 20:06

                "Nazional"... comprendre bottes en cuir, camps de la mort et heures ultra-mégas sombres. Quelle petite merde pathétique et peu inspirée tu fais. Même l’Oraniais à bas QI qui, plus bas, me traite ouvertement de pédophile est presque (je dis bien presque) plus digne. 


              • vote
                maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 13:46

                Sinon, là ce ne sont que des témoignages dont ne saurait rien tirer de pertinent. Mais des spécialistes ont déjà montré que depuis plusieurs décennies, la marque de l’islam dans les sociétés dites musulmane est aujourd’hui beaucoup plus forte que par le passé, il y’a eu une vague de réislamisation en Afrique du nord en particulier, il n’y a qu’à comparer le nombre de femmes voilées aujourd’hui à celui d’il y’a 30 ou 40 ans. Et, paradoxalement, c’est cette réislamisation qui est à l’origine de ce qu’on a nommé « la crise de l’islamisme ». Ce que je dis là va faire bugger tous les défenseurs de la thèse du continuum et autres essentialistes, je préviens déjà qu’à leurs oreilles ce sera un charabia incompréhensible.

                En effet, l’islamisation ne débouche pas sur l’islamisme, c’est même généralement le contraire. L’islamisme est une grammaire politique qui propose des conceptions totalisantes de l’islam. La réislamisation comprise comme l’augmentation des pratiques religieuses et de leur visibilité au sein d’une société, elle, s’est faites en dehors de l’ordre politique et n’a fait que diversifier la référence islamique dans ces pays. En d’autres termes, une islamisation qui n’est qu’une juxtaposition de pratiques individuelles et qui par conséquent accentue la diversité, est le contraire du projet totalitaire islamiste qui aspire à une refondation sociale totale sur la base des principes de l’islam. Finalement, dans cette diversité de conception de l’islam et de pratiques et face à l’impossibilité de totalisation sociale propre à l’islamisme, l’extériorité du politique par rapport à la religion est reconnue et on aboutit ainsi paradoxalement à une laïcisation de l’espace dans lequel les pratiques religieuses se développent. Cela va avoir pour conséquence que les partis islamistes se transforment en partis politiques traditionnels à l’opposé du modèle initial des frères musulmans  : ils s’intègrent dans le jeu politique et se nationalisent, ce qui va aboutir à un renforcement des Etats nations au détriment des courants transnationaux.

                Donc ce n’est pas tant l’abandon de l’islam qui provoque la crise de l’islamisme, c’est au contraire sa réappropriation individuelle qui provoque un éclatement des croyances et des pratiques, et qui entraine l’émergence d’un espace de laïcité, non pas comme affirmation idéologique contre la religion sur le modèle français, mais comme indifférence et non pertinence de la norme islamiste totalisante dans le champ politique.


                • 1 vote
                  yoananda2 30 décembre 2020 14:28

                  @maQiavel
                  tu sais, toi aussi tu es enfermé dans ta logique gauchisante auto-confirmante. (Même si tu as fait l’effort de comprendre tes ennemis idéologique).
                  C’est kif kif bourricot à un certain niveau. Mais pas à un autre, y a toujours un paradigme englobant. héhé
                  La sociologie académique en France, c’est juste une blague. Hahaha c’est ouf quand on y pense mais c’est une caractéristique de l’époque, rien de nouveau en fait.
                  Tout est comme il doit être.


                • 1 vote
                  Guepe maçonne Guepe maçonne 30 décembre 2020 14:47

                  @maQiavel

                  Mouais , pas vraiment d’accord. J ai plutôt l’impression qu’une certaine interprétation de l’islam s’impose de plus en plus dans le monde musulman, et qu’elle fait face également à un courant antireligieux , pas forcément atheiste, qui reproche à la religion le sous développement de ces pays.

                  En somme , une sorte de "combat" entre l’idéologie islamiste et l’idéologie occidentale.

                  Au contraire ,certaines idées s’imposent de plus en plus au détriment des autres. En termes de vêtements, les tenues religieuses s’imposent de plus en plus face aux tenues traditionnelles ou occidentales. La langue aussi , l’arabe tend à remplacer les langues locales dans l’enseignement coranique et les mosquées. Même les dialectes arabes ont étaient parfois combattues au profit de l’arabe classique ( politique linguistique de l’Algérie par exemple).

                  C est plutôt certaines pratiques de l’islam qui sont de plus en plus intégrés comme "obligatoire" pour être un bon musulman , comme le voile, l’apprentissage de la langue arabe, l’homophobie, le rejet des apostats , absence de célébration de fêtes non religieuses ou de toute référence à Dieu ou Mohammed.

                  Et puis, les pays musulmans actuelles n’ont jamais été autant composés de musulmans. A l’exception de quelques états comme l’Indonésie ou les pays du Golfe, la part des minorités non musulmanes n’a fait que diminuer et l’irreligion reste toujours autant tabou. Alors bon , diversité pt , mais uniquement entre eux alors.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 14:57

                  @yoananda2

                  « tu sais, toi aussi tu es enfermé dans ta logique gauchisante auto-confirmante. »

                  Je pourrais te répondre que c’est facile à affirmer sans rien démontrer, ce serait la réponse facile, mais je te répondrai plutôt que ce n’est pas impossible dans l’absolu, personne n’est réfractaire aux biais cognitifs, surtout pas moi, je n’ai vraiment rien de spécial et ce sont ceux qui croient en être immunisés qui sont très souvent les premiers à tomber dedans la tête la première. Tout est dans l’attitude et l’effort fourni : ceux qui ont conscience en être réceptif sont ceux qui traquent leurs propres biais par eux-mêmes et qui sont suffisamment ouvert d’esprit pour accepter les critiques des autres lorsqu’elles sont pertinentes et qui sont capables de changer d’avis lorsque les données évoluent. D’autres au contraire se complaisent de leurs biais cognitifs et ne remettent jamais en question leur présupposés, ils vivent au contraire leurs croyances comme des dogmes et se sentent personnellement agressés par la moindre remise en cause. Ça donne des univers mentaux totalement différents. Je pourrais te parler de Super Cochon qui est une carricature de la seconde configuration. Tu pourrais vraiment dire que tout le monde a la même approche que lui vis-à-vis de ce qu’il pense être des vérités, que c’est kif kif bourricot et que finalement tout le monde se vaut dans cet aspect-là ? Moi pas, je constate par exemple que toi et lui êtes différents. Oui nous avons tous des biais cognitifs mais nous ne les combattons pas avec la même intensité et par conséquent nous ne sommes pas sous leur emprise au même degré.

                  Moi je suis prêt à avoir un prisme essentialiste, je suis même prêt à adhérer au monisme idéologique, je ne considère d’ailleurs pas que ma façon actuelle de voir est une vérité absolue incontestable, raison pour laquelle j’aime explorer des perspectives qui ne sont pas les miennes, en me disant que peut être je découvrirai là-dedans des choses qui m’ont totalement échappées.


                • 1 vote
                  yoananda2 30 décembre 2020 15:14

                  @maQiavel
                  ma "perception", mais c’est peut être une fausse inférence de ma part, c’est que c’est moi qui t’ai introduit à la notion de biais cognitifs. En tout cas, de nous 2, je suis le premier à en avoir parler, et tu m’avais emboîté le pas à l’époque, en essayant de me renvoyer le truc.

                  Peut être que tu connaissais le concept d’avant moi, mais ça ne change rien ; je prétends que j’ai une connaissance des biais cognitif très supérieure à la tienne. Je peux te dire donc que tu as tout à fait raison mais qu’il te manque pas mal d’éléments de compréhension, sauf si bien sûr, tu les caches, mais si c’était le cas, il y aurait certains trucs formulés différemment.
                  Le gros porc est une caricature oui, ça c’est clair et évident aux yeux de beaucoup, même ceux qui ne disent rien ! lol

                  Oui, au cours d’une longue discussion tu as fait l’effort de "goûter" à "ma" vision essentialiste. C’était un chouette dialogue.
                  "monisme idéologique" je ne sais pas ce que ça veut dire.
                  Je suis allé voir la définition : "Le monisme est la position philosophique qui affirme l’unité indivisible de l’être. "
                  Je ne comprends pas (je bugge).
                  Qu’est-ce que ca changerait si tu adhérais au "monisme idéologique" ?
                  Je lis une autre définition :

                  • Système de pensée qui maintient l’unité de l’objet auquel la pensée s’applique, par opposition au dualisme.
                  • Doctrine selon laquelle le monde n’est constitué que par une seule substance, qu’on la nomme matière, comme les matérialistes, ou esprit, comme les spiritualistes.
                  Je suis moniste moi (selon toi) ?

                • vote
                  maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 15:24

                  @Guepe maçonne

                  Il faut bien distinguer ce qui relève de l’islamisation de l’islamisme.

                  Par exemple, tu dis qu’en termes de vêtements, les tenues religieuses s’imposent de plus en plus face aux tenues traditionnelles ou occidentales. C’est tout à fait juste, c’est ce qu’on a observé dans les pays d’Afrique du nord par exemple depuis quelques décennies. Mais cela est précisément une illustration de l’islamisation dont je parle plus haut, ce n’est pas de l’islamisme.

                  Lorsque tu dis qu’une certaine interprétation de l’islam s’impose de plus en plus dans le monde musulman, je crois comprendre que tu veux parler du salafisme et du wahhabisme. Si ce que tu disais était vrai, on verrait les partis politiques s’en revendiquant triompher partout. Or, ce n’est pas du tout ce qu’on remarque. L’échec de l’utopie islamiste s’explique par le fait que les habitants de ces sociétés, bien qu’ils soient plus attachés à leur foi que les décennies passées, rejettent les autorités qui prétendent interpréter celle-ci, s’opposent à l’idée d’instrumentalisation de la sacralité et au fait que certaines personnalités, certains groupes politiques tels les islamistes ou des institutions expertes en jurisprudence islamique bénéficient d’un statut sacralisé et réclament à ce titre obéissance et respect. Il y’a un puissant anticléricalisme qui est incompatible avec le projet islamiste et qui provoque même un rejet populaire de ce dernier. C’est aussi en partie pour ça qu’Al-Qaïda et Daech sont violement rejetés ( je dis bien « en partie »).

                  Alors certes, il y’a une offensive culturelle des musulmans les plus rigoristes et avec l’émergence des réseaux sociaux, leurs discours ont acquis une certaine puissance normative mais même entre eux ils ne s’entendent pas, c’est une mosaïque qui produit de l’éclatement ( pour ceux qui connaissent un peu l’univers protestant, on retrouve à peu près la même dynamique avec les différents courants évangélistes). 


                • 1 vote
                  maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 16:11

                  @yoananda2

                  « ma "perception", mais c’est peut être une fausse inférence de ma part, c’est que c’est moi qui t’ai introduit à la notion de biais cognitifs ».

                  Alors je peux te dire que c’est effectivement une fausse inférence de ta part. Je ne sais pas si tu as été le premier à en parler ici ou que tu penses que tu l’es et que par conséquent tu as l’impression que tous ceux qui en ont parlé après toi le tiennent de toi mais clairement en ce qui me concerne, j’ai découvert cette notion pendant mes études supérieures (dans mon cursus il y’avait des cours d’épistémologie) et ça va faire quelques plombes.  smiley

                  « je prétends que j’ai une connaissance des biais cognitif très supérieure à la tienne  ».

                  Ce n’est pas impossible. Mais je ne vois pas vraiment le rapport, parce que ça donne l’impression du jeu de celui qui pisse le plus loin et qui ne m’intéresse pas beaucoup. Mais une remarque d’ordre générale  : si tu as des connaissances tellement supérieures aux miennes, tu ne devrais pas l’affirmer, ce devrait être une évidence, un fait qui va de soi. Sur les questions énergétiques par exemple, c’est un domaine où j’ai beaucoup à apprendre ( mais j’ai tellement de choses à apprendre que je n’ai pas le temps d’approfondir ce sujet), je n’ai aucun mal à affirmer que tes connaissances sont largement supérieures aux miennes, ce n’est pas parce que tu me l’as dit en te frappant orgueilleusement la poitrine, c’est parce que je l’ai constaté, cela aurait été un peu ridicule que tu le dises alors que c’est une évidence et de fait tu n’as jamais ressenti le besoin d’affirmer ta supériorité dans ce domaine. C’est comme un roi qui affirme qu’il est le roi, s’il le dit, c’est que sa royauté n’a rien d’évidente, ça montre juste qu’il a tellement peu confiance en lui qu’il doit l’affirmer pour convaincre les autres et se convaincre lui-même. Dans tous les cas, il ne faut pas t’attendre à ce que j’hurle sur tous les toits « nan, tu mens, ce n’est pas vrai, c’est moi qui ai une connaissance des biais cognitif supérieure à la tienne ».  smiley  smiley

                  Le monisme idéologique, c’est en quelque sorte considérer que les « idéologies » sont des entités unitaires, elles ont en quelques sortes des identités propres, une ontologie indépendantes des individus qui y adhèrent. Lorsque tu écris « Ce qui n’empêche que chaque religion aie son essence, son identité propre », il me semble bien que tu t’inscrit dans cette perspective ( les religions étant des idéologies). Généralement c’est un paradigme philosophique mais te concernant je sais d’où ça vient, en toile de fond il y’a la mémétique et la sociobiologie humaine et comme je connais un peu la vision du monde derrière, je n’ai jamais jugé utile de t’interroger là-dessus. 


                • 1 vote
                  yoananda2 30 décembre 2020 16:26

                  @maQiavel

                  Alors je peux te dire que c’est effectivement une fausse inférence de ta part.

                  D’accord. Je te crois.

                  si tu as des connaissances tellement supérieures aux miennes, tu ne devrais pas l’affirmer, ce devrait être une évidence,

                  Tout à fait. Je sais tout ça (je parle du reste de ton paragraphe dédié à ce sujet), mais pourtant, j’ai choisis quand même de me vanter en connaissance de cause. Je te laisse méditer la dessus.

                  Le monisme idéologique, c’est en quelque sorte considérer que les « idéologies » sont des entités unitaires, elles ont en quelques sortes des identités propres, une ontologie indépendantes des individus qui y adhèrent.

                  Ha ok, à une époque tu parlais de "réification" et il me semble que c’est mieux adapté que quand tu parles que du "monisme" (surtout vu la définition sur kikipedia) non ? Du coup j’ai perdu le fil, mais oui, je réifie les idées (je ne crois pas être moniste en revanche, enfin si, mais non, bref c’est compliqué, et sans rapport direct avec la réification, je crois)

                  il y’a la mémétique et la sociobiologie humaine

                  Pas que mais oui il y a ça, je ne m’en cache pas.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 16:44

                  @yoananda2

                  La réification, c’est le stade d’après : non seulement les idéologies ont une existence ontologique propre et unitaire mais en plus elles agissent comme des entités concrètes et les individus qui y adhèrent ne sont plus que des choses vouées à agir selon ses propriétés intrinsèques. 


                • vote
                  maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 16:46

                  *leurs propriétés intrinsèques


                • 1 vote
                  yoananda2 30 décembre 2020 16:48

                  @maQiavel
                  Oui, un peu comme les cellules du corps humain s’organisent selon le plan "biologique" (biologique ou autre, je ne sais pas) qui n’existe pas réellement, concrètement, si ce n’est "virtuellement" sous forme d’information dans l’ADN et la bio-électricité et l’épigénétique. Les idéologie sont un peu pareil pour les organisations collectives permises par la biologie mammalienne (humaine).
                  C’est un peu plus compliqué que ça bien sûr ... ce sont les grandes lignes.


                • 2 votes
                  Guepe maçonne Guepe maçonne 30 décembre 2020 18:36

                  @maQiavel

                  Ben l’islamisation, c’est aussi en partie le produit de l’islamisme. Il n’y a pas vraiment de séparation entre les deux pour moi, l’un est la conséquence de l’autre.

                  On a aussi surtout assisté à un glissement idéologique. Certaines idées salafistes comme le voilement intégral de toutes les femmes, sont maintenant devenus des idées tenues y compris par des musulmans qui ne se revendiqueraient pas salafistes. Et surtout l’obligation de ces pratiques.
                  L’extrémisme religieux n’est plus le propre du salafisme, les autres courants musulmans ont repris bon nombre de leurs idées. Et l’islamisme non plus. La Turquie, le Pakistan, la Malaisie sont des états islamistes mais ne se revendiquant pas du salafisme.

                  Désolé , mais moi, je vois pas vraiment ce rejet des autorités religieuses. Ou alors, il faudrait me dire quel pays. A part l’Asie centrale, et pt l’azerbaidjan et l’albanie, j’ai plutot l’impression que la religion musulmane pèse encore fortement sur les lois et l’organisation de nombreux pays.
                  Est ce que dans ces états où se développent cette anticléricalisme, on assiste aussi à une augmentation de la tolérance contre l’apostasie ou des homosexuels et la promotion de lois qui iraient dans ce sens ? Est ce qu’on assiste à une diminution de la volonté de la population de l’obligation du port du voile pour les femmes ? Y a t -il une tolérance envers les non jeuneurs pendant le ramadan ?

                  Et qu’ils ne s’entendent pas , ce n’est pas un problème non plus.
                  Tu cite les évangéliques, mais eux non plus ne s’entendent pas entre eux, et pourtant, c’est le mouvement religieux qui convertit le plus de monde sur le planète , y compris meme dans les pays musulmans. A voir par exemple les chiffres en Amérique du sud par exemple ou leur role dans l’élection de Bolsarono.
                  Les Etats européens ne s’entendaient pas non plus et se sont meme fait violemment la guerre entre eux et pourtant , ils ont dominés toute la planète.

                  Quand on se rèfére à l’islamisme, on ne parle pas forcément d’un état qui dominerait tous les aspects de la vie mais simplement d’un Etat où la loi se ferait en tenant compte de la "sunna" , c’est tout.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 30 décembre 2020 19:44

                  @Guepe maçonne

                  Il y’a depuis quelques années une grande confusion sur la notion d’islamisme, particulièrement en France. L’islamisme est par définition un projet politique porté par un mouvement social ou un parti politique, fondé sur une référence explicite à l’islam, recourant à des activités et des démarches proprement politiques contre l’Etat ou le cas échéant depuis l’Etat dans un cadre institutionnalisé (participation à des élections, manifestations, pétitions, etc.). Certes l’islam politique en tant qu’entité unie et indivisible n’existe pas, il ne peut se concevoir que comme une somme de courants pluriels, divisés, souvent antagonistes et porteurs de projets que l’on ne saurait confondre en un seul mais le principe est là : le recours au vocabulaire de l’Islam et aux textes de la tradition religieuses musulmanes pour formuler un projet politique. Les frères musulmans par exemple, dans leur volonté explicite de faire de l’islam la source unique en matière de législation et ou de soumettre tous les citoyens de confession musulmane à l’autorité de la Charia en leur imposant l’uniformité de l’identité et des coutumes intégristes, sont des islamistes, on a affaire avec eux à des organisations qui déploient une stratégie de conquête politique ( ou de résistance politique).

                  L’islamisation c’est autre chose, c’est une somme de choix individuels qui vont avoir un effet sur la visibilité de la religiosité islamique. On a tendance à considérer par exemple qu’une femme parce qu’elle porte le voile est islamiste, et pourtant il se peut que cette femme ne s’investit pas dans un projet d’islam politique, qu’elle ne milite pas en faveur d’une islamisation du droit etc., elle porte juste un voile pour des raisons personnelles et d’ailleurs elle enlèvera ou remettra ce voile pour des raisons qui ne tiennent toujours qu’à elle et de la façon qu’elle souhaite. Idem pour le rigoriste qui ne serre pas les mains des femmes. Et tous ces choix individuels sont très divergents, changeant d’un moment à l’autre, selon l’humeur, l’évolution des croyances etc. Et ce sont des gens qui en général ne vont pas accepter qu’une autorité islamique leur impose quoi faire, il y’a un éclatement des pratiques. C’est pour ça que, s’il est entendu que les sociétés nord-africaine vivent une islamisation continue et profonde depuis quarante ans, l’islamisme politique a échoué.

                  Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas une augmentation de la tolérance contre l’apostasie ou des homosexuels ou que l’on critique les jeunes qui ne font pas le ramadan que l’islamisme est vigoureux. Quand on ne sait pas distinguer ce qui relève des valeurs, des opinions, des mœurs d’une part et ce qui relève de la conquête politique et ou de l’opposition politique d’autres parts, on ne peut pas comprendre qu’islamisation et islamisme ne vont pas de pair ( c’est même le contraire).

                  Tu parles du voilement des femmes mais il n’y a pas de consensus sur la façon de le porter, certains sont pour le voilement intégral, d’autres pas, d’autres disent même que ce n’est pas une prescription obligatoire et ainsi de suite, cela s’illustre par le fait qu’il existe des tas de tuto sur internet sur la façon de le porter avec des débats interminables, et dans ce brouhaha, rares sont ceux qui sont prêt à accepter une autorité politique ou un grand parti politique qui va imposer à tous sa façon de voir. On pourrait multiplier les exemples comme ça qui montrent qu’il n’existe pas de consensus possiblement imposable par le haut.

                  Tu dis que tu ne vois pas ce rejet des autorités religieuses mais j’ai envie de te répondre quelles sont ces autorités religieuses acceptées par tous ? Ou ne serait-ce que par la majorité ? Aujourd’hui, les puissances normatives ne sont même plus les moquées, ça se joue au niveau des faiseurs d’opinions sur internet, particulièrement chez les plus jeunes ( et on ne parle pas de sociétés vieillissantes là). Même en Iran qui est pourtant la définition même de l’Etat islamiste, les autorités religieuses sont décrédibilisées, la population, les jeunes surtout, s’émancipent des règles édictées dès qu’ils en ont la possibilité. 

                  « Les Etats européens ne s’entendaient pas non plus et se sont même fait violemment la guerre entre eux et pourtant , ils ont dominés toute la planète ».

                  Précisément, ce sont des Etats, soit des organisations politiques qui ont un pouvoir de coercition. Ce n’est pas la même chose qu’un individu qui décide dans son coin de ne pas faire la bise aux femmes et qui n’a ni la possibilité, ni l’envie d’imposer ses choix aux autres par la force. Contrairement aux organisations islamistes qui elle aussi sont dans une logique de coercition ( puisqu’elles veulent le pouvoir politique).


                • vote
                  Guepe maçonne Guepe maçonne 4 janvier 23:28

                  @maQiavel

                  Toute personne qui porte un voile n’est pas effectivement une islamiste , mais le voile reste un marqueur de l’islamisation d’une société

                  Pour prendre un autre exemple, les jours fériés en France sont très souvent liés à la religion chrétienne mais , si jamais un gouvernement décide d’abolir un de ses jours fériés , et que l’on voit la CGT défendre le maintien de ses jours fériés , ça n’en ferait pas un organisation catholique intégriste. De meme que les personnes ne travaillant pas ces jours ne sont pas des forcément des chrétiens tradis.
                  Ils sont une trace de la christianisation de la France.

                  Bah , c’est a peu près pareil pour le voile

                  Et cette islamisation est le résultat de courants islamistes , dont l’objectif n’est pas forcément d’obtenir le pouvoir mais de diffuser leurs idéologies dans la société.
                  La prise de pouvoir n’étant vu que comme un moyen comme un autre.
                  Le but d’un islamiste n’étant que l’islamisation de la société.
                  Tu parles d’échec en Afrique du nord mais j’ai pas vraiment l’impression. La Tunisie est gouverné par un parti islamiste et l’Egypte et l’Algérie sont des dictatures , très loin de faire l’unamité dans la population.

                  Que toutes les femmes ne portent pas le voile de la meme façon ou que les apostat soit parfois envoyés en prison , parfois condamnées à mort , bah peu importe.
                  C’est le principe meme qui importe, pas ses modalités, principe qui découle de l’interprétation du coran et de ses haddiths.

                  Que ces mouvements soient eux memes fragmentés et incapables de se concerter sur une ligne qui représenteraient le VRAI Islam, bah c’est leur problème. Tout ce qui importe ce qu’eux pensent qu’ils l’incarnent et tentent de l’imposer ou de le diffuser parmi la population.

                  Il n’y a jamais eu besoin d’avoir une ligne unique pour christianiser la Corée ou l’afrique. Pareil pour le mouvements évangéliste, on retrouve une myriade de courants qui sont aussi capable de se réunir lorsqu’il s’agit de pénaliser l’avortement par exemple.

                  "Les autorités religieuses sont décrédibilisées, la population, les jeunes surtout, s’émancipent des règles édictées dès qu’ils en ont la possibilité. "

                  C’est à dire ? Tu as des exemples ? Je suis en partie d’accord mais on voit aussi une partie qui rejetent ces autorités religieuses uniquement car elles sont vus comme fausses et non pas car ils ne veulent plus de religion dans leur vie.
                  Et honnetement , je ne suis pas aussi optimiste que toi mais je serais incapable de voir qui triomphera sur le long terme.
                  D’ailleurs, j’ai l’impression que tout se jouera sur le traitement des musulmans en Europe.

                  Réponse un peu tardive mais j’avais pas le temps en ce moment.


                • 2 votes
                  Hijack ... Hijack ... 30 décembre 2020 13:48

                  .

                  Citer David Wood est significatif et ça me facilite le boulot … D.W qui a mon avis est un des meilleurs arguments pro islam si on le connaît bien, tellement il ment, tellement il triche … tellement il est mis à nu à chaque provoc. Je pourrais poster autant de vidéos qu’il en a fait, contre ses allégations mensongères … sans trop me fouler.

                  Petit exemple :

                  Réponse à David Wood en français : 3 versets que tout chrétien devrait connaître

                  .

                  Bref, je me souviens, il y a quelques mois, ici même du même genre de topics …

                  .


                  Vite fait : Oui, l’islam se porte mal, pas en tant que religion, mais par ceux qui pensent porter cette croyance, comme ce fut le cas pour les précédentes obédiences, que ce soit en terres d’islam ou ailleurs, aucune importance, aucune religion ne doit être figée géographiquement … Donc, un genoux à terre n’a jamais été un K.O, mais bien au contraire, le passage obligé pour mieux se relever. Je m’explique : toutes les religions ont connu des hauts et des bas, du fait de leurs croyants … l’islam connaît sa plus mauvaise période, après la création du wahhabisme (XVIIIe ) (soutenu par les pires non musulmans et les plus délabrés des musulmans) ; pour qui connaît la géopolitique et la théologie, tout se suit, il ya des liens certains et évidents …

                  Par conséquent, l’islam, après son fondement, sa croissance, les déviances de ses croyants ; puis son état actuel … il est fort probable (et je fais bref) que cette ultime religion soit prochainement aussi bien comprise et par les musulmans eux mêmes que les non musulmans, et lorsque je parle de religion en progression et comprise, je ne fais aucunement allusion à des conversions nombreuses, qui pour leur majorité n’ont pas lieu d’être, en vérité, être bon juif ou bon chrétien est kif kif que d’être bon musulman pour Dieu. De la part des musulmans il y a ceux qui déconnent (gentiment ou méchamment), de même que de la part de certains non musulmans, du même niveau que les cités précédents. Les débiles de toutes les religions se renvoient la balle et ainsi de suite …

                  .

                  Je dis ça … je dis rien.


                  • 1 vote
                    yoananda2 30 décembre 2020 14:32

                    @Hijack ...
                    tu sais, faut pas venir te faire du mal et faire semblant que tu es au dessus de ça sur mes posts. A force ta stratégie de faux détachement finit par se voir et devenir risible.
                    Ignores les pour de vrai, c’est tout, comme tu prétends si bien savoir le faire.
                    En tant que fétichiste coranique tu ferais mieux d’aller lire quelques sourates et d’être cohérent avec toi même, tu as encore beaucoup à apprendre du Coran.
                    Mais tu préfères lire internet que le Coran, hein ... petit hypocrite.


                  • 1 vote
                    Guepe maçonne Guepe maçonne 30 décembre 2020 15:09

                    @Hijack ...

                    " lorsque je parle de religion en progression et comprise, je ne fais aucunement allusion à des conversions nombreuses. "

                    Il y a plus d’apostasie que de conversions en France.

                    Tu radotes hijack.


                  • 1 vote
                    Hijack ... Hijack ... 30 décembre 2020 15:27

                    @Guepe maçonne

                    Hola ! Pas peur, voyons ... Comprends au moins ce que j’ai écrit. Que les conversions ne sont rien ... elles ont même été le début des problèmes de l’islam.
                    En progression et bien comprises ... veut bien dire, progression dans sa compréhension.
                    Qu’il y a des apostasies, je m’en contrefous ... comme l’islam s’en contrefout.
                    Il n’y a que les islamistes qui se contentent du nombre ... la logique préfèrerait la qualité qui a bien saisi le message à la quantité qui n’est musulmane que par peur de je ne sais quoi, à tort, qui plus est.
                    J’espère que tu vas imprimer cette fois. Il faut que l’islam soit secoué et auto-tamisé (comme il l’est actuellement, où seuls les plus mauvais se font voir, comme les cailloux dans les lentilles).



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

yoananda2


Voir ses articles


Publicité





Palmarès