• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Contact
Agoravox TV
L'auteur n'a pas renseigné sa description.

tableau de bord
Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 0 149 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Cet auteur n'a pas encore publié d'article
Derniers commentaires Faire un don
  • 2 votes
    par epicure (xxx.xxx.222.161) 4 septembre 2012 21:03

    Chaque association défend sa communauté minoritaire.
    L’antiracisme ce n’est plus défendre les valeurs antiracistes, mais bien de défendre les intérêts de groupes minoritaires au nom de la lutte antiraciste. Et accuser ceux qui vont à l’encontre de ces intérêts de racisme (ou antisémitisme).

    Du coup les contradictions qui en résultent alimentent, les arguments des racistes et autres xénophobes, et la notion de racisme perd de son sens. Le seul perdant dans tout ça c’est l’antiracisme.


  • vote
    par epicure (xxx.xxx.222.161) 4 septembre 2012 20:52

    @par gazatouslesetages (xxx.xxx.xxx.228) 2 septembre 15:28

    Le but du communisme, c’est de répartir équitablement les richesses,
    .
    celui du nazisme aussi (ils étaient socialistes)

    Pas du tout, le socialisme du nazisme n’avait rien à voir avec le socialisme, c’était juste une étiquette. Les nazis n’ont jamais défendu la démocratie économique , et encore moins une démocratie politique basée sur des assemblées (ils ont aboli l’assemblée nationale).

    Le nazisme était avant tout un parti de droite, qui comme tout parti de droite avait sa part de commerçants, artisans, déboussolés par les excès du capitalisme libéral.

    Le but du nazisme n’était pas économique mais sociétal : une société basée sur un ordre national,, racial, et même international avec les pays voisins soumis à l’Allemagne qui pourrait ainsi se servir pour les intérêts du peuple allemand, dont les nazis formeraient l’élite.

    En fait toute la politique nazi a été orientée pour ce but, en poussant l’Allemagne à être au service d’une machine de guerre pour conquérir l’espace vital.

    Un programme d’extrême droite, pas de gauche socialiste. et aucun lien avec la répartition des richesses, vu que les nazis étaient contre l’égalitarisme des marxistes, communistes, socialistes etc....


  • vote
    par epicure (xxx.xxx.222.161) 4 septembre 2012 20:33

    Sauf que pour lutter contre les monopoles/oligopoles, les pratiques frauduleuses qui faussent le marché, il faut passer des règles, qui soient établies , et non juste énoncée dans le vent.
    En l’absence de toute règle, rien n’interdit à certains de prendre le contrôle de tout un marché.
    C’est pour ça que les libéraux classiques ne sont pas contre la présence de l’état , mais de façon très limitée.
    Donc il y a un libéralisme qui protège les petites et moyennes entreprises, qui ont besoin d’une régulation du marché pour éviter les déformations du marché par les grosses entreprises qui peuvent se permettre des choses pour fausser le marché, comme vendre à perte sur un produit pour tuer la concurrence tandis qu’elles font des bénéfices sur d’autres. Une petite entreprise qui vit sur un nombre réduit de produits ne peut pas se le permettre, et donc ne peut pas concurrencer la manœuvre frauduleuse.
    Et puis il y a un libéralisme qu est au service des multinationales, qui enlève les entraves aux grosses sociétés ( qui jouent avec les différences règlementations et situations nationales ),et met l’état au service de ces sociétés, qui réduit ses prérogatives sur l’économie (l’état ne peut rien), notamment avec les privatisations. Ça c’est le néolibéralisme, qui donne plus de pouvoir aux gros, et leur permet de s’enrichir encore plus, et prend une tournure de plus en plus autoritaire.

    Mais dans les grandes lignes chacun reste dans une perspective libérale que chacun interprète à sa façon selon ses objectifs.


  • vote
    par epicure (xxx.xxx.222.161) 4 septembre 2012 19:03

    @par machiavel1983 (xxx.xxx.xxx.249) 3 septembre 12:28


    "

    R / Tu dois savoir que la laïcité n’ a pas été inventé par la gauche. Fondamentalement , le christianisme est une religion laïc , la séparation de l’ Eglise et de l’ Etat font partie intégrante de sa théologie. "
    je sais parfaitement que la laïcité est un concept de gauche, tu confond laïc avec laïque toi, tu sais ce n’est pas le même mot, cela ne veut pas dire la même chose, les deux peuvent être compatibles ou incompatibles selon les personnes.
    L’église catholique déjà est né de l’intervention d’un empereur romain , elle toujours cherchée a influencer et peser sur les choix des gouvernements, il a été pendant longtemps la religion officielle de nombreux pays catholique, ce qui prouve que l’état n’était pas indépendant de la religion.
    Ce n’est qu’avec napoléon que l’état a contrôlé l’église avec le concordat.
    Tu as tellement raison, que l’église catholique s’est élevée contre la laïcité qui lui faisait perdre ses prérogatives sur la nation et la société.
    Il y a un truc que tu n’as pas compris avec al laïcité, c’est que la séparation de l’église et de l’état n’est qu’un moyen, pas une fin. Et ce moyen a comme fin, quelque chose que les églises chrétiennes ont toujours rejeté : la totale indépendance et la neutralité de l’état et de la société vis à vis de la religion.
    La séparation de l’école et de l’église avec l’école publique laïque, avait déjà été faite.
    la loi de 1905, la séparation l’état avec les religions, n’est que la fin d’un processus.
    Comment peux tu affirmer que le christianisme est à la source de la laïcité, alors que pendant 1500 ans environ, l’église catholique a combattu et persécuté, tous ceux qui ne se soumettaient pas à elle, souvent en s’alliant à la force séculière.
    Le christianisme cela a été l’église et l’état en partie séparé, pas totalement, mais quand même côte à côte pour défendre des intérêts commun.
    Avec la laïcité, l’état est séparé de l’église, et les intérêts de l’église ne concernent pas l’état.

    Le catholicisme a toujours cherché à contrôlé la société, et déjà Celse avait repéré, au IIème siècle !!!, cette manie chez les chrétiens d’être capable de s’allier à l’autorité séculière pour assoir son pouvoir sur al société, alors que Constantin n’était pas encore né.
    La laïcité allait à l’encontre de la politique de l’église catholique, et c’est bien faite contre elle, puisque elle a combattu avec les cléricaux , c’est à dire les partisans de la domination religieuse de la société , la laïcité, jusqu’au bout.

    2) pour les question sociétales, je ne sais pas comment prendre la chose.
    Parce que le combat sociétal, pour les libertés sociétales, c’est notamment justement pour que chacun soit libre de faire ce qu’il veut chez soit, dans sa chambre.
    Si la position sexuelle, et le sexe des partenaires ne convient pas à quelqu’un d’extérieur à cette chambre cela n’est pas son problème. Donc les bigots font ce qu’ils veulent chez eux, et doivent laisser les autres faire ce qu’ils veulent dans leur chambre.
    Là tu critiques la position des ennemis de la liberté sociétale.
    Donc je ne comprends pas trop ton mépris affiché vis à vis des question sociétale, si au final tu partage les même points de vu que la gauche.

    Pour al parité, ce ne devrait pas être la règle, mais c’est fait pour compenser une inégalité qui limite la liberté des femmes, depuis trop longtemps discriminées. Dans un monde parfait , il n’y aurait pas de loi sur la parité. Tu as raison , en soit, le sexe des représentants n’a pas d’importance.
    Mais le problème c’est que les politiciens mâles se cooptent au détriment des femmes, c’est donc de al discrimination sexuelle.
    Mais parfois ce n’est pas qu’un problème de discrimination par les mâles phallocrates, mais de disponibilité des femmes à la candidature, pour certains partis, trouver une femme candidate, c’est à dire qui a la disponibilité et les qualités pour être candidate, peut être difficile surtout dans les petites villes ou pire dans les villages. Par exemple je connais un parti qui au niveau local, avait présenté une femme, il y a 30 ans, mais qui maintenant peine à trouver une femme pour être candidate à une assemblée (en dehors de conseillère municipale).
    Quand aux questions de domination dans le couple, cela dépend de ce que l’on entend par domination. SI c’est juste un ascendant naturel d’un époux sur l’autre, dû aux différences de caractère, ce n’est pas grave, certains peuvent même y trouver leur compte.
    Par contre s’il s’agit de priver l’autre de sa liberté, voire d’utiliser de violence, là privé ou pas ce n’est pas admissible car on n’est plus dans le domaine de la liberté justement.

    La liberté c’est ce qui ne nuit pas à autrui, la liberté peut être protégée en en regardant pas ce qui se passe dans al chambre si les deux sont consentants, mais par contre elle consiste à regarder ce qui se passe dans al chambre si l’un des époux/amants nuit gravement à l’autre.
    Donc il faut que la victime porte plainte, c’est à dire rende le conflit public, dans ce cas il n’est plus privé.

    "


    R / J’ ai une question , une femme qui milite dans une association contre la pauvreté , qui se bat pour une meilleure répartition des richesses , qui lutte pour l’ avènement d’ une vraie démocratie , MAIS qui est Musulmane ou chrétienne et donc qui par définition est soumise à son mari dans son foyer , elle n’ est pas de gauche ?"

    pourquoi forcément soumise à son mari ?
    Tout dépend de son adhésion à sa religion, car cela va en fait influencer sur un certain nombre de valeur, qui peuvent être incompatible avec une vrai démocratie.

    Plus les gens sont religieux, plus ils se situent à droite, et moins ils sont religieux plus ils se situent à gauche.

    http://www.cairn.info/loadimg.php?FILE=RFS/RFS_474/RFS_474_0725/RFS_id9782708011564_pu2006-04s_pa01-da11_art03_img007.png

    Les anarchistes, qui sont ceux qui poussent al logique de gauche à son maximum, n’ont ils pas comme devise "ni dieu, ni maitre" ?
    Marx disait qu’il était plus logique d’être socialiste et athée, et ceci en rapport avec une vision matérialiste ( au niveau philosophique ) des choses, Le socialisme et le matérialisme

    philosophique, ainsi que le vrai athéisme ( naturaliste, matérialiste) partagent un principe commun l’immanence ( tout comme l’individualisme ), ce qui les oppose aux principes religieux.

    Si elle a une attitude de gauche, c’est à dire savoir mettre sa pratique religieuse personnelle de côté, et donc défendre la laïcité, et l’émancipation des individus vis à vis des communautés traditionnelles (dont les religieuses), alors elle peut être de gauche.
    Si elle défend une démocratie, non laïque , contrôlée par la religion, une société dominée par la religion, même si elle défend une politique sociale forte, elle n’est pas de gauche.



  • vote
    par epicure (xxx.xxx.222.161) 4 septembre 2012 17:41

    Robespierre a appelé, dans le contexte de double guerre, une répression contre les leaders, pour que les subordonnés cessent les combat.
    Je te parle de la grande terreur qui pendant 2 mois va permettre des arrestations et condamnations arbitraire .
    I faut rappeler que ceux qui sont restés au commandes pendant ces deux mois, ont aussi participé à la chute de Robespierre, et qu’après sa chute, ils ont voté pour la continuation de la terreur. Et qu’enfin ils ont été jugés pour leur rôle dans la terreur.

    La condamnation de Robespierre, c’est l’alliance des terroristes avec la plaine qu ne voulait plus de la terreur. C’est une coalition hétéroclite, mais dont la position par rapport aux excès de al terreur n’est pas le point de ralliement mais bien l’opposition à Robespierre, et aux jacobins alliés de Robespierre..


Les thèmes de l'auteur

Réclame
Vidéos les plus vues
Réclame

Facebook Facebook  Friendfeed Friendfeed  RSS RSS  Twitter Twitter 


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site optimisé pour le navigateur Firefox. Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération