• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

bergerlotois

Dégoûté par ce monde vacillant, j’ai opté pour la vie "paysanne". Je reste continuellement consterné par la médiocrité moutonnesque (et je m’y connais) de ceux qui se nomment "citoyen" sous le simple prétexte qu’ils mettent un bulletin dans l’urne. J’espère le sursaut qui ne viendra pas en regardant tomber les uns après les autres nos derniers espaces de liberté (à quand Agoravox...)

Tableau de bord

  • Premier article le 07/05/2013
  • Modérateur depuis le 29/05/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 21 248 429
1 mois 0 21 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 203 198 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    bergerlotois 19 décembre 2017 22:25

    @DJL 93VIDEO

    Ceci dit, je suis en bio et en non labour....



  • vote
    bergerlotois 19 décembre 2017 15:18

    @DJL 93VIDEO

    https://www.actu-environnement.com/ae/news/semi-direct-sous-couvert-appauvrissement-sols-19424.php4

    Désolé,mais le semis direct sous couvert n’est pas " le Nirvana".

    Tout ceux qui le pratique emploient du glyphosate et plus de désherbants que dans des systèmes moins " radicaux".
    Prés de chez moi,un agri vide tous les ans une cuve de 1000 litres de glypho !!! et fait pourtant du bio sur une partie de sa ferme et le pire c’est que Bourguignon l’a conseillé un certain temps,comme chez beaucoup d’autres agriculteurs d’ailleurs y compri moi.

    Seul avantage,moins de travail et " normalement " moins d’insecticides et fongicides.
    Quant aux engrais,à part l’économie d’un peu d’azote grace aux légumineuses,le phosphore et la potasse , bien que recyclés par les couverts et résidus de culture,doivent être compensés par une fumure régulière,beaucoup d’agris " parfois fanatiques" ont des sols complètement vidés de sels minéraux.
    Il ne faut pas réver,ce qui sort du sol,doit être ramené d’une manière ou d’une autre.
    Dans ma région,les fermes qui marchent le mieux,ne labourent pas forcément,mais ne sont pas en semis direct et élèvent des taurillons, qui eux,recyclent,par leur fumier,et leur alimentation, véritablement ce qui est produit sur ces fermes comme la mienne d’ailleurs.

    Ils trouvaient même que les ogm pouvaient être une solution à cette époque (années 2000)



  • vote
    bergerlotois 19 décembre 2017 15:02

    @Hieronymus

    Et c’est même pas farfelu !

    https://www.youtube.com/watch?v=tCRlNbGoKio



  • vote
    bergerlotois 19 décembre 2017 14:59

    @Gollum

    Pas besoin de prédation chez l’homme, la transition démographique est opérée.

    Par ailleurs, dans le Lot, la biodiversité est stable, voire en augmentation.

    Pour le sol de votre jardin, donnez à bouffer à vos vers de terre avec des végétaux prévus à cet effet et/ou avec du fumier. La nature est généreuse (peut-être même trop), votre sol évoluera vite dans le bon sens !



  • vote
    bergerlotois 19 décembre 2017 07:47

    @wendigo

    "mais sachez quand même que les loups ont un impacte directe sur les cours d’eau" est une des phrase les plus dénuée de sens qu’il m’ait été donné de lire ; et remplie d’une mauvaise foi. Ce n’est pas le loup qui a un impact direct, ce sont les grands cervidés qui en surpâturant engendrent une déplétion de la ressource et de la diversité biologique végétale. S’en suit une érosion des surfaces surpâturées avec tous les problèmes que cela apporte aux cours d’eau. 

    C’est la régulation des grands cervidés qui a permis le retour à une situation d’équilibre, équilibre permis ici par le loup ; l’homme aurait pu faire la même régulation. Donc dans votre matrice de pensée, on peut en arriver à la phrase "mais sachez quand même que les hommes ont un impact direct sur les cours d’eau" ; impact de même nature que le loup il en va de soi.

    A force de mettre en avant que l’homme est à la source de tout problème, on finit par oublier qu’il est lui-même l’ultime prédateur, n’en vous déplaise.

    On mettra des ultrasons plein la nature, ça aura surement un impact écologique merveilleux. Et vous, vous serez heureux, vous aurez plein de loups.

    Au fait, combien en voulez-vous ? 1 000, 10 000, 100 000 ; parce qu’à un moment, on va rentrer en concurrence frontale avec lui. Alors le loup régulera l’homme...surement une chouette perspective pour vous !

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès