• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

etronLibre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 59 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 5 votes
    etronLibre 6 septembre 2016 19:33

    Cette vidéo me fait un peu de peine car elle est très révélatrice du climat de confusion intellectuelle et de mélange des genres qui règne actuellement en France.


    "Le débat sur la laïcité : c’est du lepénisme refoulé" : ceci est une phrase hallucinante.

    Le gros problème est que la gauche ne parle plus de laïcité, d’une part parce qu’il n’existe plus réellement de convictions à gauche et d’autre part par souci de clientélisme électoral, pour ne pas froisser les électeurs d’origine musulmane.

    Maintenant, ce n’est pas parce que la gauche refuse d’aborder le thème de la laïcité (en dehors de quelques coups sensationnels comme l’épisode du burkini) qu’il n’y a pas de problème de laïcité en France. Quand il ya un siècle, on pouvait être de gauche et se proclamer fièrement anti-clérical, on a maintenant peur quand on est de gauche de se faire taxer d’islamophobe (car automatiquement si on est islamophobe on est raciste).

    Prenons par exemple l’épisode de "prière des rues" à Paris qui date d’il y a quelques années. Il s’agissait clairement d’un problème de laïcité, des fidèles musulmans bloquant des rues de Paris pendant la prière du Vendredi. La gauche avait une chance inouïe de réaffirmer le principe de laïcité en faisant preuve de fermeté tout en écartant l’accusation de racisme. Mais elle a préféré la culture de l’excuse (pas assez de mosquées) au lieu de réaffirmer le principe de laïcité. 
    Dès lors, il était normal que le FN s’en empare. Maintenant ce n’est pas parce que le FN dit que le ciel est bleu que toutes les personnes qui le disent aussi sont des lepénistes refoulés. 
     
    Je crains qu’à force de refuser de voir les choses en face (il y a un pb avec l’Islam en France qui n’est pas seulement dû au nombre croissant de musulmans), qu’on en vienne à sacrifier nos libertés individuelles. Le burkinigate est une très bonne illustration de ce risque.



  • 2 votes
    etronLibre 2 septembre 2016 21:23

    On ne m’enlèvera pas de la tête que la notion d’Islamophobie est un gros tour de passe-passe qui sert à noyer le poisson.

    Avec ce terme, il est très difficile de proposer un discours critique de l’Islam. En effet, dès que l’on critique l’Islam on est taxé d’islamophobe et donc de raciste alors que ça n’a absolument rien avoir.

    Une personne qui refuse de servir une femme voilée est une personne qui commet un acte de discrimination et donc un délit.

    En revanche, cette même personne peut tout à fait exprimer son opinion sur le voile et affirmer que le voile est un signe d’oppression et de domination de la femme.

    Tant qu’on acceptera d’utiliser la notion d’Islamophobie, il sera très difficile de faire la nuance entre les deux.


  • 1 vote
    etronLibre 2 septembre 2016 16:35

    @Piloun
    Pour ceux qui eulent savoir ce qu’est une attaque personnelle. Le commentaire suivante en est une :) : 

    @maQiavel
    Hahahaha MaQiavel le dhimmi de service, excellent.



  • 2 votes
    etronLibre 2 septembre 2016 16:32

    @maQiavel :

    Effectivement, je vous rejoins tout à fait : il y a bien une différence entre être d’accord avec un individu et défendre sa liberté à s’exprimer.

    Et on peut tout à fait condamner intellectuellement, le fait de recourir à des attaques personnelles (au lieu d’arguments solides) sans demander à ce que la justice s’en même. 



  • vote
    etronLibre 31 août 2016 21:34

    @Maître Carré : Le conseil d’état ne fait qu’appliquer le droit. Et rien n’interdit a une personne de s’habiller comme elle le désire (or burqa + niqab) à la plage.

    Je suis très étonné d’ailleurs de l’argument de la provocation. Lorsque Charlie publiait ses caricatures (et Charlie en avait tout à fait le droit), l’argument de la liberté d’expression était invoqué alors même qu’il était évident que cela était perçu comme une provocation par les musulmans.

    Pourquoi, dans le cas de Charlie il est permis de provoquer alors que dans le cas du Burkini, il n’est pas permis de provoquer ? 

    Par ailleurs, vous n’êtes pas dans le cerveau des femmes qui portent le burkini. Personne ne peut dire si elles le font toutes par provocation, par soumission ou par choix personnel. J’ai du mal à voir en quoi une mère de famille va se dire : "j’ai rien à foutre donc je vais provoquer les français en portant ma burkini ...". 

    Ceux qui ont cassé les arrêtés ne sont pas des faibles d’esprit mais ne font qu’appliquer le droit. 

    Le problème de l’Islam en France est réel et il faut le prendre au sérieux, mais certainement à coup de bricolage juridique. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès