• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

jjwaDal

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 194 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    nefertari 5 février 2017 18:01

    Très bonne interview que j’ai regardé jusqu’à la fin. On est quelques-uns ici à savoir que l’accord trouvé avec les Iraniens sur le nucléaire civil ( au grand dam de beaucoup aux USA) est considéré par l’immense majorité des experts comme interdisant toute évolution vers la bombe atomique de ce pays. Il y a en effet une loi non écrite disant que seul, l’Etat dont on ne doit pas mentionner le nom à le droit à cette arme après avoir violé toutes les règlementations de l’AIEA que l’Iran doit suivre et suit. C’est bête car il faut trouver un autre prétexte pour éventuellement entrer en guerre avec l’Iran. Lui n’y croyait pas. Nous verrons.



  • 6 votes
    nefertari 15 janvier 2017 20:26

    Très intéressante vidéo. J’ai cherché les mouches dont parle le gaillard ci-dessus et n’en ai point trouvé. Les gens qui ont une culture épaisse couvrant quelques décennies trouvent toujours des échos dans nos souvenirs, mais bien sûr dès que quelqu’un fait des phrases avec sujet + verbe + complément, ça passe plus ou moins bien pour les moins de 30...



  • vote
    nefertari 2 octobre 2016 14:34

    @michel-charles

    Oui, remarquable... Soit le DoJ réclamait 14 et la planète financière pouvait basculer dans un scénario catastrophe (risque systémique) ou limitait la casse en demandant 5 milliards pour calmer le jeu. On a fait quoi d’après vous ? Si DB ne paie pas c’est ce bourricot de "con"tribuable américain qui va trinquer, il a l’habitude.



  • 8 votes
    nefertari 2 octobre 2016 12:45

    Lordon l’a magnifiquement décrit : "Quand une entreprise privée par sa faillite et sa faute est en mesure d’entrainer la société entière dans sa chute, elle dispose de facto d’un fantastique moyen de chantage au sauvetage sur fonds publics". Or, pile "j’encaisse les bénéfices" et face "vous encaissez mes pertes" est la situation dans laquelle sont les très grandes banques. Soit on les réduit en taille, soit en considère la création monétaire au même titre que la défense militaire (un service public), soit on laisse crever ces boîtes privées et on sers les fesses. Mais pas ce qu’on a en ce moment. Donner un tel pouvoir au banque leur donne le vrai pouvoir et en dépossède le peuple. Il est vrai qu’on a l’habitude dans toutes les classes politiques de la planète. Le grisbi pour les potos et la botte aux fesses du troupeau est un refrain connu.
    L’allemagne sauvera la "Deutsche Bank". Il n’y a pas de suspense.



  • vote
    nefertari 1er octobre 2016 20:22

    On a des armes, du moins ceux conscients du problème en ont...
    On peut déjà éviter d’utiliser des produits phytosanitaires, consommer des produits alimentaires issus de l’agrobiologie (sinon on en balance par procuration), on peut quand on a un jardin en laisser une partie aux abeilles (un parterre de fleurs mellifères avec des floraisons espacées), on peux expliquer sans relâche que tous nos produits chimiques finissent dans nos corps (bout de chaine alimentaire) avec des liens évidents pour certains cancers y compris de l’enfant, on peut pétitionner, écrire à son député (qui s’en fout mais bon...), on peut devenir végétarien (faut à la louche 5 fois moins de surface pour nous nourrir donc 5 fois moins de surfaces à arroser si on mange pas bio), etc...
    Sincèrement, après quelques décennies passées à essayer de faire ouvrir les yeux à une bande de " $* ?!!!" j’ai appris la philosophie. Cette planète n’est pas la mienne, je suis de passage et ce monde sera ce que le troupeau en aura fait. J’ai fait mon boulot, vous faites le vôtre, mais il faut toujours avoir en chapelet les mots du "Petit Prince".

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité