• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

jjwaDal

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 209 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    jjwaDal 4 mars 2018 19:24

    L’espèce humaine mérite cent fois de disparaître et on n’aura pas à attendre un gros géocroiseur ou une vengeance divine. Elle fera le boulot elle-même. Au moins ça lui donne une occupation utile...



  • vote
    jjwaDal 22 février 2018 20:27

    Juste monstrueuse par son coût qui la rend largement inutilisable.
    Une bonne idée il y a 20 ans, mais grotesque en 2020.



  • vote
    jjwaDal 22 février 2018 20:24

    Du sous-sol... Mars Insight Lander devrait confirmer que Mars est encore géologiquement active et donc la serpentinisation est encore active en sous-sol (elle produit du méthane). Mais par ailleurs l’omniprésence de l’eau en sous-sol alliée aux découvertes récentes de "Curiosity" (je songe par ex à des structures observées qui sur Terre seraient interprétables comme le résultat d’une activité bactérienne) ne peuvent exclure une origine biologique passée ou présente.
    Qu’Exomars observe des traces d’ammoniac et on saura. Mais via le méthane suis dubitatif sur la possibilité de conclure depuis l’orbite. Curiosity pourrait théoriquement le faire depuis le sol si la chance lui est favorable.



  • vote
    jjwaDal 10 février 2018 00:30

    @psychorigide
    En principe il l’est déjà, à un faible niveau. Le coût de lancement de la fusée est déjà le moins cher du monde, celui de la préparation à un nouveau vol a été de 50% du coût d’une nouvelle fabrication (mais il a fallu tout démonter et vérifier par absence de précédent par sûreté) sur le tout premier à avoir revolé (huit l’ont déjà fait). Block 5 fait la synthèse des lacunes observées pour à la fois minimiser le temps de contrôle avant un nouveau vol (de l’ordre de quelques jours) et surtout faire les modifications ah hoc pour que l’étage subisse les contraintes minimales liées au vol. Vingt-trois retours dont 8 pour la seconde fois leur donne une expérience et si on n’a pas vu de 3ième vol pour un même étage, ce n’est pas par impossibilité mais choix. Mais, vu que les clients se sont précipités sur ces étages d’occasion et que les assureurs n’ont pas majoré les primes d’assurance, il leur suffit d’avoir un étage capable de voler dix fois à coût de repréparation au vol marginal (leur promesse) et de vendre au prix actuel pour faire exploser leur marge bénéficiare par vol tout en restant les moins coûteux du marché (leur intention). Blue Origin suis le même chemin et la Chine a aussi un projet de lanceur réutilisable. On peux en conclure que ceux qui ont les données du problème ont conclus là où beaucoup d’entre nous sont dubitatifs...
    S’il gagnent 30M par vol en 33 vols 1 milliard et il vont lancer (sauf accident) probablement entre 10 et 15 étages d’occasion cette année (sur 25 à 30 lancements prévus).
    Le temps dira.



  • vote
    jjwaDal 9 février 2018 20:26

    @psychorigide

    Une nouvelle version " Block 5" du premier étage de Falcon 9 est prévue d’ici 2 mois pour remplacer les versions précédentes. Elle est conçue pour voler dix fois sans maintenance et bien plus avec maintenance. Vu qu’ils ont fait atterrir déjà plus de 20 étages ils ont le retour d’expérience pour y parvenir. Le prochain Falcon Heavy aura les 3 "premiers" étages de cette version et donc un lancement devrait leur coûter entre 20 et 50 millions de $ (facturé 90).
    Zubrin a montré que 3 tirs de Falcon Heavy suffiraient pour envoyer le matériel et un équipage vers Mars (aller-retour).Mais même 5 tirs pour avoir de la marge ne coûteraient qu’entre 100 et 250 millions de $ plus le coût des charges utiles. Très loin de centaines de milliards.
    Néanmoins Musk a confirmé mardi qu’Heavy ne servira pas à ça très probablement. Il mise à fond sur sa prochaine fusée (BFR) qui ne sera pas prête avant 10 ans pour envoyer des gens vers Mars (une centaine de passagers y tiendraient une fois les infrastructures martiennes en place, mais c’est pas pour demain...).

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité