• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

thepouet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 44 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    thepouet 11 novembre 2013 05:19

    Effectivement, les fondateurs du WWF sont de grands malthusiens. Le prince Philippe, l’auteur de la boutade (?) de réincarnation en virus régulateur et mortel, est aussi co-créateur du groupe atlantiste Bilderberg. Il faut croire que la création d’organisations hautement philanthropiques lui a plu, car moins de dix ans plus tard, il se retrouvait co-créateur du WWF, le bras armé idéologique de l’empire, le fer de lance de toutes les organisations écologiques, le promoteur du paradigme selon lequel « nous sommes dans un monde aux ressources finies » ( finies, oui, ET non, vaste question, mais la City de Londres s’accommode parfaitement de cette gestion de la rareté ... ).

    James Lovelock, le papa du concept de Gaïa est pro-nucléaire, qu’est-ce à dire ? ( Bon, il l’est peut être pour de mauvaises raisons : il croit à un réchauffement climatique anthropique, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, ou pas si avéré, enfin écoutez par exemple V. Courtillot ... )

    Christophe Nicolas, la notion de densité de flux énergétique telle que la décrit Larouche ne vous parait-elle pas pertinente ?

    Car 7 Mds d’âmes, va bien falloir un jour curer les fonds de casseroles de pétrole, ou bien trouver un machin plus dense ( le thorium n’est-il pas prometteur ? ), ou bien en tuer, pardon en laisser mourir quelques uns ? Ou effectivement trouver autre chose, si ça existe , et dans ce cas l’humanité est tout ouïe !



  • vote
    thepouet 23 octobre 2013 02:20

    La distinction entre cause et conséquences, ou entre principe actif et manifestations de ces principes, entre typologie et approche explicative, entre substance et apparences, est abordée dans cet intéressant article, qui montre en quoi les façons de voir étaient si opposées, entre Platon et Aristote.

    Platon contre Aristote : la République contre l’oligarchie (Rien que ça !)

    http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/culture/article/platon-contre-aristote-la-republique-contre-l.html



  • vote
    thepouet 17 octobre 2013 21:31

    J’aurais une petite question.

    D’accord tirons zosaure, tirons tirons et disons qu’on en est là :

    on a notre bande de tirés au sort, veinards ou maffrés, ça dépend de ce qu’ils ont a faire, ils sont là tout frais, tout neufs, tout beaux, hétérogènes, patin, machin, couffin.

    Eh bien pardonnez moi, mais on fait quoi, maintenant ?

    Ok on nettoie les corrompus, les corrupteurs, enfin on essaie

    Donc, ça va mieux, mais ça ne suffit pas.

    Les tirés au sort vont demander leur avis à des z’experts ?

    Qui s’exprimeront sur la base de quels paradigmes ? De quels principes ?

    Sur la base des très oligarchiques paradigmes verts, lancés par le WWF inventé à cet effet il y a 50 ans par les créateurs du Bilderberg, et au nom desquels un fascisme vert nous sera bientôt imposé ? Le vert, autant que le caractère anthropique du présumé réchauffement climatique, n’étant que le prétexte à leurs malthusiennes et monétaristes conceptions de l’humanité.

    Oh, ça plaira ! C’est sur cette base que pense la majorité des gens à la conscience politique autoproclamée aiguisée … pur produit en réalité de ceux qui ont toujours deux coups d’avance ...

    Et c’est reparti. Il nous faudra à nouveau 25 ans pour comprendre que cette obligatoire désindustrialisation prévisible voire accomplie ne l’était que pour laisser en paix un système préoccupé de ses monopoles et de son enrichissement par la gestion de la rareté
     non sur un quelconque soucis d’écologisme – tout cela au beau milieu d’un système démocratique qui ne pose pas les bonnes questions ...

    Ou encore, le vrai problème, ce système de pyramides de Ponzi, ces montagnes de dettes au nom desquelles on se fera tous bouffer, sous une forme ou une autre, seront-elles remises en question, par ce système de tirage au sort ? Si oui, alors pourquoi ne pas commencer DES MAINTENANT cette bataille concernant cette question cruciale ?

    En passant, la solution, qui n’est qu’un point de départ, s’appelle Glass Steagall, principe de séparation bancaire absolu entre l’économie (le peuple) et le casino (les banques, telles que sont leurs statuts actuellement )

    Pourquoi avoir été un des premiers à nous réveiller sur la question monétaire et ne pas marteler à toutes les sauces « Glass Steagall » ???????? Cela reste un mystère pour moi. Nos tirés au sort vont-ils s’en occuper ? On va aller loin et vite comme ça !

    Par ailleurs, j’émets quelques doutes concernant les décisions du plus grand nombre :

    j’ai toujours du mal à croire que médian = le plus judicieux, le plus pertinent etc.



  • 1 vote
    thepouet 24 septembre 2013 06:58

    eh ben dis donc !
    Ce n’est pas avec cette façon de penser qu’on va arriver au Thorium ...
    Bon les Chinois, et quelques autres que j’oublie, ne nous attendront pas...

    Quelques caractéristiques du nucléaire au Thorium :

    centrales à sécurité intrinsèque :
    le Thorium est dans des sels fondus, "crâme" à pression constante ce qui limite considérablement les problèmes, et dès que la centrale s’arrête, ( à la suite de la chute de météorite, par exemple), le Thorium coule dessous dans un préservatif prévu à cet effet.
    Autre technologie : le machin est enfermé dans des boulets de céramique de 10 cm.

    beaucoup, beaucoup moins de déchets radioactifs

    4 fois plus abondant que l’U

    présente le défaut certain de ne pas permettre la construction de bombes ( on ne fait pas du Plutonium avec le Thorium ), ce qui n’est pas sans rapport avec le fait que cette piste ait été abandonnée il y a 50 ans ... Intégrons le

    Signifierait donc une intolérable remise à plat de toute la géopolitique de l’énergie :
    Le contrôle du pétrole ne suffirait alors plus pour contrôler le monde ?Quoi ? Oh non ! Les pauvres vont se mettre à copuler comme des lapins, et on sera trop nombreux, au secours !

    La réalité c’est que "  les oligarchies ont toujours voulu bloquer les découvertes de la science et leur communication au plus grand nombre, par peur de voir se lever contre elles une exigence de justice, de liberté, d’égalité et de fraternité.et le nucléaire n’échappe pas à cette règle ...

    Bon, certes le nucléaire, c’est dangereux, c’est Stéphane L’homme qui le dit, alors ...

    Au plan des paradigmes, qu’est-ce que c’est, ce foutage de gueule, la transition énergétique ?

    Métaphore, vous êtes dans l’industrie du vêtement par exemple :
    Vous coupez à la scie à ruban 10 cm d’épaisseur de tissus ( et hop, une centaine de couches coupées d’un coup, dans la forme d’un jean )

    Quelqu’un un jour se coupe les doigts avec la scie.

    quelle idée de retirer la scie électrique, de refiler une paire de ciseaux à chaque ouvrier qui découpera un à un les jean dans le tissu, non ?

    Mais on dira : c’est bon parce que ça créé plein d’emplois ?
    Et on gobe.
    Ai-je mal compris ? C’est bien cela le paradigme économique des écolos ?
    Naturel ? "Normal" ?

    Malthus doit jouir dans sa tombe là !



  • 3 votes
    thepouet 3 septembre 2013 19:14

    C’est une parodie ou quoi, la dernière vidéo de Jean-Marc Matsarski ?
    Il ne dit rien, n’apporte rien, aucune substance, aucune perspective, ne comprend rien, simplifie à outrance ( Hamas-Iran-USA ), n’aborde le contexte d’aucune façon que ce soit, ce serait donc cela un "analyste" ?

    Le système financier est une grosse crotte qui va partir en diarrhée, la guerre là bas vise à accompagner et cacher un effondrement qui sera utilisé pour redistribuer les cartes.

    Le très monétariste système monétaire attlantiste ( EE + USA ) est au bord de l’effondrement.
    Dans ce monde désormais multipolaire, l’empire du pétro dollar et les autres, l’hégémonie de l’empire attlantiste, basée sur l’escroquerie d’une pyramide de Ponzi ( combien de dettes toxiques dans ces 750 trillions de produits dérivés ? ) a besoin d’affaiblir ses "concurrents" potentiels ( Russie, Chine s’associant aux pays émergents ), sans quoi, c’en sera fini de ce pouvoir usurpé depuis des siècles.

    La même logique fut à l’œuvre, lorsque l’empire britannique réussi, au bout de 30 ans de coups tordus, à jeter les uns contre les autres tous les pays d’Europe. L’Allemagne, la Russie et la France, en elles mêmes non, mais leur union, leur coopération, oui énormément, constituaient une menace, voire un casus belli pour l’empire.

    Si on jette l’oligarchie à la poubelle, si on parvient à se libérer de l’emprise de la City et Wall Street, du holp up planétaire qu’ils représentent, cela en séparant strictement les banques virtuelles de celles de l’économie réelle, càd si on reveient au principe de Glass Steagall en déclarant en faillite ces montagnes en train de s’écrouler, et pourtant sur lesquelles s’appuie leur pouvoir absolu, alors seulement la logique de guerre, enclenchée par de fous furieux malthusiens , lesquels, ne le perdons pas de vue, se sont donnés comme objectifs de revenir à un milliard d’habitant en très peu de générations, alors seulement après cette urgente castration de l’argent illégitime, cette logique sera enrayée ...

    Ensuite, la gueule dans le guidon, on peut parler d’armes chimiques, de preuves, de lignes rouges, tout cela me parait pathétique agitation franco française.

    C’est vrai quoi. Comment interpréter le pas hésitant du grand va-t-en guerre Obama, si ce n’est que quelque part en haut lieu on sait que l’origine présumée de ces attaques chimiques est un pathétique montage, comme l’histoire des guerres en fourni régulièrement, et on laisse Fabius et ses copains faire leur numéro, au cas où la mayonnaise prendrait, "quand même" !  smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès