• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

V_Parlier

V_Parlier

Administrant la chaîne Youtube "Vincent Parlier" où étaient abordés au commencement les sujets de politique internationale et de société, j'avais consacré pendant quelques années mes publications principalement à la géopolitique et à l'arrogance de ce camp hétéroclite s'étant autoproclamé "monde libre". Une arrogance non seulement dangereuse pour le monde entier mais aussi pour nous, de la part de dirigeants qui voulaient régir le reste du monde à coups de menaces sans être capables d'assurer tranquillité et pérennité de l'économie réelle sur leurs propres territoires. En quelque sorte, une inversion accusatoire.
Aujourd'hui ce « monde libre » schizophrène, à la fois paranoïaque pour désigner ses ennemis extérieurs et insouciant quand il s'agit d'assurer sa propre indépendance, est mis au pied du mur. Les chantres de la « mondialisation heureuse » feignent de découvrir subitement que nous sommes totalement désindustrialisés et que notre « économie des services » va se retrouver le bec dans l'eau suite à la fermeture de notre gigantesque parc touristique. C'est l'heure du retour sur Terre pour les grands rêveurs, électeurs compris, qui croyaient encore que nous avions les meilleurs services publics du monde, que nous ne connaîtrions pas le sort des pays sous-développés en cas de problèmes inattendus (le dernier étant relativement mineur à l'échelle de l'histoire des deux siècles derniers), que nous étions parfaitement capables de produire à volonté tout le matériel nécessaire aux soins les plus élémentaires. Et on pourrait rallonger la liste des déceptions (souvent feintes) à l'infini. Celles-ci donneront l'occasion de rejeter la faute sur les « low cost countries » vers lesquels les traitres qui nous ont gouverné (et nous gouvernent, par delà les gouvernements nationaux) ont encouragé la délocalisation en tant que sacrifice au libre-échange.
Est-il encore nécessaire d'en ajouter ? A l'occasion je publierai encore quelques articles si je constate que quelque chose mérite d'être apporté au milieu des nombreuses réactions dont je prend connaissance ici et ailleurs. Mais à présent les dés sont jetés. On peut échanger pour partager constats et visions mais il est inutile de tenter de convaincre plus. De toutes façons la machine est déjà en train de se déboulonner. Encore faut-il savoir quel sera le vrai plan de ceux qui tentent d'en resserrer (maladroitement ou dans le cadre d'un plan prémédité ?) les boulons. Là tout n'est que supposition...

Tableau de bord

  • Premier article le 26/06/2015
  • Modérateur depuis le 16/07/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 84 1682 1139
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 543 464 79
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    V_Parlier V_Parlier 20 février 17:11

    @Super Cochon
    Ce "grand reset" me rend assez circonspect. D’une part il est inévitable, organisé ou pas, tant le système va à sa ruine. Mais d’autre part, le fait qu’il soit promu par des néolibéraux mondialistes notoires m’inspire la plus grande méfiance. Mais les gens sont-ils à plaindre ? Je ne sais pas vraiment, tant on voit encore :
    Ceux qui ont soutenu l’euro-fédéralisme et ses corollaires inévitables (je suis lassé de les répéter) et le soutiennent encore, tout en réclamant de l’Etat providence et un bon salaire.
    Ceux qui approuvent (encore majoritairement) la dictature sanitaire à présent plus sévère dans le "monde libre" que dans les pays réputés autoritaires
    Ceux qui appellent encore et encore à l’invasion de coupeurs de gorges à qui ont dit gentiment "tu dois repartir car tu n’as pas été gentil" et qui ne repartent pas (on connait la suite).

    Je me dis qu’une dictature spoliatrice c’est peut-être une sentence de type biblique où les ennemis d"un peuple décadent sont utilisés comme fléaux pour châtier ce dernier. De toutes façons nous ne serons que spectateurs. Ce n’est pas un cramant des bagnoles dans les rues comme des racailles que ça changera quelque chose !



  • 1 vote
    V_Parlier V_Parlier 20 février 16:58

    @wendigo
    La conduite "GTA" qui sévit en région parisienne (mais pas seulement) ne menace pas que les piétons et les vélos (qui, quant à eux, traversent les carrefours en diagonale en prenant des photos). Même en voiture et en camionnette, vous pouvez être tués par un taré qui vous percute à l’arrière en décalé (souvent en Audi, BMW ou en "camion de luxe") en râtant ses slaloms. L’interfile devient à la mode pour tous maintenant.



  • 1 vote
    V_Parlier V_Parlier 20 février 16:53

    Même le bus n’était pas au courant, c’est dire la gestion de merde de la circulation dans cette ville.

    Dans le top 10 il y a aussi Lille : Avant le carrefour la voie de bus est à droite, en sortie de carrefour la voie de bus est au milieu. Ce qui se passe dans le carrefour, on ne sait pas trop...

    Il n’y a que les socialos pour pondre des trucs pareils, histoire de dire qu’ils font soi disant preuve de bienveillance... à moindre frais et à moindres compétences !



  • 1 vote
    V_Parlier V_Parlier 3 février 21:47

    En dansant sur de la daube comme si c’était à Washington.

    Pour la "danse" j’hésite entre la boxe et les échauffements matinaux.



  • vote
    V_Parlier V_Parlier 3 février 21:18

    @albert123
    Surtout l’instict grégaire qui consiste à fréquenter un type qu’on n’aurait même pas envie d’approcher à moins de quelques mètres, même avant la période de covidofolie. Rien que pour être originale et célèbre. Ce gars a régulièrement fait l’apologie du sadisme et de la perversion, mais il a toujours trouvé de la chair fraiche, souvent prête à revenir plusieurs fois sur un coup de fil après avoir déjà été maltraitée. Il y a des mystères chez les humain(e)s.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité