Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Tribune Libre > Alain Soral, entretien de janvier 2012

Alain Soral, entretien de janvier 2012

Un Soral percutant en ce début d'année, bonnet vissé sur la tête, qui fait un tour d'horizon assez complet de l'actualité, et ne ménage pas ses coups à l'encontre de Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly, ou encore Dominique Sopo : "J'attaque jamais Dominique Sopo, tellement il me dégoûte, j'ai du mal, ça me fout des aphtes..."

 

Partie 1 : Les cons du mois, le piège de la soumission, les personnalités préférées des Français, la nouvelle Constitution hongroise, Daniel Cohn-Bendit

 

Partie 2 : Les juifs antisionistes de gauche, Danielle Bleitrach, Gilad Atzmon, Pierre Cohen, le rabbin Bernheim, les valeurs du judaïsme et les valeurs de la république

 

Partie 3 : Hollande / Sarkozy, MLP/Bayrou ?, Efa Choly, le totalitarisme llibertaire, Rachida Dati, le destin inévitable des collabeurs

 

Partie 4 : NDAA : loi martiale aux USA, Obama le nègre de maison, Dominique Sopo, mort d’un journaliste français en Syrie, le mythe du journaliste indépendant, demain la 3ème GM ?, les Talibans au Qatar, Nabe et la réalité politique, Printemps des Quartiers : qui va en profiter ?

 

Partie 5 : La loi sur le génocide Arménien : entre absurdité et stratégie triangulaire, les soirées mémoire et repentance, le rôle du procès Barbie, le piège de la soumission (bis), "l’épopée" des Klarsfeld, l’égalité et la réconciliation.

 

-----

Petit "best of" de l’interview du mois dernier, quand Soral se paie la tête de Hollande : "un type qui n’est pas prêt du tout, Flamby, une pâte molle, une pâte hollandaise..."

 

Tags : Racisme Génocide arménien François Hollande Eva Joly Alain Soral Judaïsme Daniel Cohn-Bendit

Réagissez à l'article

96 réactions à cet article

  • 33 votes
    toto1234 (---.---.---.124) 27 janvier 2012 15:34

    Excellentes analyses comme à son habitude !!

    merci Alain Soral

  • 10 votes
    Mahatma (---.---.---.88) 27 janvier 2012 16:05


    Il y a plein d’analyses intéressantes, je ne suis pas d’accord avec tout,

    mais à 21mn16 de la partie 4,
    Soral dit : "Je me suis fâché avec Nabe pour des raisons littéraires,
    je ne suis pas littéraire et je m’en fous un peu de ces histoires de bonnes femmes. La littérature est une activité de femmes, faut pas l’oublier
    c’est les femmes qui ont le temps de lire, nous les hommes on travail et on fait la guerre !"

     smiley
    J’ai du rater pas mal de guerre toutes ces années passées ...
    les mots ont du sortir un peu trop vite, je pense ...
    car cela m’étonnerait que Soral n’ait pas une vaste collection de livres,
    et qu’il a dû en dévorer quelques centaines quand on le voit reprendre tel événement politique ou économique de l’histoire de France ou du monde comme argument ...
    Et à priori il n’est pas une femme ... smiley

    et possible que cela ne plaise pas, ou ne lui plairait pas de l’entendre, mais je le considère comme un intellectuel,
    un intellectuel engagé certe,
    mais il a une base de donnée d’informations en tête sur les sujets qu’il traite qui s’apparente à celle d’un intellectuel, même s’il ne l’avouera jamais peut-être.

    • 7 votes
      Mahatma (---.---.---.88) 27 janvier 2012 16:36

      Et j’oubliais,
      Il écrit des livres !!!!  smiley
      son dernier restera dans les annales, c’est sûr,
      C’est un intellectuel doué, engagé, impliqué, concerné, sincère, avec un cerveau qui fonctionne le plus souvent d’une manière remarquable dans ses réthoriques, ses choix d’arguments, ses illustrations et créations de néologismes, ses facultés d’analyse. Je n’avais entendu quelqu’un décripter les fonctionnement de l’empire d’une manière si explicite ... peut-on parvenir à ce résultat sans avoir un intellect sain ?
      Donc Alain Soral, si tu passes par là, j’écris et répète que tu le veuilles ou non, et n’en déplaise à d’autres, tu es un intellectuel,
      et ce n’est pas une insulte ... smiley

    • 8 votes
      Hieronymus (---.---.---.99) 27 janvier 2012 16:49
      Hieronymus

      oui Mahatma, Soral est intellectuel

      mais il n’est pas universitaire et heureusement !

      s’il était universitaire, il serait chiant à entendre, n’avez qu’à écouter France Culture ..

      Soral est un type qui a vécu, souffert, eu à se battre, bref il est dans le réel !

      c’est d’ailleurs un peu le problème avec des auteurs comme Alain de Benoist, pas totalement inintéressant mais parfois un peu abscons et qq peu ennuyeux ds le discours du fait de son immense culture livresque mais qui n’est justement que livresque ..

      en fait n’importe quel petit entrepreneur, pourvu qu’il ait un peu de jugeotte, est quelqu’un de plus intéressant et de bien meilleur conseil qu’un prof de fac (à côté de la plaque)

    • 10 votes
      Hijack (---.---.---.230) 27 janvier 2012 17:07
      Hijack ...

      Exactement ... Soral est un intello de la vraie vie ...
      Pas un intello ... qui a appris par cœur dans les livres... Il a certainement bcp lu, mais plus vécu que lu ... et c’est là sa différence avec les autres soi disant intello.

    • 5 votes
      Marc Anciel (---.---.---.109) 28 janvier 2012 14:12
      ....................

      Dans une autre vidéo il dit que l’écrivain est "un éveilleur de conscience de la bourgeoisie" (entre autres conneries), maintenant il nous rappelle que l’écrivain est une femme... Ben oui, c’est pour ça que le féminin d’écrivain n’existe pas en France...

      J’admire l’aplomb avec lequel il balance des vérités absolues totalement erronées, et ça passe comme papa dans maman. Respect.
    • 1 vote
      machiavel1983 (---.---.---.249) 28 janvier 2012 14:18
      maQiavel

      @Marc ancel
      Là tu es de mauvaise foi, tu as bien compris qu’ il parle de l’ écriture à style sans fond comme activité féminine...

    • 1 vote
      Marc Anciel (---.---.---.109) 28 janvier 2012 14:39
      ....................

      Je vois pas quoi te répondre sinon "lol". Non, je ne l’ai pas compris et quand bien même, ça reste n’importe quoi vu qu’il existe sans doute plus de contre-exemples que d’exemples.

    • vote
      Hijack (---.---.---.230) 28 janvier 2012 16:52
      Hijack ...

      @ Marc Anciel,

      Il ne balance pas de vérités absolues ...mais dit ce que je pense, libre à chacun de prendre ça comme des vérités !!!

      Écrivain est au masculin ... et alors ???
      Je pense que Soral voulait dire que la lecture est une activité féminine contrairement à l’action qui est une activité en principe masculine ...

      Mais ... chacun pense ce qu’il veut !!!

    • 4 votes
      Marc Anciel (---.---.---.109) 28 janvier 2012 17:17
      ....................

      "Je suis pas un littéraire et je me fous un peu de ces histoires de bonne femme. La littérature est une activité de femme, il faut pas l’oublier. C’est les femmes qui ont le temps de lire, nous on travaille, on fait la guerre. Et puis les cadets de la bourgeoisie."


      C’est sa citation à la virgule près. Déjà écrire des livres et prétendre ne pas être un littéraire, c’est un peu un contresens. Lire, comme il lit et prétendre ne pas être un littéraire, idem. Je suppose que la plupart d’entre vous s’en foutent, mais je tiens quand même à souligner le mépris qu’il affiche contre les littéraires (et donc contre lui-même, bien que son message soit de dire, en gros, que lui c’est pas un PD). Déjà, là, c’est niveau brève de comptoir.
      Ensuite, non, la littérature n’est pas une activité de femme puisque la majorité des écrivains sont des hommes, même si depuis la moitié du XXème siècle, la tendance s’est équilibrée. Quant aux lecteurs il est vrai que la majorité sont des lectrices, mais la majorité n’est pas l’unanimité. On en est très loin.
      Et quand il dit que les hommes travaillent et qu’il sous-entend que les femmes ne sont que des feignasses qui n’ont rien de mieux à foutre de leurs journées, c’est à croire qu’il n’est pas très au fait des quelques changements opérés dans notre société depuis quelques décennies... Niveau brève de comptoir, encore une fois.
      Et pour Machiavel, à aucun moment il ne parle de style.
      Du mépris, des raccourcis, des clichés, strictement aucune nuance... Heureusement qu’il est doté d’un exceptionnel sens de la répartie qui lui permet de toujours retomber sur ses pattes, parce que sans ça, il ne serait rien.
    • 3 votes
      machiavel1983 (---.---.---.249) 28 janvier 2012 18:19
      maQiavel

      @Marc ancel

      Soit tu es de mauvaise foi ,soit tu as un gros problème de compréhension des propos Soral.
      La citation que tu reprend est parfaitement cohérente avec le lien que je t’ avais montré ou il parle des catégories de domination dont l’ écrivain.
      1. " Déjà écrire des livres et prétendre ne pas être un littéraire, c’est un peu un contresens."
      C’est quoi un littéraire ?Soral parle des écrivains ( puisqu’ il parle de Nabe ) à style !On peut lire et écrire et ne pas etre un littéraire dans sa conception de la littérature car il ne lit et n’ écrit que des livres comme élévateur de conscience précisément !
      Et effectivement il a mépris des littéraires mais qu’ il n’ est pas.Tu peux ne pas etre d’ accord mais ne l’ accuse pas de contre sens il est très cohérent !
      2. "Ensuite, non, la littérature n’est pas une activité de femme puisque la majorité des écrivains sont des hommes"
      Encore une foi tu fais semblant de ne pas comprendre !Bien sur que la majorité des écrivains sont des hommes, bien sur que les femmes travaillent et qu’ elles font aussi la guerre, c’ est pas la question.
      Ce qu’ il dit, c’ est que pour écrire et lire pour se distraire, il faut avoir le temps et qui a eu historiquement le temps, les femmes et les bourgeois !
      En dehors de ces catégories quand on lit ; c’ est pour des raisons concrètes et on a pas le temps de lire des écrivains à style comme Nabe.
      Et oui il parle des écrivains à style puisque il parle de Nabe.C’ est vraiment étonnant que tu comprenne aussi peu ce qu’ il dit à moins que tu fasse semblant !
       
    • 1 vote
      Marc Anciel (---.---.---.109) 28 janvier 2012 18:56
      ....................

      @Machiavel : Très bonne question, ça. C’est quoi un littéraire ? Je t’invite à y répondre toi-même, qu’on sache clairement de quoi on parle. Et si tu pouvais en même temps me donner une définition précise d’un "écrivain à style", là aussi, qu’on sache exactement de quoi il est question.

      Les mots ont un sens. Ce sens on peut le changer mais si on le change arbitrairement et sans prévenir, faut pas s’étonner qu’on ne comprenne plus ou qu’on comprenne ce qu’on a envie de comprendre.
      Maintenant, je veux bien admettre que Soral ne comprend pas bien ce qu’il dit, maîtrisant mal la langue française, si ça peut faire plaisir et nous mettre d’accord...
    • vote
      Hijack (---.---.---.230) 28 janvier 2012 19:02
      Hijack ...

      @ Anciel

      Rectification de mon post ci-dessus : 

      mais dit ce qu’il pense, libre à chacun de prendre ça comme des vérités !!!

      Aussi, j’ai voulu dire, que la lecture était l’activité féminine ... pas l’écriture !
      N’étant ni un littéraire, ni même un grand lecteur ... je parle de ce que je constate dans la vie ...

    • 1 vote
      Marc Anciel (---.---.---.109) 28 janvier 2012 19:19
      ....................

      @Hijack : J’avais rectifié ta phrase tout seul, pas de souci. smiley

      Pour le reste, je suis un littéraire, je lis beaucoup et j’ai une licence de lettres, je ne suis pas une femme, j’écris et j’ai un certain style (comme la majorité des écrivains), mes origines sont purement prolétaires et le moins qu’on puisse dire c’est que je ne me suis pas particulièrement "élevé" dans la société, je n’écris absolument pas pour la bourgeoisie et... je connais un sacré paquet d’exceptions à la règle qu’instaure Soral, comme moi.
      Maintenant, à voir comment on définit "littéraire" et "écrivain à style"... Si les définitions sont différentes de celles que moi j’ai apprises, effectivement, on ne peut pas se comprendre et se mettre d’accord.
    • vote
      machiavel1983 (---.---.---.249) 28 janvier 2012 20:08
      maQiavel

      @Marc ancel

      Les mots comme tu dis ont un sens comme tu dis mais là il s’ agit d’ une vidéo traitant de l’ actualité et le commentaire sur Nabe n’ était qu’ une parenthèse, il n’ est pas entré dans les détails de la nomenclature et de la sémantique mais ceux qui l’ écoutent habituellement ont compris ce qu’ il voulait dire.
      Dans sa conception des choses, l’ écrivain à style est celui qui écrit avec maniérisme confiné dans l’ esthétique mais dont les écrits sont sans contenu politique, philosophique et social.C’ est historiquement l’ amuseur de la bourgeoisie étant donné que les gens du peuple n’ avaient ni le nI temps , ni l’ argent pour se donner à ce genre de loisir.
      Lui se considère comme un éveilleur de conscience don le but est de s’ approcher le plus possible de la réalité.
      Tu peux ne pas être d’ accord avec cela mais en tous cas il est cohérent et j’ avoue que lire un livre sans contenu politique, philosophique ou social qui ne m’ apprendrai rien, c’ est vraiment pas mon truc et je le suis donc dans ses catégorisations.
      De la même manière regarder un film ou écouter un humoriste sans contenu politique m’ emmerde au plus haut point !
    • vote
      Marc Anciel (---.---.---.109) 28 janvier 2012 20:32
      ....................

      @Machiavel : Effectivement ce n’est qu’une parenthèse et je traiterais bien du reste mais ça me prendrait beaucoup trop de temps inutilement. Cela dit, ce n’est pas moi qui ait relevé cette parenthèse et le fait que c’en soit une m’indiffère.

      Donc si je te suis bien, la littérature ce n’est que ce qui est écrit avec maniérisme et confiné dans l’esthétique dont les écrits sont sans contenu politique ? (Je précise que je n’ai jamais lu Nabe) Comme la poésie, par exemple ? Sauf que je vois que Nabe parle de sujets sérieux et polémiques, d’où leur(s) débat(s) entre Soral et lui, entre autres... C’est parce qu’il ne le fait pas de la bonne manière ou parce que ce qu’il dit va à l’encontre de ce que pense Soral ?
      Et donc, le reste, tout ce qui ne rentre pas dans ce cadre là, si c’est pas de la littérature, c’est quoi ?
      Tu vas encore dire que je le fais exprès, mais franchement je comprends plus rien. Dans l’autre vidéo, il affirme sans aucune nuance qu’historiquement l’écrivain est l’éveilleur de conscience de la bourgeoisie, ici il nous explique que c’est surtout les bourgeoises et les cadets de la bourgeoisie, mais en même temps que les bourgeoises et les cadets de la bourgeoisie ce qu’ils lisent, c’est de la littérature, c’est-à-dire quelque chose qui n’a rien à voir avec ce que lui fait, en sachant que ce que lui fait a pour vocation d’éveiller les consciences de la bourgeoisie mais donc surtout des bourgeois sauf que les bourgeois passent leur temps au travail et à la guerre...
      Je veux bien qu’au-delà de son affranchissement du dictionnaire et de sa totale absence de nuance, il y ait une cohérence mais... je sais pas, je dois pas avoir le niveau parce que je la trouve pas.
    • vote
      machiavel1983 (---.---.---.249) 28 janvier 2012 21:06
      maQiavel

      @Marc ancel

      1. Il dit qu’ historiquement l’ écrivain est l’ éveilleur de conscience de la bourgeoisie mais qu’ il y’ a une dégénérescence esthétique qui le confine au loisir et à l’ animation, revois le lien que je t’ avais donné.Donc oui il y’ a une cohérence et franchement j’ ai du mal à comprendre comment ce là est possible d’ aussi mal le comprendre !Je pense que tu n’ as pas envie de comprendre sinon c’ est inexplicable !
      2. Comme toi, je n’ ai jamais lu Nabe, je m’ abstiendrai !

    • 1 vote
      Marc Anciel (---.---.---.109) 28 janvier 2012 21:28
      ....................

      @Machiavel :


      1. Oui, ça j’avais bien compris mais il se plante. Manon Lescaut, c’était bien avant Balzac et c’était déjà du pur divertissement contre lequel Crébillon fils, le Soral de l’époque, s’était insurgé en arguant que cette conception de la littérature comme simple divertissement abrutissait les lecteurs. C’est une querelle aussi vieille que la littérature. On en trouve même des traces dans la Grèce antique et La Fontaine, largement précédé par Esope a décidé, comme beaucoup, sans doute la plupart, de faire un compromis en mélangeant les deux : esthétique, divertissement et sérieux. En tous temps et particulièrement à notre époque, on trouve de tous les genres et pour tous les goûts. Du coup, quand on dresse un constat sans nuancer un minimum ses propos, ben ça me fait ouvrir des yeux tout ronds.

      La vérité est que Soral devrait s’ouvrir un peu plus, se détendre un peu aussi, de temps en temps, et se forcer à lire même de la "littérature", histoire d’éviter les clichés et d’affiner un peu son point de vue. Et s’il pouvait aussi éviter de faire comme dans 1984 d’Orwell, c’est-à-dire changer le sens des mots pour les adapter à sa guise (pour mémoire, dans 1984 : "Paix = guerre, liberté = esclavage etc.), je pense qu’il gagnerait beaucoup en clarté, en cohérence et en crédibilité. Parce que là j’ai plus envie de lire Nabe que ses bouquins.

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Bob34

Le bob.


Voir ses articles







Palmarès