• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Deepnofin

Deepnofin

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 153 0
1 mois 0 7 0
5 jours 0 3 0


Derniers commentaires




  • vote
    Deepnofin Deepnofin 10 décembre 11:29

    @Qirotatif Merci pour votre réponse détaillée et argumentée.
    Voilà ce que je comprends de la situation, et ce que j’aurais à vous répondre :

    Les milliards qu’on donne aux cités et à l’immigration ne sont qu’une façade, comme tout l’argent n’est qu’une irréalité destinée à nous maintenir en esclavage.
    En inversant la situation : si les immigrés étaient arrivé en masse dans des villages désertés, ils auraient eu un joli cadre, la nature, de l’espace loin du stress de la ville et des cités. Et vice versa : si les autochtones avaient tous vu leur environnement transformé en cités, avec l’impossibilité de sortir car sans le sou, ça fait bien longtemps qu’ils auraient pris les armes.

    Parmi l’ensemble des ingénieries sociales qui sont exercées sur nous depuis... wow, un bail, il y a celles de lu déni, de la division, de l’idiocratie, de la Haine et du Choc des Civilisations.

    Déni : tu en as parlé. Mais ce n’est pas un déni qui est en nous, même si tu le sais : le déni est provoqué par toutes les franges du Système, qui effectivement n’est pas une réalité (comme le Bien et le Mal ; ce sont sûrement les 3 plus grands égrégores).
    On nous enfile des oeillères dès l’enfance, par transmission involontaire de parents/d’influences contaminées par ce Système. Toute notre éducation, puis les médias, les politiques, etc... nous infligent tant de dissonances cognitives, en nous disant "Du calme et écoutez nous !!! Ceci n’est pas une Chute De Civilisation qu’on provoque obstinément, par tous les moyens, lentement mais surement, grâce à votre complicité induite. Circulez !!!

    Y a rien à voir !!!" ===> soit on cultive nos oeillères et souffrant intérieurement toujours plus, soit un atteint le point de rupture qui nous fait voir les choses différemment. C’est une étape de l’être, une profonde libération : on vient de se libérer de chaines qui nous avaient été mises dès la prime enfance.

    Divisions : on applique tout et son contraire, et on contraint les gens à suivre la Voie Officielle sans broncher, la dissonance cognitive les fait s’exciter et militer sans ouvrir les yeux ; si on s’écarte des voies tracées pour nous, on navigue dans le camps des Méchants. Inversion constante de la vérité = les gens s’en rendent compte, sinon ils ne seraient pas vêtus de jaune.

    Idiocratie : Difficulté, stress de la vie, ambiance de fin du monde, la vie c’est la jungle, mon boulot c’est dla merde, les dirigeants sont trop méchants, et moi j’suis trop bête, ou alors les autres c’est tous des cons, et puis Dieu n’existe pas ou alors c’est une enflure, y a plus rien à faire, tfaçons c’est foupoudav, alors autant m’enfuir dans une autre TV-Réalité, m’inspirer de faux Anges qui me pervertissent, m’évader dans le jeu-vidéo et me créer des secondes vies, continuer de regarder un mur pendant que tout est en train de s’effondrer. C’est un cumul d’ingénieries sociales, dont celles du fatalisme, de la flemme, du manichéisme, du communautarisme, etc... Ca a l’air compliqué à mettre en place, mais je pense en fait que c’est plutôt simple : il suffit de comprendre la direction que l’on souhaite tracer, appliquer un peu de "sociologie chromatique" et actionner les grands leviers pour y diriger l’Humanité.

    Haine : pas besoin d’épiloguer, elle est omniprésente, et toujours servie sous prétexte qu’on ne demande que de la violence et des images choc. C’est faux, on ne demande qu’à vivre heureux, et donc à ressentir quelque chose de profond en nous. On fait juste l’amalgame, sans chercher à creuser plus loin, entre le bonheur profond auquel on aspire, et les sensations profondes que nous infligent la colère, la haine, la violence. Pour se sentir exister, on tombe dans le piège. Mais c’est naturel, on a juste à se rendre compte que tout le Mal que l’on connait ne fait que succession à l’évolution naturelle de l’Univers, et dresse un plan imaginaire dont la Vie capable de Jugement, peut se munir, et ainsi se diriger hors des eaux troubles. Si on a mangé le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, c’est bien pour évoluer de nous même, en nous confrontant les uns les autres, afin qu’on dresse une cartographie très détaillée du Mal.

    Choc des Civilisations : c’est un long processus qui remonte à je ne sais quand ;
    mais actuellement, il est en pleine marche : faire croire aux divers ensembles qui constituent l’Humanité, qu’elle est profondément fragmentée et que le danger de voir nos anciens frères nous égorger ne cesse de se faire plus grand.
    Oui, le danger augmente constamment. Mais en réalité, les musulmans, y compris les extrémisés, sont toujours nos frères, comme le sont chaque êtres humains. Mais l’époque actuelle a profondément ancré en nous les germes de divisions et de haine. Ne cherchant plus à dialoguer, submergés par l’affect de nos peurs qui se concrétisent de jour en jour, d’un côté comme de l’autre, c’est l’Endoctrinement qui nous amène là. Les pauvres musulmans qui se radicalisent et provoquent le Mal sont autant à plaindre que les pauvres athées/modérément croyants qui vont sur une ile et commettent un carnage. Dans tous les cas, lorsqu’un humain accompli ce genre d’acte, c’est qu’il est en train de mourir à l’intérieur, et qu’il a cultivé une souffrance telle qu’il ne peut que la faire déborder sur les autres. En se donnant toutes les excuses du monde pour justifier ses actes, et conserver son système de croyance, à mégas coups de dissonance cognitive.

    On doit vraiment mesurer LES phénomènes, car il y en a plein en action. Au bout d’un moment, en cherchant dans toutes les directions, je crois qu’on en vient fatalement à comprendre une chose : s’il y a autant de problèmes partout dans le monde, c’est non seulement que ceux qui sont au pouvoir semblent être corrompus et agissent à l’opposé du Bien Commun (sans blague ^^), mais aussi que c’est dans le coeur de l’Homme que se trouve le problème.

    Et le problème, en tout cas le plus grand selon moi, c’est le jugement.
    On estime le Moi par rapport au Tout, et on juge le Tout par rapport au moi.
    On déteste que quelqu’un nous juge,
    Mais on juge constamment les autres.

    On prétend qu’on est humbles et sages,
    Mais on croit que les autres c’est tous des cons.
    En agissant de la sorte, on dresse des murs en nous-même,
    Entre le Moi et les Autres, et on s’éloigne du Présent.

    Comprenons que le libre-arbitre n’est pas ce que l’on croit,
    Que de l’Univers à nous, ça a toujours été la même Loi
    Si la Mécanique Cosmique est déterministe
    Pourquoi en serait-il autrement pour l’Humanité ?

    Lorsqu’il se présente à nous, le choix est déjà fait. C’est toute notre vie qui nous a entrainé à penser ce que nous pensons, et voir les choses sous le regard que nous cultivons.
    Nous faisons systématiquement le meilleur choix qui s’offre à nous.
    Puisque nous ne décidons pas des cartes, mais ne pouvons que les piocher.
    Tant qu’on n’a pas les bonnes cartes, on ne peut que s’éloigner du Présent
    Cultiver le jugement, se laisser affecter par lui, s’éloigner de la Vérité.

    Pour piocher des cartes, il faut comprendre que si son jeu est pourri,
    c’est pas uniquement par malchance, mais c’est aussi parce qu’on s’attache à lui.
    Défausse toi de tes mauvaises cartes, respire, ouvre toi, et pioche
    Avec de la réussite, tu tomberas sur une clé de compréhension,
    Qui te permettra de te défaire d’autres cartes insatisfaisantes,
    Et d’en piocher d’autres, afin d’avoir toujours plus de chances
    D’avoir un jeu qui permettre de s’épanouir.
    En comprenant que c’est en cultivant les bonnes intentions
    L’empathie, la bienveillance, l’optimisme, l’entièreté, la curiosité.
    Une seule de ces cartes a le pouvoir de l’Or
    Continuez de piocher, jusqu’à ce que votre Jeu
    Vous permette d’accéder au Présent, le Cadeau de l’Univers.

    Le Moi est le Tout, et nous sommes Un.
    Guérissons-nous même et ensemble, soulageons les autres.
    Une fois libérés du jugement de l’homme, faisant place au jugement des conséquences,
    Nous traiterons toutes les causes, rapidement, puisque nous serons unis dans cette tâche commune, et notre intelligence individuelle + collective + Internet = Miracles.



  • 1 vote
    Deepnofin Deepnofin 8 décembre 16:29

    Pourquoi dire que la diversité est totalement absente du mouvement des Gilets Jaunes, alors que j’y vois des noirs et des arabes ? Peut-être que le ratio qu’on peut observer montre un écart avec la proportion estimée de noirs et d’arabes dans la population française, mais pour moi, ça n’indiquerait qu’une chose : une bonne partie de cette population vit recluse dans les cités abandonnées par l’Etat, où la misère et la haine sont tellement cultivées que ça fait longtemps que les gens là bas ont arrêté de penser à la politique, pour plutôt s’activer à survivre par tous les moyens dont ils disposent (la délinquance en étant un, et certainement un des pires, mais pas pire, néanmoins, que les conséquences néfastes des industriels et politiciens corrompus).

    Parmi les casseurs "apolitiques" il y a nombre de gens des cités, à qui la Société a donné beaucoup moins de moyens et de chances que nous pour comprendre réellement les enjeux présents. Mais ils ont accumulé une telle haine et un sentiment d’injustice démesuré à cause de la malchance de leur situation, qu’ils peuvent profite de l’inertie révolutionnaire des GJ pour extérioriser leur haine et revendiquer leur droit au bonheur, comme le fait le reste du peuple.

    Ils sont le peuple, nous sommes tous le peuple, et chercher à nous diviser sur ces questions raciales, c’est malheureusement jouer le jeu de l’Oligarchie Supranationale qui nous roule déjà dessus et s’apprête à nous inonder de migrants ( sauf si on prends le contrôle d’ici là). Continuer de se diviser sur notre diversité, c’est entretenir le feu de nos divisions, et nous faire occulter que c’est le rôle de chaque être humain de s’unir, afin de résoudre tous ensemble la situation globale et nous sauver de l’avenir qui s’annonce catastrophique.

    Ce n’est pas parce que le multiculturalisme nous a été imposé comme religion dont ce serait faire acte d’apostasie que de soulever des questions légitimes concernant le flux et l’intégration des immigrés, qu’il faut penser manichéen et se dire que les étrangers cherchent pas à s’intégrer et qu’ils veulent nous envahir. Je ne dis pas que ce sont les propos de Fabrice Epelboin, mais on a souvent tendance à surréagir lorsqu’on comprends un phénomène de type manipulatoire : ne tombons pas dans ce piège, car nous alimentons ce problème. C’est le Système qui nous manipule tous ; et continuer de juger autrui, c’est occulter les causes des conséquences qu’on déplore.

    Enfin c’est mon avis, bien sûr.



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 8 décembre 10:57

    @Deepnofin D’ailleurs, ça fait partie de la feinte, leur expression "Nouvel Ordre Mondial". Car en réalité, l’avenir dystopique qu’on redoute de plus en plus et qu’on pourrait interpréter comme le "N.O.M." n’aurait rien d’Ordre, car même la plus grande dictature du monde ne saurait tenir en équilibre le peuple, et l’ensemble ne serait jamais assez fort pour évoluer suffisamment afin de remporter les challenges présents et à venir, et survivre aux cycles naturels cosmiques (soleil, météorites...).

    Le seul ordre que nous pouvons obtenir, c’est l’ordre intérieur, qui provoque l’ordre extérieur. Tout ce qui est en haut et comme tout ce qui est en bas. C’est l’émancipation de l’humanité qu’il faut viser, et c’est le "processus" Ordo ab Chao qui vise à l’accélérer. C’est une loi Universelle qui décrit l’évolution de l’Univers, de l’indivisible à notre Cosmos de 13,6milliards d’années ; et le sommet de la pyramide est initiée.

    C’est le grand secret de l’Alchimie. Nous sommes tous des alchimistes sans le savoir, et ce qui se produit depuis des années, des siècles et des millénaires, c’est une série de dissonances cognitives, de traumatismes (visant peut-être à une légère fragmentation de l’égo ?), afin de nous faire intégrer les nouvelles compréhensions, l’oeuvre au blanc. Tout ceci est orchestré de main de maitre. Ca fait peut-être des milliards d’années que ce processus est utilisé, qui sait. L’Univers est si vieux et vaste...

    En tout cas ce sont les conclusions auxquelles j’aboutis. Nous vivons dans une Société du Spectacle qui s’étale sur plusieurs plans de la Vérité. Nous venons de franchir le premier plan, en nous apercevant massivement de la grande manipulation de nos dirigeants, mais il y a encore d’autres tombés de rideaux à venir.



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 8 décembre 10:40

    Tout était effectivement prévu. Mais le but attendu n’est pas celui qu’on croit.
    Nous sommes continuellement endoctrinés, manipulés, et soumis aux violences, miseres, haines, et traumas.
    Il s’agit d’une ingénierie sociale globale qui vise à provoquer notre émancipation individuelle et collective : plus on est oppressés, plus on cherche à comprendre.

    Grace au net, plus on comprends, en prenant le soin de multiplier les points de vue dans toutes les directions (géopolitique, sciences, religions, spirtualité, hermétisme... ), plus on a une vue générale et une approche pertinente de la Vérité.

    Si nous répondons par la violence, ça ne fait que retarder l’issue, qui sera l’ordre. Soit nous finissons par disparaitre, avec les cataclysmes, les guerres et les dictatures (le plan du Nouvel Ordre Mondial en cours d’exécution) soit nous nous émancipons : on comprends l’ensemble, on fait la paix avec soi-même, avec les autres, et on agit de manière optimale en utilisant les formidables ressources que nous avons encore à disposition (Internet étant l’outil suprême, notre 6eme sens collectif).

    Malheureusement, les manifestations ont le germe de la violence, car quoi qu’il arrive, même en se voulant pacifiques, il y a trop de haine de tous les côtés, et des infiltrés etc., c’est toujours voué à partir en sucette si ça prend de l’importance. En ce moment même, les manifestants se font déjà gazer, à 2 doigts de gerber. La tension monte, et il n’est que 10h33. On risque de prendre une rouste, des 2 côtés, et ce sera une victoire pour le Système, qui nous cloisonnera encore plus.

    Comprenons que la politique n’a aucune chance de résoudre la situation. Si nous voulons gagner le combat de notre vie : nous devons arrêter de se juger les uns les autres, on fait la paix avec soi-même, autrui, on comprends bien mieux les choses, et on franchis les étapes de l’être. Il faut être bienveillant, curieux, empathique et optimiste : en cultivant ces qualités, le reste vient tout seul. Si on se laisse piéger par la haine, on se bloque intérieurement, et on perd des années à tourner en rond.

    Seul un établissement de Démocraties dans l’ensemble du monde, toutes coordonnées et en paix, pourra nous faire prendre une direction permettant de nous sauver. Et seule la non-violence et les armes pacifistes peuvent nous aider à y parvenir. Il faut penser avec intelligence, et se mettre au même niveau que notre adversaire. Il a 10 coups d’avance sur nous, depuis toujours. Tombons dans la violence, jouons à son jeu, et perdons nos libertés.



  • 9 votes
    Deepnofin Deepnofin 3 décembre 14:39

    @medialter : moi, votre ami ? Vu comment vous me crachez à la gueule avec votre mépris d’être supérieur, et jugez de ce que j’ai dans la tête comme si vous y étiez, votre comportement est plutôt celui d’un gros con qui ne cherche pas à écouter ni à à comprendre mais simplement à déverser sa haine intérieure, en faisant passer ses propos péremptoires pour une fine analyse sociologique d’un monde que vous êtes le seul à comprendre de A à Z. Belle omniscience, " l’ami ". Vous m’avez cerné à la perfection en seulement 3 lignes, car en effet, je chéri totalement les causes des conséquences que je combats, et c’est vraiment ça que j’ai remarqué sur le terrain. Bingo, quel talent.

    Votre démarche, avec ces 2 commentaires, est ce que ce serait pas finalement un vomi de frustration intérieure ? Genre "moi ça fait des années que j’essaye de comprendre la situation et que jvais au fond des choses. Ca fait des années que j’essaye d’expliquer aux gens ce qui se passe, mais on m’a toujours méprisé et traité de conspi. J’en ai beaucoup souffert ; aussi, à cette époque où l’on voit fleurir des Gilets Jaunes, je ne peux que me dire que ce sont tous des électeurs de macron, tous des gens superficiels qui viennent d’arriver dans le game et de comprendre qu’on vit pas chez les Bisounours... non mais quelle bande de nazes".

    Vous voyez, moi aussi je peux être méprisant, à juger autrui comme une merde, et sans doutes me tromper lamentablement (je vous le souhaite en tout cas).
    Perso j’ai rejoint le mouvement il y a 3 jours seulement car j’avais un fort à priori au début. Mais jme suis mis à y voir ce que je fantasme depuis 3, 4 ans (et oui j’suis un puceau comparé à vous) : l’officialisation du basculement idéologique marquant le début de l’union populaire, dernière solution pour essayer d’atteindre une révolution pacifique. L’Islande a réussit des exploits car son peuple était uni. Nous n’arriverons à rien tant que nous nous chieront dessus les uns sur les autres. C’est exactement ce que veulent nos dirigeants. Voilà pourquoi je trouve ce mouvement magnifique, bien que forcément imparfait. Les discussions que j’ai eu avec ces GJ m’ont prouvé ce que je constatais déjà dans les covoiturages et sur le net depuis des années : les gens ne sont pas dupes. Certes, la plupart ne creusent pas forcément bien loin, car ils ont une vie ; mais à force d’oppression, de dégout, de colère contre tout ce qui arrive, il vient mécaniquement un moment où le peuple commence à s’unir et à se sortir les doigts du cul. Selon moi, et selon bon nombre d’entre nous je crois : ce moment est arrivé.

    On verra bien en janvier en effet. Mais je peux vous dire une chose, "mon ami" : je sais ce qu’il en est pour moi, et même si d’aventure le mouvement des GJ s’estompait après une miette d’obtenue comme vous le prévoyez, moi j’arrêterai pas de militer pour l’union du peuple et pour qu’il fabrique sa démocratie, et c’est pareil pour un bon nombre d’entre eux. Notre fusible collectif a sauté. Et je suis convaincu que des tas de gens pensent comme moi, et sont prêts non pas forcément à prendre les armes (moi, non, surtout pas de violence en ce qui me concerne), mais à vouer leur vie pour cette cause, la seule qui puisse nous sauver, si tant est que ce soit encore possible.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès