• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

ecometa

ecometa

Vouloir agir différemment implique de penser autrement !

Pour paraphraser Albert Einstein  :"Résoudre un problème, des problèmes, nos problèmes, quels qu’ils soient, implique indubitablement un niveau de conscience supérieur à celui qui l’a créé.

J’entends oeuvrer à une nouvelle façon de penser : métaécosystémique ! 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 49 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    ecometa ecometa 9 mars 2019 14:17

    Une véritable incurie journalistique ! De vrais "trou du cul m’as-tu-vu" !

    Et le passage sur Macron qui dit ne pas être l’homme du "système" et bla bla bla du pur sophisme et du pur cynisme ; de toute façon, il lui suffit de convaincre 17 % des électeurs et l’affaire est dans le sac ! Système démocratique et républicain ? une vraie "Ripoublique ploutocratique " !

    Pourquoi ne pas montrer son couplet tenu sur les pauvres à Grand-Bourgtheroulde : quel épris du peuple !

    "Une partie du traitement de la pauvreté est dans la personne en situation de pauvreté. Pas dans le face à face entre ceux qui profiteraient et d’un côté et ceux qui seraient les vaches à lait de l’autre. Elle est dans un travail collectif très fin. Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent ".

    Les profiteurs seraient les pauvres et les vaches à lait les riches ! Il nous explique, raisonnement au raz des pâquerettes, sophiste et cynique, que le problème de la pauvreté ce sont les pauvres eux-mêmes.

    Bien sûr, concernant cette pauvreté grandissante, le système économique capitaliste, désormais voué au financiarisme, si tant est qu’on puisse le qualifier de réellement « économique » au sens complexe du terme, de « sociétal » : n’y est pour rien ! Pas plus une rationalité portée au rationalisme, à son paroxysme, et pas plus une « concurrence délétère contre des pays moins disant sociétalement ! Ni ce libéralisme mondialisé, qui nie les Nations, la République, la justice sociale, la société et même l’exploite ! Ni le libre-échange porté au libre-échangisme ! Pas plus un dirigisme gouvernemental à la botte des « Bilderberg » et de son corollaire la « trilatérale » ! Tout ceci n’y est pour rien !

    Un vrai cauchemar !



  • vote
    ecometa ecometa 15 février 2019 07:43

    Je ne suis pas entièrement d’accord avec Jacques Sapir !

    Oui il y a une complexité technique , mais ce n’est pas le problème des représentants élus ; c’est celui des institution républicaine, des grands corps de l’État, des hauts fonctionnaires qui malheureusement, et certains hauts responsables en la matière le disent et le regrettent ; ces grands services ne servent plus l’État ; la République, mais le prince et sa ploutocratie !

    Le problème ne vient pas des institutions, du moins pas principalement, mais de l’usage qui en est fait par certains et qui n’a rien de démocratique !

    Il convient même, pour le système ploutocratique de détruire ces grand services car il faut alimenter le système ploutocratique autrement il va s’écouler : il s’écroulera !



  • 2 votes
    ecometa ecometa 15 février 2019 07:28

    @maQiavel
    Ce sont les contraintes du patronat ; celles du monde de la grande et moyenne entreprise auquel toute la société se trouve réduite ! Ce sont celles du financiarisme, de l’affairisme ! Ce sont celles du libéralisme économiqye et de son corollaire le libre-échangisme ! 

    Quand aux contraintes sociétales qui devrait être principales économiquement parlant, elles ne sont qu’accessoires ; voire : elles n’existent pas ! 



  • 1 vote
    ecometa ecometa 10 février 2019 10:25

    @ecometa

    Emmanuel Macron n’a donc pas annoncé une revalorisation du Smic de 100 euros par mois, mais une augmentation du salaire des travailleurs touchant le Smic. Pourquoi est-ce différent, et comment se décomposent ces 100 € ? Et à partir de quand... en juin 2019... VS immédiat pour les riches dont Berléand...

    1-Une revalorisation du Smic de 1,8 % Au 1er janvier 2019, le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) sera revalorisé de 1,8 %. Chaque année à la même date, le Smic bénéficie d’une hausse mécanique, calculée, entre autres, sur l’inflation. (calculée de façon bidon par l’INSEE)
    D’un montant de 1.498,47 euros brut, soit 1.184,93 euros net, le Smic devrait passer, après cette revalorisation, à 1.206 euros net. Cette somme correspond environ à 21 euros, qui s’inscrivent directement sur la fiche de paie des salariés touchant le Smic.

    2- Une baisse des charges salariales Outre ces 21 premiers euros, l’Élisée ajoute, pour obtenir l’augmentation de 100 € par mois annoncée par Emmanuel Macron, 20 € de baisse de charges salariales. (Les charges sociales sont des revenus différés… donc des revenus en moins arrivé un moment)

    3- L’augmentation de la Prime d’activité Comment augmenter un travailleur au Smic "sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur" comme l’a promis Emmanuel Macron ? En agissant sur une prestation sociale : la Prime d’activité.
    Constatant "un état d’urgence économique et social", le chef de l’Etat a choisi d’accélérer l’une de ses promesses de campagne, à savoir l’augmentation de 50 % de la Prime d’activité, issue de la fusion du RSA activité et de la prime pour l’emploi en 2015. Plutôt qu’étaler cette augmentation au long de son quinquennat, le président a choisi de tout faire en une fois. C’est ainsi qu’il compte ajouter 60 euros au 20 euros + 20 euros déjà mentionnés, et arriver à 100 €.

    Mais tous les salariés au Smic ne bénéficient pas de la totalité de la Prime d’activité, dont le montant est calculé en fonction de la situation familiale, montant qui décroît pour celles et ceux qui gagnent entre 1 et 1,2 Smic. Enfin, cette prime n’existe plus pour les salariés à temps partiel, qui gagnent la moitié d’un Smic. Le compte n’y sera pas et même de beaucoup pour beaucoup des SMICards !

    Berléand devrait fréquenter un peu plus les réseaux sociaux, à condition de faire des choix intelligents en termes d’entendement,il serait nettement mieux informer sur ce qu’est la réalité économique pour un trop grand nombre ou pour un petit nombre de grands favorisés dont il est ! !



  • 2 votes
    ecometa ecometa 10 février 2019 08:52

    Ce qu’il ne sait pas Berléand c’est que ces 10 Mrds € c’est du pipeau ; le seul instrument, il serait musicien, que sait jouer MACRON !

    Je pensais que Berléand avait un état de conscience un peu plus élevé... que ce que nous vivons n’est pas une crise économique mais une véritable arnaque économique ou le peuple est littéralement spolié  !Que le financiarisme a tué le travail : pourquoi favoriser le travail meilleur système de répartition en économie, puisque l"agent fait de l’argent...mais que pour les très riches ?

    Ce qu’il ne veut pas voir c’est que Macron à jouer la violence, la provocation, bien plus que les "gilets jaunes" qui voulait manifester mai on leurs a interdit dès le départ.

    Que Macron a clairement joué le pourrissement de la situation afin de diviser et les Français un peu trop "pro-gilets jaunes"... mais voilà le mouvement dure ! 

    Vous vous rebnez compte que vous êtes le seul à oser ... mais quelle misère intellectuelle des journaleux !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité