• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Mr.Knout

Mr.Knout

Trosko-fasciste, melancholepeniste,revolutionnaire et réactionnaire. Conspirationiste du système, idiot utile et propagandiste,sioniste pro palestinien,islamophile et phobe,antisemite,raciste,...ah oui bisounours et bête immonde.
 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3199 0
1 mois 0 6 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Mr.Knout Mr.Knout 12 décembre 2020 14:33

    La facilité avec laquelle nos services neutralisent à l’avance les tentatives d’actions violentes de l’ultra gauche et de l’ultra droite, contrairement à celle mues par l’islamisme devrait en faire réfléchir quelques uns ici.



  • 2 votes
    Mr.Knout Mr.Knout 11 décembre 2020 19:06

    Tout ce petit monde est pollué par la subversion "par le complotisme" opéré par le département d’état des EUA (CF : "Rogue state" et "Killing hope" de William Bloom), tout leurs sujets sont une copie conforme des bouquins qui ont inondés l’occident en 70/80, parlant de complot "communistes" mondiale contre la propriété privée et la liberté, et distribué par le club reader digest pointé du doigt dans "la fabrique du consentement" de Chomsky et Herman. Des rebelles qui militent pour le statu quo, splendide, citant fièrement George Orwell sans rien comprendre à Emmanuel Goldstein.

    Mais, la où vous vous trompé selon moi, maQiavel (tiens le Q de qanon, umm umm, girouette ? Avocat du diable ? Plaisir de contredire ? ou quenelle peut être ?) c’est sur l’échelle de valeur entre le totalitarisme soviétique et celui qui finalise sa mise en place (très loin des fantasmes des fils d’avox, qui comme dit plus haut ne sont qu’un héritage brouillon de la subversion étasunienne).
    Le totalitarisme marchand est bien pire, juste une bête et simple marchandisation globale, jusqu’au plus subtiles couches du vivant, mais qui n’offre aucune aspérité sur laquelle presser, qui absorbe sans sourciller toutes les révoltes, impossible à identifier voilé dans le flou d’idéologies criardes mais obsolètes et qui ne laisse aucunes possibilités d’effondrement inertiel qui n’entraînera pas dans sa chute l’humanité toute entière ou presque.



  • vote
    Mr.Knout Mr.Knout 11 décembre 2020 14:02

    @yoananda2

    Je fais de mon mieux pour communiqué avec les gens qui pensent parfois à l’opposé, je hais l’anathème et l’amalgame même si j’y cède parfois avec les insupportables de tout bords. Je ne suis pas aussi précis et clair que certains ici, j’en suis désolé, j’ai arrêter l’école bien avant qu’on y apprenne l’expression écrite avec plus de précision.

    Etant très à "gauche" mais très attaché à mon héritage culturel et persuadé qu’une économie solidaire va de paire avec une identité partagée, j’ai appris à manier les concepts liés à l’identité avec plus de finesse pour contrer la bêtise, les tendances à l’anathème et à l’amalgame qui pollue mon bord politique.. J’encourage les identitaires à le faire, il y a d’autres mots, moins précis certes mais suffisants pour exprimer les opinions ethno-differentialistes (que le gogochistes appel neo racisme à tort), ethnies, par exemple, qui mêle ascendance culturelle et génétique et permet d’affirmer une identité partagée en laissant une porte ouverte aux exceptions. Je pense qu’on a atteint un point de non retour dans le melting pot, souhaiter un retour à une homogénéité ethnique implique d’apprécier clairement toutes les conséquences très négatives que cela imposerait et je cherche donc à tirer les deux bords extrêmes sur le sujet vers un centre raisonnable, l’abandon de l’obsession génétique d’un coté et l’entêtement dans le relativisme culturel de l’autre sinon nous sommes condamnés à la globalisation et l’extinctions des différences culturelles, pour moi tout aussi catastrophique que celle de la biodiversité pour l’avenir de l’être humain.
    Quand on souhaite ardemment un changement, quel qu’il soit, on commence par un choix fort des mots et concepts si on adapte notre langage c’est plus de la politique mais de la communication et on y affaiblis nos convictions. Race vous renvoie au racisme ce que vous n’êtes d’évidence pas même pour des gens plus modéré que les "anti racistes".

    Par contre je dois mal m’exprimer sur les comportement, je vais faire simple.. Je ne nie pas l’influence génétique, je dit juste que l’influence de l’environnement donc de la culture est plus prégnant dans les sociétés humaines, un comparatif des comportement sociaux de différentes société traditionnelles (chasseurs cueilleurs, éleveurs nomades et semi nomades, cultivateurs) le montre clairement (un bon résumé dans "le monde jusqu’à hier" de Jared Diamond , pas un chef d’oeuvre mais de nombreuses données à décortiquer)
    La génétique c’est une prédisposition à des comportements mais c’est l’environnement, dans la majorité des cas, qui détermine son expression.
    Quand à l’addiction, prenez les rats tout aussi prédisposés que l’homme à l’addiction, changez l’environnement sans réduire l’accès aux produits addictifs et vous pourrez accentuer ou faire disparaître les comportement liés à l’addiction, j’extrapole mais je ne pense pas que ce soit exagéré d’étendre l’influence de l’environnement sur une prédisposition génétique à d’autre comportements prédisposés génétiquement.
    Je reconnais que le sujet est complexe et que les conclusions varient d’un individu à un autre, d’une société à une autre, j’exprime une conviction mais reste ouvert à la discussion, ces sujets étant top pollués par les idéologies.



  • vote
    Mr.Knout Mr.Knout 10 décembre 2020 16:20

    @yoananda2

    "le mot race en français à une origine biblique à la base "
    Plus précisément d’un texte religieux suprématiste, que je trouve être une des premières pollutions étrangères sur notre identité.

    Le concept de sous groupe en biologie est pertinent pas celui de race Il y a autant de différences génétiques dans un sous groupe qu’entre sous groupes, c’est un fait scientifique. On sait déterminer les sous groupes pas les races
    Je ne vois vraiment pas l’intérêt de continuer d’utiliser ce concept flou alors qu’il y un nombre suffisant de mots pertinents pour défendre vos théories ; Théories que je ne disqualifie pas complètement, et certainement pas pour une raison de correction morale mais que je discute sur certains points.
    Si il y a de fortes évidences sur l’influence de la génétique sur toutes les formes d’intelligence et sur les comportements, il n’y en a point à ce jour en ce qui concerne la culture, pour moi sous produit de l’environnement. J’ajouterais que la culture prend le pas sur la génétique pour les comportements, les recherches sur l’addiction, une prédisposition génétique, par exemple sont assez significative à ce sujet.

    "Il est vrai que la question de la race est polluée par le 20ème siècle et par ceux qui sont restés enfermés dedans.
    En attendant, la question raciale revient sur le devant de la scène, et le plus souvent portée par ceux la même qui nient son existence ou son importance"


    Je ne dit pas le contraire, le mot racialiste est assez clair il me semble, comme le mot raciste que j’ai rarement l’occasion d’utiliser vu que je n’en lis ou croise que très rarement. 

    "Quand au peuple français, laissez le la ou il es, que je sache vous n’êtes pas mandaté pour parler en son nom. "

    Je ne parle pas en son nom, je parle de son histoire, de ce qu’il à produit, montré, de son identité et de sa colonisation culturelle par une culture du même sous groupe et pourtant très différente de la sienne dans ses concepts fondamentaux.
    Et je ne parle que de mon point de vue, je n’ai pas la prétention de détenir la vérité absolue, ou de la trouver chez d’autres



  • 1 vote
    Mr.Knout Mr.Knout 10 décembre 2020 12:19

    @yoananda2

    Le mot race à une signification bien précise, valable pour les espèces sélectionnées artificiellement.
    La race est un concept sans aucuns fondements biologique ou anthropologique en ce qui concerne l’être humains et son utilisation par les racialistes de tout bord sert le totalitarisme anti identitaire que vous appelé "anti race" en disqualifiant tout discours sur la nécessite d’une identité commune. Identité qui se construit par la langue et la culture et non par un simple phénotype Les racialistes s’obstinent sur une particularité insignifiante du métissage, le brassage génétique et les différences anthropologiques alors que le fond du problème est le relativisme culturel et plus généralement le multi-culturalisme.
    Le peuple français, depuis ses origines celtes, n’a aucun probleme avec l’origine génétique des individus qui se présentent sur son territoire, cette polémique stérile est une des nombreuses marques de la colonisation culturelle anglo-saxonne.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité