• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

jjwaDal

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 189 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 2 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    nefertari 27 octobre 2015 16:20

    La dépénalisation de l’homosexualité devrait être universelle si on accepte l’idée qu’elle ne résulte pas d’un choix de mode de vie mais nous est imposée par quelque chose ne dépendant qu’accessoirement de l’individu qui a cette orientation. Pénaliserait-on l’autisme par ex ? Non. pourquoi ? Parce que c’est reconnu sans passion comme un comportement résultant d’une anomalie dans la façon dont leur cerveau fonctionne (erreur de fabrication probable). Et l’homosexualité serait un choix, comme celui de lire "le figaro" de manger bio, d’être végétarien, de croire en Dieu, de voter socialiste ?...
    Il semble bien que non.
    Notre système hormonal est fondamental et relativement ancien, avec fort peu de variations entre espèces. A priori la science nous dit que tout incident frappant le système hormonal des rats, des alligators ou des mouettes aurait un impact similaire sur nous (pondéré par nos facultés intellectuelles, mais on voit leurs limites quand nous "tombons" amoureux de quelqu’un).
    Or la science des "imposteurs endocriniens" semble avoir démontré que des polluants omniprésents dans notre environnement depuis moins d’un siècle ont un impact vérifiable et vérifié sur de nombreuses espèces. Des "épidémies" de comportements homosexués de masse ont été décrits dans des espèces très variées et en laboratoire un chercheur fait une souris lesbienne et un rat homosexuel à volonté s’il dispose des outils. Aucun rapport avec notre espèce ? on peux en douter sérieusement. Perso je suis hétérosexuel et suis bien conscient que cela ne résulte nullement d’un choix, d’un courage, d’une maturité quelconque. Just the way it is...
    J’écoutais Vladimirovitch en parler. Il ne fait que vouloir encadrer le prosélytisme homo en oubliant qu’aucune propagande ne fera un homo d’un hétéro (je serai totalement convaincu si on pouvait vérifier le sexe du cerveau des homos et hétéros à volonté, je doute que ce soit actuellement faisable.
    Au bénéfice du doute je met l’homosexualité dans la même catégorie que l’autisme donc mon opinion est claire sur le sujet... smiley



  • vote
    nefertari 14 août 2015 22:34

    Non... Aucune chance que les sondes "Viking" aient pu détecter une forme de vie martienne en surface dans les années 70. On connaît beaucoup mieux via "Curiosity" la chimie de surface des sols martiens et cela conforte la principale hypothèse des peroxydes mise en avant à l’époque pour expliquer le résultat de certaines expériences. On connaît aussi via l’expérience embarqué sur "Curiosity" le niveau de radiation au sol et donc les échantillons prélevés par les "Vikings "à qq cm de profondeur étaient forcément grillés. Il en est autrement d’échantillons forés dans des roches sédimentaires qui ne sont en surface que depuis assez peu de temps et qui ont le bon âge pour avoir hébergé une ancienne forme de vie martienne... A échéance de quelques années l’équipe qui a identifié (au sol) la présence de méthane dans l’air martien et surtout un pic d’émission il y a quelques mois (pointant vers un réservoir souterrain relâchant ponctuellement un panache localement) a bon espoir de faire une mesure du rapport isotopique de C dans le méthane et d’avoir un indice fort de son origine biotique ou non. " The jury is still out" comme on dit. Je conseille le visionnage de toutes les conférences données par l’équipe gérant "Curiosity" depuis son arrivée sur Mars (http://www.ustream.tv/nasajpl) pour ceux que l’anglais non sous-titré n’effraie pas. Ce qu’on a trouvé est bien plus passionnant (parce que c’est vraiment vrai...) que les divas, pyramides, cranes, rongeur, etc.. hantant supposément les plaines martiennes.



  • 1 vote
    nefertari 18 juillet 2015 10:47

    Sapir a dèjà répondu concernant les armateurs et l’église. Il devrait lire un peu pour s’informer et éviter les bêtises. Concernant le peu de réformes effectives depuis janvier 2015, Varoufakis a déjà dit explicitement sans aucun démenti, que le deal était "ne faites pas de réformes avant la conclusion d’un accord global" (sous entendu n’écrivez pas le script nous allons le faire à votre place). L’ex-ministre des finances confessera qu’ils se sont vu reprocher ensuite au parlement européen de n’avoir "rien" engagé de concret depuis janvier (le début de la crise aigüe remonterait-il à janvier par hasard ?). A la louche, l’Eurogroupe ne voulait pas de ce changement de pouvoir et ils ont tout fait pour enfoncer directement ou non Siriza.
    Face à de vrais amateurs les allemands se sont fait plaisir. smiley



  • 1 vote
    nefertari 3 décembre 2014 17:32

    Un discours que je trouve assez peu novateur. La question du début même sous l’angle de la science ressemble forcément aux questionnements autres et la possibilité que quelque chose soit, qui ne peut pas ne pas être, n’est causé par rien et est la cause de tout, n’est nullement un tabou pour la science.
      A ce titre les conférences de Lawrence Krauss, comme ici, en disent bien plus long à la fois sur l’état actuel de nos réflexions en cosmologie et sur l’ampleur des incertitudes dont nos observations du monde réel sont la cause.
      Balayer d’un revers de main les théories de multivers me semble ridicule. Nous avons tout de même appris que la vie est issue de la même matière que la non-vie (juste un fonctionnement différent), que notre code de fabrication est (sur Terre) celui des autres formes de vie, que quasiment toutes les étoiles ont des planètes, et qu’en résumé des tas de choses peuvent se passer sur un laps de temps immense avec un nombre d’essais collosal, sans imputer une logique créatrice à l’oeuvre en sous-main.
      Que l’univers qui est le nôtre soit piloté "de l’extérieur" n’est pas non plus hétérodoxe aujourd’hui. Krauss dit lui-même que la matière ordinaire semble être un composant infime dans le bilan massique et énergétique de l’univers et que le "vide" ou le "néant" au vu de nos découvertes récentes semble ne pas exister en fait.
      On peut douter de l’absence de mécanismes de censure cosmique nous interdisant de confronter la bonne théorie à l’élément de la réalité la discriminant. Mais ne pas tenter notre chance serait dommage ...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité