• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

poetiste

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 356 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 4 votes
    poetiste 12 novembre 2011 10:49

    Là, nous n’avons pas affaire à un capitaliste isolé mais à un État capitaliste expansionniste pour lequel la qualité de vie n’est pas son affaire.
    Ok, nous sommes décadents du fait que ce ne sont pas les plus travailleurs qui reçoivent le fruit du travail mais les plus malins, les plus usuriers, les plus spéculateurs.
    Les cigales gagnent des fortunes et les fourmis applaudissent sur les stades de foot ou aux jeux d’argent télévisés, ça les fait rêver et perdre du terrain de ce fait.
    OK, l’investissement n’a plus que la solution que de s’exporter, et nous avons un max de chômeurs.
    Certes, il y a une activité à reprendre mais certainement pas sur le mode activiste de la Chine qui semble faire fi de la condition humaine égalitaire en son propre pays et exploite l’Afrique en connivence avec les dirigeants de certains de ces pays africains, sorte de néocolonialisme.
    Les nouveaux riches donnent des leçons aux vieux riches qui se vautrent dans des spéculations financières suicidaires et leur productivisme est exactement ce qu’on a fait aux deux siècles derniers.
    Il est presque rassurant ce Monsieur Jin Liqun mais le productivisme obsessionnel avec l’usure financière qui s’ensuit et la crise, s’il n’en est pas encore arrivé là, ça ne saurait tarder.
    L’histoire du veau d’or ne se réinvente pas, elle se répète, le nerf de la guerre comme motivation unique, ça fait des hommes robots dans la grande machine à sous.
    Quand le problème humain sera réglé en Europe, on y verra plus clair mais ça demande une révolution des consciences et ça, on ne sait plus faire.
    Indignons-nous aussi contre les vieilles nouvelles idées de la Chine !!



  • vote
    poetiste 8 novembre 2011 13:47

    "Pas une invitation à détester son prochain mais à l’écarter".
    Voilà ce que l’on peut entendre comme ineptie de toute beauté chez un philosophe qui a oublié de passer chez son psy.
    Il ne comprend pas cet énergumène pas sorti de la faculté que l’indifférence est une violence et peut-être la pire de toutes et qu’elle fait son chemin dans les dites "démocraties".
    Onfray a un gros problème avec sa culture. Il a dû être culpabilisé, le pauvre petit, quand on lui demandait d’aller à la messe.
    Alors, il invente une nouvelle éthique, tiens donc !! Il veut remplacer Jésus Christ qui lui a fait tant de mal. Je ne le suivrai pas sur cette voie de garage.
    Un philosophe érudit dont on pourrait attendre beaucoup mieux quand même !
    Onfray, je te mets 2 sur vingt pour ta copie. Je suis prof à la faculté de la vie moi, pas à celle des discours et cours magistraux orientés dans une université d’été.
    Ah ! Ce que je regrette Jankélévitch sur France Culture !



  • vote
    poetiste 8 novembre 2011 13:25

    bebol a raison, ils nous auront à l’usure aux deux sens du terme, les gros pleins de sous au gros sale air.
    Mais à ce jeu de la roulette russe, quand on fait confiance au hasard, il fait tellement bien les choses que la balle sera pour ceux qui se cachent derrière les multinationales anonymes.
    Il faut faire fi du fiduciaire quand la confiance est réduite à une peau de chagrin et les billets de banque à la monnaie de singe.
    Politiques, hommes de "gauche", philosophes, tous ont lâché la bride pour la finance et pas un pour s’indigner du fossé qui se creuse comme une fatalité entre riches et pauvres.
    Ça discute, ça ratiocine, c’est leur tasse de thé et leur crémerie en laquelle ils prennent le beurre et l’argent du beurre.
    Allez voir la vidéo sur l’abbé Pierre sur ce site, qui révèle bien la profondeur de toutes les hypocrisies.



  • 3 votes
    poetiste 4 novembre 2011 08:44

    @Techouva

    Tu me mettras 10 kilos de cette daube là, moi, j’adore ça. Mais si tu n’aimes pas ça n’en dégoute pas les autres. Et toi, tu fais quoi à part la sous daube ou rien du tout ?
    Juste un bémol, le trio Rosenberg n’est pas obligé de montrer qu’il sait faire aussi bien qu’un autre trio prestigieux en insérant de ses phrases musicales.(Trio Paco de Lucia,Al Di Meola,John Mc Laughlin).
    Merci Spartacus !



  • vote
    poetiste 2 novembre 2011 23:01

    @ mehdite

    J’aime ne pas comprendre qu’un autre me dise que je n’ai rien compris, ça met du mystère dans la vie.
    Toi qui a tout compris et plus rien à comprendre, comme ta vie doit être triste. Avoir tout compris et ne pouvoir le partager avec d’autres : comme tu dois te sentir seul.
    Par dépit tu fais pouet,pouet ! Expression on ne peut plus frustre, un cri qui ne traduit pas ton immense savoir.
    Autant en emporte le virtuel et l’anonymat qui est en sécurité derrière l’ordinateur. J’ai pour toi une admiration béate : Pouet,pouet !!

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès