• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

micnet

micnet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/02/2016
  • Modérateur depuis le 17/03/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 54 1065 4230
1 mois 4 113 240
5 jours 1 11 24
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 12 12 0
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    micnet micnet 28 février 2016 00:16

    @maQiavel

    Précision importante : je pense que cette idée de formation via des experts ayant des opinions contradictoires est intéressante pour des citoyens possédant déjà quelques notions scientifiques de base qui, du coup, pourront effectivement approfondir le sujet en question. De ce point de vue, si on peut réunir des experts et des enseignants aux idées réellement contradictoires (mais là je demande à voir), alors pourquoi pas.

    Par contre, concernant des individus tout à fait novices en la matière, cela me semble complètement irréaliste de les confronter à des experts qui leur expliqueront des notions contradictoires. Ils n’en tireront rien, n’ayant pas les outils minimums leur permettant d’exercer leur esprit critique. A la limite, ce serait presque mieux qu’ils n’aient qu’un seul son de cloche idéologique ce qui leur permettra d’acquérir au-moins quelques basiques...



  • 1 vote
    micnet micnet 28 février 2016 00:01

    @maQiavel

    "la formation et les enseignements seront fait par des experts ayant des avis contradictoires …Donc, le conditionnement idéologique ne peut pas se faire que dans un sens …"

    ---> J’ai plusieurs remarques à ce sujet :

    1 - Testart parle de 2 modules de formation qui se feront sur 2 week-end. Sincèrement, je ne vois pas ce que pourront apprendre des individus qui n’ont aucune base scientifique en seulement 2 week-end mais enfin bon, admettons...

    2 - Si on ajoute à ça le fait que, soit-disant, les enseignements qui délivreront ces formations auront de réels avis contradictoires (ce dont je doute fortement) alors je ne vois vraiment pas ce qu’il sera possible d’en retirer : si on explique un jour une chose à des individus novices en science et son exact contraire le lendemain, il risque d’y avoir quelques bugs cérébraux...

    Sincèrement MaQ, même si sur le papier cette histoire de formation est intéressante, en pratique je ne vois pas comment ça peut fonctionner. Ou alors je n’ai pas tout saisi et je vous serais reconnaissant de me réexpliquer tranquillement smiley



  • vote
    micnet micnet 27 février 2016 18:33

    @maQiavel

    "Lorsqu’une personne propose une institution, son idéologie, on s’en fout, "

    ---> On s’en fout sauf si, comme vous l’avez d’ailleurs mentionné plus haut, l’idéologie de la personne a des répercussions sur ladite proposition quand bien même cette dernière serait excellente. Ce n’est pas pour rien que j’ai évoqué l’histoire de la "neutralité idéologique" dans la formation des citoyens. Testart, lorsqu’il parle de la nécessité d’avoir des experts ayant un avis contradictoire, enfume un peu son monde car il sait très bien que le "conditionnement idéologique" des citoyens sur les questions scientifiques se fera en amont, c’est à dire au-travers des formations et des enseignements, et qu’ensuite même si l’on confronte différents experts à ce collège de citoyens, ces derniers auront de toute façon leur avis déjà préétabli.

    Si Testart n’avait pas évoqué cette histoire de "formation" (terme que l’on peut traduire par "conditionnement"), vous auriez eu raison de signaler que ma digression sur l’idéologie de Testart était hors de propos mais dans ce cas précis, elle a au contraire toute son importance.

    Bon sinon ravi que mon ébauche de proposition vous paraisse sensée smiley 



  • vote
    micnet micnet 27 février 2016 17:27

    @maQiavel

    "Personnellement, les questions de personnes ne m’intéresse pas du tout, simplement parce que je ne suis moi même qu’un être humain très imparfait et que je me vois mal enlever la poutre à l’œil du voisin tout en sachant que j’en ai peut être une plus grosse dans mon œil"

    ---> Rassurez-vous, ce n’est pas avec le baobab que j’ai moi-même dans l’oeil que je chercherais à retirer la paille qui est dans celui de Testart (du reste, le bonhomme avait aussi de bons côtés) smiley ! Plus sérieusement, je ne critique pas la "personne" mais son idéologie, ce qui me semblait important à mettre en avant, notamment compte-tenu du problème que j’ai soulevé concernant la neutralité des formations.

    "A mon avis, on n’y coupera pas, il faut faire des jugements de valeurs concernant ces formations. Mais ce qui est intéressant, c’est que dans le processus, les citoyens tirés au sort peuvent demander l’intervention d’experts qu’on ne leur a pas présenté , c’est aussi une façon de rectifier partiellement le tir quant à l’absence d’objectivité."

    ---> Oui c’est intéressant qu’il y ait l’intervention d’experts, c’est à dire l’intervention de ceux qui ont le savoir scientifique, quelle que soit leur idéologie par ailleurs. On a donc en quelque sorte un "régime mixte" entre une démocratie de citoyens tirés au sort et une aristocratie de scientifiques smiley. Mais je pense que cela pourrait encore être perfectible (cf réponse plus bas)

    "Qu’en pensez-vous ? Et surtout, avez-vous une idée pour pallier au problème que vous avez soulevé ? "

    ---> Une idée, c’est beaucoup dire mais peut-être un commencement de début de proposition qui ressemblerait à ceci : pourquoi ne pas imaginer d’une part un collège de citoyens tirés au sort mais qui n’auraient pas nécessairement de formation scientifique à la base, et qui auraient simplement à prononcer un avis "éthique" et non scientifique sur des questions, et d’autre part un collège de "scientifiques", également tirés au sort pourquoi pas, et qui, eux, auraient a se prononcer sur l’aspect scientifique des questions. Dans mon esprit, cela aurait le même rôle que l’assemblée nationale et le sénat avec un système de navettes entre les 2 collèges en cas de désaccord. Est-ce qu’un tel système vous paraîtrait jouable ou est-ce complètement déconnant ?



  • vote
    micnet micnet 27 février 2016 16:20

    Ah, ah Jacques Testart ! Pardon de personnaliser un peu ce débat d’entrée de jeu mais il se trouve que j’ai connu un peu le bonhomme pour avoir passé une année dans son laboratoire à l’INSERM du temps où j’étais étudiant. J’ai pu alors apprécier son "humanitude", comme il dit, et sa grande ouverture d’esprit notamment lorsqu’il parlait politique avec ses collègues : c’est un gauchiste primaire, militant de ’ras l’front’ ce mouvement antifasciste opposé au FN des années 90-2000. Pour Testart, tout électeur du FN est un facho, point barre.

    Voilà, cette entrée en matière, bien que hors-sujet en apparence, me paraissait intéressante dans la mesure où il est important de connaître l’idéologie de celui qui s’exprime !

    Quant au fond de la vidéo, l’idée d’ensemble de faire participer de manière citoyenne des individus qui auront une formation sur le sujet concerné me semble intéressante (d’autant plus intéressante que cela permet d’impliquer des individus à la vie publique) mais se posent alors les questions suivantes : comment et par qui seraient formés ce collège de citoyens ? Le problème, c’est comment garantir une "neutralité idéologique" ? Testart évoque le fait de confronter aux gens des experts ayant des avis contradictoires, c’est une chose, mais il y a aussi la phase amont liée à la formation proprement dite et on sait que les formations, notamment universitaires, ne sont jamais neutres.
Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès