• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

herve_hum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 479 63
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires




  • 1 vote
    herve_hum 2 septembre 2013 13:15

    Salut Machiavel1983, voici un aphorisme que Machiavel n’aurait sans doute pas renié

    La nécessité d’un chef n’est vrai que dans le seul cas de la guerre, que celle ci soit d’ordre militaire ou économique, en temps de paix le chef est l’ennemi.

    La vidéo que ci dessus ne le contredit pas, car que sont tous ceux que nous y voyons sinon les chefs ?



  • 2 votes
    herve_hum 2 septembre 2013 09:43

    Caracole, vous confondez mystère et secret.

    Le mystère peut être un secret, mais un secret ne peut pas être un mystère !

    Ou si vous préférez, un secret est une chose connu par les initiés mais non divulgués aux profanes. A l"inverse, un mystère est inconnu de tous, donc, par principe il n’y a pas d’initiés ou alors, les ou l’initié évolu sur un autre plan de conscience. Tel Dieu ou les ET !

    En conclusion, le mystère ne s’applique pas au sujet traité ici, soit, sur la nécessaire absolu transparence en démocratie car il n’y a aucun mystère mais seulement des secrets d’initiés se faisant au détriment et contre le peuple aui en démocratie est sensé être souverain. Sauf bien sûr si vous considérez vos gouvernants comme des Dieux !



  • 1 vote
    herve_hum 1er septembre 2013 22:21

    Un exemple ? C’ est très simple : le dressage d’ un plan stratégique dans le cas d’ une guerre avec un Etat voisin.

    Vous n’ allez tout de même pas divulguer le plan aux citoyens parce que l’ ennemi en prendra immédiatement connaissance et ce qui rendra votre plan obsolète. Les Athéniens le savaient , le stratège n’ était pas obligé de divulguer ses plans ...
    Meme sans parler de guerre , on peut parler du travail de renseignement en général. Vous n’ allez pas divulguer aux citoyens quels Etats vous espionnez et comment vous l’ espionnez , cela doit rester secret ...

    Et non Machiavel1983, votre exemple ne tient pas. Parce que ce qui est en question ici, c’est le principe démocratique, c’est à dire ce qui conduit et motive la guerre, non pas une fois le pays en guerre où là nous sommes dans une situation post décisionnelle. Or, si vous regardez l’actualité présente et passé, les buts de guerres véritables ne sont jamais divulgués aux citoyens. Vous qui vous intéressez tant à l’actualité internationale devriez le savoir !

    Ensuite, concernant l’espionnage, la question à poser est de savoir dans quel but espionner les autres, or, si la démocratie c’est la souveraineté du peuple, ces buts doivent êtres décidez par le peuple et non par une élite sur laquelle on doit signer une confiance aveugle. Mais je me pose une question, si je vous demande de me signer un chèque en blanc sur la seule garanti de ma bonne foi, signerez vos ? Signerez vous même dans le cas où c’est un membre de votre famille qui vous le demande ? J’en doute .Alors pourquoi signez vous pour une personne dont vous savez que celui ci défendra d’abord son intérêt particulier ?

    Enfin, réfléchissez à ceci, qu’est ce qui vous importe, vivre en paix avec les autres peuples ou bien vivre dans la méfiance et la menace ? Or, établissez vouus des relations avec vos voisins, amis et familiers sur la base du secret et de la suspicion ou bien sur la base de la confiance et donc de la transparence quand à vos intentions véritables ?



  • vote
    herve_hum 1er septembre 2013 21:10

    D’ accord mais il faut se rendre compte que sur certains points , le secret est indispensable comme en politique étrangère , voir en matière de sécurité intérieure.

    Et non Machiavel, en politique, le secret se fait toujours au détriment et contre la démocratie.

    Que ce soit en politique étrangère ou pour une question de sécurité intérieure. Donnez moi un seul exemple ou le secret est ou fut indispensable à la défense de la démocratie ?

    Mais vous pouvez préférer vivre sous la dictature, mais alors, il ne faut pas venir se plaindre !



  • 2 votes
    herve_hum 1er septembre 2013 00:14

    Quelle que soit la solution envisagée, elle passe obligatoirement par la case transparence.

    En effet, la démocratie est l’apologie de la transparence car sans elle, il n’y à pas de démocratie.

    Dans une démocratie la transparence est à double sens, entre le citoyen et le gouvernement, dans une dictature elle est à sens unique, du gouvernement sur le citoyen.

    Si la démocratie est la souveraineté du peuple, tout ce qui lui est caché viole sa souveraineté.

    En d’autres termes, tout système qui légitime et tente de justifier une politique secrète, ne fait jamais rien d’autre que de s’attaquer à la démocratie. Le secret est le pire ennemi de la démocratie. Secret d’état, secret bancaire, secret de fabrication d’entreprise, etc.

    La démocratie c’est la souveraineté du peuple, et la liberté c’est de pouvoir faire ce que l’on aime suivant sa nature d’être vrai sans craindre la violence d’autrui. Autrement dit, seule l’oppression exige le secret de ses actes, la liberté, elle, exige la publicité.

    En conclusion, si vous voulez la démocratie, exigez la transparence et elle seulement, le reste suivra !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Israël Antisémitisme Judaïsme Santé


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité