• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

micnet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 21/09/2013
  • Modérateur depuis le 11/10/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 103 1731 7034
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 18 18 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    micnet 28 novembre 2015 23:17

    @Frida

    "décidément, d’aucuns aiment bien les fables..."

    —> Décidément, d’aucune aiment bien s’écouter écrire...

    Votre message n’à strictement rien à voir avec le mien, ni avec les propos d’Onfray

    "l’islam est un outil de domination et de régulation géostratégique, si vous n’avez pas compris cela c’est que vous n’avez rien compris de tout... "

    —> Est-ce que j’ai écrit le contraire ? Le propos ici n’est pas l’islam en tant que tel mais l’analyse de la situation actuelle en tant que résultante des bombardements occidentaux contre des états souverains, qui se trouvent être musulmans, et de manière totalement illégitime. Onfray rappelle d’ailleurs à juste titre que ces pays musulmans, ont en commun "l’oumma" et à cet égard, les agressions qu’ils ont subies ont été ressenties comme ’islamophobes’ ce qui explique le retour de bâton (ou de kalachnikov pour être plus précis). 

    On ne peut pas bombarder indéfiniment la tronche de populations qui, au départ ne sont pas nos agresseurs, sans en payer un jour les conséquences, surtout si lesdites populations ont en plus en commun une religion qui ne les poussent pas spécialement au pacifisme... Encore une fois, Onfray ne fait que rappeler des évidences.



  • 3 votes
    micnet 28 novembre 2015 21:37

    Je suis surpris de lire certains commentaires en réaction aux propos d’Onfray, propos qui ne font que rappeler pourtant des évidences. Cela fait depuis 1991, date de la première guerre du Golfe, que l’Occident ne cesse d’avoir une politique d’affrontement envers des pays musulmans qui, objectivement, ne nous ont jamais rien fait : Irak, Afghanistan, Lybie ou encore la Syrie ont-ils menacé en quoi que de soit notre sécurité ?

    Onfray se contente simplement de rappeler ces faits, ni plus, ni moins. Après faut-il vraiment négocier avec Daesh ? Ma foi (si je puis dire), cela ne me semble pas une idée plus stupide que ce qu’on fait depuis 25 ans, bien au contraire ! Le ’chacun chez soi’ me paraît, à moi, être une évidence, il n’y a que les niaiseux humanoïdes prônant le multiculturalisme qui croient encore à la cohabitation pacifique de civilisations n’ayant pourtant rien à voir entre elles...
    Si l’on veut vraiment critiquer Onfray intelligemment, lui qui se réclame de la ’vraie gauche’ et des Lumières, on pourrait commencer par lui rappeler que le néocolonialisme occidental d’aujourd’hui qu’il dénonce (à juste titre) ne date pas de 1991 mais n’est que la conséquence du colonialisme de ses ’chères Lumières’ et de Jules Ferry. Mais ne comptons pas sur le système, ni même sur les ’dissidents’ du net, pour le faire, car c’est toute l’idéologie de la gauche qu’il faudrait remettre en cause...


  • 1 vote
    micnet 28 novembre 2015 00:32

    @maQiavel

    Enfin et pour enfoncer le clou une bonne fois pour toutes, voici cet article qui contredit complètement votre affirmation sur une montée à venir du christianisme en France

    http://www.slate.fr/story/99897/musulmans-rattraper-chretiens

    "Le Pew Research estime que la part des chrétiens passerait de ¾ à 2/3 de la population en Europe, restant la religion majoritaire, alors que les « sans religion » seraient ¼ et les musulmans, autour de 10%, contre environ 6% en 2010. Bien qu’ayant une part relative très minoritaire, la population hindouiste doublerait ses effectifs (elle compterait un peu moins de 0,5% de la population européenne en 2050).

    Dans son tableau pays par pays, le Pew Research estime que la France fait partie de ceux où la religion chrétienne ne sera plus majoritaire en 2050, au profit des athées et agnostiques qui seront un peu moins d’un sur deux."

    ---> Mais à part ça, le christianisme en France se porte très très bien smiley



  • vote
    micnet 28 novembre 2015 00:17

    @maQiavel

    Autre article intéressant

    "http://www.lespectacledumonde.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=284:dossier566&catid=29:dossier&Itemid=55

    "Un spectre hante l’Europe : celui de la déchristianisation. Il plane comme une ombre inquiétante sur un continent qui semble avoir oublié son baptême, et où le christianisme paraît se réduire à une peau de chagrin. Requiescat in pace. Il repose en paix dans des églises désertées. L’anticléricalisme lui-même ne fait plus recette. C’est là une loi de l’éthologie : le prédateur s’éteint avec sa proie. Dans ce contexte de désaffection, les chrétiens se sentent mal-aimés – et ils le sont souvent, René Rémond l’a dit sans détour, en 2000, dans le Christianisme en accusation –, mais il est bien plus vrai qu’ils ne sont plus tant attaqués qu’ignorés. L’audience du christianisme s’érode partout. Il y a trente ans, des historiens s’étaient livrés à un petit exercice : recenser les livres consacrés à la fin du christianisme. Ils en avaient dénombré plus de 250, parus entre 1893 et 1980. La liste s’est, depuis, allongée. Serions-nous, dès lors, entrés dans une ère postchrétienne, où le christianisme ne se conjuguerait plus qu’au passé, sous la forme d’un immense héritage trop lourd à porter ? On est en droit de se poser la question, tant les chiffres de la pratique religieuse dégringolent à peu près partout en Europe."

    Un peu plus de 15 % de Français assistaient au moins à une messe par mois en 1980. Ils n’étaient que 9,9 % en 1990. Moins de 8 % aujourd’hui. De plus en plus de gens se déclarent sans religion. La France est même le pays où l’on compterait le plus d’« athées convaincus ». La moitié de nos compatriotes s’affirment catholiques (contre les trois quarts il y a vingt ans), mais moins d’un tiers d’entre eux se rendent à l’église pour les grandes célébrations religieuses, comme Pâques ou Noël. Plus inquiétant : la croyance est dorénavant indexée à l’âge : plus de la moitié des dix-huit/vingt-quatre ans déclarent ne pas croire en Dieu ; quatre cinquièmes y croyaient il y a trente ans. Dans cette tranche d’âge, ils ne sont d’ailleurs plus que 2,5 % à assister à au moins une messe par mois. De tous les marqueurs religieux, le seul à se défendre est l’enterrement à l’église, qui concerne encore 80 % de la population, même si, là aussi, on assiste à une lente érosion des funérailles religieuses, du moins dans les grandes villes. Tous les autres sacrements chutent, à commencer par le baptême. En 1958, seuls 8 % des nouveau-nés n’étaient pas baptisés ; 35 % en 1980 ; 46 % en 2000. La baisse est d’environ 1 % par an."

    ---> Et des articles qui parlent du déclin du christianisme en France, et plus généralement en Europe, je vous en trouve par paquets tandis que je n’en trouve aucun qui explique que le christianisme se porte bien dans nos contrées. La forte croissance des mouvements évangéliques depuis 40 ans ne compense absolument pas ce déclin général au sein de l’ Europe, franchement je ne sais pas où vous êtes allé chercher ça, c’est un pur...fantasme smiley. En revanche, c’est vrai que le christianisme progresse de manière fulgurante en Afrique et en Amérique latine !



  • vote
    micnet 27 novembre 2015 23:51

    @maQiavel

    Bonsoir à vous et désolé de ne vous répondre que maintenant !

    Bon j’essaie de raccrocher un peu les wagons smiley. Je vais donc tenter de résumer nos échanges :

    1 - Concernant la définition de l’islamophilie, point de départ de notre discussion, vous avez bien compris le sens que je lui donne dans le cadre de ce débat. J’admets tout à fait que l’on puisse contester cette définition si l’on est puriste. Si j’ai réagi à votre premier message, c’est tout simplement pour préciser que les gens que vous appelez ’droiteux’ parlent d’islamophilie de la politique française en ayant à l’esprit le même sens que celui que je lui donne et non pas celui que vous dites. Je n’ai jamais entendu un seul membre du FN, ni même parmi les mouvements identitaires, affirmer que le gouvernement ’adhère aux valeurs de l’islam’. En revanche ils disent tous effectivement que le gouvernement favorise l’implantation de l’islam en France, ce qui n’est pas là même chose.

    2 - Concernant la ’christianophilie’, je suis désolé mais si vous pensez sérieusement que le christianisme en général (= catholicisme + protestantisme traditionnel + mouvements évangéliques) a augmenté en nombre depuis 40 ans, vous êtes dans le déni de réalité le plus complet. Ou alors trouvez-moi une seule étude statistique qui l’affirme (je redis afin que vous ne vous limitiez pas aux seuls évangéliques : L’ENSEMBLE du christianisme toute tendance comprise)

    Moi je n’ai pas besoin de chercher très loin, Wikipedia suffit 

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Religion_en_France

    "Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, on a assisté en France à une forte diminution de la pratique religieuse au sein des églises. Dans l’Église catholique, les courants traditionalistes ont gagné en vigueur et en influence.

    Cette diminution de la pratique religieuse, a été constante depuis les années 1960, allant de pair avec l’érosion des croyances religieuses (voir tableau ci-dessous)"

    Une étude montrant d’ailleurs une projection de l’évolution des croyances entre 2010 et 2050 :

    - Christianisme : 63% de la population en 2010 (contre 80% dans les années 70) contre 43% en 2050

    - sans religions : 28% de la population en 2010 contre 44% en 2050

    - islam : 7,5% de la population 2010 contre 10,9% en 2050

    ---> Etes-Vous en mesure de contester ces chiffres ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris



Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité